Version imprimable du sujet
Cliquez ici pour voir ce sujet dans son format original
Forums de chercheursduvrai.fr > Recherches expérimentales > Marcel Violet


Ecrit par: Chercheur Dimanche 31 Octobre 2010 à 11h57
Marcel Violet

Il a découvert par hasard que l'eau pouvait se charger énergétiquement par le biais d'un condensateur dont le diélectrique était la cire d'abeille; d'une énergie qu'il ne sait pas qualifier mais dont les effets sont perceptibles biologiquement.

Il a aperçu ce phénomène par hasard alors qu'il travaillait en tant que microbiologiste.
Son livre expose la problématique.

L'eau se charge naturellement de cette énergie ambiante, qu'on peut capter par une antenne pour en accroître l'effet (je nommerai encore "éther" cette énergie). Mais il a observé, ne sachant pas expliquer pourquoi, que la cire d'abeille semble amplifier ce phénomène, dans un condensateur.

Il a mesuré des hautes fréquences circulant dans le circuit contenant simplement le condensateur relié à une antenne et de l'eau, alors que le condensateur donnait un circuit accordé sur de basses fréquences. Ces fréquences étaient trop hautes pour être mesurées par un oscilloscope. D'autres évaluations donnent des fréquences supérieures à 10^24 Hz ce qui serait énorme.

Ces ondes, qui se mesurent donc électromagnétiquement, sont peut être seulement un effet de mesure secondaire d'une onde d'un autre milieu, celui qui charge l'eau (vous me voyez venir, non?)

Sur ce site, on trouve son livre en téléchargement (le secret des patriarches) ainsi que d'autres documents:
http://chris.murray.free.fr/Marcel.html

Il s'est développée tout un commerce d'eau chargée par ses procédés, qu'on appelle eau Violet. Le commerce en question ne m'intéresse pas; mais les expériences sur l'eau afin de la "charger" et les mesures effectuables pour voir si l'eau a bien été modifiée si!

Une personne a essayé de faire un condensateur à la cire d'abeille ici:
http://www.onpeutlefaire.com/forum/index.php?showtopic=9050
Mais la mesure qu'elle a faite ne correspond pas à ce qu'indique Marcel Violet. Dommage, on aurait pu savoir ce que ça donnait.

La cire d'abeille, traversée par des ondes vibrantes à hautes fréquences du milieu éthérique (Keely dirait par une énergie transmissive à fort octave), doit peut être avoir un effet de cavité résonante pour ces fréquences? La forme même des granules de la cire ou des molécules peut modifier ces o,des ambiantes et créer un phénomène d'amplification peut être.

A tester en tous cas.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 31 Octobre 2010 à 12h06
dfi m'avait donné ce lien sur les travaux de Rodolphe Lavinay sur l'eau:
http://dbloud.free.fr/lavinay.htm

Cette personne, a observé des effets de modification de l'eau, lorsqu'elle est bombardée par des flashs lumineux. Selon lui l'eau ré émet alors d'autres types de radiation ayant un effet sur le vivant (radiation dans l'éther?)

On est sur la même thématique.

PS: l'eau "gommeuse" qu'il obtient, correspond à la description de Boutard de l'eau gommeuse par captage des flux "magnétiques" selon ses expressions.. on est très proche encore une fois.

Ecrit par: dfi Dimanche 31 Octobre 2010 à 12h54
excellent ! Chercheur ....
reunir ces deux sujets est tres judicieux

pour la cire d'abeille j'avais fait alors la meme analyse ; un des rares materiaux compatible avec ces tres hautes frequences. icon_bravo.gif

Ecrit par: Satori Jeudi 24 Mars 2011 à 20h25
Je ne sais pas si vous connaissez:

http://henri.fabre.pagesperso-orange.fr/Eau5.htm

J'ai testé c'est pas mal du tout icon_smile.gif

Sat

Ecrit par: gecko Jeudi 24 Mars 2011 à 23h21
Pas mal.

L'eau Marcle Violet demande une electrisation de l'eau.

Le livre est formidable.
en telechargement gratuit format pdf à:
http://www.arsitra.org/yacs/articles/view.php/1178/marcel-violet-et-l-eau-vitalisee

Ecrit par: Satori Vendredi 25 Mars 2011 à 09h35
Ah cool merci Gecko icon_smile.gif

Ecrit par: Chercheur Vendredi 25 Mars 2011 à 15h41
Citation (gecko @ Jeudi 24 Mars 2011 à 23h21)
Pas mal.

L'eau Marcle Violet demande une electrisation de l'eau.

Le livre est formidable.
en telechargement gratuit format pdf à:
http://www.arsitra.org/yacs/articles/view.php/1178/marcel-violet-et-l-eau-vitalisee

Il y a déjà un sujet expérimental ouvert ici au sujet de l'eau et de Marcel Violet:
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=549

SVP poster les expériences dans les forums expérimentaux.

Ecrit par: Satori Vendredi 25 Mars 2011 à 16h34
Oups désolée parfois je me perds dans les sujets, donc j'ai fait un cop/coll du sujet et de la réponse suite au lien que tu as donné Chercheur, et désolée du mauvais postage.
Ce "nouveau" sujet peut donc être éffacé.

Satori

Ecrit par: Chercheur Vendredi 25 Mars 2011 à 19h57
Il n'y a pas de mal icon_smile.gif

Ecrit par: gecko Dimanche 27 Mars 2011 à 18h54
bonjour Chercheur,

le document de sand est très interessant

une bouteille d'eau, un bouchan en liège, une aiguille en inox trempant dans l'eau et recuperant la vibration magnetique benefique de la planète.

cela va à l'encontre des fontaines Keller, ou il est dit que l'eau perd son equilibre en contact avec le metal...

de nombreux chemins mènent à Rome.

L

Ecrit par: Chercheur Dimanche 27 Mars 2011 à 21h01
Citation (gecko @ Dimanche 27 Mars 2011 à 18h54)
le document de sand est très interessant

une bouteille d'eau, un bouchan en liège, une aiguille en inox trempant dans l'eau et recuperant la vibration magnetique benefique de la planète.

C'est qui ce sand? Tu fais référence à quoi?

Ecrit par: gecko Dimanche 27 Mars 2011 à 23h20
le document de satori, pardon ( elle l'a mis en lien direct dans les posts plus haut)

extrait du document:

C : cette eau de pluie d’orage est relativement rare au naturel, peut on en fabriquer ?
HF : bien sûr que oui et de manière fort simple puisqu’il suffit de prendre une bouteille (en verre de préférence), de percer un bouchon en liège de manière à laisser le juste passage à une « antenne » faite d’une aiguille à tricoter, d’une brochette de bois ou de métal, d’un simple chalumeau à limonade ... et de laisser quelques centimètres de cette antenne tremper dans l’eau pendant un quart d’heure. Cela suffit pour que l’eau de la bouteille se débarrasse des ondes du champ magnétique terrestre, et se charge des trois fréquences vitales, acquérant ainsi les qualités de l’eau de pluie d’orage.
C : n’importe quelle tige droite de 20 à 30 cm ?
HF : oui, et ce, quelle que soit la matière constituant l’antenne .

Evidemment l’on évitera de prendre une tige de cuivre ou de fer qui viendrait polluer l’eau obtenue.

Cet technique est completement differente de celle de violet.
completement differente des fontaines magnetiques Keller...
si ça marche avec un cout si faible,... c'est genial...

et vu que la radiesthesie passionne nombre vous.... ça vaut sans doute le coup de verifier.

Ecrit par: Satori Lundi 28 Mars 2011 à 09h53
Re,

Par contre je me demande si elle varie en fonction de là ou on la charge, et du nombre de pollutions éléctro magnétiques ambiantes icon_smile.gif
J'vais tester icon_smile.gif

Sat

Ecrit par: gecko Lundi 28 Mars 2011 à 15h46
Deja , si on a une amelioration, c'est bien, parce que c'est simple.

avec les fontaines keller, j'ai observé , un changement de la tension de l'eau. l'eau monte plus sur les bords du verre. la tension a changé. le gout a changé.
un vin de qualité moyenne, sort apres quelques secondes avec une amelioration suffisante pour passer pour un grand cru.

mais dans les documents, il est dit que l'eau "dynamisée" ne doit pas être en contact avec du metal sous peine de perdre sa dynamisation.

Et la une aiguille dynamise l'eau ...

Ecrit par: buckroger Samedi 29 Octobre 2011 à 23h36
Bonjour,

J'ai l'intention de me lancer dans la fabrication du diffuseur de Marcel Violet, donc appel à ceux qui veulent m'accompagner!

icon_razz.gif

Au passage, si vous avez une bonne adresse pour se procurer des électrodes carbone, argent et autres oligo, je suis preneur.

Roger icon_cobra.gif

Ecrit par: Chercheur Lundi 31 Octobre 2011 à 14h44
C'est quoi exactement le diffuseur chez Marcel Violet? J'ai oublié mes anciennes lectures à ce sujet et je ne sais pas si c'est dedans ou si tu fais référence à autre chose.

Ecrit par: buckroger Mercredi 09 Novembre 2011 à 01h01
Je veux parler de son brevet que l'on peut consulter avec un shema de principe à l'adresse suivante:

http://chris.murray.free.fr/Brevet_Violet.zip

Je suis occupé à imaginer un procédé efficace pour la fabrication de la capacité à la cire d'abeille. Il faudra atteindre une valeur comprise entre 4 et 5 nF selon certaines sources, ce qui nous donnerait une capa "mille-feuilles" de 50 feuilles de 25cm2 séparées de 0.5mm - pour donner un ordre de grandeur.

Je vous renvoie aux bonnes pages de David Robert pour ces calculs:
http://daniel.robert9.pagesperso-orange.fr/Formulaires_mathematiques3.html

C'est le coeur du système. La cire permet la génération d'une multitude de fréquences qui influe sur l'eau. Pour le reste, il s'agit
- d'une antenne sans définition précise pour l'instant, puisque M.Violet utilisait le fil du secteur,
- d'une amplification, et je pencherai pour un ampli BF comme utilisé par Benveniste

C'est une base. Puis on verra comment le faire évoluer.

Mais le plus difficile est d'arriver à prendre ensuite des mesures!
Comment arriver à apprécier les changements de comportement de l'eau?
M.Violet a utilisé des lampes au néon de différentes valeurs. C'est une piste.
Mais à creuser encore profondément...

icon_exorbite.gif

Roger

Ecrit par: buckroger Dimanche 20 Novembre 2011 à 23h11
Quelques news concernant la fabrication du condensateur Violet à la cire d'abeille.

J'ai découpé douze pièces de 10cm x 12cm dans une plaque d'aluminium de 0.8mm d'épaisseur. Elles vont me permettre de constituer 2 galettes de 6 pièces chacune que je vais assembler avec 2 boulons de 4mm de diamètre de part en part, sur un côté. Entre chaque plaque, je prévois un espacement de 2x0.8mm constitué par 2 languettes de 1cm x 10cm faites du même panneau alu.

En emboîtant ces 2 assemblages de 6 feuilles l'un dans l'autre, j'aurai donc un condensateur dont les lames seront espacées de 0.4mm.

Je dois encore trouver ou confectionner une boite adaptée aux dimensions 12x10 x4 d'épaisseur environ.

Je me suis procuré 1kg de cire d'abeilles auprès de l'éleveur du village. Ce montage devrait selon mes calculs me donner un condensateur d'une valeur de +- 4 à 5 nF.

Pour la création d'un champ EM en entrée du condo, je pense utiliser un transfo et un électroaimant d'un ancien carillon, une sonnette de porte d'entrée.
C'est une partie du shema qui me parait un peu obscure par manque d'information dans le texte de M.Violet. Mais il faut essayer!

La suite bientôt!

Roger

Ecrit par: Chercheur Lundi 21 Novembre 2011 à 19h15
J'ai compilé les pages en question sur le condensateur à cire d'abeille:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=429905page01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=767401page03.jpg

Des informations annexes utiles:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=605854page02.jpg

Je viens d'aller fouiller les archives des comptes-rendus de l'Académie des Sciences à la recherche de la référence donnée. J'ai eu un peu de mal car si la note est bien datée du 17 juillet 1957, elle a été publiée comme un oubli dans les comptes-rendus du 22 juillet 1957.

Compte rendu académie des sciences
Pages 414 à 416
1957, Tome 245 part 2
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3197g.image

Voilà les téléchargements des pages en question:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=333988N0003197JPEG422422DMjpeg.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=977533N0003197JPEG423423DMjpeg.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=212903N0003197JPEG424424DMjpeg.jpg

Les articles de recherche à priori intéressants,je les ai pointés en faisant la recherche web dessus, notamment l'article qui indique les conditions de tests similaires sur électrodes en verre et l'autre qui indique les résultats à haute fréquence obtenus. Les articles sont payants, mais j'ai un membre de la famille à la fac qui doit avoir accès aux articles de recherche normalement, avec les abonnements de son labo; je vais voir ça:

Louis Malter
http://prola.aps.org/pdf/PR/v49/i6/p478_1
http://prola.aps.org/abstract/PR/v50/i1/p48_1

W.N. English
http://prola.aps.org/abstract/PR/v74/i2/p179_1

S R Khastgir and P S V Setty
http://iopscience.iop.org/0370-1301/65/10/113/pdf/0370-1301_65_10_113.pdf

Plus d'info quand j'aurai ces articles!

Ecrit par: Chercheur Lundi 21 Novembre 2011 à 19h19
Voici un résumé du livre pour ceux qui veulent avoir un aperçu:
http://www.onnouscachetout.com/forum/topic/8120-vivre-120-ans-le-secret-des-patriarches/page__view__findpost__p__108513

Ecrit par: Chercheur Lundi 21 Novembre 2011 à 19h55
D'après:
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=appareil%20de%20bignand&source=web&cd=3&ved=0CDoQFjAC&url=http%3A%2F%2Fchris.murray.free.fr%2Frecherche_eau_vivant.pdf&ei=w5jKTuyIH9S0hAeptNzIDw&usg=AFQjCNFUMzmh-Io1RXLY3Qkz1osJx26cZQ&cad=rja

Citation
Jean Pogot dans Le Caractère Philosophique expose plusieurs techniques
électrovibratoires et relate le triste cas de Stanislas Bignand, autre homme de
génie, réprimé par la science et la société françaises. L’affaire Bignand remonte à
1947, ce radiesthésiste de Dijon avait mis au point des appareils à condensateurs à
la cire d’abeille, dont les électrodes plongent dans l’eau ou le produit à dynamiser.
Cette eau administrée à des plantes, à des légumes engendre une croissance
exceptionnelle (la presse parla de gigantisme), administrée aux hommes elle fut la
cause de très nombreuses guérisons souvent en phase terminale. L’ordre des
médecins l’obligea à se retirer et il finit tristement sa vie.
Nous allons voir avec une étude plus détaillée du successeur de Bignand,
Marcel Violet, comment la cire d’abeilles concentre l’énergie cosmique et modifie
la structure même de l’eau.


J'ai cherché un peu des références au sujet de ce Bignand et je suis tombé sur des références plus complètes indiquant le Tome II de l'Emergence de l'Enel, que je m'étais procuré lors des recherches sur Boutard.

Voici les pages en question que j'ai pu retrouver et inclure ici:

Emergence de l'Enel - Tome II
pages 518 à 525

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=859044enel01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=516899enel02.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=331632enel03.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=830773enel04.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=674647enel05.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=248396enel06.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=445757enel07.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=699118enel08.jpg

Zoom sur les schémas précédents:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=375200enel09.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=668713enel10.jpg

Ecrit par: Chercheur Lundi 21 Novembre 2011 à 19h59
Sur les propriétés de l'eau obtenue et les conditions pour les maintenir:

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=structures%20et%20propri%C3%A9t%C3%A9s%20de%20l%27eau&source=web&cd=5&ved=0CEUQFjAE&url=http%3A%2F%2Fwww.sante-vivante.fr%2FIMG%2Fpdf%2FSV-EAU.pdf&ei=n5_KTpriEMyBhQfZmLC4Dw&usg=AFQjCNEv7_XHXwXcI7ETZ3fqKoL0rRwZJQ&cad=rja

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=168809sveau.jpg

Ecrit par: Chercheur Mardi 22 Novembre 2011 à 21h26
J'ai pu obtenir une partie des articles que j'avais souhaité avoir, l'un d'entre eux portant sur les mesures à haute fréquence des impulsions de décharge étant manquant car la fac n'a pas l'abonnement à ce journal.

J'ai donc extrait le schéma de montage de l'article de recherche avec le texte descriptif:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=803864decharge.jpg

Donc le tube de décharge cité dans l'article de l'académie des sciences est une sorte de tube cathodique: on fait chauffer la cathode et on la soumet à haute tension négative (ici 1000 Volts sont indiqués sur le schéma).
Puis les électrons émis sont accélérés vers l'anode où ils continuent leur chemin jusqu'à une cible, qui est un film particulier sur lequel les électrons sont projetés.

Les particules émises par la cathode sont ensuite recueillies sur un film sur la cible et ils ont observé le comportement de ce film soumis à ces projections d'électrons.

L'article indique que le tube est vidé d'air par pompage, et chauffé à 475°C puis rempli de Césium, chauffé, puis vidé du Césium et rempli d'oxygène. Ces traitements permettent de nettoyer la surface du film, pas grand intérêt.

L'article en lui-même n'a pas d'autre intérêt pour nos recherches que la description du système.

Revenons à l'article de l'académie des sciences. Il précise donc que leurs études ont été effectuées sur le même principe que ce montage; en indiquant ce qu'ils ont changé: ils ont mis des électrodes planes et parallèles en cire d'abeille dans le tube de décharge et espacées de 3,2cm.

Ceci signifie que la cathode et l'anode sont non pas des métaux conducteurs, mais des isolants (la cire d'abeille). Là aussi l'article de l'académie des sciences indique de la haute tension; on voit qu'ils indiquent 50Hz et une tension variant entre environ 6 500V et 10 000V, et du coup on n'a plus une cathode et une anode car on n'est plus en tension continue mais alternative de basse fréquence.

Tout étant changé, je ne comprends pas pourquoi ils mettent des références à l'article précédent sur les tubes de décharge, au final ça n'a plus rien à voir. Bref on n'est pas plus avancé. Les autres articles intéressants, je ne les ai pas trouvé en référence sur internet.

Bon ces références ne vont pas nous mener beaucoup plus loin sur cette piste. ça donne une idée des tensions et fréquences utilisées.

Revenons plutôt au brevet de Marcel Violet qui précise des choses utiles directement à l'expérience avec le condensateur à la cire d'abeille!

Ecrit par: Chercheur Mardi 22 Novembre 2011 à 21h57
En étudiant le brevet de Marcel Violet on voit que le condensateur à la cire d'abeille est connecté sur un plateau du condensateur à une électrode plongeant dans de l'eau.

Ce condensateur est excité par une tension alternative provenant du secteur par exemple ou toute autre excitation oscillante selon ce qu'indique le brevet.
On voit dans les cas des articles recueillis que c'est une excitation à 50Hz du secteur qui a conduit à voir (selon informations très succintes de l'académie des sciences dans son article) à des hautes fréquences surimposées.

Ces hautes fréquences (qui selon René Barthélémy de l'académie des Sciences qui en a fait l'étude assez longtemps) sont de si hautes fréquences qu'elles sont dans une gamme non répertoriées. Ce sont elles qui excitent l'électrode plongée dans l'eau et "énergétisent" cette eau.

Elles sont donc produites comme un effet secondaire d'une excitation primaire qui est à basse fréquence. A priori donc la fréquence de l'excitation n'a pas de rapport avec les fréquences produites en réponse par la cire d'abeille. Comme Violet parle du secteur, le 50He convient donc très bien!

Reste la question de la tension. Les tests menés par l'académie des sciences ont été faits avec de la haute tension certes, mais rien à voir avec ce qui est fait par Violet, ils ne cherchent pas le même but. On peut supposer que plus la tension est grande, plus l'excitation est grande donc, et plus les effets "secondaires" engendrés par la cire d'abeille le seront aussi. Donc plus de tension doit être mieux que moins, toutefois ceci ne dit pas à partir de combien on a créé des vibrations à hautes fréquences d'amplitude suffisantes pour que l'eau énergétisée puisse avoir un effet sur les systèmes biologiques.

Il faut pour cela trouver des résultats d'expériences menées réellement avec cet appareillage et d'impact sur les organismes vivants, en fonction de la tension. je n'ai pas trouvé de telles références (existent-elles?) donc il faudra faire ce travail lors de la réalisation expérimentale: prévoir des tensions variables.

L'alimentation idéale est donc un simple transformateur fonctionnant sur le secteur, dont la tension peut être variable de quelques dizaines de volts à mettons quelques milliers de volts. A la fréquence du secteur ça n'est pas compliqué à trouver. Surtout que à cette fréquence là l'impédance du condensateur de 5 nano Farads fait de l'ordre de 630 kilo ohms.

Donc le courant qui va traverser sera négligeable à pas très haute tension: 0,4 milli Ampères sur du 220V (77 milli Watts). Par contre si on prévoit de la haute tension, disons 5000 volts, le courant est de 8 mA et la puissance de 40Watts. Donc prévoir la capacité du transformateur en fonction de la tension choisie.

Du coup il ne reste qu'à essayer pour voir ensuite les effets de cette eau. Faire des essais comme indiqués dans les notes qu'on a pu trouver sur les croissances de plantes par exemple, sur la santé, etc et voir les effets évoluer selon la tension appliquée.

Donc faire de l'eau avec tension de mettons 220V et observer les effets sur des lots divers d'organismes puis une fois les observations faites, ce qui peut prendre quelques semaines pendant lesquelles ont fait de l'eau systématiquement à 220V pour alimenter les organismes en question, si on étudie la pousse ou quelques jours sur une germination. Ensuite re-suivre le même protocole mettons avec 1000V.

Ensuite avec mettons 2000V, etc pour comparer, voir si on a plus de croissance avec plus de tension ou si il existe un seuil au-delà duquel on sature l'organisme par les vibrations contenues dans l'eau (amplitudes fortes des vibrations par de fortes tensions). Voilà tout ce qui peut être testé avec ce procédé.

Pour moi, qui suis mono maniaque icon_biggrin.gif , ces vibrations émises sont de l'énergie orgonale. L'orgone, comme l'a montré Reich, vibre avec les champs électromagnétiques ambiants (donc excitation à la source provoquant excitation secondaire là aussi) et il a pu montrer que des états divers de nocivité (oranur, dor) pouvaient être atteints lorsque l'intensité des champs excitants était trop forte.

L'orgone est le type d'énergie émis je pense par la cire d'abeille et conduit à l'eau. La cire d'abeille est en effet décrite par Reich comme étant un extraordinairement puissant absorbant d'orgone, enduire la couche isolante externe d'un accumulateur d'orgone à la cire d'abeille augmente très sensiblement son efficacité.

Donc là je repère qu'on travaille sur exactement la même chose selon moi. Encore une fois, les textes lus indiquent que l'eau ainsi traitée a les mêmes effets énergétiques positifs sur la vie que l'eau de pluie. Or, l'eau de pluie a traversé l'atmosphère, se chargeant de l'orgone qui y est contenue, donc elle est très chargée d'orgone (on sait que l'eau est attracteur d'orgone).

Je pense que Violet a trouvé un moyen d'amplifier l'orgone absorbée par la cire d'abeille dans son environnement, un peu comme une sorte d'accumulateur d'orgone qui serait un accumulateur/amplificateur et a relié ceci à de l'eau qui se charge par son accumulateur.

Voilà mon interprétation de la chose. C'est aussi pour ça que je pense qu'il doit y avoir un maximum d'excitation (de tension électrique) à ne pas dépasser, sinon l'orgone émise risque d'être néfaste pour la santé.

Ecrit par: Chercheur Mardi 22 Novembre 2011 à 21h59
PS: pour ceux qui n'ont pas vu le brevet, il est ici:
http://www.aquadys.com/online/templatemedia/all_lang/resources/Brevet+d$27invention+Professeur+Violet.pdf

Ecrit par: Chercheur Mardi 22 Novembre 2011 à 22h21
Citation
Marcel Violet constate que l'eau soumise à ce rayonnement à des effets bénéfiques sur la santé et la croissance des plantes.
Il consacre sa vie à l'explication de ses phénomènes constables et cherche à mettre au point un instrument de mesure. Il invente notamment un procédé de traitement électro-vibratoire de l'eau (brevet FR1142722).
La commission de l'Académie Nationale de Médecine reconnaît qu'il est possible que des éléments favorables à la vie cellulaire soient apportés par l'eau traitée par ce procédé et donne un avis favorable pour le traitement des eaux puis plus tard pour l'homologation de son appareil le Dynamiseur Violet.

A 75 ans il fit son unique conférence audio sur son dynamiseur et disparu quelques années plus tard sombrement écrasé par une voiture...

D'après: http://www.eauviolet.fr/Marcel-Violet.html

Ici on trouve le lien vers son unique conférence où il parle de son procédé:
http://www.aquadas.com/index.php?post/2007/08/03/Ecouter-la-conference-du-Docteur-Violet

Format MP3 (40Mo):
http://arlfra.free.fr/aquadas/Marcel.mp3

Format MP4 (5Mo):
http://www.aquadas.com/public/comprendre-violet.mp4

On trouve des sites vendant des "dynamiseurs violet", c'est le nom de son appareil, mais sans certitude que ça produise bien ce que c'est sensé produire.

Exemple:
http://www.eauviolet.fr/Le-Dynamiseur.html

On a un sujet ouvert sur les forums de Onpeutlefaire.com où des travaux sur Violet et la réalisation d'un dynamiseur ont été discutés. Des recherches intéressantes y ont été faites. Sujet à suivre ici:
http://www.onpeutlefaire.com/forum/topic/9050-condensateur-en-cire-dabeille-et-grass-harmonics/

J'y ai trouvé notamment des références très claires sur le lien avec l'orgone, dont des documents du Laboratoire d'orgonomie qui lui aussi fait ce lien très clair.

Ecrit par: Chercheur Mardi 22 Novembre 2011 à 22h42
Voici les informations provenant du Laboratoire d'Orgonomie qui a été trouvé par les références des forums de Onpeutlefaire.com.

On y voit notamment que le dynamiseur Violet a été monté et testé, selon des informations provenant de l'inventeur Marcel VIOLET lui-même et que les caractéristiques électriques sont indiquées sur la page 2: tension 90V provenant du secteur.

Donc là on a des valeurs sûres!

Tension: 90V (variant entre 30v et 110V du secteur à 50Hz)
Capacité du condensateur à cire d'abeille: 1 nano Farad (10-3 micro farad selon document)

Le montage a été modifié par rapport au brevet (en accord avec VIOLET sur le fonctionnement) et le schéma est indiqué dans le document, à voir:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=432723LOG01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=880733LOG02.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=595298LOG03.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=847921LOG04.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=985944LOG05.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=845686LOG06.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=443159LOG07.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=135202LOG08.jpg

Ecrit par: Chercheur Mercredi 23 Novembre 2011 à 00h31
L'écoute attentive de la conférence permet d'entendre Marcel Violet nous dire que si on branche le condensateur à la cire d'abeille sur la phase du secteur d'un côté et de l'autre côté dans de l'eau il faudra attendre presque 3 semaines pour que l'eau soit suffisamment chargée.

Il indique que le phénomène est extrêmement lent avec une seule fréquence fondamentale, comme le secteur à 50Hz. Il a eu l'idée d'utiliser un brouilleur à ondes du temps de la guerre qui génère tout un tas de fréquences (système qu'il a remplacé par son condensateur tournant qui génère plein de fréquences différentes).

Ces fréquences qui créent au final une sorte de bruit blanc, par leur ajout aux bornes du condensateur à cire d'abeille, permettent d'accélérer le phénomène à un point qu'en quelques minutes la charge est identique.

On trouve des prescriptions de durée ici:
http://www.aquadas.com/index.php?post/2007/06/02/Details-pratiques-dutilisation-du-dynamiseur-Aquadas

Marcel Violet explique la chose par le phénomène suivant: on crée des signaux dont les harmoniques hautes correspondent à des fréquences de résonance de la matière dont est formée la cire d'abeille, résonance à laquelle la cire amplifie l'émission des "ondes de vie" (oscillations à haute fréquences dûes à la cire).

Donc le secteur n'est pas suffisant, de même qu'un GBF ne sera pas suffisant, il faut un système électronique capable de générer de "bruit". de tests montages existent en quantité dans tous les systèmes de brouillage électronique.

Il a utilisé donc une "porteuse" du signal, qui fait "antenne": le secteur à 50Hz et de quoi surajouter à sa porteuse: le bruit additionnel.

Ecrit par: Torvix Mercredi 23 Novembre 2011 à 08h53
Bonjour Chercheur,

d'accord avec toi pour relier orgone et "énergie de l'eau": mais de mon point de vue, le rôle du condensateur cire d'abeille est peut être un peu différent: je pense que pour que l'orgone puisse se "fixer" au sein de l'eau, il est necessaire que celle-ci soit en état de l'accepter: or, on sait que la fracture de l'eau est une variable importante dans les processus de dynamisation: et que de là, on peut imaginer que seules, les parties chimiquements actives de l'eau puissent remplir le role d'attraction sur l'orgone: ( pour peu que celle-ci ait une réalité matérielle et donc chimique, du moins partiellement ).

Les extrémités des longues chaines moléculaire de l'eau sont sans doute plus actives chimiquement que le reste: et donc, plus l'eau contiendra de petits clusters vifs, plus elle devrait pouvoir fixer l'orgone, je pense :

Dès lors, on peut voir le bruit blanc comme étant un moyen de faire vibrer toutes ces longues chaines, de tailles différentes et donc possedant des fréquences de résonances différentes, dans toute la largeur du spectre: 50 Hz, ne correspond sans doute qu'a un faible pourcentage de cluster: d'où, résultat faible !

Agir sur la fréquence de résonance, c'est avant tout avoir un moyen de faire voler en éclat ce qui vibre: une manière artificiele de fracture l'eau et donc de la rendre très attractive pour l'orgone:

Donc, voilà: si la cire d'abeille agit sur l'eau par microclaquage, il reste a vérifier si elle est aussi en état de pouvoir accumuler l'orgone: y a du boulot icon_lol.gif


Ecrit par: Chercheur Mercredi 23 Novembre 2011 à 11h03
Ce que tu dis sur l'activité de l'eau par les petits clusters est vrai. D'ailleurs c'est ce qui explique l'activation de l'eau par le magnétisme (par les aimants). Voir à ce propos la fontaine magnétique et les expériences de dynamisation d'eau évoquées au passage dans le sujet sur la transmission par magnétisme:
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=755

A priori la cire d'abeille est indispensable: Marcel Violet dit dans sa conférence qu'ayant fait exactement le même test avec un autre diélectrique il n'obtient rien. Pour moi (et Reich qui l'utilisait pour les accumulateurs) la cire d'abeille est un fort attracteur d'orgone et puisqu'il faut la cire d'abeille pour que les vibrations à Très Haute Fréquence se retrouvent dans la décharge du condensateur quand il observe la décharge sur oscillo et que la "charge" de l'eau se produise quand il met en config dynamisation d'eau.

Si ce n'était qu'un bruit blanc qui avait une action, l'eau serait alors dynamisée par le simple bruit blanc sans la cire d'abeille; mais ce n'est pas le cas. Il y a certainement des modes d'actions, mais pour le moment dur de dire lesquels. On ne peut que pointer les éléments sans lesquels ça ne marche pas. Cire d'abeille obligée, fréquence porteuse qui choque le condensateur obligée; et plus on met de fréquence porteuse différente et mieux ça marche.

L'image du "tamis" donné par Violet dans sa conférence est assez parlante sur la manière qu'il a de voir cette action.

En tous cas il reste à faire, c'est la seule certitude!

Ecrit par: Torvix Mercredi 23 Novembre 2011 à 12h10
oui, déjà si on arrivait a mettre en évidence ce "gazon" sur l'oscillo, ça permettrait de clarifier le rôle particulier de cette cire ! j'ai bien envie de faire des tests comparatif avec de la parafine par exemple !

maintenant, en attendant, rien n'empèche de penser que la cire d'abeille contient déjà à l'origine une bonne concentration en orgone , ce qui expliquerait la 'différence" avec d'autres dielectriques ( eux n'en possèdant pas, ou moins ??)

Avantage des produits naturels ??? d'origine biologique : est ce que la vie n'est pas sensée contenir beaucoup de cet orgone: il semble bien que oui: donc...!

Dis, au cas où tu le louperais, je vais sans doute poster dans le sujet orgone une série de tests que je m'apprette a faire sur l'aspect électrostatique de l'accumulateur ! A moins que j'ouvre ça dans un autre fil si tu prefères ?!


Ecrit par: Chercheur Mercredi 23 Novembre 2011 à 12h44
Oui, possible que ça soit une charge contenue dedans. En vérité je suis comme toi: je n'en sais pas plus. A essayer tout ça; les retours sont plus que bienvenus.

Le sujet orgone est très bien pour parler des tests sur l'orgone, mais si tu penses vouloir faire ça ailleurs, tu peux aussi, pour faire un tri. Comme tu le sens icon_biggrin.gif

PS: j'ai posté quelque chose qui peut t'intéresser sur les tests électrostatiques avec l'orgone dans le sujet orgone, justement (coïncidence des pensées!).

Ecrit par: buckroger Vendredi 02 Décembre 2011 à 00h29
Salut

Merci Chercheur pour la masse d'informations de ces derniers jours! Je n'ai pas encore pris connaissance de tout, mais je vais me mettre à la lecture ce week-end. En attendant, j'ai terminé le condo à la cire d'abeille. Pas de contact direct entre plaques, espacement 0,4mm. J'ai dû repasser l'ensemble au bain-marie car au contact des plaques alu, la cire a au départ immédiatement durci. Ensuite j'ai bien balancé le montage de gauche de droite pour m'assurer le plus possible de l'absence de bulles d'air entre les plaques.

Tests éventuels ce w-e!...

Roger icon_lol.gif

Ecrit par: buckroger Lundi 05 Décembre 2011 à 15h41
Je viens de faire passer le premier litre d'eau au travers du système simplifié, composé d'un electroaimant basse tension (6v/50hz) et du condo cire d'abeille qui alimente l'électrode en inox.

Pas encore de système capacitif variable actuellement, je cherche les bons composants.

Au capacimètre, le condo présente une valeur de 18 nanoFarads, ce qui me parait fort élevé. Je vais revoir mes calculs, mais je n'ai qu'une confiance relative en mon appareil de mesure.

Pour le passage du premier litre d'eau du robinet, au goutte à goutte, cela a pris 10h, soit 6 min pour 1 cl. J'ai voulu une bonne magnétisation au préalable.
Ensuite l'électrode est restée une dizaine d'heures plongée dans le liquide.

Attention de retirer l'électrode de l'eau avant de couper l'alimentation, pour éviter une perte d'effet avec l'eau qui serait en contact avec un métal "inerte".

Maintenant la question des mesures se pose. Comment arriver à évaluer la qualité, la performance du mélange? Je n'ai pas de souris, juste un chat. Ce sera un bon candidat pour tester! Au delà de ça, la germination des graines. Je vais essayer également par comparaison, mais il faudra plus de temps. La rad aussi, bien que d'une fiabilité relative (en ce qui me concerne). C'est vraiment au niveau de ces mesures que l'on pêche!
La mesure de la résistance superficielle de l'eau est une réalité, mais d'un niveau relativement inaccessible pour le commun des chercheurs.

icon_confus.gif

Ecrit par: Chercheur Lundi 05 Décembre 2011 à 18h22
La germination des graines est clairement le test le plus rapide que tu peux faire. Avec des graines de radis il faut de l'ordre d'une semaine pour que ta germination soit assez avancée pour obtenir une vision de ce qui se passe.

Marcel Violet disait qu'avec seulement le 50 Hz il fallait compter 3 semaines pour obtenir une énergétisation de l'eau identique à ce qu'il obtenait avec le système de bruit blanc rajouté par-dessus en quelques heures. Donc tu risques de n'avoir pas grand chose comme premier résultat, en attendant que tu aies de quoi faire ton bruit blanc!

Si tu veux faire comme lui, tu fais ton condensateur variable avec un jeu de plaques fixées à l'axe d'un moteur et l'autre jeu étant fixe, il faut régler pour qu'en tournant les plaques de l'axe passent à côté de celles fixes sans se toucher. Ton condensateur est un condensateur à air. Mais franchement ce truc là c'est un moyen rudimentaire, datant d'une époque sans électronique utilisable, de l'époque des tubes. Aujourd'hui tu peux créer le même genre de variation de capacité par une tension alternative appliquée, avec des Varicap. Avec une autre tension alternative tu crées une variation cyclique de la capacité de la Varicap, ça fait la même chose que ton condensateur à plaque variable qui tourne sur un moteur.

Bon il faudrait un spécialiste en électronique comme Obelix pour nous donner un montage fonctionnel avec une varicap.

Aussi un montage brouilleur en basses fréquences (il parle d'un brouilleur TSF allemand) avec de l'électronique moderne (des montages de brouilleur de signaux ça existe mais adapté à de la HF, là aussi un électronicien peut adapter quelque chose en basse fréquence, voir la gamme à choisir avec les gammes de brouilleur allemand par exemple)

Ecrit par: Obelix Mercredi 07 Décembre 2011 à 10h33
Bonjour,

Apres lecture approfondie de tout ce que l'on peut trouver sur marcel Violet voici mes conclusions sur "la machine".
Au point de vue strictement electronique, il n'y a rien de transcendant. L'organe principal est ce fameux condensateur a la cire d'abeille. Le reste est la pour exciter ce condensateur sur des frequences basses variables dans le temps pour eviter la stabilitée.
Donc la meilleure approche serait d'avoir une source de bruit blanc, mais la puissance serait faible ou alors ce ne serait plus du bruit blanc mais rose.
Une autre solution est d'attaquer en signaux carres et de balayer un octave de frequenes. La la puissance est facile a avoir et le balayage un peu plus compliqe mais faisable.
Comment savoir si l'eau a bien recu la dynamisation ?
D'apres le livre "le secret des patriarches" trois parametres sont a prendre en compte:
Le Ph, le rH² (potentiel oxydo-reducteur), la conductivitée.
Si une mesure absolue est difficile, une estimation des variations au moins pour deux d'entre eux est a la portée du bricoleur moyen que nous sommes.
Le Ph : a mesurer avec un Ph-metre ou plus simplement avec du papier sensible trouvable dans tous les labos en rouleaux avec l'echelle de couleur....
La resistivitée : il faut se fabriquer un petit montage. Une barette de plastique porte deux fils en inox de quelques centimetres que l'on plonge dans la solution (seulement les fils) et on mesure la resistance a l'ohmmetre.
Le rH² : trop complique pour nous.
On "mesure" donc avant dynamisation puis apres. On doit avoir une variation du PH qui grimpe et une chute de la resistance qui diminue. Les grandeurs obtenues sont directement fonction de la qualitée de la dynamisation.

Toutes ces experiences de Violet font penser a la multitude d'etudes sur les bienfaits de l'eau alcaline que l'on trouve sur la toile avec leur cortege d'appareils a des prix dementiels.

Obelix

Ecrit par: buckroger Mercredi 07 Décembre 2011 à 23h40
Bonsoir à tous,

Avec cette première eau, j'ai pu effectivement vérifier une augmentation nette du Ph, de 7,5 avant à 8 après - sans discussion.
Mon chat a profité des deux eaux, avec au bout de 2j une variation de +7cl en faveur de l'eau normale (sur 190cl d'eau au départ). Jusqu'ici pas de faits marquants de ce côté.

Merci pour l'info varicap - je vais essayer cette voie plutôt que l'ancienne avec condensateur à air. J'en ai encore dans ma réserve, mais de trop faible capacité et le montage avec un petit moteur est plutôt hasardeux.

Du côté bruit blanc ou rose, j'ai un générateur de signal que je peux utiliser avec mon PC (un DDS 3X25).
J'ai mesuré à l'oscillo (PC) le signal de sortie de mon transfo 220/6v et j'ai obtenu un tracé comme celui de la fig.3 du rapport Violet que Chercheur a publié, avec cet effet "grass"... Je ne comprend pas puisque même en retirant le condo beewax du montage, rien ne change. Je me gratte la tête encore un peu la dessus icon_confused.gif
(au fait je ne sais pas comment vous faire passer des images sur le forum.. icon_confus.gif )

Merci pour l'idée du test de la résistivité. J'ai essayé le mélange eau-huile et j'ai noté quelques observations comparatives en utilisant les eaux avant-après. Je dois encore refaire un essai ou l'autre pour voir si je vais vérifier les mêmes différences.
C'est encore trop tôt.

Pour les radis, c'est acté aussi. Dès que le montage et mon procédé seront plus matures, je me lance dans la culture!

A+

PS: Obelix, si tu as un montage varicap sous la main, c'est le bienvenu! icon_biggrin.gif

Ecrit par: Chercheur Mercredi 07 Décembre 2011 à 23h52
Pour les images à déposer sur le forum, la procédure à suivre est ici (il y a plusieurs choix possibles):
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=106

Ecrit par: Chercheur Jeudi 08 Décembre 2011 à 00h01
Citation (buckroger @ Mercredi 07 Décembre 2011 à 23h40)
J'ai mesuré à l'oscillo (PC) le signal de sortie de mon transfo 220/6v et j'ai obtenu un tracé comme celui de la fig.3 du rapport Violet que Chercheur a publié, avec cet effet "grass"... Je ne comprend pas puisque même en retirant le condo beewax du montage, rien ne change. Je me gratte la tête encore un peu la dessus icon_confused.gif

Tu dois mesurer du bruit provenant de ton transformateur, ça ne doit probablement pas être de la haute fréquence ce bruit. C'est des fuites de ton transformateur. Avec un oscillo qui monte en fréquence tu peux mesurer la fréquence de ton "bruit" parasite en affinant et tu vas finir par voir que ce n'est pas de la HF.

Tu l'as réglé sur combien (en base de temps) ton oscillo sur PC?

Ecrit par: buckroger Dimanche 18 Décembre 2011 à 12h12
Je n'ai pas eu de temps a consacrer au sujet ces derniers temps malheureusement.
J'ai pu tester le generateur de bruit blanc electronique que je vais a present placer en parallele au filtre en cire d'abeille. Par contre je bloque au niveau de l'electroaimant.
Je ne comprend pas trop bien le systeme a utiliser, comment cela peut-il se concevoir?

Si quelqu'un a une idee de construction, cela m'interesse.
Je vois pour m'equiper d'un pH metre et EC metre electronique + temperature pour une mesure plus constante et precise de l'eau.
Donc je revois le banc d'essai avant de vous redonner un ensemble de mesure plus precises cette fois.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 18 Décembre 2011 à 12h49
Alors moi je bloque pour le générateur de bruit blanc; donc ça m'intéresse de savoir ce que tu as pris. Je cherchais encore hier les schémas des brouilleurs radio allemands de la 2ème guerre. J'ai trouvé des tas d'émetteurs et récepteurs, mais bon rien sur le brouilleur. Il faut faire quelque chose avec une électronique contemporaine, mais avant savoir quelle gamme de fréquence il utilisait est important, d'où l'idée de trouver ces plans!

Pour l'électro-aimant c'est un noyau magnétique de carcasse de transformateur C avec un espace donc dans le noyau pour faire passer le tuyau d'eau dans cet espace. Tu bobines un fil en de nombreux tours le long de la carcasse du noyau tout bêtement, un grand nombre de tours.

Tu branches cet électro aimant sur une source de courant alternative, attention ne branche pas directement le fil du secteur dessus sinon tu vas tout griller, sauf si tu calcules ton électro aimant pour avoir une impédance assez grande pour que le courant ne fasse pas fondre le fil et que tu le risques pas l'électrocution!!) et le champ magnétique alternatif est amplifié par le noyau et passe dans l'entre-fer du noyau où il y a le tuyau d'eau: l'eau est magnétisée.

C'est vrai que ce dispositif est dans le brevet et aussi dans l'appareil testé avec Marcel Violet et le laboratoire d'orgonomie: la magnétisation de l'eau préalable au passage à l'électrode provenant du condensateur à la cire d'abeille. Mais Violet n'explique pas pourquoi c'est nécessaire. On peut penser que si cette magnétisation de l'eau n'est pas faite, l'eau est moins réceptive à l'énergie qui lui est injectée par la suite du système. Est-ce indispensable? Aucune idée.

J'extrais les images provenant du rapport d'orgonomie qui montrent l'électro-aimant et l'explication et schéma du montage testé:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=729390rapproche01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=458942rapproche02.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=582814rapproche03.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=111999rapproche04.jpg

Ecrit par: Chercheur Dimanche 18 Décembre 2011 à 13h09
Voici une image d'électro aimant du genre qui marchera bien, sur un coeur en U au lieu qu'il soit en C; c'est pareil:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=643687images.jpg

Le seul truc c'est de calculer le nombre de tours qu'il faut selon ton alimentation.

Exemple: tu veux alimenter directement par le secteur. Tu décides d'utiliser du fil qui supportera 30Watts de puissance sans surchauffer.
Alors Tu vas devoir calculer l'impédance que devra avoir ta bobine:
Z=U²/p=220²/30=1613 ohms

L'impédance de la bobine est Z=L.w avec w=2*pi*f=2*pi*50 si f=50Hz le secteur
Soit L=Z/w=Z/(100*pi)=1613/(100*3,1415)=5,13 Henrys

Si le noyau magnétique que tu utilises a un coefficient de perméabilité mur tu calcules:

user posted image

L=mur*mu0*N²*S/l
l: longueur de bobinage de fil le long de ton noyau et S: section du noyau
muo=4*pi*10^-7

Mettons que tu choisisses un noyau en ferrite avec un coefficient mur=300
et de section S=1cm² (=0,0001m²) Alors tu dois avoir:

N²/l=L/(mur*mu0*S)=5,13/(300*4*pi*10^-7*0,0001)=136077476
Si tu as une distance de bobinage maximale de l=20cm ça donne:
N²=136077476*l=136077476*0,20=27215495 (l20cm=0,20m)
N=racine(27215495)=5217 tours

Donc voilà comment tu calcules le nombre de tours de fils. Tu dois caser 5217 tours de fils sur 20cm de longueur au total. Si ça ne rentre pas sur une couche tu peux faire plusieurs couches, et tu as le choix de la section du noyau , sa longueur, etc. De plus selon le type de matériau dont est fait la ferrite le mur est différent, j'ai choisi 300 par exemple, mais ça dépend de ce que tu trouveras.

Si tu calcules bien tu peux brancher ton fil sans rien faire cramer, sinon c'est l'accident électrique assuré, donc à calculer avant de monter!

Ecrit par: Obelix Dimanche 18 Décembre 2011 à 15h15
Bonjour,

Un generateur de bruit blanc n'est rien d'autre qu'une diode polarisée dans le sens passant.
Vous pouvez faire le test avec un simple oscilloscope :
Une alim variable bien decouplée par quelques condensateurs alimente une diode en serie avec une resistance. Cette resistance a une valeur correspondant a l'impedance que vous desirez.
Vous mesurez le bruit en alternatif aux bornes de cette resistance. En faisant varier la tension vous obtenez un bruit maximum pour une certaine tension donc un certain courant.
Ce montage est valable et utilisé jusqu'a plusieurs dizaine de GHz.


Obelix

Ecrit par: buckroger Dimanche 18 Décembre 2011 à 22h49
Merci encore pour vos infos tres appreciables!

Pour le bruit blanc, je n'ai aucun merite. J'utilise un generateur de signal DDS 3x25 pilote par un logiciel PC. Il permet de faire varier la forme du signal, la frequence, la tension.

Mais je suis partant pour rendre par la suite ce montage le plus autonome possible. Au depart, le fait de pouvoir rendre un maximum de parametres ajustables est evidement tres sympa pour l'experimentation.

Je viens de voir le site d'une entreprise qui pourrait etre interessante. Je viens de leur envoyer un petit cahier de charge pour l'electroaimant

http://www.telsa.fr

Je vous tiens au courant.

Ecrit par: buckroger Mercredi 04 Janvier 2012 à 21h47
Salut et mes meilleurs voeux pour 2012! Que cette année servent de révélateur à encore plus de gens et nous aide à prendre un virage harmonieux! Parce qu'il nous faut virer pour éviter le mur!

Pour l'électroaimant, j'ai finalement opté pour une solution rapide en achetant une pièce en U alimentable en max 6V. Le 220v me fait peur de toute manière et je pense que la différence n'aura pas d'influence sur le principe de fonctionnement mais seulement sur la durée du traitement.

Je vous conseille un petit site web UK pour de jolis produits de labo à des prix raisonables:
http://www.betterequipped.co.uk

Par contre, je me demande dans quelle mesure le fait d'exposer l'eau à ce champ magnétique ET de retrouver ce même signal également au niveau des condensateurs cire d'abeille ne doit pas être conservé pour avoir un système homogène, qui fonctionne à l'unisson.

Je vais aussi ajouter un agitateur dans le récipient de réception de l'eau vibrée pour y créer un vortex - je suis fan des vortex!

Un appareil de mesure labo pour le pH, l'indice de conductivité (EC/TDS) et la température complèteront le dispositif.
Je vais aussi enregistrer le signal électromagnétique de l'eau avant et après manipulation - je me réfère aux découvertes du Pr. Benveniste. Cela pourrait nous en apprendre peut-être plus par la suite.

Dans la batterie de tests, je ferai quelques essais plus ésotériques en inscrivant différents mots sur le récipient (je comprendrai les personnes qui ne veulent plus lire à partir d'ici).

Je teste actuellement l'expérience d'Emoto: 3 bocaux à conserve contiennent du riz cuit à l'eau, avec sur chaque bocal une inscription différente ("Stupide", "Merci" et aucune indication). Selon beaucoup de testeurs (voyez sur youtube), seul le riz avec mention "stupide" va pourrir, noircir)... icon_eek.gif
Matière, quand tu nous tiens!...

Energétiquement vôtre

Ecrit par: buckroger Dimanche 29 Janvier 2012 à 12h00
Salut
J'ai recu mon materiel de labo, agitateur magnetique,tds/ph/orp metre electronique, recipients en verre, electroaimant en U, etc.
Apres avoir traite l'eau du robinet avec le systeme Violet (EV), j'ai seme radis et basiliques avec un bac similaire traite a l'eau du robinet (EN) simplement.

Observations breves:
- l'eau traitee presente clairement un pH plus eleve, mais aucune variation notable du facteur d'oxydoreduction
- j'ai loupe la germination, ca a ete trop vite! Je ferai plus attention aux prochains essais
- 8/10 radis germes pour l'eau normale, 7/10 pour l'eau vibree - tout depend aussi de la graine
- pousse plus forte sur certains individus avec l'EN mais neanmoins moyenne plus elevee pour l'EV
- individus plus vert et forts pour l'EV, tiges droites et non tordues
- Largeur maximale des feuilles plus importante de 20% pour l'EV

Les conditions de mise en place, d'exposition a la lumiere, de quantite d'arrosage, de terreau, sont strictement les memes.

Les debuts sont prometteurs, mais il faudra reiterer.

Je vais passer a la fabrication d'un CV a air variable, avec une forme elliptique decentree pour remplacer le generateur de bruit blanc. L'approche bruit blanc ne me plait pas trop d'un point de vue simplement harmonieux - c'est de la pure intuition. Je prefere introduire une generation progressive et harmonieuse dans la generation des vibrations au travers du cv cire d'abeille.

Je vous tiens au courant!

Ecrit par: buckroger Dimanche 05 Février 2012 à 11h05
J'ai trouve un shema qui permet de réaliser l'expérience de transmission des caractéristiques d'une eau traitée (caféine, etc) vers une eau normale par l'intermédiaire d'un bruit blanc et d'un champ électromagnétique.

Il ne faut que quelques composants traditionnels. A l'entrée, le transistor Q1 monté sur 2 pattes (équivalent à une diode) va permettre de générer ce bruit blanc. Ensuite Q2 et Q3 vont l'amplifier avec un potar VR1 de "volume" pour commander le LM386 d'ampli audio au final. Ce signal est appliqué à la sortie sur une bobine de transmission (enroulement d'un fil autour ou à côté de la fiole d'eau codée).

De l'autre côté, on capture le signal reçu sur la bobine réceptrice, on l'amplifie par IC2a et c'est ici que le shema est interessant, on reprend le bruit blanc fabriqué précédement pour l'émission et on l'annule en faisant varier le facteur d'amplification de IC2b. Le bruit résiduel serait le message codé par la substance additionelle! Ca laisse rêveur!... icon_exorbite.gif

Ce signal est récupéré à la sortie de IC2 et enregistré et on peut imaginer le transmettre ensuite par .wav à toute la planète internet.

Apparement, personne n'a encore réussi à identifier une séquence particulière en fonction de la substance.

user posted image

Pour les anglofiles, je vous donne la page où ce shema est traité avec plus de détails.
[URL=C:\Documents and Settings\internet\My Documents\Michel-LAB\EAU-Benveniste\Bio-holograms-montage.mht]DigiBio[/URL]

Au passage, le site digibio.com n'existe plus. Dommage.

Ecrit par: buckroger Dimanche 05 Février 2012 à 13h37
Sorry, j'ai derape pour le lien DigiBio voici l'original:

http://amasci.com/freenrg/bioholo.html

et tant que j'y suis, un site un peu brouillon mais bourré d'informations relatives à d'anciennes recherches, vous pouvez commander un CD avec tout le contenu:

http://www.rexresearch.com/

avec l'article sur J.Benveniste:

http://www.rexresearch.com/benveniste/benveniste.htm qui me parait interessant.

Ecrit par: Freesoul Jeudi 09 Février 2012 à 17h33
Bien le bonjour à Tous,


Je suis le petit nouveau sur le forum et plus particulièrement sur ce topic qui m’intéresse particulièrement, vous comprendrez pourquoi par la suite.

Avant toute chose félicitations, remerciements et encouragements sont de rigueur pour ce topic, pour votre implication, pour l'échange d'informations.

Alors voilà, je suis chercheur en physiologie. Je travaille à l'INSERM et dans cet organisme, nous avons pour obligation d'avoir des projets de recherches à visée thérapeutique. Depuis toujours je travaille sur des thérapeutiques employant principalement la chimie (test de molécules) mais depuis quelques années je me lasse un peu de ces approches trop ciblées, trop carrées, trop étroites, trop financières également. Bien que scientifique au travail, j'ai une vie privée qui a toujours baignée dans la spiritualité et l'ésotérisme. Un monde qui m'a appris l'échange, l'amour, le respect, mais aussi l'humilité face au Tout dans lequel nous vivons. Bref, pour faire simple disons que j'ai toujours été ouvert à de nouvelles idées, de nouvelles approches... Les travaux de Reich sur l'accumulateur d'orgone ont été ceux qui m'ont les premiers donnés envie de faire le pont entre mon coté scientifique et mon approche personnelle de la vie. Malheureusement, et bien que pour moi il ne fait aucun doute que Reich a mis le doigt sur quelque chose d'énorme, il m'a été difficile d'introduire la notion d'orgone dans mon milieu pro (mais je ne désespère pas^^).

Si ce n'est pas l'orgone, ce sera l'eau.... La a commencé une longue recherche d'information sur l'eau. Il y a tant de propriétés à étudier, tant d'approches dites thérapeutiques que je crois que j'en découvre encore aujourd'hui... Dans ma situation, la seule approche envisageable pour faire un projet avec l'eau restait celle de Bignian-Violet de part le fait qu'elle a le mérite de présenter des résultats (secret des patriarches) des témoignages, et aussi divers brevets. Cela reste toujours insuffisant pour convaincre ceux qui n'y croient pas ou n'ont pas envie d'essayer, mais c'est toujours mieux que ce que j'ai pu voir sur certains sites... N'étant pas électronicien, il m'a fallu me munir d'un machine utilisant le principe Violet. J'en ai trouvé une auprès d'une boite qui a été intéressée pour tester les propriétés de leur eau en milieu scientifique. Ils m'ont fournit gratuitement une machine de dynamisation et j'ai donc a disponibilité cette eau. Mais le projet est en stand by car je n'ai pas les financements pour le faire avancer^^ J'ai fait pas mal de petites expériences avec, sur la germination, sur les glaçons, et même sur mes chats^^ mais les résultats sont mitigés... Je dirais même que j'ai de meilleurs résultats avec les mots (travail d'Emoto) qu'avec l'eau dynamisée... Ce qui me manque le plus est une mesure "scientifique" de cette eau, de sa dynamisation. Il y a en effet les 3 facteurs décrits dans la bio-électronique de Vincent (Ph, resistivité, oxy-redox) mais bon ils permettent simplement de dire que l'eau que l'on a est dans une gamme favorable... cela ne montre pas que l'eau est dynamisée ou qu'elle a bien capté cette énergie cosmique. Je demanderais bien a des amis radiesthésistes de me dire ce qu'ils en pensent mais même si je les crois, comment aller monter un projet de recherche scientifique auprès de mon administration en lui expliquant que c'est basé sur l'avis d'un ami qui a certaines facultés ^^ ...

Bref, pour le moment, je suis un peu dans une impasse, mais la vie a voulue que je tombe sur cette discussion dans votre forum... et c'est avec grand plaisir que je vous ai lu, que j'ai pu voir une certaine motivation, un échange pour que ce sujet avance. Je n'attends pas de solution miracle ici mais je suis content d'avoir trouvé des personnes qui s’intéressent à tout cela et si je peux apporter un petit peu de mon expertise, de mon aide, ce sera avec plaisir.

Bon, voilà pour la présentation... j’espère ne pas avoir été trop long^^
Au plaisir donc de vous lire et d'échanger avec vous.



Ecrit par: Chercheur Jeudi 09 Février 2012 à 18h05
Le hasard (mot qui cache autre chose) de la synchronicité, j'ai écrit un message il y a quelques minutes faisant office de résumé sur les découvertes de DeMeo et d'autres travaillant sur l'eau chargé par l'orgone ou dynamisée qui ont observé une absorption des UV dans une gamme de fréquence particulière comme indicateur d'eau chargée. Exactement ce que vous cherchez en terme de mesure:
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=711&view=findpost&p=21004

Ecrit par: buckroger Samedi 11 Février 2012 à 17h31
Bienvenue Freesoul!
Plus on est de fous,... plus on a de chances d'y arriver!

Je me suis posé les mêmes questions: comment arriver à mesurer, à constater de manière factuelle, avec des données comparables les résultats d'expériences sur l'eau.

Jusqu'à présent, j'enregistre les quelques informations relatives à la chimie de l'eau et je mesure la poussée des radis! icon_lol.gif

Donc grand merci à Chercheur pour cet article sur les UV qui ouvre de belles perspectives. J'ai fureté un peu de ce côté là
et trouvé une base d'infos sur cette portion particulière du spectre que je ne connais pas bien. Un site très bien documenté en français sur les minéraux phosphorescents
mais qui donne l'essentiel de la théorie: http://www.fluomin.org/fr/uv-type.php

On navigue dans cette partie entre rayons nocifs, bienfaisants, visibles/invisibles, qui chauffent ou qui ne chauffent pas (IR), ... c'est passionant!

Pour les anglophones, je conseille le document PDF renseigné sur le site - pour faire toute la lumière sur la lumière icon_smile.gif
http://www.intl-lighttech.com/services/light-measurement-handbook

user posted image
Source: www.florim.org

Puis arrive ce graphe basé sur l'équation de Planck Q=hc/lambda...
qui revient à dire que l'énergie d'un photon (Q en joules) va diminuer linéairement au fur et à mesure qu'augmente sa longueur d'onde (en mètres),
et qu'intrinsèquement l'UV a plus d'énergie que le rayon visible qui en a plus que les infrarouges!
h est la constante de Planck 6,623 x 10**-34 J.S
c est la vitesse de la lumière

user posted image
Source: www.florim.org

Si l'on voit sur le graphe suivant un peak (valeur de 1) aux 270nm quant à la nocivité biologique de ces UV et que selon Reich,
les fréquences "absorbées" par l'eau dynamisée tourneraient autour de cette longueur d'ondes, il y a un lien que l'on est tenté d'établir.
Mais comment interprêter ce phénomène?

user posted image
Source: www.florim.org

J'émet une simple supposition: ces photons UV-C de 240-280nm (germicides) qui sont absorbés par cette eau et d'autre part cet excès de photons de couleur bleue
en sortie, de lg d'onde 450-490nm, sont quelque part liés: ces particules sont ralenties par l'eau dynamisée, leur lg d'onde est doublée et elles perdent de l'énergie dans l'eau (au bénéfice de l'eau peut-être).


Cela signifierait aussi que l'eau "normale" qui ne donne a priori pas ce résultat, laisse passer les UV-C sans influence majeure sur ces photons et sans transformation d'énergie.

Il serait interessant de voir comment ce genre de mesures peut être réalisé avec des moyens modestes.
J'avais déjà bizarrement par curiosité acheté un simple spectroscope à 1,5 euros il y a peu... Comme je suis un intuitif, il doit y avoir un lien!

icon_jump2.gif

Ecrit par: buckroger Mercredi 15 Février 2012 à 23h50
L'absorption d'UV et l'émission de la couleur bleue est un phénomène connu en chimie quantique: la transition électronique. Certains photons qui recontrent le liquide sont en résonance et occasionnent le saut d'électrons d'une couche sur la suivante - il y a exitation.
Ceci demande un apport important d'énergie lorsque l'on parle des UV.

L'électron peut ensuite revenir à son état normal en libérant à nouveau un photon, mais avec un phénomène de glissement possible vers une longueur d'onde supérieure, d'où la couleur bleue de 450-490nm avec un dégagement éventuel de chaleur. On parle dans ce cas d'effet bathochrome - à l'inverse de l'effet hyperchrome lorsque la longueur d'onde au contraire diminue.
Je ne suis pas chimiste - donc j'espère ne pas m'être trompé! Merci de me corriger.

La spectroscopie électronique (spectrométrie UV-visible) devrait pouvoir nous éclairer sur la structure atomique de l'eau. Je connais une laborantine qui utilise ces appareils - elle pourra peut-être nous filer un coup de main.

visitez http://www.lachimie.fr
ou pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus http://www.lct.jussieu.fr/pagesperso/chaquin

icon_cool.gif icon_cool.gif

Ecrit par: Freesoul Jeudi 16 Février 2012 à 16h59
Bonjour et merci à vous pour toutes ces infos.

N'étant pas forcément calé en électronique, j'avoue que je ne pourrais pas vraiment aidé les plus motivés d'entre vous dans la construction et la reproduction du condensateur de type Violet. Je ne peux que vous encourager et partager mes idées ^^

Par contre, comme je vous l'ai dit, je dispose d'un dynamiseur type Binian-Violet créé par une personne passionnée et qui reste persuadée des bienfaits de cette eau et de la véracité des approches de M Violet. Mon approche est donc certes différente de la vôtre dans le sens ou je dois me baser sur le travail de construction d'une autre personne que moi-même. C'est donc dans un état d'esprit de confiance mutuelle qu'il a fallu que je m'investisse dans cette idée. Le fait que je possède ce dynamiseur n'est pas négatif en soi puisque d'une façon ou d'une autre je pourrais peut-être vous fournir des informations sur sa construction et si possible vous faire part de l’expérience personnelle du "constructeur" dans ce domaine.
Soit dit en passant, j'ai une adresse pour des électrodes en tout genre et normalement de qualité. Buckroger je crois que c'est toi qui cherchais une adresse, je pourrais toujours te la donner si tu es intéressé.

Sinon, disposant de cette eau, je pourrais également faire des tests de mon coté, nous pourrions par exemple mettre en place des "expériences" communes (germination par ex) faites chacun de nos cotés, avec des eaux d'origine différentes, et ensuite comparé nos résultats pour avancer. Je pense qu'il y a plein de choses a faire et à partager dans ce domaine. Par exemple tout comme il a été décrit plus haut, mon eau dynamisée présente un Ph toujours plus basique (de 0.5 unité) que mon eau osmosée de référence. ( à température et résistivité identiques)

Je reviens sur le fait de savoir ou non si l'eau est belle et bien dynamisée. D'après ce qui est dit précédemment, l'eau dynamisée ou chargée en orgone semble émettre dans le bleu. Je vois qu'il faut du matériel (spectrophotomètre) mais y-a t-il d'autres moyens. A priori on voit la couleur bleue de l'orgone en pleine nature à l'oeil nu (à grande échelle). Je vais poser une question bien bête pour certains, mais puisque j'ai une fontaine qui contient facile 5 litres d'eau, le simple fait que je la mette dans le noir ne me permettrait pas de "voir" cette émission de couleur bleue?

Je dispose au labo d'instruments de mesure qui permettent l'enregistrement des courants ioniques exprimés sur une cellule isolée (cardiaque ou neurones) donc des oscillos, des amplis, des trucs comme cela. Peut-être que je pourrais "détourner" certains de ces instruments pour les utiliser à faire des mesures ou des tests. Je laisse aux spécialistes le soin de répondre^^

Bref, je n'ai pas peut-être pas grand chose pour vous faire avancer et je manque encore peut-être d’expérience à vous faire partager mais je reste motivé et désireux d'avancer dans cette thématique.

Je pourrais également vous faire partager mes expériences personnelles déjà faites avec l'eau ou les mots. Par exemple j'ai essayé les mots d'Emoto et cela marche incroyablement bien. Les différences ne sont certainement pas aussi flagrandes que ce que l'on peut voir sur Utube mais par contre, il y a une différence importante entre les deux conditions, en faveur des mots d'amour et positifs.

J'ai fait les mêmes expériences avec l'eau dynamisée vs l'eau du robinet sur la germination de graines de lentille. J'ai eu une bien meilleure germination avec l'eau du robinet qu'avec l'eau dynamisée.... mais j'ai réalisé après coup que l'eau du robinet est beaucoup plus riche en minéraux que l'eau dynamisée (qui d'après ce qui est dit a besoin d'être faiblement minéralisée). Du coup, je suis en train de refaire les expériences avec de l'eau dynamisée (du jour) et la même eau mais après quelques jours de repos (perte de dynamisation). Je vous tiendrez au courant.

A ce sujet, j'ai cherché à reproduire certaines expériences de Violet sur la germination décrites dans le secret des patriarches, mais j'ai parfois du mal à savoir dans quelles conditions ils les a faites. Par exemple, des fois il dit avoir fait trempé les graines dans l'eau dynamisée. Ont -elles juste trempées dans l'eau dynamisée avant d’être mises en germination dans de l'eau du robinet ou bien ont-elles été mises à germer dans de l'eau dynamisée vs eau du robinet.
D'ailleurs, une question que je me pose souvent, est-il préférable de ne boire que de l'eau dynamisée ou bien juste une absorption journalière d'un verre par exemple est préférable??

Bon j’arrête là avec mes questions et remercie les plus motivés de leur éventuelles réponses^^

Ecrit par: buckroger Jeudi 16 Février 2012 à 23h48
J'ai pu trouver des baguettes de différents métaux mais toute adresse est la bienvenue. Merci pour cette aide.

L'installation Violet de ce côté est encore partielle et non conforme au shema issu du brevet. Le CV variable est pratiquement fabriqué - ce sera la prochaine étape. Ensuite viendra l'augmentation de la tension d'alimentation à 220v en utilisant la phase du réseau, mais ici je dois prendre des précautions.

Pour l'instant, mon équipement est différent de celui de Mr Violet sur les paramètres suivants:
- Tension d'alimentation (4.5v au lieu de 90v)
- Utilisation d'un seul récipient (moins bonne magnétisation à l'entrée)
- Bruit blanc PC ou sweeper (variation continue en fréquence) et non un CV variable
- Petit vortex par un agitateur sous le récipient (un +)
- Pas de fil du réseau électrique comme antenne puisque j'alimente avec un transfo

Cette première germination des graines de radis a tout de même donné de très bons résultats!

user posted image

Le plus spectaculaire pour moi a été de voir la différence au niveau du système radiculaire lors du rempotage. Les conditions de terre, d'arrosage (2x 10ml ou 20ml d'eau chaque jour par plant), de luminosité, de température sont rigoureusement identiques. Les plants étaient dans deux mini-couches séparées.
L'eau de départ est identique: du robinet sans adjonction.

Je refais le même banc d'essai avec la prochaine version du système et j'essaie de ne changer q'un paramètre important à chaque test pour mieux identifier l'impact.
***
En ce qui concerne la consommation de l'eau Violet, le Professeur recommandait dans son enregistrement vocal de consommer un verre le matin et un le soir, voir un de plus le midi pour des carences sérieuses, soit un max de 75cl par jour.
***
Votre appareil m'intéresse - si vous aviez un shema ou une photo, ce serait bien.
De mon côté, les photos ne sont pas top - je vais en refaire.
***
Pour la mesure du spectre, je vais voir ce que l'on peut retirer d'un simple spectrographe fait à partir d'une boite de corn flakes et d'un CD! Non je ne déconne pas... icon_smile.gif)
http://www.scienceinschool.org/2007/issue4/spectrometer

Avec un bon appareil photo et des conditions d'expérience rigoureusement identiques, on peut peut-être mettre qq chose en évidence - pas dans l'UV bien entendu, mais dans le visible.
Tant que l'on a pas essayé, on ne sait pas!

Ecrit par: gecko Vendredi 17 Février 2012 à 11h23
L'eau dynamisée est de " l'eau vivante".
Tant que faire ce peut, il faut éviter d'imaginer boire un peu d'eau dynamisée et boire le reste en eau du robinet.

Quand Violet faisaient ces expériences, quand il dit trempée dans l'eau dynamisée...., pour moi cela veut dire laisser tremper, laisser le temps nécessaire,.... souvent une nuit.

On ne devrait que se nourrir d'aliments plus simple, plus brut, dynamique.

pour comparer, il me semble que c'est eau dynamisée d'un coté, eau du robinet de l'autre.

Ecrit par: buckroger Mardi 28 Février 2012 à 02h12
Je viens de retrouver une info: les graines étaient plongées durant 4 heures dans soit de l'eau courante ou de l'eau traitée "Violet" - selon les notes de la page 51 du secret des patriarches.

J'ai modifié le paramètre de génération du bruit blanc et j'obtiens quelque chose de bien plus dense au spectrographe avec des signaux qui couvrent une belle plage de fréquences. Je viens de semer du persil et du thym pour des tests comparatifs avec ce "mélange".

Le basilique est sorti : 9 pousses sur 20 pour l'eau Violet et 5 sur 20 pour l'eau normale (graines du même sachet bien entendu). On va suivre la croissance.

Ecrit par: gecko Mardi 28 Février 2012 à 15h15
Très bien;

Au niveau baguette pour l'anode, a terme une seule sorte doit sortir du lot.


Ecrit par: Freesoul Jeudi 01 Mars 2012 à 17h14
Bonjour à tous,

Voici quelques infos suite à mes dernières expériences de germination.

Je travaille avec des graines de lentille à la maison.

J'ai fait des expériences tout comme l'a décrit M Violet entre l'eau du robinet et l'eau dynamisée dont je dispose.

Trempage la nuit des graines dans les deux conditions puis mise sur milieu humide pour germination.

Si je compare j'ai de bien meilleurs résultats avec l'eau du robinet ... La germination semble être identique mais au bout de 3-4 jours ce sont les graines en eau du robinet qui sont les plus grandes et les plus vertes. Après réflexion, je me suis dit que l'eau du robinet n'était finalement pas le meilleur modèle de référence. En effet l'eau du robinet peut être très différente d'une région à l'autre et puis j'ai une grosse différence au niveau de la minéralisation puisque au TDS, j'affiche 290 g/l pour l'eau du robinet et 30 g/l pour l'eau dynamisée.

Du coup, histoire d'être le plus homogène possible j'ai refais les expériences avec de l'eau dynamisée fraiche et de l'eau dynamisée "dédynamisée" (en fait que j'ai laissée quelques jours). Ainsi, je suis sur que la composition reste la même et que la seule différence vient de cet effet dynamisation. Et dans ces conditions, il n'y a pas photo, l'eau dynamisée fraiche donne d'excellent résultats par rapport à l'eau ayant perdue sa dynamisation. Graines germant plus vite, plantes plus grandes et plus vertes. Donc j'arrive pour le moment à la conclusion que l'eau dynamisée présente bien les propriétés estimées. Pour le moment, j'ai reproduit 2 fois l’expérience et vais m'attacher à continuer sur d'autres graines et en faisant varier les conditions. Dès que je serais sur de moi, j'ai demandé à un collègue de l'INRA de bien vouloir me faire les mêmes expériences mais en milieu professionnel et entre les mains d'un spécialiste afin, dans la mesure du possible, de faire valider scientifiquement les résultats.

Voilà de mon coté, ce n'est pas grand chose mais je suis aussi pas mal pris.


@buckroger

Tu sembles avoir de bons résultats avec ton eau dynamisée et si je te lis bien, tu dynamises de l'eau du robinet. Donc par rapport à moi, tu compares l'eau du robinet dynamisée par tes soins ou pas. Ce qui me semble logique car dans un intérêt thérapeutique pour le plus grand nombre, le plus simple pour que cette eau soit accessible à tous serait de dynamiser directement l'eau du robinet comme tu le fais.


Par contre, j'ai toujours lu qu'il valait mieux boire une eau faiblement minéralisée. Et je ne sais pas si M Violet tenait compte de la minéralisation de l'eau ou bien si il dynamisait directement l'eau du robinet. Je pense que c'est le cas, mais je vais vérifier. Du coup, je suis en train de me demandé si mon système de dynamiseur qui filtre l'eau du robinet puis la dynamise n'est finalement pas un handicap pour moi car il devient tout de suite moins accessible au plus grand nombre d'entre nous (financièrement parlant) d’accéder à un système de filtration avant la dynamisation.

Concernant mon dynamiseur, je vous ferais bien une petite photo de l’intérieur de la machine mais cela restera en MP parce que je passe par un fournisseur et je ne voudrais pas prendre la responsabilité de balancer sur le net ce genre d'info. Par respect pour leur travail et à cause de l'aspect financier qui peut-être mis en jeu. L'idéal serait que je demande à mon contact comment il a construit son condensateur à la cire d'abeille et si il veut bien partager quelques infos. Je vous tiens au courant.

Ecrit par: gecko Jeudi 01 Mars 2012 à 18h20
Une eau dynamisée, n'est pas dédynamisée au bout de quelques jours. Elle peut le rester près de 2 mois.

Pour dédynamiser l'eau dynamisée, il suffit de mettre un objet métallique dans l'eau quelques temps, ....quelques instants.

Ecrit par: buckroger Vendredi 02 Mars 2012 à 23h46
Oui j'utilise bien la meme eau au depart, celle du robinet. Il est vrai que pour notre propre consommation, il est recommande qu'elle soit faiblement mineralisee, genre Volvic par exemple.

Ca se sera pour la suite. Pour l'inistant, je traite des graines et pour pouvoir bien estimer l'action du systeme de dynamisation, je prend cette meme eau de la conduite, une premiere sans traitement et une seconde apres passage durant 7-8h dans le champ electromagnetique.

Je me demande si ton filtre Freesoul ne supprime pas aussi certaines substances dissoute dans l'eau a en juger par la diminution importante du TDS?...
Est-ce un filtre a osmose inverse ou qq chose de different?

De ce fait on peut imaginer que la plante peut effectivement recevoir moins de nutriments, d'ou la difference dans le premier test.

Ecrit par: buckroger Samedi 10 Mars 2012 à 00h02
Resultats convaincants encore avec les semences de thym et le persil.

La germination est boostée, cela ne fait aucun doute.

Thym eau normale 25 pousses, eau violet 40 pousses
2 jours plus tard: 33 pour 49!

Persil: eau normale 2 pousses, eau violet 10 pousses
1 jour plus tard: 6 grandes, 3 moyennes, 3 minis pour 12 grandes et 4 moyennes en eau violet.

Du fait de manque de lumière en cette saison, les pousses ont ensuite tendance à "filer" et deviennent jaune-vertes. Diificile ensuite d'effectuer des comparaisons entre plants.

En tout état de cause, je peux dire que les effets sont bien là. On ne peut pas le nier. J'avais envie de faire un test comparatif avec et sans le condensateur en cire d'abeille, avec simplement le générateur de bruit blanc, histoire de voir dans quelle mesure ce composant influe sur le résultat.

La détermination de la durée minimale de traitement est aussi une chose pas si simple à trouver par le manque de mesures probantes.

Je vois clairement que le pH passe d'un 7.26 a un 8.35 après 20h de traitement par exemple, donc une eau plus alcaline et qu'en parallèle, l'indice de conductivité de l'eau (ORP e mV) passe de 260mV a 193mV. soit 25% de diminution de la conductivité. Au delà de ça, je cherche...

Mais au niveau ondulatoire, il existe maintenant la biophotonique, la RNM (résonance magnétique nucléaire) et la diffusion de la goutte de glycérine... mais comment arriver à mettre ça à la dispo de nous tous?...

Ecrit par: Chercheur Samedi 10 Mars 2012 à 00h08
Résultats très intéressants; on a des choses significatives. Bravo!
A poursuivre, bien comme idée les tests séparés.

Ecrit par: gecko Lundi 12 Mars 2012 à 12h53
je n'avais pas vu qu'un autre modèle que l'oli-dyn existait.
Condensateur à la cire d'abeille selon Marcel Violet.
fabriqué en Inde

http://www.eauviolet.fr/Le-Dynamiseur.html

Ecrit par: buckroger Lundi 12 Mars 2012 à 23h58
Merci, j'avais vu cet appareil Gecko, mais je ne sais pas ce qu'il vaut.

Je viens de trouver la formule pour calculer le rH ou rh2, c'est du pareil au même, la relation hydrogène ou potentiel électronique, autrement dit la mesure de la quantité d'ions H- en solution. On détermine de cette façon le pouvoir de l'eau à réduire l'oxydation - donc à éviter que l'on ne "rouille" icon_lol.gif

Ce facteur varie de 0 à 42, 42 étant l'oxydant parfait et 0 étant un anti-oxydant parfait. Le point neutre à une valeur de 28.

Une eau est considérée bonne lorsqu'elle est sensiblement antioxydante, donc sous les 28. Notre consommation aujourd'hui est résolument oxydante et il faut compenser.

La formule lorsque l'on connait le pH et l'ORP est:

rH=((ORP+200)/30) + (2*pH))

... ce qui me donne le resultat suivant lors de mon dernier traitement à l'eau de Volvic:

CODE
pH       ORP (mV)  rH
7,22    260       29,77  Eau Volvic au départ
7,13    263       29,69  Eau après 40min
8,23    196       29,66  Eau après 9h
8,35    193       29,80  Eau après 23h


Ce qui veut dire que j'ai déplacé le point vers la gauche - comme j'ai essayé de le représenter sur un abaque excel home-made, du point rouge vers le point vert.
icon_boire.gif

Une eau plus alcaline, c'est déjà bien!
J'ai vu que l'on peut ajouter du NaBH, de la vitamine C ou du magnésium pour faire descendre l'ORP dramatiquement dans les valeurs négatives. Je vais essayer.

user posted image

Ecrit par: sourceverte59 Jeudi 22 Mars 2012 à 21h01
une video bien intéressante

http://www.agoravox.tv/actualites/sante/article/jeanne-rousseau-une-grande-dame-de-34403

Ecrit par: DroYze Mardi 27 Mars 2012 à 13h58
SAlut les gens,

Je m'interesse fortement à l'eau dynamisé. J'ai écouté la conférence de Marcel Violet

http://www.aquadys.com/online/templatemedia/all_lang/resources/Audio+conf%24C3%24A9rence-Pr+violet.mp4

donc apparemment c'est avec la cire d'abeille.

Et donc on peut l'acheter ici : http://www.eauviolet.fr/Le-Dynamiseur.html


Je suis donc tombé la-dessus :

http://masanteaunaturel.blogspot.fr/2012/02/etes-vous-soucieux-se-de-votre-bien.html

Et apparemment ça dynamise l'eau mais en Vortex.

Donc si quelqu'un pouvait m'expliquer les différences etc....

Merci

Ecrit par: buckroger Mardi 27 Mars 2012 à 22h56
Merci pour ces informations Droyze, j'ai eu plaisir a revoir J.Benveniste sur ce blog notamment.
L'appareil en question a l'air tout a fait convenable. Il associe la dynamisation offerte par le vortex de l'eau a une oxygenation et une mineralisation additionelle de l'eau.
Je reste toujours dubitatif quant à savoir s'il faut que l'eau de boisson soit plus alcaline (pH 7,5-9) qu'acide. J'ai deja lu des avis divergents avec a chaque fois de bons arguments. Je pense que l'usage que l'on doit faire de l'une doit etre different de l'autre - mais je continue de chercher des precisions.

La solution du Pr Marcel Violet est cependant très differente ; pas de vortex, pas d'oxygenation particuliere, ajout optionnel de sels mineraux (oligo-elements plutot) au travers de sondes appropriées.
Il s'agit par contre de faire passer toute une série d'ondes électromagnétiques au travers d'une sonde plongée dans l'eau à dynamiser. Ces ondes sont générées au départ par un générateur basé sur un courant alternatif, que l'on fera passer au travers d'un condensateur constitué de plaques de métal entrelacées qui sont isolées les unes des autres par de la cire d'abeille. Et cet isolant est le seul à pouvoir selon le Professeur, générer très probablement des fréquences d'un ordre particulier qui permettent d'informer l'eau et de lui donner ainsi une énergie, une vibration qu'elle avait perdue jusque là.
Voila en deux mots le principe - donc bien different du premier. Mais comme toujours, il y a de bonnes choses à prendre un peu partout. Le vortex, le fait d'agiter les molécules d'eau de manière centrifuge, de concentrer le flux, est pour moi essentiel. A lui seul, il reconstruit quelque chose, il permet de structurer, d'harmoniser une eau plate. Là où nous tatonons beaucoup est dans ce phénomène d'information de l'eau : ce phénomène est bien réel, merci Mr Benveniste, mais quelle information doit-on donner? Il vaudrait mieux qu'elle soit bonne... icon_eek2.gif

Ecrit par: DroYze Mardi 27 Mars 2012 à 23h03
et donc a ton avis, tu te dirigerais sur quoi ?

Vorttex ou solution Violet ( cire d'abeille) ?

merci

Ecrit par: buckroger Mardi 27 Mars 2012 à 23h47
Citation (sourceverte59 @ Jeudi 22 Mars 2012 à 22h01)
une video bien intéressante

http://www.agoravox.tv/actualites/sante/article/jeanne-rousseau-une-grande-dame-de-34403

Merci Sourceverte59 pour cette video de J.Rousseau - je la connaissais de nom de par son travail avec LC Vincent, mais jamais vue/entendue jusqu'ici.

Vraiment interessant et plein de sagesse. J'ai retenu qu'elle avait voulu explorer la piste de la polarimétrie associée à l'eau pour essayer d'en dégager quelqu'enseignement et c'est un bon point!

J'ai pu trouver une page qui donne une bonne explication sommaire du principe.
http://scienceamusante.net/wiki/index.php?title=Polarisation_et_pouvoir_rotatoire

On voit déjà où elle voulait en venir ; dommage qu'elle n'a pas eu la possibilité de le faire.

Ecrit par: buckroger Mardi 27 Mars 2012 à 23h58
Citation (DroYze @ Mercredi 28 Mars 2012 à 00h03)
et donc a ton avis, tu te dirigerais sur quoi ?

Vorttex ou solution Violet ( cire d'abeille) ?

merci

A ce stade, le système vortex apportera certainement quelque chose de très positif. C'est un principe simple et qui nous vient de Dame nature.
Donc, va pour celui-là.

Le système Violet reste - ça n'engage que moi - encore très expérimental mais avec un fort potentiel d'amélioration. Seulement on ne comprend pas encore grand chose. Même si l'on ne contestera pas les énormes résultats obtenus par le Professeur, je trouve que son montage est un peu nébuleux, imprécis (du moins lorsque l'on regarde les notes du brevet) et qu'il aborde la question des vibrations elle-mêmes. Et là, on est dans une approche plutôt empirique.
Je ne sais pas non plus comment ont été conçus les modèles en vente sur le net. Je me méfierais plus facilement.

Mais il faut lier ces deux systèmes au final. Il y a complémentarité.

Ecrit par: buckroger Dimanche 22 Avril 2012 à 17h34
Une avancee concrete hier, je viens d'ajouter un condensateur a air variable en parallele du condo a cire d'abeille! Mais ca n'a pas ete de la tarte!
Pour mettre la mecanique au point, je suis mal outille et peu precis et avant d'avoir un rotor qui ne touche pas le stator tout en ayant un espacement minimal, il m'a fallut une paire d'heures.

J'ai du augmenter l'espacement intra stator de 2 a 3 mm pour avoir plus facile, et ensuite permettre a un petit moteur eletrique de modele reduit de faire tourner le rotor. Il a fonctionne 11h d'affilee sans souci, et je suis super content!

Je viens d'utiliser cette eau pour arroser mes plants de thym, persil et basilic que je viens de rempoter. La difference notable ici est encore une fois au niveau du systeme radiculaire, en particulier visible sur le thym. Je n'ai pas pris de mesure, ce n'etait pas le but, mais il y a bien une difference de robustesse en faveur de l'eau violet, ou semi-violet, puisque mon installation n'est pas encore complete.

Je bois perso de l'eau de Mont Roucous passee au travers de mon systeme depuis le 3/03 tous les jours, a raison d'un verre a jeun le matin et d'un verre en fin de journee. Les faits observables - desole si je manque d'approche scientifique ici, je vous laisse juge:
-plus grande resistance a l'effort (je fais bcp de velo)
-des gencives qui ne saignent plus comme auparavant lors du brossage
-une transpiration sous les aisselles que je n'avais absolument pas auparavant!
Je le prend positivement, une femme s'en plaindrait probalement icon_smile.gif Mais l'elimination est le role premier de l'eau.

Voila pour citer quelques notes que je pense importantes.

Fatigue? Difficile a dire, parce que les derniers jours ont ete eprouvant de mon cote et j'ai du mal a comparer. Par contre, j'utilise depuis quelques mois une montre qui monitore mes periodes d'eveil durant mon sommeil, et je vois un changement radical: moins d'eveil (moy de 15 au lieu de 25) ces derniers jours, donc moins agite - c'est certain.


Ecrit par: Chercheur Lundi 23 Avril 2012 à 21h26
Un ami (Prema des forums de ONCT) qui possède un Bio-dynamiseur Auroville acheté il y a de nombreuses années me l'a envoyé pour que je puisse l'analyser et voir comment il fonctionne.

J'ai donc démonté la machine et voici ce qu'il en est:

Boitier extérieur:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=228213violet01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=256905violet02.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=679321violet03.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=174603violet04.jpg

Ouverture:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=361121violet05.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=816760violet06.jpg

Le boitier noir contient le condensateur à cire d'abeille. Il s'en dégage une odeur particulière due à la cire:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=651433violet07.jpg

L'électronique est composée d'un transformateur qui délivre une alimentation symétrique +15V et -15V (avec un pont à diode et condensateurs de lissage) avec un point neutre 0V et de deux alimentations régulées de 12V pour en faire du +12V et -12V avec 0V au centre.

Ces alimentations régulées servent uniquement à alimenter une carte module protégé par une coulée de résine rouge massive dans laquelle elle est prise, interdisant d'en voir l'électronique.

Sinon pour le reste l'un des fiches secteur est reliée via deux condensateurs aux électrodes, elles-mêmes reliées à une sortie du condensateur à la cire d'abeille pendant que l'autre sortie du condensateur à cire d'abeille est connecté à l'unique patte de sortie de la carte module.

La carte module délivre un signal rectangulaire d'horloge à 5,7kHz en +10V et -10V avec un duty cycle de 50%. C'est ça qui joue le rôle de "secoueur" et qui aurait dût être un générateur de bruit blanc selon Marcel Violet, pour "tamiser" les grass harmonics.

Voilà le schéma tel qu'analysé par moi suite à observation du montage:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=392619violetschema.jpg

Maintenant passons aux mesures de signaux à l'oscilloscope:

Le signal en créneaux de 5,7kHz qui sort de la carte module en +10V et -10V:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=780663violet08.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=344286violet09.jpg

On voit un signal net et propre (j'ai débranché le condensateur à cire d'abeille pour cette mesure)

Le signal qui sort du côté électrode avec le condensateur à cire d'abeille rebranché (schéma fonctionnel):

Porteuse à 50Hz de 88V d'amplitude environ additionnée au signal en créneaux:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=271887violet10.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=276275violet11.jpg http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=346162violet12.jpg

Zoom sur la constitution du signal de 50Hz
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=255963violet13.jpg

Un autre zoom net permet de voir les perturbations à haute fréquence qui apparaissent sur la mesure du signal en créneau: les Grass Harmonic sont là!
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=904641violet14.jpg

Les Grass Harmonic sont les différents traits donnant de l'épaisseur au trait "horizontal" des créneaux, qui normalement devraient être lisses et pas du tout ainsi.

Des mesures à base de temps plus petite donnent des perturbations impossibles à gérer avec le niveau du trigger et je n'ai plus rien de stable. On a vraiment des hautes fréquences qui sont là et qui déclenchent le trigger à différents niveaux de tension selon le morceau chopé par l'oscillo. Au maximum, à 150MHz de résolution, les Grass Harmonic sont toujours là, elles sont de fréquence encore bien supérieure. De combien, je ne peux dire avec cet équipement insuffisant pour cela, mais on a quelque chose qui ne devrait pas être l)!

Voilà la première fois que je visualise vraiment ces Grass Harmonic annoncées par Violet.

Maintenant restera la phase de test de fonctionnement avec des germinations

Ecrit par: gecko Lundi 23 Avril 2012 à 22h25
le condensateur à la cire d'abeille devrait être un condensateur cuivre ciré, papier ciré , cuivre ciré de 5 nanofarrads.

Ecrit par: Chercheur Mardi 24 Avril 2012 à 12h07
Mais là il fait 2,82nF à 0,001nF près avec un bon LC mètre. C'est la mesure de ce qu'il y a dans l'appareil.

De plus je ne pense pas que la capacité ait une vraie importance, en terme de valeur. De la même façon que l'excitation ou le bruit blanc et ses fréquences ne doit pas avoir d'importance excessive, il y a plein de paramètres variables pour que ça donne quelque chose à mon avis (ça ne reste qu'un avis non circonstancié).

Reste à voir les résultats que les tests donneront.

Je ferais bien une batterie de trois tests simultanés, pour éviter des différences par lunaison ou autre éléments différents dans le temps:
Germination avec de l'eau passée dans mon accumulateur d'orgone, germination avec la cuve Lavinay et germination avec l'eau Violet simultanément et voir les données ensuite.

Ecrit par: gecko Mardi 24 Avril 2012 à 12h35
Je pense qu'avec le vioet indien, tu as un étalon.
J'ai un des anciens condensateurs à la cire d'abeille qui fait 2.82 nano, les nouveaux condensateurs fabriqués recemment font 5.
Mais c'est accessoire par rapport au grass effect.

tu as de l'eau pour ton fils là. le grass effect est sur, tu le constates.

Dans le module rouge, il foit y avoir une lampe neon et autre chose

Ecrit par: buckroger Mardi 24 Avril 2012 à 21h25
Merci pour ces infos vraiment interessantes!
Donc, les grass harmonics existent bien. Je ne dispose pas d'un oscillo malheureusement et je ne sais pas visualiser le signal de mon cote.

J'ai pu remarquer un autre phenomene que je vais reproduire en banc de test: des fleurs des champs que j'avais mises dans un petit tube-vase avec de l'eau de conduite avaient fini apres une journee par perdre deja quelques fleurs et feuilles, les tetes courbees.
J'ai remplace l'eau par de l'eau vibree (de la conduite au depart) un soir et le lendemain et le surlendemain, elles avaient retrouve une tenue correcte et plus aucune perte de fleurs depuis!
Tout a fait remarquable!

Un bon test rapide: prendre des fleurs des champs, les placer dans deux vases et controler la fraicheur et la perte de fleurs en fonction du temps.

Ecrit par: gecko Mardi 24 Avril 2012 à 21h44
Je te suis P. j'ai reçu le premier des dynamisuers de type violet que j'ai commandé.
3 heures de dynamisation avec de l'eau du robinet filtré, puis bu 0.5 l d'eau...
whaaa ça tabasse.
Plus fort qu'avec la fontaine magnetique, rien à voir...
Les aimants c'est gentil, mais ça ne rajoute pas d'electrons....
Je suis entretemps allé cherché de la mont roucous, ça charge la nuit maintenant.

Sais tu ou commander des electrodes en carbone?

l'argent et le cuivre c'est bien, mais je préfère le neutre du carbone.

Ecrit par: Chercheur Mercredi 25 Avril 2012 à 08h56
Oui, moi aussi ça m'intéresse des électrodes en carbone. L'ami qui m'a envoyé l'appareil avait des électrodes en carbone, argent, magnésium, nickel, germanium, etc.

Mais il n'avait rien joint à l'envoi sauf deux électrodes d'argent pour un générateur d'argent colloïdal en panne que je vais essayer de lui dépanner en même temps.

Bref je n'ai rien non plus du coup, de neutre je veux dire.

J'ai pensé à la même chose que ce que Gegyx m'a conseillé de te dire par MP pour ta recherche d'électrodes en carbone, mais pour la raison pour laquelle je ne l'ai pas fait je te le déconseille: il m'a conseillé de te faire démonter une pile de 1,5V dont le coeur est une tige en carbone.

Pourquoi je ne l'ai fait pas: car la tige de carbone trempe dans la mixture électrolytique et que même avec un bon nettoyage, c'est un matériau poreux le carbone et que ça diffusera des choses toxiques dans l'eau dans laquelle ça trempe.

Maintenant j'ai demandé à Prema si il connait les effets sur la santé des différents métaux utilisables comme électrodes; il m'a répondu la chose suivante hier soir:

Citation
l’or : les
maladie de cœur, la pression sanguine, le sang.

l’argent :
antitoxique, pneumonie, anémie, anti-infectieux.

le magnésium
: régulateur neuro-musculaire, sénilité, ostéoporose,
calculs, renforcement du système immunitaire.

le manganèse
: asthme, eczéma, rhumatisme, stimulant glandulaire.

le nickel : troubles
nerveux, céphalées, cirrhose, assimilation des sucres.

le fer : anémie,
anorexie, croissance.

le cuivre : anti-inflammatoire,
maux des reins.

le zinc : insomnie,
problèmes endocriniens, maladie de peau, régulateur de l’hypophyse,
dépression, prévention du cancer du sein et de la prostate.

le silicium :équilibre
du système nerveux, régénérateur des tissus, vieillissement.

le sélénium
: antioxydant, malnutrition, renforce le système immunitaire.

l’étain
:élimine les toxines.

le chrome : les yeux,
assimilation des sucres, revitalisation des cheveux.

le carbone : renforce
le système immunitaire, catalyseur indispensable aux échanges
intracellulaires, troubles du foie, régénération des boissons.

le titane : pour
les produits cosmétiques.

le germanium : cancer,
défenses immunitaires.

On peut commander des électrodes sur le site d'aquadyn sur le net....(à Auroville, où j'ai acheté l'appareil)


Je n'utilise jamais les deux électrodes dans un même récipient, mais biodynamise deux récipients en même temps (il est possible avec deux électrodes différentes)

Attention il me semble que l'argent bloque la croissance des plantes, à vérifier....


Donc voilà tu sais où en acheter; ça sera pur et sans être imbibé de substances hautement toxique.

Et il m'en faut en carbone pour faire le test de croissance sur les plantes (carbone=neutre).

Ecrit par: Chercheur Mercredi 25 Avril 2012 à 08h58
Citation (gecko @ Mardi 24 Avril 2012 à 21h44)
Je suis entretemps allé cherché de la mont roucous, ça charge la nuit maintenant.

Je te recommande même l'eau de Montcalm qui est encore meilleure (moins minéralisée et meilleure résistivité et autres paramètres de bioélectronique) que celle de Mont Roucous. La Montcalm tu peux la trouver en magasin bio Odobio par exemple (ou autre).

Tu as acheté quoi comme appareil de dynamisation?

Ecrit par: Chercheur Mercredi 25 Avril 2012 à 21h05
J'ai corrigé une erreur sur le schéma qui m'a été soulignée par Gegyx; modifié dans le message contenant le schéma posté à l'origine. Merci Gegyx.

Aujourd'hui j'ai vu une personne qui fait des soins énergétiques, Gecko saura de qui je parle si je dis que c'est Jacques. Je lui ai demandé de voir si la bouteille en verre contenant l'eau que j'ai énergétisé par le système Auroville pendant 4h avec une électrode d'argent était dynamisée ou pas. A un mètre de distance il m'a dit qu'il sentait qu'elle était TRES fortement dynamisée, que ça se sentait bien.

Après avoir cherché si c'était bénéfique ou pas pour le fiston de s'en servir il m'a dit que ça l'était clairement et qu'il pouvait en boire un litre par jour pendant 1 mois pour aider à l'amélioration de sa santé (il est sensitif); que ça n'était pas une dose de saturation du tout.

Bref voilà un avis, qui ne vaut que pour celui qui l'engage, mais en voilà un. Je ferai des tests de germination bien sûr.

Ecrit par: gecko Mercredi 25 Avril 2012 à 21h35
Salut P.

Merci de l'info.
Donc en premier tu trouveras des electrodes carbone au laboratoire jeulin

http://www.jeulin.fr/fr/c-c1000076-epc1000003/categorie/Materiel-de-labo-Consommables,Petit-Materiel-de-laboratoire.html

le code du produit a mettre dans la case de recherche est: 283088

le lot de 2 à 8 euros, 8 euros de transport

super qualité.

Ecrit par: Chercheur Mercredi 25 Avril 2012 à 22h05
Tu n'as pas dit Gecko, qu'utilises-tu comme système Violet que tu testes? Est-ce leur fontaine Mélusine ou un ancien produit?

Je n'a vu aucun autre produite en vente chez eux que la Mélusine, les anciens trucs il ne les font plus, heureusement qu'on m'en a prêté un pour analyse, maintenant on saura refaire, ou presque avec un schéma manquant pour remplacer le module rouge.

Citation (Gecko)
Dans le module rouge, il foit y avoir une lampe neon et autre chose


Je ne pense pas qu'il y ait de lampe néon dans le module rouge; pour plusieurs raisons:

D'abord une lampe au néon ça claque au bout d'un moment (bien avant les composants classiques comme les condensateurs ou les régulateurs de tension) et le couler le rend inaccessible pour un dépannage.

Ensuite la tension d'alimentation -12V et +12V est insuffisante à faire tourner une ampoule au néon, il faut prévoir un système transfo qui va avec.


Enfin l'échauffement de la lampe Néon devrait être évacué, or la seule chaleur évacuée vient d'un transistor de puissance vraisemblablement sur lequel un radiateur noir est vissé, au bas du module.

Et puis je ne vois pas pourquoi il y aurait une lampe néon au final?

Ce module n'est rien d'autre qu'un générateur de signaux en créneaux rectangulaires en +10V et -10V. Ce genre de chose s'obtient avec un multivibrateur astable, un 555 ou un autre montage à ampli OP. A priori vu l'alim symétrique +12V et -12V on doit avoir un ampli OP qui génère le signal d'horloge.

Ensuite vu le gros radiateur, on a un transistor qui amplifie la sortie pour donner du +10V / -10V à partir de la sortie ampli OP. Enfin voilà les idées en vrac que j'ai là dessus.

Je ne pense pas qu'il soit difficile de trouver un montage capable de faire ce genre de créneaux sur le net; c'est un truc pas difficile. Au final toute l'électronique du montage est seulement une alim régulée pour alimenter le générateur de créneaux donc un autre montage remplacera le tout avantageusement.

La seule chose importante est de voir que la ligne du 50Hz est reliée par deux condensateurs de 4,7nF en série au condensateur à la cire d'abeille sur la sortie qui va sur les électrodes et que le "brouilleur" constitué par le générateur de créneaux à 5,7kHz est branché de l'autre côté du condensateur.

Donc là on a non pas un générateur debruit blanc mais un générateur à fréquence fixée. Toutefois les créneaux sont équivalents à une somme infinie d'harmoniques dans la décomposition de Fourier (en fait ce n'est pas un vrai créneau 100% raide bien sûr donc on a une limite dans la sommation) et ça remplace un brouilleur. ça donne des harmoniques particulières (celles de la décomposition de Fourier du créneau) et pas un continuum de signaux comme dans un vrai brouilleur.

Mais qu'importe? Violet n'a pas dit qu'il fallait toutes les fréquences entre 0Hz et x Hz (x n'étant d'ailleurs pas précisé); il a dit que ça aidait à faire oeuvrer le système d'avoir des fréquences parasites. En tous cas on voit qu'on a de la tension, 20V d'amplitude; et c'était ça qui me gênait dans les brouilleurs que j'ai pu voir du commerce; ils délivrent des millivolts: il faut un ampli adéquat. Finalement ça se remplace par un simple créneau!! Pourquoi pas en mettre plusieurs même!

Je poste des images en vue rapprochées du module rouge et aussi une vue du verso du circuit imprimé, côté piste:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=379084violet15.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=311807violet16.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=678130violet17.jpg

Ecrit par: gecko Mercredi 25 Avril 2012 à 22h57
Salut P., beau travail.

en fait, tu as fortement avancé en retrouvant un introuvable dynamiseur Violet fabriqué à Auroville.
En effet, maintenant ce qui est commercialisé c'est la fontaine Melusine à 1800 euros, dans ces eaux la.

Moi, j'ais lancé une production de 10 machines, par  le/ les personnes qui ont bossé sur les anciennes versions.
Le premier est arrivé hier.
C'est la nouvelle version, donc celui que j'ai est un violet alaniesse v1 avec condensateur boosté, ( il va être sur le site: spiruline-acerola.fr

Pour moi, c'est le compagnon ideal de la spiruline
La spiruline pour construire le corps, l'eau de type Violet pour nettoyer.

j'en attends un autre dans les jours qui suivent.

Voici la photo de ce modèle
http://hpics.li/88f1c22

Ecrit par: gecko Mercredi 25 Avril 2012 à 23h05
user posted image

Ecrit par: crepator4 Jeudi 26 Avril 2012 à 00h31
Hello icon_biggrin.gif

Bon c'est pas la peine que je poste mes cochonneries moi ,si ? icon_biggrin.gif

Calcul de condensateur :
http://alain.caupene.perso.neuf.fr/calculs_1.htm

(la cire d'abeille fait entre 2.4 et 2.8 )


générateur de frequence Sinus et autre :

-icl 8038 peut monter jusqu'a 300khz d'apres datasheet
http://www.sonelec-musique.com/electronique_realisations_gene_audio_002.html

-xr2206 jusqu'a 2Mhz apparemment
http://www.sonelec-musique.com/electronique_realisations_gene_audio_009.html
http://www.ebay.com/itm/XR2206-functional-generator-module-/180775734797?pt=LH_DefaultDomain_2&hash=item2a1712ce0d
http://cgi.ebay.fr/XR2206CP-Monolithic-Function-Generator-FAST-DELIVERY--/160757670030?pt=UK_BOI_Electrical_Components_Supplies_ET&hash=item256de7608e

-max 038 jusqu'a 20Mhz

on peut quand meme leur sortir dans les 30 volt pour certain
(se trouve pas trop cher sur Ebay qui plus est )

avec un petit potentiometre +moteur on copie un poil le procédé original

Dans les 50€ ,on trouve des générateurs de signaux commandable/programmable via port serie/parallele ça serait interressant pour quelqu'un qui gere la programmation (en VB je crois) pour faire un truc a fréquence glissante ,mais faut etre motivé :/

http://www.elexs.de/dds.htm
http://www.ebay.com/itm/New-DDS-Signal-Controller-module-Board-AD9850-AD9851-PC-Connecter-Control-/170799180501?pt=LH_DefaultDomain_0&hash=item27c46caad5


Spam terminated ...

Ecrit par: crepator4 Jeudi 26 Avril 2012 à 04h54
Ho p.tain je l'ai retrouvé icon_cool.gif
http://www.ebay.com/itm/1KHz-to-33MHz-Adjustable-Square-Wave-Generator-Module-/130675415827?pt=BI_Signal_Sources&hash=item1e6cdc9b13

Ltc 1799 raah

Ecrit par: Gegyx Jeudi 26 Avril 2012 à 10h59
Pour l’électrode, l’inox 316L ne ferait pas l’affaire ?
A la limite, un couteau tout inox de la cantine devrait pallier...
**
Dans ce bio-dynamiseur, restent 2 inconnues :
- Le boîtier rouge
Chercheur a bien dégrossi le mystère. Maintenant ce serait bien de savoir la puissance de l’alim, pour juger de l’intensité de l’amplification de ce signal carré.

- Le condensateur de cire d’abeille.
Chercheur, si tu pouvais donner les dimensions du condensateur.
De l’intérieur du boîtier (et du condo réel suivant ton jugement)
Je suppose qu’il y 2 plaques conductrices avec un espacement dans le boîtier, et que le tout a été inondé de cire d’abeille, même au delà des plaques pour figé et recouvrir le tout.

Ce condensateur en cire d’abeille doit certainement apporter une particularité singulière (?)

(*Le calcul du condo ne fonctionne pas).

**
Effectivement le boîtier rouge n’est qu’un générateur de signal carré. l’alimentation symétrique laisse penser à un AOP.
(avec par exemple le LM338 du schéma Beck)
Mais pourquoi pas un 555, des portes, et avec une alim simple ?
Ou les liens de Crepator4 /Bonjour icon_smile.gif
Perso j’ai un module AD9851 en 5v (sortie 3vmax),
mais dans les MHz pour une autre application, mon problème est comment amplifier le signal résiduel qui est de 0.3mv…

Maintenant pour l’effet recherché, est ce que ce signal doit être pur, précis, constant ?
La multitude des créneaux permet la création des harmoniques sur le signal sine de sortie (dues aux coupures).

(Mais, doute ? : pour la sommation des 2 signaux en sortie, je ne sais si le signal carré doit obligatoirement avoir en son milieu, une référence au 0V, venant de l’alim symétrique ?)

Maintenant ce serait bien de savoir la puissance de l’alim, pour juger de l’intensité de l’amplification de ce signal carré.

**
Le couplage simple capacitif des deux 4,7 nF font une impédance élevée à la basse fréquence du secteur (50Hz)
Par contre le condo de cire laisse passer plus facilement le signal carré à fréquence plus haute de 5,7 kH.


Cette sommation des 2 signaux en sortie, rappelle le système CPL (courant porteur en ligne).

Ecrit par: Chercheur Jeudi 26 Avril 2012 à 12h42
Citation (gecko @ Mercredi 25 Avril 2012 à 22h57)
Salut Pasc, beau travail.

en fait, tu as fortement avancé en retrouvant un introuvable dynamiseur Violet fabriqué à Auroville.
En effet, maintenant ce qui est commercialisé c'est la fontaine Melusine à 1800 euros, dans ces eaux la.

Moi, j'ais lancé une production de 10 machines, par le/ les personnes qui ont bossé sur les anciennes versions.
Le premier est arrivé hier.
C'est la nouvelle version, donc celui que j'ai est un violet alaniesse v1 avec condensateur boosté, ( il va être sur le site: spiruline-acerola.fr

Pour moi, c'est le compagnon ideal de la spiruline
La spiruline pour construire le corps, l'eau de type Violet pour nettoyer.

j'en attends un autre dans les jours qui suivent.

Voici la photo de ce modèle
http://hpics.li/88f1c22

Ton appareil semble un clone de celui qui est produit par des français à Auroville en se basant sur les anciens systèmes et vendu par un intermédiaire ici à 595€ + 10€ de port:
http://www.eauviolet.fr/Le-Dynamiseur.html

http://www.eauviolet.fr/Commander-un-dynamiseur.html

Ecrit par: crepator4 Jeudi 26 Avril 2012 à 21h53
Re icon_wink.gif
Vi la page de calcul ne marche que sous Internet Explorer chez moi (meme sous navigateur Android ça marche pas :/ ,encore du javascript mal géré )

Mais c'est interressant pour estimer la taille du condo à la cire:
-je demande 1000pf(=1nf) avec 1mm d'ecart(isolant/cire à 2.6 ) entre les 2plaque =>il me faut prévoir un carré d'environ 20cm sur 20cm
-avec 0.5mm ce qui reste encore jouable =>un carré d'environ 15cmx15cm

Faudra donc bien feinter avec plusieurs couches pour un truc pas trop encombrant ,eventuellement commencer à trouver des petites cales icon_biggrin.gif


j'ai vue que le 8038 (qui monte a 28v en sorti signal) était hors de prix aussi en France
Hop la bay ,en Uk,livré plus vite qu'en chine , pour pas trop cher

http://cgi.ebay.fr/3x-ICL8038CCPD-ICL-8038-Waveform-generator-Signal-SineSquare-Triangle-Generation-/320890632659?pt=UK_BOI_Electrical_Components_Supplies_ET&hash=item4ab69279d3

Ecrit par: crepator4 Vendredi 27 Avril 2012 à 00h07
J'avais zappé mais en generateur Basse fréquence et de bruits blancs,rose et à petit pois ,y'a l'ordi (c'est interressant seulement si vous le grillez pas icon_biggrin.gif ) on doit pouvoir recuperer un signal honnete ,en sacrifiant des enceintes/Hp amplifiées

Par exemple avec Audacity (gratuit)

user posted image


En inverse on peut avoir un oscilloscope basse frequence via les entrées carte son ,j'ai pas de reference en tete mais ça se trouve en programme


Bon je vais commander ma cire moi ...

Ecrit par: gecko Vendredi 27 Avril 2012 à 08h08
C'est peut être un clone, mais il fonctionne.
La personne qui a conçu le modèle actuel, le clone, l'a mis au point il y a 20 ans.
je ne jugerais pas que le bleu que tu as à la maison, n'est pas un des parents de la même famille.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 27 Avril 2012 à 09h24
Citation (gecko @ Vendredi 27 Avril 2012 à 08h08)
C'est peut être un clone, mais il fonctionne.
La personne qui a conçu le modèle actuel, le clone, l'a mis au point il y a 20 ans.
je ne jugerais pas que le bleu que tu as à la maison, n'est pas un des parents de la même famille.

ça n'avait aucun jugement de valeur, c'était pour demander si c'était les mêmes personnes qui t'avaient fait le système que ceux qui le vendent sur le lien indiqué, vu que le boitier est identique.

Oui il est plus que probable que ce que j'ai (en prêt) dans le boitier bleu a le même genre de contenu vu que ça vient de Aurovilel aussi de personnes qui continuent à faire ce qui se faisait avant, le lien donné.

As-tu les moyens de tester le signal qui sort de ton appareil pour visualiser les Grass Harmonic et de voir comment est fait le système de brouillage? Il faut un multimètre et un oscillo pour cela. Si jamais tu n'es pas équipé, j'ai le matériel et si tu as l'occasion de passer vers chez moi ou moi vers chez toi on pourrait faire une séance de mesures. C'est intéressant de comparer comment ils font le brouilleur.

Il te coûte combien ton appareil? Selon le prix ça peut être intéressant d'investir à en acheter un, mais il faut vérifier qu'on a bien les Grass Harmonic, car ça peut dynamiser par la seule tension du secteur (électromagnétisme) ou par effet Violet (bien plus puissant).

Pour les autres questions qui m'ont été posées, j'y répondrai à partir de ce soir, je n'ai pas eu le temps depuis hier. Hier j'ai travaillé à compléter le montage Beck. Il ne me reste qu'à finaliser les électrodes, tout le reste fonctionne et est testé (argent colloidal: temps de fonctionnement pour arriver au titrage et montage mécanique, commutation secteur de l'alim pour la production d'argent colloidal en modificant le boitier).

Ecrit par: Chercheur Vendredi 27 Avril 2012 à 15h48
Citation (gecko @ Mercredi 25 Avril 2012 à 21h35)
Salut Pasc

Merci de l'info.
Donc en premier tu trouveras des electrodes carbone au laboratoire jeulin

http://www.jeulin.fr/fr/c-c1000076-epc1000003/categorie/Materiel-de-labo-Consommables,Petit-Materiel-de-laboratoire.html

le code du produit a mettre dans la case de recherche est: 283088

le lot de 2 à 8 euros, 8 euros de transport

super qualité.


J'ai trouvé encore moins cher, je viens de leur en commander:
http://cgi.ebay.fr/2-x-Graphite-Carbon-Rods-for-School-Science-Battery-Electric-Cell-Experiments-/300681370304?pt=UK_BOI_Medical_Lab_Equipment_Lab_Supplies_ET&hash=item4602019ac0

4€ au total les deux tiges de carbone avec port inclus.

Ecrit par: tecno Vendredi 27 Avril 2012 à 17h47
Bonjour Chercheur et TLM .

Ce n'est nullement une critique mais un détail me chiffonne sue le schéma de ton post du Lundi 23 Avril 2012 à 21h26 .

Les deux condos en série de4.7 nf "ajoutent" aux signaux du générateur une composante à 50 hertz soit ! Mais le niveau de ce signal va déjà dépendre du "fil" secteur: Neutre ou phase ? De plus le montage après transfo n'étant relié...à rien et donc flottant, le niveau de ce signal alternatif est non-défini et dépendra de l'impédance entre les électrodes branchées sur l'individu et disons "la terre ".
Donc rien de mesurable de façon rigoureuse ni en tension ni en forme !

Encouragements pour tes essais .

Ecrit par: Chercheur Vendredi 27 Avril 2012 à 18h45
Oui, j'ai déjà réfléchi à la référence de potentiel utilisée pour définir la tension alternative que j'ai mesurée.

J'ai choisi comme référence le potentiel zéro sur la sortie du transformateur à double sortie. Donc la tension mesurée est celle existant entre la sortie du condensateur qui est avant le transformateur, côté secteur et le zéro après le transformateur.

Alors le transformateur crée un isolement entre secteur et sortie, donc il n'y a pas de référence commune.

C'est donc avec ce potentiel de référence qu'a été faite la mesure: potentiel sur sortie condensateur sur ligne secteur - potentiel zéro du transfo après sortie. Il faut bien une référence pour faire la mesure.

Donc j'ai cherché à voir si je pouvais prévoir la mesure par calcul, mais ça semble impossible et il y a bien mesure pourtant.

En cherchant plus, l'oscillo a sa masse reliée à la masse du secteur, c'est à dire à la terre. Donc en connectant l'oscillo pour faire une mesure, cela a automatiquement connecté la terre sur le zéro après le transformateur (fil de masse de la sonde sur zéro volt après transfo dans le montage). Donc il y a eu pontage des masses et référence commune de potentiel du coup:

Lorsque je mesure quelque chose sur les condensateurs, je mesure entre ce potentiel et la Terre. Et le signal rectangulaire donne une tension par rapport à la Terre. Ceci n'a lieu que pendant la mesure, car l'oscillo ponte les masses.

Alors c'est vrai qu'il faut se demander si on a la phase ou si on a le neutre, est-ce que ça fait une différence?

Pour ne plus créer de pontage entre les masses, je viens de mesurer la tension à la sortie de l'électrode avec la pointe de la sonde seulement (la masse est donc la Terre de l'oscillo).

Là je mesure une seule sinusoïde d'amplitude 300V exactement (de +150V à -150V) hachée par segments. Si je regarde le hachage c'est bien une fonction style créneau, mais impossible de l'avoir figée par le trigger. Normal car je n'ai plus de masse pour les créneaux: ils sont sur un potentiel séparé. J'ai inversé le neutre et la phase en inversant la prise: je mesure le même signal à chaque fois.

Mais avec cette mesure je ne peux rien voir au final! (masses séparées)

Donc la mesure précédente avec masse commune était plus intéressante. Et bien sûr les potentiels lus le sont par rapport à cette masse commune, et seulement par rapport à ça. Comment calculer les 88V d'amplitude? Bonne question, j'aimerais savoir!!

Ecrit par: tecno Vendredi 27 Avril 2012 à 19h23
Le seul moyen qui ne laissera place à aucune ambiguïté est de générer une tension suffisante avec un enroulement secondaire relié lui à la masse du circuit secondaire.
C'est net , c'est bien défini "technique quoi". Mais bien sûr nécessité d'un transfo adéquat .
Autrement on est dans le vague complet ,un circuit "en l'air" ayant l'inconvénient en plus de la composante secteur d'un niveau imprécis , de capter un tas de cochonneries ,d'inductions diverses, qui fichent en l'air toute la mesure .
Il est surprenant de trouver cette lacune pourtant élémentaire dans le circuit que tu as étudié ! Bon sang ,au prix qu'ils vendent leur module !
Amicalement .

Si le secteur nous délivre 300 V crête , pour 88 V crête , le transfo devra fournir en tension efficace en gros 65 V .
Amicalement.

PS. Remarque que l'on appliquera sur le sujet un potentiel assez élevé! 88v crête,ce n'est pas tout à fait anodin ....

Ecrit par: Chercheur Vendredi 27 Avril 2012 à 21h01
C'est pas fait pareil que Violet dans son brevet où il met le brouilleur en parallèle avec le condensateur à la cire d'abeille; mais il dit qu'on peut mettre en série.

Toutefois il précise bien de mettre la phase sur une borne du condensateur et l'autre borne sur l'électrode, ce qui n'est pas fait ici. Ici on a 50% de chance que ça soit ou la phase ou le neutre sur à la fois le côté électrode directement (via les deux condos de 4,7nF) et le condensateur à cire d'abeille.

Donc les choses sont faites différemment.

Mais le fait qu'on ait des tensions sans référence commune n'a pas en soi à être un problème; disons qu'on n'en sait rien, et qu'il n'y a que côté mesure que ça pose souci seulement; rien d'autre. Et pour ce qui est de la mesure, comme je te le disais, j'ai ponté par l'oscillo la Terre et le zéro volt de la partie interne après transfo, donc ce que je mesure a parfaitement un sens: tous les potentiels sont pris par rapport à la Terre.

Donc la mesure ça peut s'arranger comme je l'ai fait là, et on ne capte pas du "n'importe quoi dans ce cas là". D'ailleurs on a très bien vu les jolis signaux carrés modulant le signal de 88V d'amplitude sinusoïdal; et les Grass Harmonic dans les zones "plates" du signal carré.

Maintenant, quand je ne mesure pas, il n'y a pas de masse commune, mais à part le fait qu'alors je ne puisse pas mesurer quoi que ce soit (ce qui en soi n'est pas un souci puisque justement il n'y a pas de pontage car je ne mesure pas, donc pourquoi ne pas mesurer serait un souci?); on a toujours les mêmes excitations sur le condensateur et donc les mêmes Grass Harmonic.

En effet ne pas oublier un principe de base en physique: une tension est une différence de potentiel avec un potentiel de référence donné; mais qu'on ait ou pas la référence, le potentiel Grass Harmonic est là; donc que je le mesure ou pas (qu'on sache ou pas mesurer la différence avec un point de potentiel fixé les variations sont les mêmes sur la source). Or comme je peux le mesurer avec une référence de potentiel commune il est donc là aussi sans!!

Mais en tous cas le système est monté différemment de Violet, ça c'est sûr. C'est l'usage qui dit si il donne quelque chose d'utile ou pas; pour l'instant l'usage montre déjà des "Grass Harmonics", donc... restera à voir leurs effets.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 27 Avril 2012 à 21h06
Désolé, le reste des autres choses demain, la journée a encore été chargée et s'arrête là pour moi.

Ecrit par: Gegyx Vendredi 27 Avril 2012 à 21h19
- Dans le Brevet Violet, il parle bien d’un branchement à la phase
"Le dispositif fonctionnant sur le courant alternatif, on recherche sur la prise de courant 18 la borne permettant d'allumer une lampe lorsque l'autre fil de ladite lampe est mis à une terre franche : tuyauterie d'eau, de gaz ou autre."

- Pour le calcul du condo (avec IE), si le diélectrique de cire d’abeille ne fait qu’1mm, la surface nécessaire et un carré de 35,11 cm de coté.
Ce qui sous-entendrait une superposition de 12 condo en // dans la boite noire noyée de cire.
Effectivement sur le brevet le condensateur croqué, est un empilement de couches. (mais comme il y précise que l’épaisseur du diélectrique est de 2 à 3 mm, cela obligerait d’avoir une surface plus grande ou une superposition d’une trentaine de couches...)

- Je suppose que le zéro, point milieu du transfo est nécessaire pour la sommation de l’onde sine ?
Dans ce cas, un oscillateur astable seul, ne pourra convenir.
Il faudrait un oscillateur passant par un AOP pour avoir un créneau passant par le zéro, puis une amplification (car l’AOP ne donne qu’une tension). En sortie, un montage push-pull à 2 transistors minimum (un ampli audio).
Donc il y a tout ce petit monde dans le boîtier rouge. Le refroidisseur serait pour les 2 transistors de sortie.

- La liste fournie par Prema quant à l’effet sur la santé des différents métaux utilisables comme électrodes, se trouve à la page 10 du pdf « RECHERCHE SUR L’EAU ET LE VIVANT »
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=recherchesur%20l%E2%80%99eau%20et%20le%20vivant%2Barsitra&source=web&cd=1&ved=0CCUQFjAA&url=http%3A%2F%2Fchris.murray.free.fr%2Frecherche_eau_vivant.pdf&ei=B_maT_bxDuqQ4gSpxvypDg&usg=AFQjCNFUMzmh-Io1RXLY3Qkz1osJx26cZQ
Une électrode en inox 316L, pourquoi pas ?
Puisque le fer, le carbone, le chrome, le nickel, le silicium, le manganèse sont proposés dans la liste (mais pas le molybdène)

Ecrit par: tecno Samedi 28 Avril 2012 à 10h04
Salut Chercheur et TLM .

Merci d'avoir répondu .
Je suis tâtillon ,et comme toi-même tu es pointu dans tes mesures et expérimentations
Je pense que tu me comprends....
En fait la seule mesure qui pourra donner une idée de ce que le" sujet" reçoit comme signal devra être faîte entre l'électrode et la terre ,point le plus approchant si le sujet bien sûr y est plus ou moins relié...
Mais bon ,l'essentiel est de savoir si ça fait un effet ,comme tu le dis... Mesurer au plus précis ne fait que quantifier les "choses" mais permet peut-être d'avoir une base pour comparaisons .
Tiens,là je suis ch...t ,mais comment se présente l'oscillogramme en remplaçant le condo cire d'abeille par un "ordinaire" de même valeur .
Ayant réalisé pas mal d'expériences ,de montages persos dans des domaines bien terre à terre , je n'en suis pas moins intéressé par ce qui sort de l'ordinaire .
Amicalement.

Ecrit par: crepator4 Samedi 28 Avril 2012 à 21h41

/quasi Hsujet/
Me demande si 'ya besoin d'electronique presque icon_biggrin.gif
http://abeillespassion.e-monsite.com/pages/magneto-et-electroculture.html

(avec la petite gueguerre de brevet qui va bien)

Ecrit par: Chercheur Dimanche 29 Avril 2012 à 13h29
Citation (Gegyx @ Vendredi 27 Avril 2012 à 21h19)
- Dans le Brevet Violet, il parle bien d’un branchement à la phase
"Le dispositif fonctionnant sur le courant alternatif, on recherche sur la prise de courant 18 la borne permettant d'allumer une lampe lorsque l'autre fil de ladite lampe est mis à une terre franche : tuyauterie d'eau, de gaz ou autre."

Oui, c'est ce que je mettais dans l'autre message, la connexion est différente ici: phase ou neutre indifféremment (selon branchement de la fiche dans la prise secteur) et directement sur l'électrode avec le condensateur à cire d'abeille qui arrive dessus; avec système brouilleur de l'autre côté du condensateur à cire d'abeille pour Auroville.

Pour Violet, le système brouilleur et le condensateur a cire d'abeille sont en parallèle (ou en série possible dit(il), branchés tous deux du côté phase obligatoirement, et l'autre côté du condensateur à cire d'abeille est sur l'électrode.

C'est vraiment totalement différent.

J'ai testé avec un tournevis testeur de phase (avec lampe qui s'illumine en touchant l'extrémité du capuchon, on sert de circuit vers la Terre) et on détecte la phase (ça s'illumine) sur la sortie électrode ou on ne la détecte pas (ça ne s'illumine pas) quand je branche la fiche à l'envers. C'est vraiment bizarre qu'il n'y ait pas de spécification là dessus pour le branchement, alors que Violet oui.

Chose intéressante: des bulles d'air se développent (au bout de plusieurs heures, au moins 4h pour les voir) sur les électrodes plongeant dans l'eau, des toutes petites bulles, et se développent sur le corps de la bouteille en verre à proximité.

Lorsque je mélange ces bulles se fractionnent en bulles microscopiques qui emplissent la bouteille d'eau et se répartissent partout, l'eau semble ne pas laisser ces bulles s'échapper, elles restent de dans. L'eau est donc comme sur oxygénée.

Ces bulles apparaissent que ça soit la phase ou le neutre de branché sur les électrodes (j'ai fait un test de plusieurs heures avec chaque branchement).

Voici les bulles qui apparaissent (et restent accrochées, à la fois à la paroi du verre et aux électrodes):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=820779violet18.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=950895violet19.jpg

Après avoir retiré les électrodes (bien penser à ne couper l'alimentation qu'une fois qu'elles sont retirées), je mélange bien et les bulles se fractionnent en plus petites bulles qui restent en suspension dans la bouteille. On arrive à les voir ici:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=464449violet20.jpg

Dans les bouteilles que j'ai finies il y a deux jours (je constitue un stock) on ne voit plus rien en suspension: ça a dû soit se re-dissoudre à l'état invisible, soit c'est parti sur le haut de la bouteille. Sur celles d'hier, je vois encore toutes les bulles accrochées en haut de la bouteille sur la paroi du verre.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 29 Avril 2012 à 13h53
Citation (gecko @ Vendredi 27 Avril 2012 à 08h08)
C'est peut être un clone, mais il fonctionne.
La personne qui a conçu le modèle actuel, le clone, l'a mis au point il y a 20 ans.
je ne jugerais pas que le bleu que tu as à la maison, n'est pas un des parents de la même famille.


Peux-tu faire STP une schématique de l'électronique à l'intérieur qu'on voit si c'est branché comme sur le brevet Violet ou si c'est comme sur l'appareil bleu d'Auroville actuel ou encore autrement?

Avec une photo nette de dessus de chaque face du circuit imprimé je peux essayer de faire la schématique si ça te pose souci de la faire.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 29 Avril 2012 à 14h21
Citation (Gegyx @ Vendredi 27 Avril 2012 à 21h19)
- Pour le calcul du condo (avec IE), si le diélectrique de cire d’abeille ne fait qu’1mm, la surface nécessaire et un carré de 35,11 cm de coté.
Ce qui sous-entendrait une superposition de 12 condo en // dans la boite noire noyée de cire.
Effectivement sur le brevet le condensateur croqué, est un empilement de couches. (mais comme il y précise que l’épaisseur du diélectrique est de 2 à 3 mm, cela obligerait d’avoir une surface plus grande ou une superposition d’une trentaine de couches...)

J'ai re-démonté l'appareil et le condensateur à cire d'abeille.

Les dimensions intérieures du bloc de cire coulé sont:
13cm de long
7cm de large
3,5cm de haut

La masse du bloc (sans le couvercle) est de 352g.

Impossible strictement de voir comment c'est fait dedans sans devoir bousiller le bloc condensateur car tout est coulé dans la cire et fait bloc qui se tient. Il faudrait creuser la cire et abîmer donc l'appareil, hors de question.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 29 Avril 2012 à 16h06
Citation (tecno @ Samedi 28 Avril 2012 à 10h04)
Salut Chercheur et TLM .

Merci d'avoir répondu .
Je suis tâtillon ,et comme toi-même tu es pointu dans tes mesures et expérimentations
Je pense que tu me comprends....
En fait la seule mesure qui pourra donner une idée de ce que le" sujet" reçoit comme signal devra être faîte entre l'électrode et la terre ,point le plus approchant si le sujet bien sûr y est plus ou moins relié...

Voilà, mesures entre le signal et la Terre, la Terre étant la masse de l'oscillo (pointe de sonde sur électrode pour faire la mesure à chaque fois):

Phase connectée sur le côté électrode:

Signal d'ensemble: 50Hz amplitude 350V
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=999784sortiephase.jpg

Zoom sur la portion de la courbe pour voir sa géométrie de surface.

Avec condensateur à cire d'abeille connecté:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=747062sortiephaseaveccondo01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=348561sortiephaseaveccondo02.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=599991sortiephaseaveccondo03.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=157274sortiephaseaveccondo04.jpg

On voit bien les créneaux (parfois, comme le trigger n'accroche pas les créneaux, on les voit glisser le long de l'écran, et la photo montre une superposition, mais c'est à cause du fait que ça bouge; on a vraiment un créneau qui est sur la sinusoïde).

Avec condensateur à cire d'abeille déconnecté soit d'une borne, soit des deux bornes, on a la même chose, soit:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=500024sortiephasesanscondo01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=618957sortiephasesanscondo02.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=839423sortiephasesanscondo03.jpg

On voit qu'il n'y a plus aucun créneau du tout.

Neutre connecté sur le côté électrode:

Signal d'ensemble: 50Hz amplitude 274V
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=880628sortieneutre.jpg


Zoom sur la portion de la courbe pour voir sa géométrie de surface.

Avec condensateur à cire d'abeille connecté:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=463450sortieneutreaveccondo01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=532875sortieneutreaveccondo02.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=596871sortieneutreaveccondo03.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=824906sortieneutreaveccondo04.jpg

Encore une fois on voit bien les créneaux.


Avec condensateur à cire d'abeille déconnecté:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=855762sortieneutresanscondo01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=242917sortieneutresanscondo02.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=622564sortieneutresanscondo03.jpg

Et là à nouveau on ne voit plus les créneaux.

Conclusion:

La connexion de la phase plutôt que du neutre permet d'avoir une plus grande tension d'enveloppe porteuse à 50Hz. Dans les deux cas, le condensateur à cire d'abeille permet de connecter les créneaux sur la porteuse.

On a déjà vu auparavant que la lecture de ces créneaux donnait des Grass Harmonics (là je ne peux pas les lire ici car le trigger n'accroche pas, pour cause de masse différente des créneaux et de la porteuse; donc mes créneaux ne sont pas stables)

En tous cas les créneaux passent bien sur la sinusoïde, mesure entre électrode et terre, donc c'est "carré" comme mesure.

Ecrit par: tecno Dimanche 29 Avril 2012 à 18h34
Bonjour ..Merci de ta réponse .
Il est bien évident que si le condo cire d'abeille n'est pas connecté ,pas de créneaux visibles !
Ce qui m'intéressait aussi ,c'était la fin de ma question : que devient cet oscillogramme (je le renvoie ) si l'on remplace par un condo ordinaire de même valeur le condo "cire d'abeille" de 2,82 nf ,ce qui permettrait de lever toute ambiguïté sur la production éventuelle d'harmonics grass par celui-ci .
La comparaison des deux oscillogrammes dans des conditions de mesure identiques serait le moyen d'en être certain et de savoir si la cire d'abeille a bien quelque propriété inhabituelle .
Amicalement.


http://imageshack.us/photo/my-images/100/904641violet14.jpg/

Uploaded with http://imageshack.us

Ecrit par: Chercheur Dimanche 29 Avril 2012 à 19h04
Citation (tecno @ Dimanche 29 Avril 2012 à 18h34)
Bonjour ..Merci de ta réponse .
Il est bien évident que si le condo cire d'abeille n'est pas connecté ,pas de créneaux visibles  !
Ce qui m'intéressait aussi ,c'était la fin de ma question : que devient cet oscillogramme (je le renvoie ) si l'on remplace par un condo ordinaire de même valeur le condo "cire d'abeille" de 2,82 nf ,ce qui permettrait de lever toute ambiguïté sur la production éventuelle d'harmonics grass par celui-ci .
La comparaison des deux oscillogrammes dans des conditions de mesure identiques serait le moyen d'en être certain  et de savoir si la cire d'abeille a bien quelque propriété inhabituelle .
Amicalement.


http://imageshack.us/photo/my-images/100/904641violet14.jpg/

Uploaded with http://imageshack.us

Oui, oui, c'était la mesure suivante prévue, mais j'ai eu d'autres choses à caser entre temps dans l'après-midi. je n'avais répondu que sur le premier point: celui de montrer que même si les masses ne sont pas reliées entre elles on a bien le créneau qui passe au final.

Sinon le remplacement par un condensateur de même valeur était un élément important que tu avais soulevé et donc là ça a été fait; Les mesures montrent qu'il n'y a strictement aucune différence visuelle entre le condensateur normal et le condensateur à la cire d'abeille: dans les deux cas j'ai des perturbations.

De plus en prenant des photos à grande vitesse avec l'appareil photo (moins lumineuse) je vois que ces perturbations sont vraiment du même type.

Donc le condensateur à la cire d'abeille n'apporte strictement rien de plus au vue de cette mesure qu'un condensateur normale.

Comme condensateur de remplacement j'ai pris dans mon stock de pièces détachées 4 condensateurs de 10nF 250V mis en série soit 2,5nF. C'est proche du 2,82nF pour faire un remplaçant.

Voilà les courbes:

Condensateur normal:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=597148sortiegrasscondensateurnormal01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=850276sortiegrasscondensateurnormal02.jpg

Condensateur à la cire d'abeille:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=703810sortiegrasscondensateurabeille01.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=958029sortiegrasscondensateurabeille02.jpg

On voit que le trigger de l'oscilloscope n'arrive pas à trouver de vrai signal périodique dans les perturbations des valeurs hautes et basses des créneaux: il reconstitue des morceaux de segments ou de courbes et le niveau varie.

Donc puisque la mesure ne montre pas de différence; il faudra voir si on a un effet sur la croissance des plantes pour savoir si il se passe quelque chose de plus.

Les perturbations HF sont peut être du bruit thermique dans le condensateur; il se peut que celui de la cire d'abeille ajoute un bruit à Très Haute fréquence que je ne peux pas voir avec l'oscillo, conjectures! En tous cas il n'y a pas de différence visible avec cet appareillage.

De plus le bruit en question me semble finalement pas du bruit car l'oscillo peut avoir une image figée qu'on voit en faisant une photo à grande vitesse; ça serait des oscillations amorties exponentiellement d'un condensateur peut être?

Rien d'évident qu'il se passe quelque chose!!

Ecrit par: crepator4 Dimanche 29 Avril 2012 à 20h10
Tiens ouais
//Mode j'en sais rien mais le le dis quand même

En fait quand Marcel Violet bidouillait ses engins ,il n'avait pas à disposition facile les générateurs d'ondes carrées gros pourvoyeur d'harmoniques , il ne devait bidouiller qu'en sinus ,l'adjonction du condo cire d'abeille etant alors la piece maitresse pour generer cet effet ,ou du moins un effet visible ...

Nous le piege maintenant ,c'est qu'on a les ondes carrées/harmoniques en "Natif" ,sans doute que du coup ,condo cire ou pas ,on les voit de l'autre coté du fil

D'un autre coté il semble y avoir tellement de choses louches (dans le bon sens) avec la cire d'abeille que je préfere garder l'idée icon_biggrin.gif

Ecrit par: Gegyx Dimanche 29 Avril 2012 à 20h43
Chercheur, bravo pour tout ton boulot.

Dans tes dernières mesures avec condo cire d'abeille, tu n'as pas réussi à avoir de nouveau, des "plats" plus épais comme sur la première (la photo reprise par Tecno) ?

(Tes 10 condos étaient des "plastiques" je suppose ?)


Condensateurs à film plastique :
· MKT : Polyester (Polyéthylène ou mylar)
· MKC : Poly carbonate
· MKP : Polypropylène
· MKS : Polystyrène (styroflex)

Ecrit par: Chercheur Dimanche 29 Avril 2012 à 21h50
Merci pour les encouragements.

Les 4 condensateurs sont des MKS 4 donc plastiques.

Pour les plats plus épais, non là j'avais seulement deux épaisseurs; mais ça dépend parfois en traffiquant les bases de temps je pouvais en avoir plus selon. En fait ces épaisseurs sont le signal qui est un cran plus haut (donc le "plat" est plus haut) puis un cran plus bas, c'est à dire que le potentiel de référence fluctue.

Je me suis rendu compte de cela en faisant les dernières photos à haute vitesse (j'ai réglé l'obturation sur 1/120ème de seconde au lieu des 1/10ème en mode automatique) où on peut voir le fantôme de la trace précédente, comme ici:

user posted image
Cela veut dire que le potentiel de référence n'est pas toujours le même (le "zéro" si on veut) et qu'il varie de façon périodique (de façon sinusoïdale je dirais). C'est un offset variable tel que je le pense.

Donc quand ça monte on a des créneaux tous un peu plus haut, puis ça diminue, on les a tous un peu plus bas. Selon la base de temps et de tension et comment le trigger choppe le signal on peut avoir plus ou moins de captures de la variation de l'offset, donc plus ou moins de niveau d'épaisseur.

Maintenant en regardant, toujours sur le détail d'une photo à haute vitesse, on voit que le signal est identique d'une fois sur l'autre, puisque si ça n'était pas le cas; si c'était du bruit, on ne verrait qu'un fatras sur la zone plate (ce que je pensais au début à cause de la superposition due à l'offset variable). Mais là non en fait, c'est un signal qui est sinusoïdal et répétitif, car à chaque tracé de l'oscillo, on a le même tracé sur la zone plate. C'est donc un phénomène périodique et au vu du fait que le début a l'air d'une exponentielle amortie sur la première fraction de début de la zone plate, je dirai que c'est une sinusoïde multipliée par une exponentielle amortie.

C'est ce qui se passe quand un condensateur se décharge dans une résistance. ça doit être la décharge du condensateur dans sa résistance de fuite, tel que je le conçois, et l'oscilation est due à son inductance virtuelle (un condensateur a toujours une résistance et une inductance supplémentaires à ajouter, car le condensateur idéal n'existe que dans les idées).

Au final on a donc un phénomène d'électronique normal: le condensateur reçoit une impulsion; il se charge brutalement sous forme exponentielle rapide et sa tension oscille légèrement par le circuit RLC de son L et R de fuite.

Maintenant si on veut savoir si il se passe autre chose que l'oscillo ne mesure pas, il faut faire les tests de germination. Pour le moment je ne les ai pas faits car je suis occupé à d'autres choses en parallèle et il faut que je nettoie la cuve Lavinay dans laquelle des dépôts se sont formés (comme dans les aquariums où la mousse pousse sur les vitres) et un bout de miroir s'est décollé; car je veux faire une culture simultanée (pour éviter les différences dues aux lunaisons si ça joue) entre l'accumulateur d'orgone, la cuve Lavinay et le biodynamiseur. Ainsi je pourrais croiser les résultats.

Je pense que je m'attaquerai à ce travail là demain.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 29 Avril 2012 à 21h54
Voir ici par exemple, pour illustrer mon propos:
Citation
user posted image
user posted image

Un circuit oscillant, appelé également circuit RLC, est le siège d'oscillations dites amorties si la valeur de la résistance totale du circuit ne dépasse pas une valeur critique. Pour la courbe a le circuit est appelé sur-critique, la courbe b critique et la courbe c oscillation amorties.

D'après: http://www.epsic.ch/cours/electronique/techn99/elnthcomp/CMPTHCONDO.html

On peut aussi voir ici:
http://e.m.c.2.free.fr/decharge-oscillante.htm

user posted image
On a ce style de signal à mon avis sur les parties plates.

Ecrit par: crepator4 Lundi 30 Avril 2012 à 03h13
Citation
- Pour le calcul du condo (avec IE), si le diélectrique de cire d’abeille ne fait qu’1mm, la surface nécessaire et un carré de 35,11 cm de coté.
Ce qui sous-entendrait une superposition de 12 condo en // dans la boite noire noyée de cire.
Effectivement sur le brevet le condensateur croqué, est un empilement de couches. (mais comme il y précise que l’épaisseur du diélectrique est de 2 à 3 mm, cela obligerait d’avoir une surface plus grande ou une superposition d’une trentaine de couches...)


Par contre si c'est fait avec du papier ciré ,on peu sans doute aller dans les 0.3mm de dielectrique ,je trempe mon papier dans la cire ,j'y passe un coup de rouleau (genre bouteille rempli d'eau chaude) ou un coup de raclette pour etaler tout ça

(ça se trouve y'a 1 nf de condo cire +1nf de condo normal ,le tout noyé dans la cire icon_biggrin.gif )
Mais papier ciré je trouve ça plus limitant :/

Ecrit par: tecno Lundi 30 Avril 2012 à 11h15
Super , Chercheur de chercher le pourquoi du comment ..
Si j'ai bien suivi ,en fait , ce "fouillis" résiduel provient du secteur puisque condo débranché (plus de créneaux of course) tu le constates toujours.
Rien de trop étonnant en fait à ce phénomène ! Le secteur véhicule pas mal de saloperies issues entr'autres des appareils branchés ( alims à découpage surtout ) qui ne bloquent pas complètement leurs résiduelles d'assez hautes fréquences (de 30 à 100 khtz) qui remontent sur le secteur . D'après ce que j'ai pu évaluer sur tes oscillogrammes ,la fréquence correspondrait pas mal !
L'idéale sinusoïde ,toute propre et toute belle à 50 périodes existe de moins en moins !
Bonne journée avec encouragements.

Ecrit par: Chercheur Lundi 30 Avril 2012 à 11h27
Oui, possible aussi que ça soit un bruit sur le secteur. En fait même c'est le plus probable car chez moi il y a un CPL (courante porteur par ligne électrique) pour faire passer internet d'une pièce à l'autre.

Donc ça doit être ça qui est sur le secteur, visible; même pas de l'amortissement sur le condensateur par la fuite, encore plus simple; et adéquat au fait qu'on a l'oscillation lorsqu'il n'y a pas de condensateur sur les oscillogrammes.

Tu as trouvé la bonne explication: le secteur est déjà brouillé.

En tous cas rien de plus de visible par la seule capacité à la cire par ce moyen là.

Ecrit par: tecno Lundi 30 Avril 2012 à 12h40
Je pense de fait qu'éliminer toutes les causes possibles "explicables" d'un phénomène paraissant habituel est indispensable . Ça ne ferme pas la porte à tout ,mais au contraire ça permet d'être plus crédible sur les "trucs "qui eux échappent à la rationalité .
Un exemple récent : la vitesse surévaluée des neutrinos ! Anomalie de procédure !
Cordialement.

Ecrit par: buckroger Mardi 01 Mai 2012 à 14h46
Merci a Chercheur et a vous tous pour ce travail.
Le condo beewax de ce cote est construit comme suit:

- 10 plaques d'alu de 0.8mm de 10x12 cm
- 9 plaques d'alu de 0.8mm de 10x11 cm
- 36 plaquettes d'espacement en alu de 0.8mm de 1x12 cm

Chaque plaque est espacee grace a 2x2 plaquettes, soit 1,6mm et traversee par deux boulons.
L'autre partie du cv est fabrique de la meme maniere. En entrecroisant les deux montages, chaque plaques est espacee d'environ 1,6mm-0,8mm/2 soit 0,4mm.
Pour assurer l'isolation entre bornes, j'ai place des petites pieces de plastique recuperees d'un de ces emballages rigides d'outillages qui vous coupent les mains lorsque vous essayez deseperement de l'ouvrir.
Ensuite un peu de scotch pour consolider le tout, test ohmetre et plogee dans le bain de cire fondue.
Selon les calculs, le cv doit approcher les 5nf.

Je viens de terminer le cv a air d'environ 250pf que je fais tourner avec un petit moteur d'aeromodelisme alimente en 1v DC pour une vitesse lente.

Je vais faire un test comparatif entre une eau traitee avec la phase du 220v et le cv+beewax en parrallele et une eau traitee par un bruit blanc en basse tension 3,5v et ces memes cv+beewax pour essayer d'identifier une difference.
Les tests seront faits sur des semences de radis. La difference avec le montage du Pr Violet est l'absence de champ magnetique en preparation de l'eau. Je reserve ca pour la suite.

Chercheur, le module rouge est tres interessant a comprendre. La modulation du signal de plus haute tension par ce signal carre est vraiment une bonne idee.
Une suggestion pour essayer de mieux comprendre encore: utiliser un spectrogaphe pour avoir une idee du spectre couvert par la solution Auroville.
Il y a un bon soft gratos: spectrum de DL4YHF avec les limitations de la carte son evidemment.

De maniere generale, je pense qu'a ce jour, certains phenomenes ne sont tout simplement pas mesurables et que l'oscillo ne nous apprend malheureusement pas tout.

Ecrit par: crepator4 Mardi 01 Mai 2012 à 22h38
Par contre les condos variables c'est un peu la plaie a trouver ,80% ont une butée qui empeche toute motorisation

Ecrit par: crepator4 Mardi 01 Mai 2012 à 23h46

Pour les vraiments manuels icon_biggrin.gif ,comment construire son condensateur variable
http://www.eham.net/articles/5217

Ecrit par: Chercheur Mercredi 02 Mai 2012 à 12h55
Citation (crepator4 @ Mardi 01 Mai 2012 à 23h46)
Pour les vraiments manuels icon_biggrin.gif ,comment construire son condensateur variable
http://www.eham.net/articles/5217

Bien ce lien. J'envisage de refaire le VRAI système Violet et donc le condensateur rotateur mécanique est une option à prendre, car le brouilleur de TSF allemand je n'ai pas!


Ecrit par: Chercheur Mercredi 02 Mai 2012 à 13h05
Le système Auroville testé n'est PAS un Violet, pour plusieurs raisons:

1) Le système à bruit blanc génère seulement des signaux en créneaux à fréquence fixée. Violet indiquait que la seule composante à 50Hz dynamisait l'eau par excitation de la cire d'abeille, mais qu'en y adjoignant des fréquences supplémentaires en grand nombre cela provoquait des excitations bien plus importantes (des harmoniques je pense car les "ondes" émises sont à Très hautes fréquences).

Les tensions et fréquences émises sont très différentes.

Même si les créneaux émettent des harmoniques avec leur front raide, on est quand même loin d'un vrai brouilleur. Violet avait expliqué que cela impactait le temps de dynamisation, qu'il fallait 3 semaines avec le simple 50Hz pour obtenir ce qu'il avait en 2h avec le brouilleur.

2) Le condensateur et le système brouilleur étaient en parallèle sur le système Violet, et bien qu'il ait indiqué la possibilité de mettre en série les deux, cela devait se faire dans ce cas avec le fil du secteur réseau de l'AUTRE côté de l'électrode et pas du MEME côté comme ici.

3) Le signal excitant le condensateur et le brouilleur doit venir de la PHASE. Il indique ceci d'ailleurs comme étant d'importance et explique comment détecter la phase (aujourd'hui on a un tournevis électrique pour faire la même chose). Sur le système Auroville, selon le branchement de la fiche on a soit la phase soit le neutre et du côté électrode qui plus est, bref rien à voir.

4) Il n'y a aucune magnétisation préalable de l'eau par électro-aimant comme l'indique Violet dans son brevet; dynamisation directe seule.

5) Le système Indien est clairement un système proche mais pas un système Violet.
Un élément indique que c'est un système concurrent d'ailleurs, développe en même temps que Violet, et on n'a aucun retour sur l'efficacité de ce système (temps de dynamisation, résultats) alors qu'on en a pour Violet avec son livre et sa conférence.

Voici ce qui est indiqué à ce sujet:
Citation
Comment en Inde une découverte Française pouvait-elle être exploitée et inconnue en France ? Le fait est que la dynamisation par un condensateur à cire d’abeille que Mr Marcel Violet observa en 1950, fut également observé par des indiens à la même période. 

Mr Violet a eu, par la suite, connaissance de cette recherche indienne et les mêmes résultats ont été observés sur le domaine du vivant.

D'après: http://www.eauviolet.fr/Qui-sommes-nous.html

Donc voilà, on a un système proche mais pas du Violet. La schématique que j'ai donné le montre. Une autre schématique provenant d'un autre type d'appareil serait intéressante à avoir.

Si quelqu'un ayant acheté un appareil peut en fournir une ça serait une bonne chose pour avancer la compréhension du système et de ses clonages.
Il faut aussi comparer les effets biologiques de ces systèmes de dynamisation avec un VRAI Violet, qu'on n'a toujours pas; donc à faire soi-même.

Ecrit par: crepator4 Mercredi 02 Mai 2012 à 19h30
Oui je suis sur la meme idée pour le dynamiseur Auroville
A la rigueur ,ils ont du juste vouloir copier le resultat des courbe sur le papier (une sorte de reverse engenering) et faire sortir a peu prés la meme chose dans ce qui est visible, c'est pas forcement une mauvaise idée ,mais c'est pas du "noble" Violet

Par contre je suis sur un dilemme :
Violet voulait de la haute fréquence mais il partait apparemment d'une frequence basse avec le 50 hz +Cvariable 1nf,si j'attaque a plus haute frequence (enfin dans le Mhz)le condo cire ,je ne serait sans doute plus sur le Violet "testé et approuvé" mais j'aurais sans doute réussi a accrocher plus de haute frequence/energie (au lieu de partir d'une marche ,je pars du haut de l'echelle )

Plus d'energie ça semble tentant ,autant profiter de l'electronique moderne ,mais j'ai pas envie de me transformer en trou noir sur patte non plus icon_biggrin.gif

Ecrit par: buckroger Mercredi 02 Mai 2012 à 23h42
Je vous donne quelques vues sur ma modeste installation, un labo bien encombré comme il se doit!

Ici la fabrication du condo à cire d'abeille. Je n'ai malheureusement pas pris de photo avant de le plonger dans la cire, mais on peut voir les 4 boulons qui traversent les plaques et la cire encore chaude, les bandes noires sont deux tours de toile isolante pour bien maintenir le tout.

user posted image

Et ici après à peine 10 minutes, la cire déjà prise

user posted image

Le CV à air a été plus difficile à mettre au point par manque d'outillage adapté et d'expérience de l'opérateur icon_rolleyes.gif

J'ai opté pour une forme VLL, variation en fonction de la longueur d'onde

user posted image

C'est loin d'être parfait, mais ça remplit son rôle...
J'ai parfois dû jouer avec des écrous ou des rondelles pour obtenir un espacement qui ne me pose pas de problème entre le stator et le rotor.

user posted image

Il est actionné par un petit moteur électrique monté de manière aérienne pour l'instant, alimenté avec +-1v pour une rotation d'environ 250 t/min.

user posted image

J'ai respecté la remarque du Pr.Violet d'avoir un cable blindé entre la sortie du cv à air et la sortie du cv à cire d'abeille - je vais encore relier la masse à la terre. En entrée, un générateur de bruit blanc PC+DDS me livre un signal de 3,5v sur l'entrée des deux CV montés en parallèle.

user posted image

user posted image

Ce qui nous donne ceci, vue d'ensemble... avec un agitateur magnétique sous le récipient d'1L d'eau et une sonde inox ici sur la sortie du cv à cire.
On peut voir un leger vortex au centre du liquide. Avec 80cl, il est nettement plus joli. Le moteur n'est pas trop puissant ou je devrai essayer un autre aimant pour que ce soit plus performant.

Vous voyez également un électroaimant que j'ai déjà utilisé pour magnétiser l'eau à l'entrée du récipient, en laissant passer le liquide goutte à goutte au travers d'un tuyau d'aquariophilie qui passait entre les deux pôles du U. Mais je ne suis pas encore convaincu du traitement. Comment bien faire passer le tuyau, pourrait-on l'enrouler?... Je ne sais pas bien. Sur le brevet, il s'agit d'un simple passage dans l'entrefer d'un EA de type "E". A creuser.

user posted image

Pour terminer, l'appareil que j'utilise pour les mesures physico-chimiques de l'eau (pH,TDS,ORP,EC,Temp).

user posted image

Voilà... pour une brève visite du labo! icon_up.gif

J'ai déjà utilisé la phase du 220v sur les deux CV en entrée, mais je ne vous conseille pas perso de tester cette eau sur vous-même. Ma propre expérience n'a pas été convainquante d'un point de vue bien-être. Peut-être était-ce dû à autre chose, peut-être pas. En tous les cas, je suis revenu à la basse tension pour l'instant.

Je pense que d'autres ont utilisés du 90V... A voir ce que la tension peut apporter, probablement une plus grande efficacité dans le traitement (rapidité). Mais au delà de ça, je ne pense pas qu'il y ait un intérêt particulier à le faire.

Le montage est aujourd'hui fortement basé sur un effet électrique avant tout. Il manque le magnétique. Je me demande si en associant une spire flat coil de Tesla au montage, on ne pourrait pas en tirer quelque chose... ou une bobine sous le récipient d'eau plutôt qu'une sonde dans le liquide en pensant à Benveniste... On va dormir encore la dessus!

A+

Ecrit par: buckroger Jeudi 03 Mai 2012 à 00h11
Un autre post pour vous montrer ce que j'obtiens sur le spectrographe du PC à la lecture de la sortie du CV beewax avec le bruit blanc de 3.5V et 10hz de fréquence paramètre.

En sachant que l'absence de signal serait de couleur bleu foncée, on peut constater que pratiquement tous le spectre de 0 à 20.000hz est occupé

user posted image

Ici un zoom de 0..2000hz:

user posted image

En appliquant la phase du 220v sur le montage, on obtient ce spectre, moins dense évidement, avec le 50hz en champion et les harmoniques.

user posted image

L'action du CV à air rotatif n'apparait pas sur le spectre. On peut l'arrêter et le résultat sera ici le même.
Les deux CV en parallèle font que le montage passe d'environ 5000pf à 5250pf en boucle, ce qui fait varier la capacitance du circuit Xc au passage du 50hz (Xc=1/2.Pi.F.C) - ici C va varier.

Qu'apporte donc ce montage au final? Le déphasage du courant sur la tension?
...
icon_confus.gif icon_confus.gif icon_confus.gif

Si on associerait ces CV à une self, on aurait un circuit qui s'accorderait sur une série de fréquences...Oui mais lesquelles sont interessantes? Mystère.

Ecrit par: Chercheur Jeudi 03 Mai 2012 à 08h24
Tu as un très bel équipement et tu as fait une très belle réalisation, félicitations!
Joli condensateur variable!!

Pourquoi ajoutes-tu un bruit blanc à ton condensateur variable? C'est le lui générateur de bruit blanc qui excite le condensateur à cire d'abeille, tu n'as besoin de rien d'autre.

Hier j'ai eu quelques échanges par email avec une personne avec qui j'avais eu un échange concernant Lavinay, dont j'avais trouvé les coordonnées par internet suite à ses propos .C'est lui qui avait pu tester les effets de l'eau d'un GERB d'origine et avait comparé à un montage strobo qui ne donnait rien de comparable en terme d'effets sur la santé.

Ce monsieur qui a si bien travaillé et publie ce qu'il a fait s'appelle Jean-Daniel Metzger.

Il s'est intéressé aux autres systèmes de dynamisation de l'eau, dont Violet. Il a pas mal travaillé sur le sujet, il a deux types de dynamiseurs différents et il a eu l'occasion de tester la sortie d'un montage Violet fait dans les règles avec un condensateur variable tournant (il n'y a pas de générateur de bruit additionnel, c'est le condensateur qui fait créer le bruit sur le condensateur à cire.

Son blog où il parle de ses travaux:
http://silicium.blogspirit.com/eaux-dynamisees/
http://silicium.blogspirit.com/argent-colloidal/

J'y avais trouvé l'information suivante sur son blog:

Citation
J'ai progressé de ce côté et je reviendrai sur ce sujet dans quelques temps. Je suis arrivé à la conclusion en démontant un Bio Oscillateur puissance 4 de Violet que le procédé utilisé actuellement n'a plus grand chose à voir avec le montage du brevet de Marcel Violet qui comportait un condensateur variable comme il y en avait sur les anciens postes de TSF. En fait le circuit se rapproche de celui de l'Olidyn dans son principe bien qu'il soit greffé sur un condensateur à cire d'abeille.

Mais on peut se demander si ce condensateur est encore fait dans les règles. Je note à ce propos que les données qui sont dans le domaine publiques sont fausses pour au moins deux raisons. Quand on connait un peu les travaux de Stanislas Bignand (et il n'y a pas grand chose sur le sujet hormis un texte publié du temps de Ravatin...) si on sait lire on peut deviner les contenu de ces deux détails. l'un tenant aux métaux utilisés et l'autre au traitement de la cire pendant le coulage.... Je n'en dirai pas plus non que j'ai l'intention de "vendre" mes informations comme le fait Ghaloustians mais parce que je les réserve à des particuliers qui s'efforce de m'apporter quelque chose en échange. Ca peut être peu de chose, de la cire de leur rucher par exemple...


Je l'ai contacté en lui demandant comment le condensateur à cire d'abeille devait être réalisé, puisque vous êtes quelques uns ici à vous lancer dans la construction; pour que ça puisse servir au groupe de recherche à avancer sur la bonne voie.

Son information:

Citation
alterner le cuivre et le zinc. La puissance du condensateur n'aurait aucune importance. Il vaut mieux fondre la cire sur le gaz et pas sur l'électricité. On me dit que la cire était traitée aux hautes fréquence (Holo Electron ou Lakosky) lors de la coulée à faire dans un boitier carton ou plastique après avoir soudé les connexions sur les plaques


A propos des Grass harmonic qu'il n'y a pas sur le montage Auroville dont je lui ai parlé, il m'a écrit:

Citation
J'ai la seule photo de grass harmonic qui existerait. Cela fait une bande bien remplie de divers fréquences. Notez que l'appareil original utilisait un condensateur tournant à lame (vieux poste de radio) et l'eau circulait en passant par le champ d'un électroaimant. C'est le seul montage qui a permit de mettre en évidence un perte de substance des électrodes. Mais avec le Bioscillateur puissance 4 du labo j'ai de l'eau opalescente au bout d'environ 2 jours de dynamisation et certainbes électrodes sont attaquées dont le magnésium. Qui s'effrite et pourtant ne bouge pas lors d'électrolyses.


Suite à quoi je lui ai demandé à voir la tête des Grass Harmonic et il m'a envoyé la photo:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=695345photorecadree.jpg

Avec son commentaire:

Citation
Oui vous n'avez pas de grass harmonic. La photo est mauvaise mais ça n'a rien à voir.
Notez que mes signaux d'Olidyn sont bien différents (blogs). Reste à voir ce qui sort du Bio oscillateur Puissance 4.
Concernant le montage d'origine je n'ai que le brevet et un document du log qui traine partout.


Il parle de photo mauvaise en parlant de la photo précédente, mais bon elle est quand même correcte même si il y a du flou. On voit en effet un sacré paquet de parasites, de bruit.

Il parle de comparer avec son montage Oli-dyn (réplique du travail de Jean Pagot qui avait travaillé avec Violet) où le signal de sortie n'a rien à voir: aucune Grass Harmonic:
user posted image

qui est conforme au signal de sortie qui doit se trouver sur l'appareil selon son inventeur:
user posted image

Et donc qui n'a rien à voir avec Violet.

Donc la piste du montage d'origine est la meilleure pour avoir les Grass Harmonic! Je lui ai demandé plus de précision sur le montage sur lequel il a obtenu la photo précédente; j'attends ses réponses. je lui ai demandé l'autorisation de publier ses informations ici mais il n'a pas répondu à la question pourtant posée donc je pense que ça ne le dérange pas, sinon il me l'aurait dit, puisque je le lui ai demandé. Dans le cas contraire j'enlèverai ce que je viens de publier.

Mais bon pourquoi freiner la recherche sur ce sujet? Le but est bien d'avancer et que les informations glanées soient utiles à tous. Il y a toujours assez de cupidité pour empêcher cela le plus souvent, n'y ajoutons pas autre chose.

Concernant les Holo electrons, je ne connaissais pas ce terme jusqu'à il y a un mois où Gecko m'en avait parlé. C'est un système d'électrothérapie qui n'existe plus mais dont il se vend de nombreux exemplaires d'occasion sur internet (ebay notamment)

Ecrit par: crepator4 Jeudi 03 Mai 2012 à 14h23
Ouais je n'osais le dire mais ils est bien fait ton condo ^^
j'ai finallement reussi a en attraper un sur Ebay qui lui ressemble par ailleurs mais un peu plus vieux (1926 pour poste tsf) ,mais va falloir virer quelques boulons icon_biggrin.gif

je crois que c'est dans ces eaux la qu'il faut taper ,j'ai 2 postes plus recent (années 50 ) les 2 condos variables sont bloqué par une sorte de meplat sur rotor


Alors les holo electrons ,ils sont sympa ,mais ont les condos qui vieillissent tres mal ,genre utilisable 5 mn mais pas plus et ils ont une drole de tete leur condos (genre fait main noyé dans du goudron :/ )

Ecrit par: crepator4 Dimanche 06 Mai 2012 à 05h51
http://patent.ipexl.com/topic/Improvements_in_or_relating_to_a_device_for_the_magnetic_and_electrical_treatment_ofwater_and_other_1.html

http://patent.ipexl.com/GB/GB852733.html

la dedans, il parle plus precisemment de l'electroaimant ...

j'ai un autre bout de document (pas brevet) ou il parle de 50 plaques de 12cm sur 12cm pour le condo cire d'abeille ,c'est déja passé ça ?
http://pontdevie.wikispaces.com/file/view/Biodynamisation_pdv.pdf

Ecrit par: buckroger Mardi 08 Mai 2012 à 23h16
Citation (Chercheur @ Jeudi 03 Mai 2012 à 09h24)
Tu as un très bel équipement et tu as fait une très belle réalisation, félicitations!
Joli condensateur variable!!

Pourquoi ajoutes-tu un bruit blanc à ton condensateur variable? C'est le lui générateur de bruit blanc qui excite le condensateur à cire d'abeille, tu n'as besoin de rien d'autre.


Merci pour vos encouragements. Pour le bruit blanc sur le cv variable, tu as raison Chercheur, ce n'est pas fidèle au montage Violet. Il me faut une simple tension alternative (la phase) sur le montage en fait.

C'était le cas avec mon test 220v - mais attention au retour à la terre si l'on touche le montage! icon_surpris.gif

Je vais poursuivre avec une tension basse de 5v AC et sans bruit blanc et remettre en service une magnétisation de l'eau en entrée pour coller à Violet.

Les commentaires reçus de ce monsieur, Jean-Daniel Metzger, sont évidement intéressants. J'ai fondu la cire au bain-marie, je n'ai pas soudé sur le CV, par contre l'alternance Cu-Zn m'interpelle.

Sur ce point la valeur du CV n'a effectivement pas d'importance puisque le matériau utilisé n'entre pas dans le calcul (surface, distance et nature du diélectrique détermine la valeur en Farads).

Mais cela fait penser à un phénomène d'ordre électrolytique ou le pont salin serait la cire d'abeille! L'ajout de la variation cyclique de charge capacitive par le cv à air vient joyeusement entretenir un mouvement d'électrons. Ondes ou particules? Les deux ensemble mon commandant. Ca me donne envie d'en fabriquer un autre de cette nature là!

Grand merci pour ces infos encore une fois et bonne quête à tous.

Ecrit par: Chercheur Samedi 12 Mai 2012 à 21h31
Citation (crepator4 @ Dimanche 06 Mai 2012 à 05h51)
http://patent.ipexl.com/topic/Improvements_in_or_relating_to_a_device_for_the_magnetic_and_electrical_treatment_ofwater_and_other_1.html

http://patent.ipexl.com/GB/GB852733.html

la dedans, il parle plus precisemment de l'electroaimant ...

j'ai un autre bout de document (pas brevet) ou il parle de 50 plaques de 12cm sur 12cm pour le condo cire d'abeille ,c'est déja passé ça ?
http://pontdevie.wikispaces.com/file/view/Biodynamisation_pdv.pdf

Les deux premiers liens ne sont qu'un résumé anglais et un accès vers le brevet français qu'on a déjà et déjà indiqué en début de sujet, donc ils ne sont pas utiles.

Le dernier lien lui donne des informations supplémentaires, mais leur provenance n'est pas indiquée. Il est dit informations provenant de différentes sources. Si ce sont des personnes qui disent ceci ou cela sans vérification, c'est à ne pas prendre sans avoir vérifié soi-même car on n'a pas la moindre idée de ce que ça vaut.

Ecrit par: Chercheur Samedi 12 Mai 2012 à 21h33
Citation (gecko @ Vendredi 27 Avril 2012 à 08h08)
C'est peut être un clone, mais il fonctionne.
La personne qui a conçu le modèle actuel, le clone, l'a mis au point il y a 20 ans.
je ne jugerais pas que le bleu que tu as à la maison, n'est pas un des parents de la même famille.

As-tu fait des tests de germination ou autre sur ton dynamiseur pour savoir si il fonctionne vraiment et a un effet quelconque?

Je sais que tu le vends, mais avant de vendre, sais-tu si ça marche? Moi je commence à peine mes tests, mais toi tu as dû pouvoir en faire probablement, surtout si tu te fais revendeur.

Alors quid?

Ecrit par: crepator4 Dimanche 13 Mai 2012 à 01h15
C'est pas impossible ,j'ai la tete qui pars dans tout les sens icon_biggrin.gif

Par contre j'ai l'impression que dans le brevet visible sur le net ,ça manque de détails ,pas forcement vitaux ,mais je trouve cela un peu cours

Sinon, reçu le condo variable TSF d'ebay,mais y'a un peu de travail dessus :/ ,le machin est legerement tordu par dessus la marché ... par contre avantage ,rien n'est serti ou soudé tout se déboulonne

Pour revenir sur certain autre petits détails :
-Sur differents fils j'ai vu que certain déconseillait les cires trop chauffées ,seulement les plaques ou pains de cire que l'on reçoit , on connait pas trop leur vécu (certaines cires sont même utilisé/refondu plusieurs fois pour finir leur cycle en pain ou plaque gaufré ) , pour ceux tiennent compte de "l'energie vitale" ,ça peut etre important

-M.Violet parle de plaque de Laiton pour le condensateur cire dans sa conférence audio ,d'ailleurs il semble pas trop se prendre la tête a ce sujet ,les condensateurs bi-métaux se rapprochent plus des méthodes Bignan


Faute de mieux pour ma part ça se terminera en alu de chez Weldom ,faudrait juste que remette la main sur un Massicot

J'ai testé l'oscilloscope sur carte son c'est sympa ,mais c'est trop peu sensible ,ça bouffe trop le signal surtout vis a vis du ltc1799 ,seul testé ,qui n'a pas vraiment de "coffre"

Ecrit par: Chercheur Dimanche 13 Mai 2012 à 09h13
Citation (crepator4 @ Dimanche 13 Mai 2012 à 01h15)
-M.Violet parle de plaque de Laiton pour le condensateur cire dans sa conférence audio ,d'ailleurs il semble pas trop se prendre la tête a ce sujet ,les condensateurs bi-métaux se rapprochent plus des méthodes Bignan

Oui, je pense comme toi que ce ne sont pas forcément des informations de Violet car justement J.M. Metzeger dit que les informations provenant de lecture de ce qu'a fait Bignan permettent d'avoir des données supplémentaires sur comment fabriquer le condensateur dans le texte même où il dit en savoir plus...

D'ailleurs justement je lui ai posé la question par email hier de savoir d'où venait son information sur les condensateurs en sandwich.

Ecrit par: crepator4 Dimanche 13 Mai 2012 à 09h59
Je crois qu'il cherchait de la cire d'abeille de bonne qualité lui aussi ,fini par trouver une piste :

http://miel.rosanbo.com/cire_8_cire-brute_pain-de-cire-d-abeille-de-500g__cire_pain_500.html

fondu au soleil si c'est pas beau ça icon_biggrin.gif

Ouais ceci dit les trucs bignan c'est un peu loin ,je sais plus trop ou ça en parlait ,j'ai du me bouffer dans les 3000 pages de lectures diverses et variées dans le mois icon_biggrin.gif (entre les tubes pour lavinay ,des oscillateurs pas trop cher et cie )

Ecrit par: Chercheur Dimanche 13 Mai 2012 à 10h19
Bien ce lien pour la cire, merci; très utile.

Je me suis acheté aux enchères un holo électron à pas cher (certains vendent ça hors de prix). Je ferai la dynamisation de la cire au coulage. J'envisage comme prochaine réalisation (en plus de la réparation du Lavinay pour poursuivre les tests dessus) de faire un Violet version d'origine: pas de soucis d'électronique avec un condensateur à plaques tournant, comme vous.

En effet Buckroger a obtenu dejà des effets intéressants avec ses premiers montages Violet (avant la capa variable et seulement avec son bruit blanc sur le condo de cire) sur les germinations.

Il n'y a pas eu assez de test là dessus selon ce que je souhaiterai faire (on a eu un rapport de nombre de tiges germées, pas de mesures de longueur, de stat, etc). Donc pour faire tout ça je me ferai mon générateur Violet. Mais ça sera le mois prochain minimum question budget et en plus je vais déménager dans moins de deux mois donc pas sûr que j'aie le temps avant cet été.

Ecrit par: crepator4 Dimanche 13 Mai 2012 à 11h24

J'en ai bavé pour le trouvé ce lien en plus icon_biggrin.gif ,c'est tout con mais j'en ai pas trouvé d'autres en 3h sur le net ,un apiculteur utilisant le soleil ou un truc soft ...
On trouve les grosse boites qui te font du "bio" sans autres indications ,mais les frais de port à 15€ d'office

Bon moi non plus ça va pas etre trop rapide le violet final ,pour a peu prés les memes raisons icon_biggrin.gif


Faut bien les resuivres question cables/isolation electrique les Holo electrons (enfin en s'en rend compte assez vite icon_biggrin.gif )
et les condos c'est un peu la cata (mon 1er marche 2mn puis plus rien ,le second plus recent environ 6mn ) ,y'avait un schema qui trainait sur le net avec la valeur de celui ci ,mais je sais plus ou

Bon sinon un autre blog à surveiller :
http://aquajean.eklablog.com/

et je vais me coucher parce que ça va plus la ...

Ecrit par: gecko Dimanche 13 Mai 2012 à 19h21
pour le lien sur la cire d'abeille.
je ne vois pas sur le site la notion de temperature, de couler au soleil.

C'est très important.
Si la cire passe 55 Celcius, toute bio quelle est; c'est foutu.

Ne marchera jamais pour un violet.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 13 Mai 2012 à 19h42
Ah, ou as-tu trouvé que ça ne devait pas dépasser 55°C?

Et pour les tests de germination, en as-tu fait sur ton dynamiseur?

Merci pour tes réponses.

Ecrit par: crepator4 Dimanche 13 Mai 2012 à 21h00
Ha bein youpi icon_biggrin.gif (temperature un peu basse pour faire fondre la cire ,tu devais vouloir dire 65° ,+ ou - X degrées, je crois que ça dépends parfois des cires ) .

Effectivement ,j'ai été voir la température possible d'un cerificateur solaire ,ça peut monter jusqu'a 110 ° , y'a plus cool icon_confused.gif

http://fr.rec.apiculture.narkive.com/9gjxtqU3/cerificateur-solaire



bon je récapitule le matériel nécessaire si on veut bien faire :
-un oscilloscope (pour voir les grass )
-un fréquencemétre/détecteur de champs (pour voir si ça monte bien haut en fréquence)
-une ruche icon_biggrin.gif
-un holo électron
-entre 50 et 100 Euros de composants
-un four tres bien thermostaté

Heu pouce icon_biggrin.gif

Ecrit par: Gegyx Dimanche 13 Mai 2012 à 21h18
55° c'est pour la cire à épiler les gambettes (paraffine) icon_rolleyes.gif


Pour le condo, pourquoi pas du miel, ou même de la gelée royale pour une Médecine Reine.

icon_biggrin.gif

Ecrit par: crepator4 Dimanche 13 Mai 2012 à 21h49
Ce serait marrant comme experience ,ça se trouve l'eau aurait un gout sucré ,doit y avoir des trucs rigolos a bidouiller ,ne serait ce que pour tenter un nobel fortuit (le plus haïssable par les casteux qui font 30 ans d'études pour rien icon_biggrin.gif )

Ecrit par: buckroger Dimanche 13 Mai 2012 à 23h02
Pour la fonte de la cire d'abeilles, je ne pense pas que le bain-marie soit une mauvaise solution. J'ai utilisé une boite plastique suffisament résistante pour y placer les blocs de cire et la fonte se fait de manière très progressive et homogène. C'est dailleurs l'atout du bain-maire (c'est bon pour le chocolat, donc? icon_wink.gif )

Mais peut importe la manière à ce stade, je pense qu'il faut prendre de bonnes notes des conditions d'exécution et ... tester-mesurer! Puis reprendre en changeant un paramètre et tester-mesurer, et ainsi de suite pour essayer d'identifier une progression ou régression du modèle. C'est fastidieux, mais c'est le b a-ba.

Mes plants de radis, thym et basilics sont grands à présent. Que dire... J'ai constaté et mesuré une germination plus rapide et systématiquement meilleure avec l'eau semi-violet - aucun doute en ce qui me concerne. Celles avec l'eau normale sont arrivées progressivement à rattraper leur retard sur l'eau violet (EV).

Par contre, ensuite je parlerai plutôt d'une pousse plus homogène mais moins "géante" pour cette eau. L'eau normale donne les pousses les plus grandes, mais aussi les plus disparates en taille, et avec une section de tige de taille légèrement inférieure.

Une question m'est venue à l'esprit à l'écoute de l'enregistrement du Professeur. Comment sont-ils arrivés à produire suffisamment d'eau pour arroser ces champs, pour apporter de l'eau aux 3000 personnes de l'hôpital, ... ??
Il fallait tout de même une installation d'une certaine envergure, et là, on ne trouve rien. C'est pas de bol vraiment icon_fache.gif !

Ecrit par: crepator4 Dimanche 13 Mai 2012 à 23h56
Vi un moment ,je revais à la création d'un bac a condensateur spécial bain marie en ceramique ,avec les petites rainures qui vont bien pour glisser des plaques icon_biggrin.gif

Pour la cire ,en fait faudrait que j'essaye de trouver un apiculteur sur mon marché du samedi (je suis en campagne) ,y'en a bien qui trainent avec leur pots de Miels,mais je sais pas si c'est des vrais ou des petits malins revendeurs


Pour les pousses ,remarque c'est bien normal et même rassurant qu'au final se soit quasi à égalité de tailles ,elles restent sans doutes dans leur normes de "programmations" ,l'eau n'as pas trop bidouiller/fait muter icon_smile.gif


Pour la production de masse ,si j'ai bien lu les plans de ce topic ,le generateur a condo variable permet du 180l/h ,10 générateurs ça commencerait à le faire

Ecrit par: gecko Lundi 14 Mai 2012 à 06h49
Au dessus de cette temperature, la cire"de qualité bio ou equivallent" perd ses capacités.
Il faut respecter cette temperature pour "produire" la cire , et
ensuite pour couler la couche du condensateur plat, avant l'enroulement, puis le trempage.

pour les grandes quantités, c'etait certainement, beauoup de cartes avec beaucoup de condensateur et beaucoup d'electrodes.

Pour les plantes, il diluait a 10% avec de l'eau normale.
ce qui multipliait les volumes par 10

Ecrit par: crepator4 Lundi 14 Mai 2012 à 19h10
rahh je me suis retenu pour pas acheter un oscillo qui montait a 500mhz (bon 1 voie sur 2 hs )sur la bay ,parti a 90 € j'ai des regrets maintenant icon_biggrin.gif

Ecrit par: gecko Mardi 15 Mai 2012 à 00h29
oui, je comprends.
apparement, ça se trouve a 500 euros mini ces bêtes là.

Ecrit par: crepator4 Mardi 15 Mai 2012 à 00h52
Et frais de port compris ...snirf
Vi et c'est plutot des vieux bidules dans les 500 ,et question location de ce genre de machine pres de chez moi ,ça va pas etre possible icon_biggrin.gif

Je me console j'ai retrouvé mon circuigraph ,assez pratique pour du prototypage rapide , j'aurais quand meme de quoi bidouiller en attendant vu que j'ai écumé tout Ebay icon_biggrin.gif


Ecrit par: Chercheur Mardi 15 Mai 2012 à 06h19
J'ai eu la chance qu'un collègue avait pu trouver des oscillos jetés à la poubelle par la boite d'un ami qui renouvelait tout son parc et il m'en avait donné deux (des 100MHz) il y a 10 ans maintenant ;Ils sont vieux et l'un d'eux a le trigger qui n'accroche pas; l'autre marche. ça a été mon seul oscillo pendant longtemps.

Puis on m'a d'abord prêté un des deux oscillos qu'il avait eu car l'un des deux ne lui avait jamais servi (c'était deux fois le même) puis on me l'a donné au final, super gentil là aussi; et là c'est un oscillo neuf à 150MHz dont je parle. Je n'aurais pas eu les moyens d'acheter ces bestioles. Suite aux manips avec l'ampli haute puissance l'entrée 1 a claqué dessus malheureusement et j'ai trouvé un réparateur qui prend 200€ de frais de réparation; donc là ça attend!

Entre temps j'avais eu besoin de données à exploiter sur ordi et je m'étais rabattu vers un oscillo sur PC. Celui là je l'avais acheté, c'était dans mes moyens, en le payant presque 2 fois moins aux USA avec une alim de labo aussi deux fois moins, seul achat lourd que j'avais pu faire.

Et ça c'est vraiment vraiment moins cher les oscillos sur PC et très efficace, de plus on peut avoir toutes les courbes qu'on veut sans prendre de photos. Il y a eu discussion de modèles variés sur le sujet Tesla et transmetteurs d'ondes scalaires, tu trouveras des références. ça permet d'avoir du bon matos à pas trop cher. En neuf ça coûte de l'ordre de 200€ l'oscillo sur PC (400€ les très bons) et donc en occasion on peut avoir bien moins; car à neuf un oscillo pas sur PC ça coûte de 1500€ pour les à peine correct à 10 000€ pour les bien donc forcément en occasion ça ne baisse pas tant que ça.

Ecrit par: gecko Mardi 15 Mai 2012 à 08h05
et ils accrochent les 500 mhz, ceux sur pc?

Ecrit par: crepator4 Mardi 15 Mai 2012 à 09h04
Sur pc ,le moins cher que j'ai trouvé c'est 10€ pour 5kz je crois icon_biggrin.gif ,sur leboncoin
mais bon autant bidouillé sur la carte son a ce niveau

Sinon j'avais matté y'a une 10aine de jours en vrai oscillo ; on commence a en trouver dans 250€ les 100Mhz ,c'est des chinois mais les utilisateurs semble heureux de leur coup (en fait c'etait des 50mhz qu'il flashaient pour du 100 icon_biggrin.gif )

mais bon question budget y'a d'autre priorité et si le condo pourri toute la bande passante ,c'est bien le diable si on voit rien dans la gamme des kilohertz... bordel... icon_biggrin.gif

Ecrit par: Chercheur Jeudi 17 Mai 2012 à 21h31
J'ai passé 2h (c'est long!!) à mesurer des longueurs de racines et de tiges de radis germinés, le test de germination est fini. Je n'ai pas eu le temps ni le courage de saisir ça sur informatique aussi je ne connais pas les résultats. Suspense jusqu'à demain où je ferai ça.

De plus demain il me restera à faire la même chose sur les graines de lentilles. Pas grave si je ne les fia spas en même temps. Ce qui est important c'est de faire en même temps un même lot: le témoin, la dynamisation Auroville et celle à l'accumulateur d'orgone.

Donc la suite à venir au niveau chiffres demain.

Ecrit par: buckroger Jeudi 17 Mai 2012 à 22h35
Suspense! Je vais refaire mon banc d'essai et reconsidérer le traitement de l'eau. J'ai comme l'intuition que ce n'est pas encore la panacée - c'est comme si le traitement était relativement efficace au départ, puis finirait par s'estomper.

Le brevet ne nous donne aucune indication malheureusement sur les valeurs électriques appliquées au montage. C'est dommage.

Je voulais tenter un parallèle entre les fréquences que l'on peut déduire de l'antenne de Lecher et qui correspondent à différents organes ou phénomènes et les fréquences générées au travers du système Violet. Quelque part, il devrait y avoir une corrélation et il me semble que certaines fréquences pourraient de toute évidence aussi être nocives!

A demain...

Ecrit par: crepator4 Vendredi 18 Mai 2012 à 00h02
Vouais alors pour accélerer la germination ,y'a pas forcement besoin d'un condo violet apparemment ... (par contre si y' a moyen de faire des truffes de 20kg ,ça m'interresse icon_biggrin.gif )

http://www.rexresearch.com/elcultpat3/elcultpat3.htm


Ayant paumé mes electrodes ,il a fallu que j'innove rapidement icon_evil.gif :
-les petites recharges de crayon papier/criterium
-le support qui leur va bien: les petits connecteurs de carte meres d'un boitier PC (ceux qui branchent les leds ou les boutons de façade du boitier :reset ,power etc... )

Testé pour une pseudo pile , ça me semblait honnete question conductibilité

Une autre consideration ,il faudrait peut etre choisir des graines/plantes qui aurait tendance a grossir facilement (a tendance cochonnesque oserais je icon_biggrin.gif )

Pour etre plus precis il 'y a des plantes qui tant qu'on leur donnent , prennent et grossissent ,et d'autres qui bougeront pas ,sans doute comme chez les humains des sécuritées/blocages génétiques qui font qu'untel grossis au moindre écart et un autre que dalle...

Ecrit par: Chercheur Vendredi 18 Mai 2012 à 16h14
Voici les résultats bruts compilés d'hier concernant les radis.

Conditions: 50 graines de radis en germination (radis 18 jours) sur une durée de 6 jours. Première mise en eau des graines effectuée le 11/05/2012 à 18h15, mesure des graines germés (tiges et racines) le 17/05/2012 de 17h à 19h.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=201268Bilanradisphotos20120517.jpg

Témoin2: coupelle alimentée par de l' eau de Montcalm conservée dans une bouteille de verre à plus de 1 mètre des autres bouteilles.

Expérience 7: coupelle alimentée par de l'eau de Montcalm passée à la dynamisation par l'appareil Auroville style Violet à cire d'abeille pendant 24h le 29/04/2012 avec électrode d'argent.

Expérience 2: coupelle alimentée par de l'eau de Montcalm passée dans un accumulateur d'orgone durant 5 jours avant première utilisation par stockage dans 3 récipients en plastique (dont 4 jours de plein beau temps) et eau toujours conservée dans l'accumulateur à orgone durant toute l'expérience de germination qui a duré 6 jours de plus.

Les coupelles en question sont strictement identiques en taille et en forme (sauf hauteur par exactement identique par découpe mais ça n'a aucune importance pour le développement des graines), le même nombre exact de graine de radis provenant du même paquet neuf a été mis dedans (50) et la même quantité exacte d'eau a été mise dans chaque coupelle (à la seringue graduée en mL) au même moment dans chaque coupelle. Seule la provenance de l'eau change pour chaque coupelle.

Journal de suivi de l'expérience:
11/05/2012 à 18h15: première mise en eau dans chaque coupelle: 10mL
13/05/2012 à 10h30: eau ajoutée: 5mL
14/05/2012 à 21h00: eau ajoutée: 5mL
15/05/2012 à 18h25: eau ajoutée: 5mL
16/05/2012 à 18h40: eau ajoutée: 10mL
17/05/2012 à 17h00: fin de l'expérience et début des mesures des longueurs racine/tige.

Voici les statistiques obtenues:

Nombre de graines ayant germé: 47 exactement dans chaque coupelle. 3 non germées exactement dans chaque coupelle.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=327816Bilanradiscomparatif20120517.jpg

En histogramme comparatif par classe de 10mm de large pour les tiges:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=264541Bilanradishistogramme20120517.jpg

Conclusions brutes:

Auroville/Violet VS témoin: augmentation de la longueur des racines de 17% et augmentation de la longueur des tiges de 16,9% des graines alimentées en eau dynamisée Auroville par rapport aux graines alimentées en eau témoin.

Orgone VS témoin: augmentation de la longueur des racines de 22,3% et augmentation de la longueur des tiges de 16,9% des graines alimentées en eau provenant de l'accumulateur d'orgone par rapport aux graines alimentées en eau témoin.

Test statistique:
On veut savoir si la différence des moyennes des longueurs des tiges et des longueurs des racines est significative.

A:population de graines Auroville
O: population de graines Orgone
T: population de graines Témoin

sA=16,37 => sigmaA=16,37*racine(47/46)=16,547
sT=16,74 => sigmaT=16,74*racine(47/46)=16,921
sO=15,49 => sigmaO=15,49*racine(47/46)=15,657

Hypothèse nulle: HA: "mA=mT" (les moyennes sont les mêmes pour le groupe Auroville et le groupe Témoin)

eA=(49,21-42,09)/(16,37²*47/(46*47)+16,74²*47/(46*47))
=(49,21-42,09)/(16,37²/46+16,74²/47)=0,610

Pour rejeter l'hypothèse il faut descendre jusqu'au seuil de risque de 54,8%.
Il y a donc seulement 45% de chance environ que les deux groupes aient des longueurs moyenne de tige vraiment différentes. On a 55% de risque d'erreur environ en affirmant que les groupes sont différents.

En effet même si la moyenne est de 17% supérieure, les écarts types sont grands et donc il est fortement possible que la différence ne soit pas significative au regard de ce seul test. Il y a trop de dispersion dans les longueurs pour affirmer une différence.

Un coup d'oeil à l'histogramme permet de voir un clair déplacement de la courbe de Gauss (en forme de cloche) de l'Auroville par rapport au témoin mais il faudrait moins de dispersion des longueurs des germes et/ou plus d'écart pour affirmer une différence.

On peut faire pareil avec le groupe à Orgone, qui a exactement la même moyenne (coïncidence très fortuite) et quasiment le même écart-type.


Hypothèse nulle: HO: "mO=mT" (les moyennes sont les mêmes pour le groupe Auroville et le groupe Témoin)

eO=(49,21-42,09)/(15,49²/47+16,74²/47)=0,643

Pour rejeter l'hypothèse il faut descendre jusqu'au seuil de risque de 52,2%.
Donc on a seulement 48% de chance environ que les deux groupes aient des longueurs de tige vraiment différente.

Même remarque donc que précédemment.

Discussion sur la croissance:

J'avais précédemment dans mes tests à orgone et tests Lavinay observé que la différence de croissance était très nette au début (groupe expérience plus haut que groupe témoin) et qu'au fur et à mesure que le temps passe elle s'estompe; le groupe témoin rattrapant le groupe expérience. Au bout d'un moment il y a égalité.

En fonction des conditions de chaleur qui jouent un rôle très important la durée de "rattrapage" varie. Les surplus d'énergie ne donnent un résultat très net qu'au début, comme accélérateur de croissance. Toutefois il est possible que lors du cours du développement de la plante il y ait une nouvelle différence à un autre stade, lors de la fructification par exemple. Pour voir cela il faudrait laisser pousser les germes complètement et mettre en terre.

Voyons ci dans le cas actuel on a une différence visible plus marquée au début que lors de la fin où la mesure a été effectuée. ça ne sera que visuel (photographies) car la mesure des tiges et racines impliqué la destruction des germes et donc la fin de l'expérience. Il faudrait plusieurs groupes identiques en parallèle pour faire des mesures tout le long de la croissance (travail qui plus est très fastidieux).

Comme les groupes de graines sont photographiés et suivis chaque jour (avec horodatage des photographies) voici l'évolution:

14/05/2012:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=449800Bilanradisphotos20120514tem.jpghttp://www.hostingpics.net/viewer.php?id=751168Bilanradisphotos20120514aur.jpghttp://www.hostingpics.net/viewer.php?id=849045Bilanradisphotos20120514org.jpg

Aucune tige n'a poussé, seules les racines sont développées. Rien à voir donc.

15/05/2012:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=384176Bilanradisphotos20120515.jpg

On voit que le groupe Auroville et le groupe orgone ont l'air de pousser à peine légèrement plus que le groupe témoin, rien d'exceptionnel comme différence (quelques tiges de ci de là plus hautes, trop peu pour avoir un résultat intéressant).

16/05/2012:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=932740Bilanradisphotos20120516.jpg

Là on a une claire différence entre le groupe témoin et le groupe Auroville ou Orgone qui semblent presque identiques avec quand même un petit supplément de croissance pour le groupe Orgone.

Si la mesure des tiges avait été faite à ce moment là je parierai que les moyennes seraient assez différentes pour avoir un risque d'erreur statistique très faible à affirmer que ce sont les mêmes populations.

:17/05/2012:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=201268Bilanradisphotos20120517.jpg

C'est la photographie de fin d'expérience au moment de la mesure. On voit que le groupe témoin a rattrapé une bonne partie de la différence qu'il avait avec les deux autres groupes.

On observe que le 14 je n'avais aucune tige et le 15 j'en avais de germés à environ 2cm de haut déjà; la croissance est rapide et la différence n'est marquée que pendant un laps de temps limité. Le 15 on commence à voir une différence, mais faible, le 16 la différence est la plus importante et le 17 la différence commence à se combler.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 18 Mai 2012 à 18h55
Pour montrer que la différence se gomme entre le groupe témoin et le groupe expérience, voici une photo:

Groupe radis témoin et groupe radis eau Auroville/Violet du 11/05/2012 dynamisée pendant 23h, électrode carbone:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=931536Bilanradisphotos20120518.jpg

Au visuel on observe qu'il n'y a plus de différence entre les deux groupes.
Inutile de passer 1h30 à mesurer pour tirer cette conclusion, c'est la simple logique de ce qui a déjà été observé précédemment. La rattrapage a été total avec une journée de plus.

Je compare des coupelles de même dimension uniquement car le volume d'eau submergeant les graines a systématiquement été le même, ce qui fait que la dynamique de pousse a forcément été la même (pas de différence de température ou d'éclairage pour les groupes mis dans une pièce au noir 24h/24)

Comme je le disais, j'ai déjà noté ce mécanisme d'accélération de croissance en début de pousse et de rattrapage dans les tests sur l'orgone.

Voici ce que j'avais obtenu: (je reprends mes photos de l'époque, avec des graines de radis 18 jours là aussi):

Une expérience faite:
user posted image
user posted image
user posted image
On voit la différence puis le rattrapage

J'avais refait une autre fois l'expérience et j'avais cette fois ci fait la mesure lors de la phase de différence et pas attendu le rattrapage:
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
user posted image
Mais on voit qu'on était en phase de début de rattrapage: la différence commençait à se combler.

La conclusion est que la germination permet de faire la différence entre de l'eau énergétisée ou dynamisée et de l'eau standard seulement pendant une courte phase du début de la germination où la croissance est accélérée.

Si on se réfère aux écrits de Lavinay ou de Violet, il y a des effets importants et mesurables sur la fructification (ou les bulbes pour les plantes racines comme les pommes de terre ou radis) qui se mesurent en masse des produits récoltés au final.
Donc il doit y avoir une autre phase où la plante profite de l'énergie supplémentaire de l'eau.

La mise en valeur de cette phase pour avoir un résultat qui perdure et soit mesurable significativement demande donc de mener non plus des campagnes de germination mais de culture complète.

Pour une question de rapidité je vais chercher à faire pousser des radis de 18 jours. Reste à trouver des jardinières de taille suffisante pour permettre leur croissance.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 18 Mai 2012 à 19h24
On notera enfin dans l'analyse des résultats précédents sur 6 jours que les racines sont aussi plus longues sur les groupes Auroville et Orgone par rapport au témoin, mais que l'écart-type est tellement grand qu'il est strictement impossible de tirer une conclusion sur la signifiance de la chose.

On se rappellera que dans les tests réalisés avec la dynamisation Lavinay qui avait donné des résultats j'avais obtenu:

Graines: radis de 18 jours, marque feuillance, sélection intermarché
Durée de l'expérience: 6 jours et 2 heures entre 1ère mise en eau et mesures
user posted image

On avait donc une différence visible là aussi, mais pas énorme et quantifiée de la façon suivante:
user posted image

Il n'y avait strictement aucune différence significative pour les racines donc, concernant les radis, et une différence mesurable en effet pour les tiges, mais pas significative.

Par contre j'avais obtenu des résultats hautement significatifs pour les lentilles sur les racines et seulement sur les racines (il y avait une différence pour les tiges mais pas assez significative).

J'en reparlerai donc après la publication des 2h de mesure réalisées tout à l'heure sur les lentilles pour le comparatif témoin/Auroville/Orgone qui arrive pour voir si le résultat significatif sur les racines se reproduira ou pas.

Ecrit par: buckroger Vendredi 18 Mai 2012 à 19h26
Grand merci Chercheur pour avoir partagé ces infos avec la communauté.
Beaucoup d'enseignements et une confirmation effectivement de ce que j'ai pu observer de ce côté.

Il y a bien un coup de fouet dès la germination, mais qui ne se confirme pas lors de la croissance même. Je viens de stopper les plants de radis après 3 mois 1/2 depuis le dépôt des graines.

La taille des plants - après 3,5 mois par ordre croissant

E Violet: 21-24-26-28-30-30-32
E Normale: 16-22-30-30-33-37-42-60

Bien qu'il n'y ait qu'un nombre limité de specimens, y pas photo. Les deux grands plants en eau normale ont fleuris.

Il n'y a pas eu de radis ici - les plants ont démarrés très tôt au début février et ils ont "filés".
Je pense que des carottes ou de petits tournesols pourraient être de bons candidats pour un suivi prolongé.

Ce qui est certain, c'est que le traitement appliqué ne paraît pas étre complet dans le sens où il n'accompagne pas, il n'aide pas la plante tout au long de la croissance. On peut dire que le message que l'on transmet à l'eau est soit partiel ou en partie bloquant ou néfaste... Il y a encore du travail! icon_boire.gif

Quel marque/type de radis utilises-tu? Sans terre, mes graines ici ne donnent pas de tiges verticales, mais restent couchées dans l'eau, ce qui n"est pas top pour les mesures... Merci icon_rolleyes.gif

Ecrit par: Chercheur Vendredi 18 Mai 2012 à 20h19
Content que nous puissions échanger en nous servant les uns des autres.

Oui, la taille des plants ne donne rien de particulier sur ta série, même si la statistique n'est pas énorme.

Mais ce qu'il faudrait c'est la partie radis à peser; donc refaire le travail de nouveau car on est dans la bonne période pour les radis là. En effet Violet mesurait les effets (et la repro Lavinay par Pagot aussi) sur la fructification obtenue en taille et en masse, donc ça semble avoir un effet au-delà de la germination première qui demande à être testé.

Pour la marque des radis, j'ai déjà répondu à ta question déjà posée ici:
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=581&view=findpost&p=21638
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=581&view=findpost&p=21642
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=581&view=findpost&p=21643
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=581&view=findpost&p=21648

Il faut les faire pousser en jardinière chez toi pour être au chaud; mais de grosses jardinières (chercher la bonne taille, ça l'intéresse, il faut savoir de combien pousse un radis en profondeur avec ses racines).

Ecrit par: Chercheur Vendredi 18 Mai 2012 à 20h57
Suite des mesures, les lentilles cette fois

Conditions: 50 graines de lentilles en germination (lentilles vertes de supermarché destinées à consommation en cuisine) sur une durée de 7 jours. Première mise en eau des graines effectuée le 11/05/2012 à 18h15, mesure des graines germés (tiges et racines) le 18/05/2012 de 17h20 à 19h20.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=909961Bilanlentillesphotos20120518.jpg

Témoin1: coupelle alimentée par de l' eau de Montcalm conservée dans une bouteille de verre à plus de 1 mètre des autres bouteilles.

Expérience 3: coupelle alimentée par de l'eau de Montcalm passée à la dynamisation par l'appareil Auroville style Violet à cire d'abeille pendant 24h le 29/04/2012 avec électrode d'argent.

Expérience 1: coupelle alimentée par de l'eau de Montcalm passée dans un accumulateur d'orgone durant 5 jours avant première utilisation par stockage dans 3 récipients en plastique (dont 4 jours de plein beau temps) et eau toujours conservée dans l'accumulateur à orgone durant toute l'expérience de germination qui a duré 6 jours de plus.

Les coupelles en question sont strictement identiques en taille et en forme (sauf hauteur par exactement identique par découpe mais ça n'a aucune importance pour le développement des graines), le même nombre exact de graine de lentilles provenant du même paquet a été mis dedans (50) et la même quantité exacte d'eau a été mise dans chaque coupelle (à la seringue graduée en mL) au même moment dans chaque coupelle. Seule la provenance de l'eau change pour chaque coupelle.

Journal de suivi de l'expérience:
11/05/2012 à 18h15: première mise en eau dans chaque coupelle: 10mL
13/05/2012 à 10h30: eau ajoutée: 5mL
14/05/2012 à 21h00: eau ajoutée: 5mL
15/05/2012 à 18h25: eau ajoutée: 5mL
16/05/2012 à 18h40: eau ajoutée: 10mL
17/05/2012 à 17h00: eau ajoutée: 5mL
18/05/2012 à 17h20: fin de l'expérience et début des mesures des longueurs racine/tige.

Voici les statistiques obtenues:

Nombre de graines ayant germé (sur 50 graines):
témoin 1: 47
expérience 3 (Auroville): 43
expérience 1 (Orgone): 45

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=408265Bilanlentillescomparatif20120518.jpg

En histogramme comparatif par classe de 5mm de large pour les racines (là où il y a quelque chose de plus significatif):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=968640Bilanlentilleshistogramme20120518.jpg

Conclusions brutes:

Auroville/Violet VS témoin: augmentation de la longueur des racines de 36% et augmentation de la longueur des tiges de 3,5% des graines alimentées en eau dynamisée Auroville par rapport aux graines alimentées en eau témoin.

Orgone VS témoin: diminution de la longueur des racines de 5,9% et augmentation de la longueur des tiges de 0,6% des graines alimentées en eau provenant de l'accumulateur d'orgone par rapport aux graines alimentées en eau témoin.

A priori la seule chose qui serait significative est l'augmentation de la longueur des racines du groupe Auroville car pour le reste aux statistiques près on a la même chose (légère hausse ou légère baisse).
Cela montre déjà que l'eau à l'orgone n'a eu aucun effet mesurable sur les lentilles.

Test statistique:
On veut savoir si la différence des moyennes des longueurs des racines est significative pour le groupe Auroville.

A:population de graines Auroville
T: population de graines Témoin

sA=15,63 => sigmaA=15,63*racine(43/42)=15,815
sT=10,13 => sigmaT=10,13*racine(47/46)=10,240

Hypothèse nulle: HA: "mA=mT" (les moyennes sont les mêmes pour le groupe Auroville et le groupe Témoin)

eA=(39,84-29,30)/(15,63²*43/(42*43)+10,13²*47/(46*47))
=(39,84-29,30)/(15,63²/42+10,13²/46)=1,31

Pour rejeter l'hypothèse il faut descendre jusqu'au seuil de risque de 19%.
Il y a donc 81% de chance environ que les deux groupes aient des longueurs moyenne de tige vraiment différentes. On a 19% de risque d'erreur environ en affirmant que les groupes sont différents.

ça commence à être significatif, on a un résultat acceptable pour dire qu'on a une différence. Evidemment ce n'est pas un résultat à 95% classique pour accepter l'affirmation, mais c'est déjà un résultat honnête.

Discussion sur la croissance:

Voici l'évolution:

15/05/2012:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=767197Bilanlentillesphotos20120515tem.jpghttp://www.hostingpics.net/viewer.php?id=540754Bilanlentillesphotos20120515aur.jpghttp://www.hostingpics.net/viewer.php?id=501010Bilanlentillesphotos20120515org.jpg

Non seulement dès le démarrage il n'y a pas de surcroissance des tiges des groupes Auroville et Orgone par rapport au témoin mais de plus on a l'impression que le groupe Orgone a pris un léger retard sur le témoin.

16/05/2012:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=492436Bilanlentillesphotos20120516.jpg

Pas de différence remarquée.

17/05/2012:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=326160Bilanlentillesphotos20120517.jpg

Toujours pas de différence.

18/05/2012: jour de mesure
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=909961Bilanlentillesphotos20120518.jpg

Et pas de différence encore une fois.

Donc là pour les tiges il n'y a eu aucun phénomène de rattrapage pour les tiges. La dynamisation de l'eau par la technique Auroville ou à l'Orgone n'a eu aucun impact visible sur les pousses de tige.
Par contre ça en a eu sur les racines.

Ainsi radis et lentilles ne réagissent pas pareillement et ne peuvent pas servir d'indicateur de la même façon. Il semble que pour les lentilles la longueur des racines soit caractéristique. Il y a peut être eu un rattrapage de pousse sur la longueur, mais je ne pourrai jamais le savoir car visuellement il n'y a rien permettant la comparaison.

Ainsi il faut bien penser que les modifications ne sont pas forcément visibles, et l'action se produit donc à des niveaux différents de la plante.

On remarquera que pour la plante qui produira un tubercule racine (radis) ce sont les tiges qui croissent d'abord plus vite avant rattrapage alors que pour la plante qui produira des graines en hauteur, fructification au-dessus du sol (lentilles), ce sont d'abord les racines qui poussent plus vite.

C'est pourquoi, pour avoir une conclusion totale d'étude il faut mener le travail jusqu'à l'aboutissement soit du tubercule, soit du fruit et voir si en fin de parcours de la plante il y aura surcroissance inversée à nouveau!

Ecrit par: buckroger Vendredi 18 Mai 2012 à 22h35
Super - merci pour les infos sur les radis qui m'avaient complètement échappées!

A la relecture du brevet de Violet, un détail m'est apparu: il parle d'espacements de 2 à 3 mm entre les deux parties du condensateur à la cire d'abeille!
Comme cela a déjà été dit sur ce forum, la valeur de la capacité n'est pas le paramètre essentiel. Il faut une certaine épaisseur de ce diélectrique - c'est plus important.

D'autre part, la question du métal à utiliser n'est pas précisée, faut-il deux métaux de nature différentes comme signalé par la personne contact? A voir.

Autre point non-équivoque, une phrase dit "mais pouvant contenir d'autres éléments variables selon le but recherché"... en parlant de la cire. Un mélange de cire et de ??...

Citation
L'invention concerne un dispositif destiné à sou-¬
mettre l'eau ou d'autres corps ou liquides à l'ac-¬
tion de sources d'énergie oscillantes, artificielles ou
naturelles; à cet effet le produit traité est soumis
successivement à l'action de champs magnétiques
oscillants et il un condensateur filtre à diélectrique
composé principalement de cire d'abeilles, branché
sur une antenne
et excité par un condensateur
tournant ou tout autre dispositif générateur de fré-¬
quences; les ondes vibratoires recueillies étant
transmises à la matière à traiter par l'intermédiaire
d'une électrode métallique simple ou composite ou
d'un métalloïde on d'une électrode métallique enro-¬
bée d'un corps naturel ou biochimique, choisi en
fonction du résultat à obtenir.


Ce qui me surprend dans ce résumé, c'est la phrase incomplète en gras dans l"extrait. Bizarre pour un document officiel?!...
Autre chose intéressante, c'est qu'il parle d'une antenne branchée sur la cire d'abeille, concrétisée donc par la phase du secteur. Ca, ça me pose un problème.
Le secteur de l"époque n'est plus celui de nos jours. Mais en début de document, il parle d'y fixer une antenne ou le secteur qui fait office d'antenne. La cire d'abeille sert de filtre et de générateur/amplificateur de certaines ondes.

Je vais donc revoir le montage suivant ces différents angles avant de poursuivre les essais:
- Matériau unique ou de deux natures différentes ? reste à décider
- Antenne réceptrice en entrée des condensateurs - rien aujourd'hui
- Espacement des plaques de 2 à 3 mm et non 0,5mm comme à présent
- Ajout du champ magnétique 50hz sur l'entrée de l'eau


Je vais également reprendre tes méthodes de calcul statistiques Chercheur pour compléter mes feuilles.

A+

Ecrit par: gecko Vendredi 18 Mai 2012 à 22h42
cuivre - cuivre

Ecrit par: Gegyx Samedi 19 Mai 2012 à 00h12
Buckroger/
- Dans le brevet, le « il » bizarre est imprimé comme un « d’ » normal.

- Oui, l’antenne est signalée. Ou bien un fil de l’alimentation…
Nous, on pense « fil de terre », car avant c’était raccordé aux canalisations en cuivre de la maison.
Maintenant cela va direct dans le puits de terre.
Est-ce le neutre ou la phase ? En imaginant que les fils d’arrivée du courant transitaient auparavant en aérien sur des poteaux ? Mystère…

Gecko/
- Cuivre-Cuivre ?
Tu aurais des informations plus complètes ou références ?

- J’ai vu un paquet de 400 gr de cire bio à 9,50 € (la vie claire)
Mais cette cire est récupérée (comme toutes les cires) par centrifugation et lavage avec de l’eau bouillante…
Alors les 55°…

Chercheur/
- Ce coup ci, tu étais en dernier quartier de la lune, favorisant les racines (?)

- Une électrode neutre graphite ne serait-elle pas préférable à l’argent ?
Les nanoparticules argent désinfectent l’organisme, mais la jeune pousse n’en a pas forcément besoin.

Ecrit par: Chercheur Samedi 19 Mai 2012 à 14h02
Citation (Gegyx @ Samedi 19 Mai 2012 à 00h12)
Chercheur/
- Ce coup ci, tu étais en dernier quartier de la lune, favorisant les racines (?)

- Une électrode neutre graphite ne serait-elle pas préférable à l’argent ?
Les nanoparticules argent désinfectent l’organisme, mais la jeune pousse n’en a pas forcément besoin.

Pour la Lune ça pose problème comme argument: puisque je fais une étude comparative entre les lots d'expérience et témoin.

Or je compare la croissance de l'expérience par rapport au témoin.
Les radis montrent une croissance à peu près identique en % des tiges et des racines par rapport au témoin alors que les lentilles montrent une différence nulle aux mesures près de croissance des tiges mais une forte croissance des racines.

Si la Lune influait en quoi que ce soit directement il n'y aurait pas de différence entre les radis et les lentilles et de plus il n'y aurait pas de surcroissance des tiges pour les radis. Sinon il va falloir dire que ça influe différemment pour chaque type de plante, et que de plus vu qu'on a croissance des expériences sur les témoins, que ça influe plus sur ceux qui ont eu de l'eau traitée que sur ceux qui n'ont ont pas eu.

Au final, dans ce cas, la Lune n'a donc plus aucun intérêt puisqu'on en revient à la même conclusion: l'eau traitée ou pas a une influence, et cette influence est différente selon le type de plante. Donc la Lune ou pas la Lune ce n'est qu'un facteur extérieur identique auxquels tous sont soumis en même temps (c'est l'intérêt d'une croissance simultanée comparative).

J'ai fait mes tests Auroville avec l'eau à l'argent et l'eau au carbone. Tout d'abord précisons que normalement il n'y a aucune particule d'argent sensée se trouver dans l'eau car on n'a pas d'électrolyse de l'eau. Donc normalement aucun ions argent ou carbone. Par contre si on en croit Violet (mais je ne peux le mesurer car il me faudrait une balance précise au dixième de milligramme pour ça) on a une perte de matière de l'électrode quand même, même si elle n'est chimiquement pas détectable dans l'eau ensuite. Elle devient détectable au bout de 3 mois selon ses dires, quand elle revient de son état particulier à celui d'élément chimique.

Dans le doute que dans cet état l'action puisse à court terme (avant les 3 mois) se voir sur les plantes par un autre mécanisme que chimique j'ai fait des lots d'expérience au carbone et à l'argent. Mais n'ayant pas assez de coupelle identique je dû choisir entre argent et carbone pour les coupelles plates blanches. Celles au carbone je les ai mises dans d'autres coupelles plus creuses et donc les graines sont ramassées les unes sur les autres et l'eau s'accumule plus au-dessus des graines, cela a changé la dynamique de croissance, ralentissant la pousse, aussi bien sur la coupelle témoin que la coupelle expérience Auroville au carbone identique.

J'ai donc mesuré ce qui était identique et donc comparable. On observe des résultats peu ou prou identiques concernant les coupelles Auroville et à l'Orgone pour les radis, tiges ou racines preuve que argent ou pas ça n'est pas ça qui influe de toute façon. Ce qui influe est l'énergétisation reçue, son type et son action sur la plante donc.

Ecrit par: Chercheur Samedi 19 Mai 2012 à 20h22
J'ai acheté 5 jardinières, des billes d'argile mises au fond et remplies de terreau (il m'en manque pour finir la 5ème).

Un paquet neuf de radis de 18 jours (des bios tant qu'à faire ce coup ci, on va les manger, alors au diable l'euro de plus sur le paquet).

Là j'ai la cuve Lavinay qui flashe, j'ai changé l'eau dans les bouteilles plastiques de l'accumulateur d'orgone (avec les petits morceaux de laine d'acier qui tombent dedans quand j'ouvre le couvercle, ça a fini par faire de la rouille dans les fonds de bouteille contenant l'eau avec la laine d'acier en suspension) et je referai donc une expérience de culture complète sur 18 jours des radis.

A) Témoin
B) Lavinay, contenu de la cuve directement
C) Auroville, électrode Argent
D) Auroville, électrode Carbone
E) Accumulateur d'orgone

Je n'ai pas assez de place pour faire un sixième test avec un Lavinay indirect par bouteille de verre immergée dans la cuve en supplément. Mais ça sera fait dans un test spécifique Lavinay une autre fois.

Là on aura des radis poussés, je pourrai les peser un par un (il me faudra une balance au milli gramme pour cela) et faire un statistique complète. Du coup comme je vais mettre 50 radis par bac et qu'il faudra tout récolter simultanément pour une statistique comparative je vais me retrouver avec 250 radis d'un coup.

Pour la cuve Lavinay, j'ai mis 8 litres d'eau et je remettrai chaque jour la quantité d'eau prise pour alimenter le bac, et flashage de 3h au moins pour régénérer la dynamisation. Pour Auroville/Violet je dynamise deux bouteilles simultanément par 24h donc là j'ai du stock. Un jour argent et l'autre jour carbone, on y arrivera.

Ce qui me pose le problème de la quantité c'est l'accumulateur à orgone, le mien est petit. J'ai pu mettre trois demi bouteilles de 50cl en plastique dedans remplies avec 20cL d'eau chacune environ. Donc je n'ai que 60cL d'eau environ dedans. Mais je ferai par rotation: un servira à arroser, puis sera renouvelé avec de l'eau vierge et il ne sera utilisé que 3 jours après, les deux autres servant chacun pour les deux autres jours.

Je compte donc un arrosage d'environ 20cL par jour.

Avant de tout planter, je ferai tremper 24h au moins dans de l'eau (l'eau adaptée à chaque test évidemment, pas la même eau pour tous). Donc début de l'expérience prévue pour les environs de lundi soir à mardi prochain.

Ecrit par: Chercheur Samedi 19 Mai 2012 à 20h47
Citation (buckroger @ Vendredi 18 Mai 2012 à 22h35)
Autre chose intéressante, c'est qu'il parle d'une antenne branchée sur la cire d'abeille, concrétisée donc par la phase du secteur.  Ca, ça me pose un problème.
Le secteur de l"époque n'est plus celui de nos jours.  Mais en début de document, il parle d'y fixer une antenne ou le secteur qui fait office d'antenne.  La cire d'abeille sert de filtre et de générateur/amplificateur de certaines ondes.


Le brevet dit aussi pour commencer:

Citation (Brevet Violet)
La présente invention concerne un dispositif per-¬
mettant de soumettre soit l'eau ordinaire ou miné-¬
rale, soit différents corps ou liquides, à l'action
combinée de vibrations artificielles et de vibrations
naturelles recueillies soit sur une antenne, soit sur
le secteur électrique fonctionnant comme telle, fil-¬
trées et amplifiées par les éléments du dispositif.


Donc il indique qu'il recueille les vibrations soit par une antenne qui collecte des vibrations naturelles (telluriques) qui vont exciter le condensateur (non exposé dans le schéma du brevet manifestement) ou bien par le secteur qui sert de source de vibration.

D'ailleurs quand je parle de vibrations telluriques à capter par son antenne (dans le cas où il ne branche pas sur secteur) je ne délire pas à 100%, je brode son idée du paragraphe juste avant quand il dit:

Citation
L'eau soumis à l'action de sources oscillantes
d'énergie ultrasoniques, électriques, électro-magné-¬
tiques, artificielles ou naturelles (tellurique, cosmi-¬
que ou autres) acquiert des propriétés particulières
pouvant être utilisées dans différents domaines.


Le secteur ne sert pas d'antenne mais bien de source de vibration. D'ailleurs dans sa conférence il me semble (je ne l'ai pas ré-écouté récemment) qu'il parle bien de la ligne secteur comme un moyen de provoquer des secousses sur le condensateur, et que le brouilleur rajoute des tas de secousses complémentaires qui permettent au condensateur de faire passer un signal à plus haute fréquence provenant de la cire, comme un tamis qu'on agite par de petits coups.

La ligne secteur sert de porteuse du coup rythmique principal, mais pas d'antenne. Il indique d'ailleurs qu'avec le seul secteur ça marche aussi mais il faut 3 semaines pour obtenir le même effet de dynamisation qu'avec le secteur + le brouilleur qui crée les secousses à plus haute fréquence en parasite en quelques heures (2h il me semble pour le même effet que 3 semaines de secteur seul; mais mémoire défaillante oblige, vérifiez les nombres).

Citation
- Espacement des plaques de 2 à 3 mm et non 0,5mm comme à présent


Tu as tout à fait raison, il parle d'espacement de 2 à 3mm entre deux jeux de plaques remplies par un isolant à base de cire d'abeille.

Un calcul avec la permittivité relative de la cire d'abeille allant de 2,4 à 2,8 (ref: http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=3292) , je prends 2,5, donne pour des plaques de 10cmx10cm un condensateur de 1 pico Farad avec un espacement de 2mm. Si on a un jeu de plaques, mettons 10 plaques, on multiplie par 19 soit de l'ordre de 20 picro Farads. ça fait un petit condensateur. C'est approximativement la taille que doit avoir le condensateur de Laurens qui pourtant fait 1000 pico Farads (donc l'espacement doit être bien plus petit).

Mais la valeur du condensateur importe peu...

La repro faite par Laurens et l'accord de Violet qui avait servi de conseil indique un condensateur de 1 nano Farad=1000 Pico Farads. Donc les valeurs sont très variables.

user posted image
On voit le condensateur à cire d'abeille sur la gauche et sur la droite le condensateur variable à air sur moteur.

Voir la repro de JP Laurens:
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=549&view=findpost&p=20281

Il faudrait chercher à contacter ce monsieur Laurens, si il est encore parmi nous.

Ecrit par: buckroger Samedi 19 Mai 2012 à 20h56
Ca c'est un chantier d'envergure!

Beaucoup de courage pour la suite Chercheur

J'ai relu aussi les notes du test Violet mené par JP Laurent en 1975 et ils ont aussi constaté une perte de poids sur les sondes.

En surfant sur le sujet, je suis tombé sur le shema d'un ancien émetteur radio Marconi dit à éclatement ou à étincelles. Quel rapport me direz-vous?
Et bien, cet émetteur qui a permis les premières transmissions par morse utilisait la production d'un arc électrique provoqué par la différence de potentiel créée entre une antenne et la terre. Cet arc générait une multitude de fréquences.

En voyant le shema, je me suis demandé si ce principe ne pourrait pas aussi être appliqué sur l'eau... Finalement, pour recréer cette fameuse eau de pluie d'orage ce serait un bon système!

Prenez wikipedia avec "emetteur à etincelles" pour les détails.

On pourrait aussi appliquer un principe similaire au condensateur a cire d'abeille en le reliant à une antenne et à la terre. Je vous laisse réfléchir la dessus...

icon_pong.gif

Ecrit par: crepator4 Samedi 19 Mai 2012 à 22h16
Tu viens de refaire le MWO de Lakhovsky icon_biggrin.gif

...on va simplifier et ça va se terminer avec un circuit oscillant autour d'un verre d'eau ...
j'adore parce que tout s'empiete ,se tiens et se mords la queue ...



Bon me suis rebouffé les brevets ,on retrouve du bignand ,(pas encore tout digéré ) mais pas grands chose du violet ,par contre on trouve un brevet bignand/violet sur les gaz ,ça veut bien dire qu'il était un peu beaucoup copain
http://worldwide.espacenet.com/publicationDetails/originalDocument?CC=FR&NR=921109A&KC=A&FT=D&ND=3&date=19470428&DB=EPODOC&locale=en_EP


Par contre le père Lavinay ,nous a légué un outil qui pourrait etre interressant :
http://worldwide.espacenet.com/publicationDetails/originalDocument?CC=FR&NR=1049457A&KC=A&FT=D&ND=3&date=19531230&DB=EPODOC&locale=en_EP
(je vais etre + precis sur mes idées ,on théorie,on pourrait voir si l'eau traité résonne a la bonne fréquence ,en tout cas ça pourrait faire une sorte de systeme étalon,enfin si ce systeme marche... )


ça part dans tout les sens ,on a foutu les doigts dans un 'tain d'engrenage... icon_biggrin.gif



Ah et par dessus comme si c'était pas assez compliqué,sur une mise a jour du site Dbloud ,il semble que le Gerb ne doit pas avoir d'uv bas(rectif) en emission ,ce qui contrarie les brevets et idées de Lavinay ,mais explique peut etre aussi une absence de mise en garde vis a vis des uv sur le Gerb (enfin je crois ,ou alors a l'époque ils s'en foutaients )

>>>
Le xénon est un gaz anesthésiant dont les 54 électrons ont 5 niveaux d’énergie comme la molécule d’eau. Ses raies d’émission lumineuse recouvrent le spectre visible mais les raies les plus intenses sont dans le bleu clair, et non pas dans l’ultraviolet, fréquence à éviter absolument dans cette application car il ne faut pas stériliser les liquides environnants ! Comme l’eau lourde (mentionnée par Lavinay dans son opuscule), ce gaz freine les neutrons (problème qui s’est posé à Tchernobyl) !
<<<


Et j'ai vraiment besoin de sommeil
icon_lol.gif

Ecrit par: gecko Dimanche 20 Mai 2012 à 09h08
Il a flingué net la lampe a uvqu'on a utilisé qui est venu des etats unis.
Au moins c'est clair.
Mais pourquoi ne pas indiquer une lampe qui va bien et le tube de metacrylate qui va bien.

en tous cas, ça fait avancer

Ecrit par: Chercheur Dimanche 20 Mai 2012 à 11h10
Citation (gecko @ Dimanche 20 Mai 2012 à 09h08)
Il a flingué net la lampe a uvqu'on a utilisé qui est venu des etats unis.
Au moins c'est clair.
Mais pourquoi ne pas indiquer une lampe qui va bien et le tube de metacrylate qui va bien.

en tous cas, ça fait avancer

Il a fait cette mise à jour suite aux emails que je lui ai envoyé, et la photo mise est celle de la lampe des USA que je lui avais mise en lien.

Il n'a rien apporté du tout à ce sujet, il n'a fait que dire qu'IL trouve que les UV c'est inutile. D'ailleurs quand je lui ai demandé si il avait fait des tests avec son GERB pour savoir objectivement ce que ça donnait en lui suggérant des germinations ou n'importe quoi d'autre il a répondu qu'il n'avait pas besoin de faire de test pour savoir que ça marche. ça marche sans tests car il le pense.

Il m'a dit qu'il pensait que les UV ne servaient à rien et qu'il n'avait pas besoin de tester ça non plus pour le savoir. Il a dit ausis qu'il ne s'intéressait pas aux bricolages strobo ou autres montages de reproduction du GERB qui sont sans intérêt pour lui.

En fait il sait tout sans rien essayer, et sa parole est l'évangile céleste. Prétentieux et imbu sont les bons mots.

Il n'a rien testé et ne fait que parler.
Ce qu'il dit concernant les UV n'a aucune valeur, il ne comprends pas du tout de quoi il retourne. Je le lui avais dit par email mais bon il n'en fait qu'à sa tête.

Le fait que les raies les plus intenses du Xénon soient dans le visible et non dans l'ultraviolet est une évidence qui ne change absolument rien au fait qu'il émet dans les UV.

Le spectre des lampes au Xénon je l'ai déjà publié aussi et mis des liens vers ces directions. On sait aussi que plus la lampe aura de densité de courant et plus le spectre se déplace dans les UV, c'est pour ça que j'avais indiqué qu'il ne fallait surtout pas sous-dimensionner la tension d'alimentation de la lampe pour avoir le plus d'UV possible.

Quand il parle de stérilisation des liquides environnants ça n'a strictement aucun intérêt et surtout aucun lien avec le système Lavinay qui lui-même utilisait des lampes au mercure émettant la quasi totalité de leur spectre dans l'Ultra violet uniquement, et l'ultra violet court. Donc si on écoute Bloud, Lavinay a tout faux et ce qu'il a fait n'a jamais marché. Les fréquences de Lavinay faisaient produire beaucoup d'ozone d'ailleurs.

Vous avez la mémoire courte pour oublier que Lavinay a breveté son système avec des lampes de 150nm à 175nm au mercure (je l'ai mis dans je ne sais combien de messages avec les citations de Lavinay), qu'il le précise clairement et c'est le point de départ de mes recherches sur l'ultraviolet. J'ai déjà mentionné la chose à Bloud avec les extraits de brevet Lavinay, mais lui considère que son avis vaut mieux que les expériences de Lavinay et il n'a jamais répondu (je le lui ai dit par 3 fois au moins).

Les UV stérilisent, on le sait très bien, si ils ont une fréquence assez haute; c'est même pour ça qu'on se fournit en référence sur des tubes en quartz pour lampe à UV d'aquarium qui servent à stériliser. ça n'a strictement aucun rapport avec le travail de Lavinay que les UV stérilisent en tuant les germes ou pas.

L'eau est flashée, on ne met pas de personne vivante dans la cuve à flasher pour la tuer avec. Lavinay a très bien précisé que toute nourriture ou élément à exposer au champ d'énergie de l'eau flashée devait l'être par le contact de l'eau énergétisée et pas par flashage direct. Ou alors utiliser l'eau après flashage bien sûr.

Tout ceci je l'ai déjà indiqué à Bloud; mais il n'en a cure. C'est comme lorsqu'il décide qu'il ne répondra pas aux emails pas formatés en HTML. Il est dans ses crispations et maniaqueries, ses schléroses mentales propres; il fait comme il veut. C'est quelqu'un qui affirme beaucoup de choses sans faire et ne répond pas aux arguments, notamment lorsque les données lui sont présentées pour montrer l'erreur.

Citation (crepator4)
Ah et par dessus comme si c'était pas assez compliqué,sur une mise a jour du site Dbloud ,il semble que le Gerb ne doit pas avoir d'uv bas(rectif) en emission ,ce qui contrarie les brevets et idées de Lavinay ,mais explique peut etre aussi une absence de mise en garde vis a vis des uv sur le Gerb (enfin je crois ,ou alors a l'époque ils s'en foutaients )

>>>
Le xénon est un gaz anesthésiant dont les 54 électrons ont 5 niveaux d’énergie comme la molécule d’eau. Ses raies d’émission lumineuse recouvrent le spectre visible mais les raies les plus intenses sont dans le bleu clair, et non pas dans l’ultraviolet, fréquence à éviter absolument dans cette application car il ne faut pas stériliser les liquides environnants ! Comme l’eau lourde (mentionnée par Lavinay dans son opuscule), ce gaz freine les neutrons (problème qui s’est posé à Tchernobyl) !
<<<



C'est évidemment totalement faux encore, là aussi je lui avais montré le point par email (mais il ne répond jamais ce monsieur Bloud comme déjà dit) puisque les informations de Bloud lui-même obtenues par téléphone par l'ingénieur qui avait fait les cuves du GERB pour la société LeMaire (avant que cet ingénieur ne décède) lui a laissé l'information (ce n'est pas moi qui l'invente c'est Bloud lui-même qui l'a noté sur le document du GERB) que la fenêtre spectrale de la lampe du GERB descendait à 160nm.

Donc le GERB lui aussi émettait dans les UV et c'est écrit sur le document de Bloud. Quand je lui ai parlé de ceci il n'a pas répondu. Evidemment toutes les informations convergent pour montrer que Lavinay a travaillé en UV, et que le GERB travaillait aussi en UV.

J'ai déjà donné l'information dans les messages du sujet Lavinay sur ces forums concernant cette fenêtre spectrale.


Ce qui m'étonne est que le fait que Bloud pense X ou Y vous fasse changer d'avis comme si il était l'inventeur du système Lavinay alors que ce qu'il dit est l'opposé de ce que dit Lavinay et qu'il a fait.

Il avait fait aussi une erreur en corrigeant les documents du GERB sur les fréquences en modifiant 22,235GHZ par 22,235cm alors que ça n'avait rien à voir, (il confond la fréquence de résonance de l'eau en phase vapeur et la longueur d'onde de résonance Lavinay). Pour lui tout ce qu'il a dit ou écrit est vrai et il ne revient pas dessus, et rien n'est à tester: ce qu'il dit est vrai car il le pense. C'est un comportement totalement anti-scientifique et qui n'a aucune valeur. ça m'étonne franchement que vous utilisiez ce genre de propos pour avancer vos recherches.

Le fait de ne pas voir la contradiction avec les données de Lavinay déjà ultra mises en évidence ici (et je ne parle pas de MES opinions mais des citations du texte de Lavinay) montre qu'il faudrait déjà que vous lisiez le document de base de Lavinay avant de vous lancer dedans.

Ici le sujet est Marcel Violet, mais quand même!

Ecrit par: Chercheur Lundi 21 Mai 2012 à 10h28
Depuis plusieurs jours je constate que les électrodes mises dans les bouteilles d'eau, au carbone ou en argent, ne produisent quasiment aucune bulle.

Vous vous rappelez qu'il y avait des myriades de micro bulles sur les électrodes et beaucoup allaient se poser sur la paroi en verre des bouteilles! Eh bien là rien du tout, ou alors une ou deux bulettes de taille moyenne en tout et pour tout sur une électrode et rien sur l'autre, ceci malgré des heures de dynamisation (ça dynamise 24h par bouteille quand même).

Or je me rappelle bien avoir ces bulles encore il y a une semaine. Donc j'ai réfléchi. Que s'est-il passé?

Dimanche dernier il y a 7 jours on m'a demandé de faire une petite expérience avec le condensateur à cire d'abeille: je l'ai passé mis en circuit série avec une résistance de 10 ohms et alimenté le tout par le générateur de fonction, et visualisé la tension à l'oscilloscope sur le condensateur, ceci en balayant toutes les fréquences depuis quelques kiloHertz jusqu'à 50MHz pour voir si il y avait des harmoniques engendrées sur la tension du condensateur.

Je n'ai strictement rien obtenu du tout comme résultat.
Le lendemain, j'ai refermé le montage et j'ai repris les activités de dynamisation de bouteille, et depuis, de mémoire, je n'ai plus de bulle.

Alors j'ai repris les photos lors de l'ouverture de l'appareil (car tout est pris en photo et archivé) et j'ai regardé comment était connecté le condensateur, quel fil sortant du condensateur allait sur l'électrode et j'ai regardé ce qui est actuellement dans le boitier Auroville et c'était connecté dans l'autre sens. Normalement le condensateur est symétrique et je ne me suis pas préoccupé de sens de connexion.

J'avais surtout déjà essayé de voir si j'obtenais les bulles quand c'était la phase qui était sur le côté électrode ou le neutre, mais j'avais les mêmes bulles dans les deux cas. Mais je n'avais pas touché aux connexions du condensateur dans mes tests précédents, j'avais noté quel fil allait où. La dernière fois je ne l'ai pas noté et j'ai rebranché au hasard.

Donc la grande question que je me pose est: est-ce que le sens de connexion du condensateur a une importance? J'ai remis le condensateur dans l'état de connexion initial et j'ai remis à dynamiser de l'eau vierge il y a peu.

Sinon est-ce que le test a pu abîmer le condensateur. En effet jusqu'à 50MHz l'impédance du condensateur baisse jusqu'à 7 ohms alors qu'elle est de 7 Méga ohms à 50Hz. Donc un fort courant a pu passer dedans (le générateur de fonction étant mis sur 16V); mais le générateur est bridé en puissance, il ne peut délivrer plus de quelques centaines de milli ampères, après la tension chute. Cela a peut être suffi à faire chauffer la cire un peu et modifier la géométrie du condensateur.

Tous calculs fait avec la puissance de mon générateur et la résistance de protection, il n'a pas pu y avoir plus de 100mA qui sont passés dans le condensateur. C'est très insuffisant pour abîmer quoi que ce soit.

Verdict après une nuit à dynamiser, condensateur inversé en branchement: j'ai à nouveau des tas de petites bulles sur les électrodes, sur les deux; alors qu'hier encore j'avais seulement quelques bulles sur l'une et une bulle ou deux sur l'autre, rien à voir.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=748287violet21.jpghttp://www.hostingpics.net/viewer.php?id=494136violet22.jpg

Donc le condensateur n'est pas symétrique. Les plaques intérieures doivent donc nécessairement être faites de deux métaux différents, il n'y a pas d'autre dissymétrie possible; et cela a un impact sur la création des bulles sur les électrodes.

Les métaux sont donc probablement différents comme l'indiquait J. D. Metzger et au contraire de ce que donne Gecko. Si tu es sûr Gecko, que tes plaques sont cuivre/cuivre dans ton condensateur (comment en es-tu sûr? Tu as démonté?) alors le tien n'est pas fait pareil que celui que j'ai dans l'appareil Auroville que je teste.

Quand même pour être sûr que la cause de la disparition des bulles a bien été identifiée et que ce n'était pas un problème de connexion je referai l'échange une prochaine fois. Mais ça m'étonnerait bien qu'il y ait eu un souci de connexion car j'avais passé la sortie de l'électrode sans bulle à l'oscilloscope et j'avais la sinusoïde ajoutée aux créneaux sur lesquels le trigger n'accroche pas, preuve que le signal en créneaux a bien traversé le condensateur (sinon je ne peux le retrouver en sortie) et donc que le condensateur était bien connecté correctement.

Comme quoi dès fois le hasard permet de découvrir des choses! A vérifier quand même. Mais comme j'ai pour 24h par dynamisation, il faut être patient.

Ecrit par: Chercheur Lundi 21 Mai 2012 à 10h36
Le temps est mauvais depuis samedi et jusqu'à au moins mercredi inclus, ce qui fait que l'accumulateur d'orgone n'accumule normalement rien dans l'eau qui charge dedans. Je ne vais pas reporter l'expérience jusqu'à vendredi (il me faut 2 bons jours de charge avec des journées bien ensoleillées), et encore si la météo a raison!

Donc je vais remplacer le bac de test à orgone par un bac de test Lavinay par eau irradiée de manière indirecte par trempage dans la cuve.

Ecrit par: gecko Lundi 21 Mai 2012 à 11h49
Bonne attention. Tu as pu rattraper . l'eau sortie ne devait plus être dynamisée.

cuivre, cire ( bio - 55°), cuivre (enroulement pas plaques)

Ecrit par: buckroger Lundi 21 Mai 2012 à 18h33
Bonne observation... J'utilise depuis le début une sonde inox (brochette pour viande icon_smile.gif ) et en dernier une sonde cuivre. Je vais me procurer également la carbone comme déjà discuté sur ce forum.

Les bulles sont apparues chez moi lorsque j'ai fait un test d'électrolyse Cu-Zn pour m'amuser avec donc 2 sondes. Sinon RAS en dehors de ça.

Il y a donc une réaction de nature physico-chimique.

icon_tourne.gif

J'élaborer un second condo cire d'abeille avec un grand espacement. Je pars sur du cuivre - reste à voir si je prend l'option 100% ou 50%...

Gecko , ton dernier commentaire est un peu nébuleux - peux-tu préciser le principe plaque-enroulements?

Ecrit par: gecko Lundi 21 Mai 2012 à 20h15
feuille de cuivre fin, 3 microns, 1m 26 de long
i fil electrique denudé collé au scotch sur la feuille de cuivre
1 feuille papier ciré a la cire d'abeille des 2 cotés
feuille de cuivre fin 3 microns, 1m26 de long
i fil electrique denudé collé au scotch sur la feuille de cuivre

le tout enroulé fin, sérré
puis coulé dans la cire

Ecrit par: buckroger Lundi 21 Mai 2012 à 21h35
OK Gecko merci pour les précisions - mais plutôt que le cylindrique, je préfère essayer avec des plaques bien espacées comme indiqué par Violet. On verra le résultat.

J'ai d'ailleurs trouvé un vendeur de condo cylindriques aux US pour les amateurs de son "vintage" icon_razz.gif

http://jupitercondenser.com/cryo-ht-beeswax-paper-capacitors.html

Mais on ne connait rien de la fabrication.

Ecrit par: quidordyn Lundi 21 Mai 2012 à 21h49
Bonsoir à vous tous, belle équipe, je suis impressionné par vos recherches. Je n'ai pas eut le temps de vous lire encore, demain, voici pour ce qui me concerne en attendant : http://aquajean.eklablog.com/

Ecrit par: gecko Lundi 21 Mai 2012 à 23h22
il faut plus de 4.9 nano farad.
le modèle bleu auroville de Chercheur est en 2.7 nano farad, c'etait la reference, il y a une dizaine d'année suite à une erreur de retranscription des modules de Violet.
Les condensateurs ont grossis depuis.

Ecrit par: Chercheur Mardi 22 Mai 2012 à 11h24
Citation (gecko @ Lundi 21 Mai 2012 à 20h15)
feuille  de cuivre fin, 3 microns, 1m 26 de long
i fil electrique denudé collé au scotch sur la feuille de cuivre
1 feuille papier ciré a la cire d'abeille des 2 cotés
feuille de cuivre fin 3 microns, 1m26 de long
i fil electrique denudé collé au scotch sur la feuille de cuivre

le tout enroulé fin, sérré
puis coulé dans la cire

Question bête: comment fait-on du papier ciré? Est-ce simplement du papier avec de la cire coulée dessus ou faut-il un traitement spécifique pour que la cire ne craque pas quand on va ensuite plier le papier et que le papier s'imbibe seulement. Quel type de papier? Comment couler de la cire du papier en couche fine?

Le système enroulé permet d'augmenter la capacité du condensateur, ça ne change rien d'autre. C'est la raison pour laquelle ils ont des capacités en nano Farads et pas en dizaines pico Farads comme on aurait avec des plaques parallèles simples.

Le condensateur Auroville de l'appareil que je teste est manifestement de forme ractangulaire. Les feuilles peuvent avoir été pliées sur le même modèle mais non pas en cylindre roulé, mais simplement en accordéon.

Au risque de redemander encore une fois, as-tu fait ou vas-tu faire des tests avec ton dynamiseur Gecko, afin de savoir ce qu'il procure sur les plantes ou animaux ou personnes, bref un ou des tests (la germination je n'ai que ça à ma disposition, mais des méthodes plus intelligentes existent certainement, d'ailleurs dans ce cas je suis preneur de suggestions).

Je te rappelle que seuls toi et moi avons un matériel commercial sur ces forums, donc les seuls à pouvoir tester ce qui existe et voir si ça donne un résultat comme Violet. L'autre type d'essais c'est celui de Buckroger et d'autres reproducteurs qui se lancent qui font le montage Violet initial; comme ça on peut savoir si les dynamisations actuelles sont à la hauteur du procédé initial.

Ecrit par: quidordyn Mardi 22 Mai 2012 à 13h29
Je possède le dynamiseur Traveller d'Aquadyn, ainsi que le Oli-dyn.

Ecrit par: quidordyn Mardi 22 Mai 2012 à 16h04
Je m'excuse d'intervenir mais je pense que tu fais fausse route Chercheur, ton oscilloscope te joue des tours, les grass harmoniques moi je les ai trouvées sur les flancs du signal carré (traveller), et non sur les plats. Je ne me souviens plus bien mais il me semble qu'il y a une astuce concernant la référence de l'oscillo, du genre il faut référencer l'oscillo à la terre ou bien au contraire au GND du circuit ...

On fait comment pour charger une image ?

Ecrit par: quidordyn Mardi 22 Mai 2012 à 19h32
Voici l'image si ca marche , zooms progressifs et saisies d'écran :
user posted image

Une pulsation aux environs de 3 Mhz sur les fronts descendants plutot (je ne sais pas pourquoi), des oscillations aux environs de 19Mhz sont données par l’oscilloscope dont la bande passante est limitée à 60Mhz, au delà pas de détails.

J'ai vu que vous cherchiez à mettre en évidence le phénomène de dynamisation par la mesure du pH et de la résistivité ... vous ne mélangeriez pas tout ? Photographie Kirlian et cristallisation sensibles seraient plus appropriées, enfin c'est comme ça que c'est envisagé en général, certains le font au pendule, c'est ce qu'ils disent ... la marc de café peut etre ...

Ecrit par: Chercheur Mardi 22 Mai 2012 à 21h58
Citation (quidordyn @ Mardi 22 Mai 2012 à 16h04)
Je m'excuse d'intervenir mais je pense que tu fais fausse route Chercheur, ton oscilloscope te joue des tours, les grass harmoniques moi je les ai trouvées sur les flancs du signal carré (traveller), et non sur les plats. Je ne me souviens plus bien mais il me semble qu'il y a une astuce concernant la référence de l'oscillo, du genre il faut référencer l'oscillo à la terre ou bien au contraire au GND du circuit ...

On fait comment pour charger une image ?

Très heureux de voir que tu as un appareillage du même genre et que tu partages tes mesures. ça permettra d'avancer!

Je n'aurais pas cherché les grass harmonic sur les zones de montée et descente de créneau car c'est toujours une zone pourrie même sur un simple générateur de créneau comme mon générateur de fonction; mais si c'est là qu'elles sont alors c'est bien.

Tu sembles avoir un phénomène qui n'est pas des Grass harmonic aux captures que je vois car tu as un signal périodique sur lequel ton oscilloscope peut trigger et afficher une image stable. Si l'image est stable, c'est qu'elle se répète et donc ce n'est pas du bruit, mais des oscillations dues à l'électronique qui fabrique le créneau (la partie pourrie).

Sauf si tu as fait non pas une mesure stable mais une capture impulsionnelle, auquel cas ce que je dis n'a pas de valeur, car tu as alors un instantané et pas un signal répétitif.


Tu me diras ce qu'il en est?

La schématique interne est-elle facilement visualisable? A priori vu tes photos c'est le même système de génération de créneau qui passe sur le condensateur. ça serait bien de voir comment il sont branché le condensateur à cire surtout par rapport au système qui génère les créneaux. Si tu peux nous dire tout ça?

Si je lis bien tes images le signal en créneau fait 1,56kHz?

Ecrit par: Chercheur Mardi 22 Mai 2012 à 22h06
Citation (quidordyn @ Mardi 22 Mai 2012 à 19h32)
J'ai vu que vous cherchiez à mettre en évidence le phénomène de dynamisation par la mesure du pH et de la résistivité ... vous ne mélangeriez pas tout ? Photographie Kirlian et cristallisation sensibles seraient plus appropriées, enfin c'est comme ça que c'est envisagé en général, certains le font au pendule, c'est ce qu'ils disent ... la marc de café peut etre ...

Oui pour la photo Kirlian, j'avais déjà lu ça, mais je n'ai pas de système d'imagerie Kirlian.
Pour le pendule j'en ai aussi entendu parler, mais jusque là mes essais au pendule ont été un échec personnellement.

Donc je cherche quelque chose de faisable.
Tu parles de cristallisation sensible, ça par contre je ne connais pas du tout.

Je m'étais dit à un moment donné que je ferai bien ce qu'avait fait Emoto avec les cristaux de glace avec l'eau pour en voir l'effet, mais bon observer un cristal de glace au sommet d'un monticule de glace, c'est un exploit quand on ne sait pas faire, et qu'en plus on n'a même pas de microscope adapté. Il dit lui même qu'il en a fallu des dizaines avant de pouvoir observer le cristal et qu'ils ont une technique pour éviter de le faire fondre pour pouvoir l'observer.

Alors est-ce que c'est de cela que tu voulais parler?

Oui je manque d'outillage; mon petit labo nécessiterait bien du matériel en tous genres.


Déjà un élément intéressant: j'ai noté que les tas de petites bulles qui apparaissent sur l'électrode, si je les chasse en tapotant, elles se récréent; mais ça au début du processus de dynamisation (je fais dynamiser 24h à chaque fois). Mais si je tapote alors qu'on est à 15h de dynamisation, plus aucune bulle ne se re-crée ensuite.

Pour vérifier que l'eau est saturée de quelque chose (dissolution de gaz? ionisation de l'eau?) j'ai repris des bouteilles dynamisées le 14/05 cet après midi et je les ai remises à dynamiser. 9h après je constate 0 bulle sur les électrodes, même pas la plus petite.

Donc en effet, l'eau se charge tout doucement en quelque chose dont les bulles sont le témoin, et lorsque l'eau ne peut plus se charger il n'apparait plus de bulle; et 7 jours après la saturation reste là dans l'eau, ça ne part pas comme ça. C'est une piste. Peut être un moyen de mesurer la dynamisation de l'eau; mais rien de certain car ça mesure peut être une saturation à la dissolution d'un gaz (oxygène?) à cause de la tension alternative des électrodes sur l'eau. Ne pas oublier qu'il n'y a qu'une seule électrode dans l'eau, donc aucune électrolyse!!

Ecrit par: quidordyn Mardi 22 Mai 2012 à 22h31
Oui le signal en créneaux fait bien 1,56khz. J'ai un oscillo numérique, je ne me pose pas trop de questions comment j'ai triggé, ca s'est fait comme j'ai l'habitude de faire, je suis électronicien, ceci pour dire qu'il s'agit bien d'un signal réel et répétitif. Sinon la capture est un exemplaire unique et non une moyenne de plusieurs captures bien évidemment.

Il n'y avait pas ces parasites sans le condensateur à la cire d'abeille, j'ai dû vérifier, j'ai tout démonté d'ailleurs. Ca ne vient donc pas de l'électronique, ou alors ils sont forts car il est bien plus facile de générer un carré correct qu'un carré pourri dans le genre de celui ci. On peut donc supposer que ce sont les fameuses grass harmoniques, du moins pour Aquadyn, ou sinon quoi ? ...

Le schéma est le même que celui qui se trouve plusieurs pages en avant, le dynamiseur bleu avec un "aum" dessus. Le circuit fondu dans du plastique est le générateur de signaux carrés, il est couplé par un condo au condensateur cire d'abeille. Je n'aime pas trop divulguer le schéma que j'ai relevé, par respect pour le constructeur, mais puisque vous l'avez déja ..

Selon les tenants de la solution Oli-dyn le condensateur cire d'abeille serait seulement un mauvais condensateur qui cracherait des parasites. Ils l'ont donc remplacé par un circuit qui génère un fort pulse en tension, et donc qui contient toute une gamme de fréquence (pulse de Dirac), comme le bruit blanc.

Donc Oli-dyn reste sur le concept d'électrovibration, rien de plus. Oli-dyn rationnalise tandis que Pagot était radiesthésiste, c'est à n'y rien comprendre.

Pour dire ce que je fais, ma recherche est un recherche sans but prédéterminé, soit elle porte sur des technologies mal connues ou mal comprises, soit elle porte sur la capacité des hommes à imaginer des choses qui n'existent pas. J'en suis là, je me pose des questions ...




Ecrit par: Chercheur Mercredi 23 Mai 2012 à 09h01
Au vu de ce que tu dis, comparaison sans condensateur à cire d'abeille/avec condensateur à cire d'abeille on a donc des harmoniques supérieures dûes au signal de 1,56KHz qui en est la cause.

Ce qui est possible aussi, c'est que les Grass Harmonic indiquées par Violet soient bien des harmoniques du signal qui en est la cause, et donc un signal répétitif puisque causé par un signal répétitif.

Mais dans le cas du signal générér électroniquement on a des harmoniques stables car le signal généré est stable; alors que dans le système Violet, le signal cause provient de la variation du condensateur variable tournant par le moteur, ce qui n'a rien de stable (le moteur ne tourne pas à la même vitesse à chaque tour, il y a une variation, et donc la capacité variable cycliquement varie de façon non stable d'un tout à l'autre, ce qui fait que les harmoniques à plus haute fréquence ne peuvent être accrochées par le trigger. Donc l'oscillo lit des hautes fréquences qui lui seraient accessibles mais qui circulent sans cesse et changent sans cesse de position et d'amplitude, ce qui crée un nuage de bruit pas lisible de façon stable.

En tous cas si tu avais un signal répétitif à plus haute fréquence généré par la cause (stable), tu aurais en effet un signal stable à la lecture mais qui reconstituerait un faux signal où l'oscillo relie des points de mesures provenant des alternances à haute fréquence sans attraper toutes les alternances, donc ça crée une mesure apparemment à plus basse fréquence; mais cette plus basse fréquence doit être la fréquence limite d'échantillonnage ou de son ordre.

Or là tu as un signal joliment sinusoïdal quand même avec une enveloppe en sinus et à 19MHz environ. ça se voit bien sur ta capture: j'ai repassé l'enveloppe (c'est de la modulation).

Ce signal est le produit d'un signal sinusoïdal à 19Mhz additionné à un signal impulsionnel de l'ordre de 3MHz et le tout multiplié par un signal sinusoïdal de l'ordre de la même fréquence de 3MHz. A tout ceci on additionne le signal en exponentielle amorti de la partie décroissante du créneau qui retombe à zéro (qui est de fréquence 1,56KHz)

C'est un signal qui ne me paraît en rien être des "grass harmonic". C'est la réponse du circuit, mais pas avec des harmoniques à haute fréquence en pagaille comme on est en droit de s'y attendre.

Tes informations sur l'oli-dyn je les ai avais lues sur les pages de J.D. Metzger qui a pu tester un Oli-dyn. Il indiquait en effet que Pagot pensait que le condensateur ne servait que de filtre pour bamancer des signaux en bruit à haute fréquence; et il a raison au vu de ce que dit Violet. seulement aussi au vu de ce qu'indique Violet, c'est un bruit à très haute fréquence et l'Oli-dyn ne fait que sortir un signal calibré lui aussi, voir les captures oscillo de Metzger sur son blog:

user posted image

Donc c'est un spectre imparfait du bruit dont parle Violet. Toutefois cetet portion incomplète suffit à dynamiser un peu l'eau malgré tout, photos GDV (une sorte de Kirlian) effectuées ici:

Avant absorption d'eau:
user posted image

Après:
user posted image

Au final, on notera que balancer des signaux HF dans l'eau la dynamise, plus on met de fréquences différentes plus on dynamise (chaque fréquence apportant des résonances nouvelles dans l'eau). Le système le plus complet est le Violet original qui envoie assez d'impulsions chaotiques sur le condensateur de cire pour que celui-ci (c'est sa "capacité spéciale") envoie un spectre de hautes fréquences chaotiques dans l'eau ce qui la dynamise plus encore.

Voilà ce que j'en ai compris; mais je ne prétends pas détenir la science infuse à ce sujet ni avoir eu une compréhension finale de la chose.

Donc si l'Auroville ou l'Aquadyne ne sont capables que de ce spectre pauvre, eh bien on le saura grâce aux mesures, mais ce spectre pauvre dynamise malgré tout l'eau, probablement moins vite et moins fort qu'un Violet original qui avait un vrai spectre de Grass Harmonic:
user posted image

On va dire que c'est la version très limitée du Violet vue par un petit bout de la lorgnette. Donc effets probablement très inférieurs en quantité. D'ailleurs j'ai lu sur plusieurs forums (deux au moins) des personnes qui avaient acheté des produits Aquadyne et Oli-dyn car ils ont des soucis de santé varié et n'ont obtenu strictement aucune différence. Ce n'est une preuve de rien, sauf que c'est probablement bien moins puissant que le système original.

Ton information est très utile, car elle montre que l'appareil Aquadyne moderne a peu changé depuis l'Auroville que je teste: il y a un condensateur de plus en série, et le signal n'est pas des Grass Harmonic, juste quelques signaux à plus haute fréquence (à priori 3MHz et 19MHz) qui s'ajoutent.

Ecrit par: Chercheur Mercredi 23 Mai 2012 à 09h14
J'illustre mon propos sur le signal indiqué:

En rouge: la sinusoïde de période 3MHz environ qui module le signal de plus haute fréquence sinusoïdal en jaune de l'oscillo à 19MHz.
En bleu le signal impulsionnel de même fréquence que la sinusoïde rouge, de 3MHz. Probablement lié à la génération de la sinusoïde rouge:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=471733traveller01.jpg

En rose l'exponentielle décroissante qui s'ajoute à tout ceci et qui sert de porteuse principale:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=503473traveller02.jpg
Et ici on peut retracer les sinusoïdes rouges et le signal impulsionnel bleu (dont l'intensité augmente le long de la descente):

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=732918traveller03.jpg

Bon je ne dis pas que j'ai exactement la constitution du signal, mais presque. Il n'est pas un chaos d'harmoniques à très hautes fréquences.

Ecrit par: Chercheur Mercredi 23 Mai 2012 à 09h47
Citation (quidordyn @ Mardi 22 Mai 2012 à 22h31)
Le schéma est le même que celui qui se trouve plusieurs pages en avant, le dynamiseur bleu avec un "aum" dessus. Le circuit fondu dans du plastique est le générateur de signaux carrés, il est couplé par un condo au condensateur cire d'abeille. Je n'aime pas trop divulguer le schéma que j'ai relevé, par respect pour le constructeur, mais puisque vous l'avez déja ..

Les schémas de fonctionnement d'un appareil de télévision ou d'un appareil de radio sont connus de tous et diffusés; la connaissance fait partie du domaine public.

Quand on achetait une télé, il y a de cela 20 ans, on avait la schématique électronique livrée avec la télé qu'on achetait; j'en ai une de ces schématiques là.

ça n'empêche personne d'acheter des télés ou des postes radios car à part les bricoleurs férus et passionnés et qui ne feront ça que pour le fun et la joie d'avoir fait soi-même ça n'a jamais rien changé pour les marchés des constructeurs.

Cacher des informations sous prétexte de respect du constructeur c'est un de ces arguments que je ne supporte pas qui sont ceux que toute personne cherchant à faire du fric à tout prix avance. Faire de l'argent et faire de la recherche ce n'est pas compatible: on ne peut pas chercher à cacher des choses aux gens pour être en situation de monopole et que les autres soient dépendants et chercher à comprendre, analyser, progresser et découvrir. C'est ANTI-NOMIQUE.

Donc dis-toi bien que ce qui est pour toi du "respect" s'appelle chez moi du piétinement de la connaissance par la société de consommation ne cherchant que le profit au détriment de l'homme et est particulièrement répugnant.

De plus c'est encore un des ces fonctionnements obscurantistes:: "j'ai l'information et toi pas", "je ne donne pas ce que j'ai, ça reste secret" que je ne supporte pas; toutes ces cachotteries sur les montages permettant de comprendre de quoi il retourne pour avancer la recherche.

Donc je ne suis pas sensible à cet argument. Chacun voit différemment en fonction de sa façon interne de fonctionner. Ma façon est totalement inverse à la tienne; ce qui ne m'empêche pas d'échanger avec toi; mais chacun a ses idées personnelles ensuite.

Quand au niveau légal, il est autorisé de pouvoir librement analyser et publier la schématique de n'importe quel système tant qu'on n'a pas signé de document de non publication lors de l'achat et justement ça ne se fait pas car les brevets sont publics pour tous les appareils produits industriellement dans le commerce de l'électronique (télé, radio, ou autre). Et justement le brevet de Marcel Violet est public. Donc aller cacher ce qu'on fait est encore plus dans l'opposition à la liberté que constitue l'information publique dévoilée par l'inventeur qui donne une information utilisable par tous; par rapport à ceux qui cherchent à l'exploiter pour leur seul profit. D'une répugnance encore plus haute!

Le but de l'analyse est de voir si les appareils vendus à des prix exorbitants et totalement injustifiés fonctionnent comme ils annoncent qu'ils sont sensés fonctionner. Vous connaissez sans doute la notion de "publicité mensongère"? Vous savez que c'est interdit?

Donc là l'appareil n'est clairement pas du Violet, à part le fait qu'il ait un condensateur à cire d'abeille; il ne fonctionne pas sur le même principe, ne donne pas les mêmes signaux et pour le moment on ne sait pas dans quelle mesure il donne des dynamisations suffisamment fortes ou pas pour être considérées comme utiles. ça en fait des inconnues que le constructeur continue à cacher afin que dans le doute de ne pas savoir le consommateur continue à acheter.

Cela s'appelle au choix ou de l'escroquerie ou un mensonge (ne pas dire que l'efficacité est ridicule en rapport avec ce qu'elle annonce et devrait être si elle respectait la norme de l'inventeur dont elle utilise le nom).

En effet j'ai pu voir un membre sur un autre forum qui a contacté plusieurs fabriquants d'appreils dits "Violets" dont pas un seul n'a voulu lui montrer ne serait-ce qu'une grass harmonic sur oscillo en vrai (il se déplaçait chez eux pour aller voir) ou photo de leur appareillage effectuant la mesure, ni pu donner la moindre preuve de test de réalité de fonctionnement sur des essais qu'ils soient amateurs ou cliniques variés. Bref rien sur rien: aucun signal, même sans schéma interne, aucune preuve à apporter à part:

"venez acheter l'appareil dynamiseur Violet à 800€" qui est donc potentiellement un double mensonge: pas du Violet et donc pas les effets que Violet avait, c'est à dire pas grand chose et donc publicité mensongère potentielle.

Pourquoi cacher des résultats (ne serait-ce que cela) obtenus sur des germinations, cultures, animaux malades, ou même une courbe de Grass Harmonic quand on est constructeur... sauf si on n'en a pas à donner car ça ne marche pas (ou quasiment pas, tellement peu qu'on n'obtient rien qui motiverait un client potentiel).

Donc au-delà de toutes les répugnances citées, il y a en plus l'honnêteté de l'appareillage et sa conformité; bref la recherche se fait par la totale transparence. En continuant les principes d'obscurantisme, dans 30 ans on en sera au même point: marche ou pas? violet ou pas? Résultats ou pas?

J'espère avoir fait comprendre qu'il faut travailler sans mensonge ni tromperie, sans cacher ce qu'on sait.

Tous ceux qui s'empressent de vendre alors qu'ils n'ont rien à prouver de ce qu'ils avancent sur leur vente sont des profiteurs ou des inconscients ou les deux; dans les deux cas je ne vois pas où je leur dois un quelconque "respect" en étant complice de leurs cachotteries qui leur permettent de continuer leur business.

Je ne suis pas là pour épauler les faiseurs de fric mais pour rechercher la vérité derrière des phénomènes annoncés et apporter des éléments concrets à charge ou à décharge indiquant ce qu'il en est VRAIMENT.

Ecrit par: quidordyn Mercredi 23 Mai 2012 à 14h18
J'ai pas tout lu là concernant l'analyse que tu fais du signal que j'ai relevé, bien sur que le signal à l'écran subit un effet de reconstitution qui donne des allures sonusoidales mais c'est une reconstitution qui est faite sur la base des points de mesures pour un appareils qui échantillonne à 60Mhz, le signal est parfaitement correct, j'aurais pu sans doute paramétré l'affichage en mode points mais mon habitude est d'utiliser la reconstitution sinusoidale, tout en sachant que ce sont des points qui sont derrière, c'est plus joli mais ce n'est pas sans savoir qu'il y a comblement des vides.

Ensuite quelque part tu dis que le bruit donné par le condo cire d'abeille est meilleur que celui de l'Oli dyn, plus riche parce que plus alléatoire etc ... une impulsion Dirac par définition contient toutes les fréquences, donc rien ne dit que le signal Oli dyn soit moins bon que celui du condo cire d'abeille, d'ailleurs débattre de cette question c'est reconnaitre que ce qui compte c'est la richesse spectrale, c'est donc ignorer les propos de Marcel Violet sur les ondes biologiques ou je ne sais quelles ondes qui viendraient de je sais pas ou.

Tu es électronicien ? Tu as étudié le traitement du signal ? Tu as 25 ans de pratique dans le métier ? Je relierai plus en détail plus tard, enfin moi si je dis ça c'est pour apporter un éclairage ...

Ecrit par: quidordyn Mercredi 23 Mai 2012 à 16h10
Bon plus calmement :

le signal affiché est une sinusoide recontruite sur la base des points de mesures, l'oscillo numérique se débrouille pour trouver la sinusoide qui va passer par les points de mesure en comptant disons trois points par période. Théoriquement deux devraient suffire, mais c'est la théorie. Donc ici pour un échantillonage à 60Mhz on affiche un signal limité à 20Mhz s'il contient des composantes plus hautes, tout ce qui est plus rapide n'est ni vu ni affiché, ce qui explique la sinusoide vue ici à 17Mhz.

Ce qui est en deça de 17Mhz est parfaitement exact, ainsi la pulsation à 3Mhz est exacte. Pour le reste on ne peut rien dire mais globalement le signal est bien celui que l'on voit. Imaginez si vous préférez un point à chaque haut et bas d'alternance sinusoidale et vous aurez la réalité de ce qui a été mesuré, mais l'effet pulsation bien réel ne vous sautera pas aux yeux comme c'est le cas ici avec la reconstruction graphique en sinusoide. En meme temps pulsation ou pas ... je ne sais pas si ça a une quelconque importance ceci dit.

Pour les propos sur le condensateur tournant je n'ai rien à dire je n'ai pas d'opinion concernant cet élément. En tout cas lui peut cracher des vilains parasites, surtout avec son moteur, si c'est pour faire une pompe de charges on doit pouvoir faire plus efficace de nos jours.

En résume le signal carré provoque des brusques variations de tension sur le condensateur cire d'abeille, déja sollicité par la tension secteur il me semble. En toute logique les fronts de ce signal carré devraient être raides, ou bien sujets à un léger ammortissement de type exponentiel, mais ce que l'on voit ce sont surtout des oscillations parasites. Ceci ne vient ni de l'électronique ni d'ailleurs, c'est très probablement l'effet Joshi, je crois que c'est comme ça que les indiens l'ont appelé, un disfonctionnement en somme, une imperfection du caractère isolant du condensateur utilisé.

Normalement vous devez pouvoir voir ces parasites avec votre matos.

Ecrit par: quidordyn Mercredi 23 Mai 2012 à 16h12
D'ailleurs à propos de pompe de charge et de condensateur tournant, n'est ce pas justement le role du circuit générateur de signal carréque d'assurer cette fonction ? Bien sur oui.

Ecrit par: Chercheur Mercredi 23 Mai 2012 à 18h16
Citation (quidordyn @ Mercredi 23 Mai 2012 à 14h18)
Tu es électronicien ? Tu as étudié le traitement du signal ? Tu as 25 ans de pratique dans le métier ? Je relierai plus en détail plus tard, enfin moi si je dis ça c'est pour apporter un éclairage ...

Non je ne suis pas électronicien et je ne cherche pas à prétendre des choses que je ne sais pas faire. D'ailleurs je cherche des compétences électroniques de quelqu'un pour aider à la réalisation d'un ampli adapté pour le transmetteur Tesla surunitaire. Je ne fais de l'électronique qu'en amateur, mais pour ce qui est de la physique et notamment de l'électricité (ce n'est plus l'électronique) là je comprends de quoi je parle.

Mais oui j'ai étudié le traitement du signal, les échantillonnages, peignes de dirac, convolutions de signaux, transformées de Fourier discrètes, etc en tant que physicien, j'ai eu un module là dessus, spécifiquement traitement du signal; appliqué aux signaux électroniques et acoustiques.

Et justement c'est le fait qu'on obtienne un signal à 19MHz qui me pose problème: si on avait des signaux à plus hautes fréquences du type Grass Harmonic (harmoniques à des fréquences de l'ordre de 10^36Hz tu n'obtiendrais jamais un signal sinusoïdal reconstitué de 19MHz, c'est ça que j'ai cherché à expliquer. Tu obtiendrais une reconstitution de signal oui, mais pas avec une fréquence ne correspondant pas au maximum d'échantillonnage. Or tu as dit que ton oscillo échantillonnait à 60MHz; donc ça me paraissait clair.

Maintenant tu dis qu'il n'échantillonne qu'à 17Mhz et que le signal reconstitué fait 17MHz.

Alors quid? C'est laquelle de valeur d'échantillonnage qui est bonne? Car ce que je dis dépend des valeurs que tu me donnes!

J'ai un oscillo numérique sur PC qui échantillonne à 1GS/s et avec je peux avoir bien mieux que ton échantillonnage alors, donc je ferai ma mesure sur l'Auroville et je te dirai ce qu'il en est.

Sinon sache que ma diatribe contre les constructeurs de machines diverses sensés améliorer la santé et dont non seulement ils ne donnent pas de preuve de fonctionnement mais refusent tout élément permettant de le valider n'est pas contre toi. je t'explique pourquoi ce que tu appelles respect envers eux est pour moi l'exact contraire; je ne t'en veux en rien. Enervé contre les vendeurs en tous genres oui, contre toi pas du tout.

Au contraire, tu fais avancer la compréhension, tu viens partager ce que tu as pu mesurer, et c'est une excellente chose d'avoir des personnes compétentes comme toi qui peuvent mesurer intelligemment et donc creuser les pistes. Ne te trompe pas sur mes cibles dans ma diatribe précédente!!

Donc je vais faire mes mesures à l'échantillonnage maximal sur mon oscillo PC, mais ça ne marche que si le signal est très stable, car c'est reconstitué par une succession de nombreuses mesures dans le temps qui doivent être identiques.

Ecrit par: Chercheur Mercredi 23 Mai 2012 à 18h25
Citation (quidordyn @ Mercredi 23 Mai 2012 à 16h12)
D'ailleurs à propos de pompe de charge et de condensateur tournant, n'est ce pas justement le role du circuit générateur de signal carréque d'assurer cette fonction ? Bien sur oui.

Evidemment que c'est le signal carré qui est sensé faire le remplaçant du condensateur tournant; c'est clair depuis le début.

Mais entre être sensé faire et faire vraiment le même résultat il y a un fossé gigantesque.

D'où on mesure, on teste, on essaie pour savoir ce qu'il y a, ce que ça donne et au-delà des mesures électriques, ce que ça donne sur la santé.

Difficile de faire plus avec pas d'autres machines d'origine sous la main...

Ecrit par: Chercheur Mercredi 23 Mai 2012 à 18h36
Citation (quidordyn @ Mercredi 23 Mai 2012 à 16h10)
Donc ici pour un échantillonage à 60Mhz on affiche un signal limité à 20Mhz s'il contient des composantes plus hautes, tout ce qui est plus rapide n'est ni vu ni affiché, ce qui explique la sinusoide vue ici à 17Mhz.

En échantillonnant à 60MHz tu dois pouvoir obtenir des fréquences reconstituées jusqu'à 30MHz (fmax/2). Donc à 19MHz (ou 17MHz, pourquoi 17?) tu n'es pas au maximum, donc pas en harmonique plus haute normalement.

Jusqu'à fmax/2 (non inclus) on peut avoir trois points donc un signal reconstitué et ça doit être obligatoirement le cas pour des Grass harmonic réelles.

Moi c'est ce que je comprends.

Qu'en penses-tu?

Ecrit par: Chercheur Mercredi 23 Mai 2012 à 21h18
Expérience lancée:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=184439compare01.jpg

J'avais commandé des boites de Pétri de labo en Angleterre il y a 10 jours et je les ai enfin reçues! Des boîtes simples et des boites à deux compartiments.

40 graines par compartiment dans les boites à deux compartiments (radis ou lentille verte).
60 graines dans les boites à compartiment unique (radis ou lentille verte).

Boites A1 à A3: pour témoin (A1 servira à planter les graines en pot après trempage 24h)
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=611333compare02.jpghttp://www.hostingpics.net/viewer.php?id=127751compare06.jpg

Boites B1 à B3: Lavinay eau de la cuve
Boites C1 à C3: Lavinay eau de bouteille en verre plongée dans la cuve
(B1 et C1 serviront à planter les graines en pot après trempage 24h)

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=205787compare03.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=900400compare07.jpg

Boites D1 à D3: Auroville électrode argent du 20/05, dynamisée 24h
Boites E1 à E3: Auroville électrode carbone du 21/05, dynamisée 23h
(D1 et E1 serviront à planter les graines en pot après trempage 24h)

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=264891compare04.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=473855compare08.jpg


Boites F1 et F2: Eau chargée à l'accumulateur d'orgone pendant 4 jours de pluie

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=363928compare05.jpghttp://www.hostingpics.net/viewer.php?id=385955compare09.jpg

Les boites à double compartiment comprennent à chaque fois un compartiment d'eau témoin, afin d'étudier l'éventuelle action irradiante de l'eau énergétisée sur le compartiment témoin, par rapport aux boites témoin qui elles sont éloignées des boîtes d'expérience.

Chaque compartiment de boite double a été remplie avec 7mL d'eau qui correspond à l'origine de l'expérience annoncée, et pour chaque boite à un seul compartiment ça a été 14mL d'eau dans les mêmes conditions.

Préparation des pots pour les cultures à venir:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=283901compare10.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=191626compare11.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=623687compare12.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=670731compare13.jpghttp://www.hostingpics.net/viewer.php?id=412388compare17.jpg


http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=636603compare14.jpghttp://www.hostingpics.net/viewer.php?id=592016compare15.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=949297compare16.jpg

Après trempage, les graines seront donc plantées.

Expérience A: témoin (ensemencé par la boite A1)
Expérience B: Lavinay cuve (ensemencé par la boite B1)
Expérience C: Lavinay bouteille (ensemencé par la boite C1)
Expérience D: Auroville argent (ensemencé par la boite D1)
Expérience E: Auroville carbone (ensemencé par la boite E1)

Ecrit par: quidordyn Jeudi 24 Mai 2012 à 11h06
Bien sur en échantillonnant à 60Mhz on doit voir des signaux dont les composantes sinus vont jusqu'à 30Mhz, je me suis perdu dans des détails explicatifs. Donc le 19Mhz est correct, et le 3Mhz encore plus. Bon enfin il ne me semble pas qu'il y ai lieu de discuter sur la réalité de ce signal. Tu peux échantillonner à 1Ghz je crois tu as dit, tu devrais voir plus de détails. Il faut prendre la référence sur le GND ou bien la terre je sais plus, comme je l'ai déja dit, j'ai failli passé à côté à cause de ça.

Sinon je respecte le constructeur par principe, en plus j'ai été invité sur place et bien reçu disons pour l'essentiel. Ca ne m'empeche pas d'etre critique, et prudent aussi dans mes analyses.

Bravo pour vos essais de germination, voila un moyen simple et pertinent de caractériser les process.

Ecrit par: quidordyn Jeudi 24 Mai 2012 à 11h10
Quant à tenter de voir un signal à 10puissance36 autant appeler la NASA ... de toutes manières Marcel Violet dit les avoir vues sur son écran d'oscillographe, on appelais ca comme ça apparemment à l'époque ... mort de rire !

Ecrit par: gecko Jeudi 24 Mai 2012 à 11h44
dans le terreau, il y a engrais chimique PNk: 10 10 10

si ça ne fonctionne pas comme souhaité, il faudra substrat sans chimique, juste terreau

Ecrit par: Chercheur Jeudi 24 Mai 2012 à 11h55
Citation (quidordyn @ Jeudi 24 Mai 2012 à 11h10)
Quant à tenter de voir un signal à 10puissance36 autant appeler la NASA ... de toutes manières Marcel Violet dit les avoir vues sur son écran d'oscillographe, on appelais ca comme ça apparemment à l'époque ... mort de rire !

Comme j'ai mis le nombre de mémoire, je suis allé relire, car ma mémoire est très mauvaise...
C'est 10^24Hz la limite basse du signal.

Ils ont vu des Grass harmonic, mais ils n'ont pas vu des signaux à 10^36Hz ou 10^24Hz sur les oscillo. Je n'ai jamais dit cela.

C'est Rene Barthélemy qui a passé des années à faire des tests et a pu par élimination par des tests divers dire que si ce sont des ondes électromagnétiques elles ont nécessairement une fréquence supérieure à 10^24Hz.

La seule chose vue sur l'oscilloscope (graphe à l'époque) était le "gazon", Grass harmonic.

Extrait de "Les secrets des patriarches":
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=611041grass24.jpg


Quant aux constructeurs, j'attends des résultats pour dire si ils ont fait un appareil qui donne des effets vrais sur la santé ou pas. J'ai eu un petit positif sur les germinations, j'attendrai la vraie récolte.

Voici un test qu'avait fait Violet (dans son livre le secret des patriarches toujours):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=843243testviolet.jpg

On voit que pour le traitement c'était un simple trempage de 8h dans l'eau et ensuite culture normale puisque rien d'indiqué.

Il est possible qu'en faisant tremper de trop longtemps j'obtienne des effets estompés. Avec l'orgone je sais que j'avais lu cette information, des graines exposées à l'orgone pendant 2 à 3 jours avant de planter donnaient les meilleurs récoltes. Celles exposées pendant 30 jours ou plus ne donnaient plus aucune différence, comme si la saturation excessive avait enlevé tout bienfait.

Bon là je fais tremper 24h avant de planter, ce n'est pas encore la mort. Mais ensuite j'arroserai avec l'eau considérée aussi, ça va ajouter chaque jour. On verra aux résultats. 18 jours à attendre à compter d'hier pour les radis, on verra. En fonction du résultat je referai éventuellement un seul trempage et arrosage avec de l'eau neutre pour un autre lot d'essai.

Si ça marche alors on pourra leur rendre hommage et acheter l'appareil pour usage personnel; mais il faut voir d'abord.

Ecrit par: Chercheur Jeudi 24 Mai 2012 à 12h34
Citation (quidordyn @ Jeudi 24 Mai 2012 à 11h06)
Tu peux échantillonner à 1Ghz je crois tu as dit, tu devrais voir plus de détails. Il faut prendre la référence sur le GND ou bien la terre je sais plus, comme je l'ai déja dit, j'ai failli passé à côté à cause de ça.

Mon oscillo sur PC n'échantillonne qu'à 50MHz. Mais pour les signaux répétitifs, et seulement pour cela ( car il peut faire une capture "one shot") il peut faire l'équivalent de 1GHz en effet (1 Giga Signaux par secondes plutôt car ce n'est pas du 1GHz mais de la mesure multiple).

Pour suivre une discussion déjà menée, vu qu'ils ont un transfo isolé du secteur dans l'appareil, il faut relier le zéro du transfo (donc du montage) avec la Terre (potentiel zéro du secteur, sachant que le neutre secteur n'est pas toujours vraiment à zéro lui) ce qui peut se faire en branchant la masse de la sonde d'oscillo sur le zéro du montage car la masse d'oscillo est reliée à la Terre normalement; un oscillo électronique classique comme celui sur lequel j'ai fait ma mesure jusque là.

Mais pour un oscillo sur PC comme le mien, il n'y a aucune terre, les entrées sont optiques et donc leur masse est flottante. Donc il va falloir que je relie manuellement le zéro du montage à la Terre et la masse de la sonde oscillo sur PC dessus avec. Je te dirai si ça donne un souci. Montage prévu cet après-midi.

Ecrit par: quidordyn Jeudi 24 Mai 2012 à 13h12
Je connais pas l'orgone, j'ai entendu souvent parler à propos de Reaich mais je ne sais rien de ça.

Mon oscillo a sa masse reliée à la terre. Je ne sais plus comment j'ai pris ma mesure mais ... je vais refaire une mesure. J'ai pour faire ce test le Traveller de Aquadyn.

Si ton oscillo n'échantillonne qu'à 50Mhz sauf signal répétitif etc ... tu ne peux pas compter sur autre chose que sur ces 50Mhz, mais ça doit aller normalement , on va voir ça ...

Ecrit par: quidordyn Jeudi 24 Mai 2012 à 13h50
Bon voila j'y suis, j'ai les memes signaux je confirme je ne fais pas de saisie d'écran à nouveau c'est tout pareil.

En fait j'utilise deux sondes, la première me sert à trigger sur le signal carré qui est interne au circuit caché dans de la résine, je l'ai explosé et j'ai accès à la face sans composants, j'ai donc le signal carré brut de forme comme ref temporelle.

Et avec la seconde sonde j'affiche gros sur un front descendant du carré inscrit dans le signal de phase sur une borne du condo cire d'abeille, et j'ai les parasites ou grass harmoniques si c'est bien ça.

J'ai voulu voir sur l'autre coté de la capa cire d'abeille soit donc à la sortie en fait ce coup ci, et entre temps j'ai débranché ma première sonde et reporté le trig sur la seconde sonde. Je vois toujours ces parasites en triggant sur le signal de sortie qui est instable soit, mais les signaux sont bien là, en one shot je peux voir ça très clairement.

La clef semble être de prendre la masse du circuit d'alim en interne comme référence. Tu as une alim +12v -12v et un gnd, prendre le gnd donc en reference et en principe c bon le reste vient tout seul.

Mon oscillo est relié à la terre mais pas le traveller, ni rien dedans.


Ecrit par: Torvix Jeudi 24 Mai 2012 à 16h34
salut,

toujours aussi impressionnant ce forum !! icon_eek.gif

est ce que l'un d'entre vous a déjà soulevé le fait que la cire d'abeille permet de réaliser d'excellent électret HT ?

Buckroger:

Citation
Autre point non-équivoque, une phrase dit "mais pouvant contenir d'autres éléments variables selon le but recherché"... en parlant de la cire. Un mélange de cire et de ??...


Peut être la réponse a cette question est a rechercher dans les ingrédients permettant d'optimiser la charge de l'électret: genre cire de carnauba, colophane.... d'autant que possédant une forte tension interne, les claquages pourraient bien être bien plus facile à obtenir ! Harmonic grass ?

Est ce que Violet n'a pas caché volontairement cet aspect des choses, comme cela se pratique couramment, chez les inventeurs ???

personnellement, je vois le condensateur à cire, comme un condenseur à orgone, la charge étant réalisée de manière électrostatique: le reste du montage permettant d'extraire cette charge et de la véhiculer vers l'eau de stockage !

mais, simple réflexions de ma part ! Je cherche aussi! icon_rolleyes.gif

ci dessous, un petit lien explicatif

http://www.only1egg-productions.org/AltSci/ElectrostaticMotors/Electrets/Electret.html

Ecrit par: Chercheur Jeudi 24 Mai 2012 à 20h48
Tout mon temps a été pris par le plantage des graines de radis dans les jardinières. 3h de travail au total pour faire les trous réguliers avec l'outil crayon, mettre une par une les graines dans les trous, bien recouvrir et arroser avec l'eau de chaque provenance (0,5L par jardinière).

Donc les mesures sur le matériel Auroville à l'oscillo ça sera pour demain.

Voici le travail en image:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=524561compare18.jpg

Le crayon est calibre pour faire des trous de même profondeur (2cm) pour pouvoir comparer les hauteurs de pousse entre jardinières en cours de route avec la même référence de profondeur de plantage.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=482981compare19.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=923652compare20.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=372944compare21.jpg

Pour ceux qui sont observateurs, il manque une rangé de trous dans la 3ème jardinière que j'ai ajouté après la photo, quand je l'en suis rendu compte.

Photo des graines mises à tremper; pendant 27h (graines en boites de Pétri doubles qui restent pour l'expérience de germination qui se poursuit, et graines en boites simple pour le plantage dans les jardinières):

A:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=311481compare22.jpg

B et C:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=274056compare23.jpg

D et E:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=271554compare24.jpg

F:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=522854compare25.jpg

Puis les coupelles sont utilisées pour planter dans les jardinières, travail très long: prendre une graine sans l'abîmer et la déposer dans le trou en la mettant bien au fond, sans abîmer là aussi.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=990002compare26.jpg

Graines mises:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=620223compare27.jpg

Je recouvre avec du terreau du sac, en couche mince au-dessus (ça rebouche surtout les trous):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=349260compare28.jpg

Puis arrosage de 0,5L par jardinière, eau adaptée à chaque expérience:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=186777compare29.jpg

C'est donc lancé en terre. J'ai prévu normalement 0,2L par jour pour l'arrosage, mais pour le début, le temps de bien imbiber le terreau, j'ai fait 0,5L aujourd'hui et je ferai peut être de même demain.

Ecrit par: quidordyn Vendredi 25 Mai 2012 à 13h50
Citation (Torvix @ Jeudi 24 Mai 2012 à 16h34)
est ce que l'un d'entre vous a déjà soulevé le fait que la cire d'abeille permet de réaliser d'excellent électret HT ?

C'est une proposition troublante, je ne savais rien de ceci mais en cherchant sur le WEB on se rends compte que les électrets sont des "objets" souvent utilisés en radesthésie, hors il semble que le procédé Marcel Violet relève bien au moins pour partie de la radiesthésie. Vous serez d'accord avec moi sans doute, moi en tout cas la radiesthésie je n'y comprends rien, je commence à peine à mettre mon nez dedans, après quelques rencontres pas très remarquables. Une piste certainement interressante ... merci.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 25 Mai 2012 à 16h06
J'ai fait le même genre de mesures que quidordyn

Voici les mesures en images provenant de l'oscillo sur PC:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=837744oscillo00.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=201085oscillo01.jpg

Selon que le trigger accroche les créneaux de la sinusoïde montante ou descendante on peut aussi avoir:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=348301oscillo02.jpg

On voit que les oscillations du "plat" sont une sinusoïde amortie, ce que j'avais pensé au tout début être des Grass Marhmonic car ça bougeait tout le tempos. Mon oscillo sur PC n'est pas branché à la Terre, j'ai mis sa masse sur le zéro du générateur de créneau.

Un créneau agrandi:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=136375oscillo03.jpg

Front descendant du créneau:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=933706oscillo04.jpg

En agrandi:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=626119oscillo05.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=379490oscillo06.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=508769oscillo07.jpg

Selon que le trigger acrroche un créneau ou un autre, le front descendant n'est pas le même: parfois il est un peu plus raide et il y a plusieurs oscillations amorties à 19MHz et d'autres fois on a un front qui descend en pente plus douce et on a moins d'oscillation:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=170370oscillo08.jpg


En mode point on voit que l'échantillonnage est bon et que le signal est vraiment celui affiché:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=736510oscillo09.jpg


http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=980068oscillo10.jpg

Sur le front montant par contre on n'a rien:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=155369oscillo11.jpg

Si j'échange la phase contre le neutre dans le branchement du secteur, le front descendant reste le même:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=122808oscillo12neutre.jpg

Ecrit par: Chercheur Vendredi 25 Mai 2012 à 17h58
Parfois il y a 3 oscillations, parfois 4, parfois 5 sur le front descendant; ce n'est pas toujours pareil.

En tous cas ce ne sont pas des Grass Harmonic tels qu'annoncés par Violet.

Ecrit par: quidordyn Vendredi 25 Mai 2012 à 17h59
Ah ben voila , l'allure est un peu différente mais c'est ça , et que sur le front descendant curieusement ...

Ecrit par: quidordyn Vendredi 25 Mai 2012 à 18h04
Citation (Chercheur @ Vendredi 25 Mai 2012 à 17h58)
En tous cas ce ne sont pas des Grass Harmonic tels qu'annoncés par Violet.

Mais Marcel Violet lorsqu'il parle de ce qu'il voit sur l'écran de l'oscillographe , il parle de 200 à 300 pulses par élément de sinusoide, il dit que ce sont des fréquences invraisemblables mais tout calcul fait ca fait pas grand chose, 50hz x 300 = 15khz. C'est invraissemblable, nous on a à l'écran du 17Mhz, et il est question de 10^24Hz. On m'a suggéré que peut etre il pourrait y avoir une histoire d'effet superhétérodyne, que ce qui est vu sur l'écran est un sous multiple des fréquences en jeu ... un vrai sac de noeuds.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 25 Mai 2012 à 22h04
Je n'en sais pas plus que toi; je peux juste dire que je ne me rappelle pas des 200 ou 300 pulses de Violet et non plus que de la fréquence de lecture de son oscillo, j'ai seulement l'info plus importante que Barthélémy a pu par des moyens divers montrer que ça dépasse les 10^24Hz.

J'aurais aimé savoir quels tests a fait Barthélémy, quelles mesures, quelles conditions, mais je n'ai strictement aucune référence. On n'a que ces simples phrases. Comme toi je n'ai pas plus.

Ecrit par: quidordyn Samedi 26 Mai 2012 à 07h31
Violet parle de 200 à 300 pulses par élément de sinusoide dans sa conférence : http://aquajean.eklablog.com/rayonnement-cosmique-a46146049

Sinon je me suis levé ce matin avec le doute, j'ai réouvert le traveller et je me rends compte que les oscillations sur front descendants viennent effectivement de l'électronique, elles sont déja présente sur le carré en interne du circuit générateur. De toutes manières le condo à la cire d'abeiller a sa seconde électrode en l'air, quoiqu'ici rien n'est bien normal puisque de toutes façons le système est à électrode unique, mais enfin ça m'a incité à vérifier mieux que je ne l'avais fait jusqu'à présent. Bref désolé je dois avouer mon erreur, mea culpa, fausse piste.

Ecrit par: quidordyn Samedi 26 Mai 2012 à 07h39
J'ai même débranché le condo cire d'abeille alors que de toutes manières son second pole n'est connecté à rien ... sait on jamais ... donc même dans ce cas on voit les oscillations, donc le condo n'a rien à voir avec ça. Voila pour que les choses soient claires.

Ecrit par: gecko Samedi 26 Mai 2012 à 08h54
il faudrait faire un essai avec une batterie et un transformateur 12v- 220 v.

il est dit que dans ce cas on ne peut recuperer l'onde cosmique.

il devrait y avoir une difference entre les representations des oscillos.


pour compenser cela, il faudrait un fil de l'ordre de 8 mètre pour capter l'onde cosmique.

Ecrit par: Togusa Samedi 26 Mai 2012 à 09h31



Pour rebondir sur les propos de Gecko concernant le substrat et afin de garantir une experience la plus neutre possible au niveaux des conditions de culture:


- le terreau doit etre le moins engraissé possible, et le ph de celui ci doit etre connu. En effet, les radis et lentilles doivent demander tres certainement un milieu avec un PH précis. Si celui ci n'est pas métrisé tu risques d'avoir un faible dévellopement , voir rien ou alors tres faussé.
- les billes d'argiles doivent etre tamponnée a un ph précis. Leur Ph de base est tres tres elevé. Si elles ne le sont, aux premiers arrosages le ph du terreaux va monteren fleche au dessus de 8, ce qui peut comprometre là encore ton experience.
- pour ton eau d'arrosage c'est pareil, le ph est important. Apres avoir été "traité" ton eau a t-elle un ph adéquate pour les lentilles et les radis?



dans le cas ou tu ne métrise pas les parametre de Ph et voir meme de l'EC le devellopement de tes plantes va se faire quand meme mais de facon non uniforme et tu ne pourras pas voir de resultat concret avec ton eau car le milieu de culture aura eu une trop grande influence.


En espérant que mes commentaires puissent t'aider. Amicalement icon_biggrin.gif .

Ecrit par: gecko Samedi 26 Mai 2012 à 09h58
Togusa,
je pense que les paramètres ne sont pas mauvais.
c'est juste qu'il y a un enrichissement dans la terre, et que ça va faire comme un boost.

ce que fait Chercheur est enorme. il ne faut pas qu'on le freine.
tous nos encouragements à lui.

Ecrit par: Togusa Samedi 26 Mai 2012 à 10h23



Aucune envie de ma part de vouloir le freiner icon_biggrin.gif


Mais en culture certains parametres sont importants, le ph en est un, et les billes d'argiles vont assurement faire grimper celui-ci tres haut dès les premiers arrosage. Si les spécialistes creer pour le bouturage ou la germination des terreaux spécifiques avec ph a 6 - 6.5 ce n'est pas pour rien.

Je suis de tres pres les experiences de Chercheur (meme si je ne comprend pas tout car pas suffisament cultivé a mon grand regret) et j'ai envie que les choses changent pour le bien de l'humanité, et l'agriculture est l'un des elements importants. La culture je m'y connais suffisament et je sais que si le milieu de culture n'est pas correct les resultats qu'il obtiendra seront trop aléatoire, que ce soit en exterieur .... comme en interieur.
D'ailleurs les expériences sur lesquelles il s'inspire on été faites en labo, avec milieu de culture sous controle (substra, ventillation peut etre meme éclairage, voir meme fréquence d'arrosage)


il n'y a pas de critique, juste la volonté d'apporter le peu que je connais. Tout ceci écris bien sur sans haine, juste l'envie de partager. icon_biggrin.gif



Pour le terreaux, si il est trop engraissé, il n'y aura pas de boost, les graines vont cramer par surrengraissage ou se develloper lentement. Dans son cas je ne me rappel pas.

Ecrit par: indianajoe Samedi 26 Mai 2012 à 10h57
Bonjour, et amitiés à tous sur ce forum de chercheurs motivés!
Je suis moi-même electronicien, spécialisé en conception-fabrication de prototypes pour la recherche scientifique, et j'ai eu l'occasion de travailler sur l'eau dynamisée et sur les dynamiseurs de la société Aquadyn en Inde.
A cette occasion, j'ai fabriqué une machine à spectroscopie permettant de quantifier en temps réel le taux de dynamisation d'un échantillon liquide.
Cette machine m'a permis dans un premier temps d'optimiser les dynamiseurs Violet d'Aquadyn, puis de définir clairement ce qu'est la dynamisation (une electrolyse en alternatif à couplage capacitif), puis de développer et d'optimiser un dynamiseur qui marche vraiment...
Je ne travaille que dans le mesurable et l'objectivable. Je ne dis pas que l'orgone n'existe pas, mais cela ne rentre pas dans le champ de mes recherches car ce n'est pour le moment pas objectivable scientifiquement.
De même, la radiesthésie peut être utilisée comme guide de recherches, mais je ne la considère pas comme un outil réellement scientifique car trop soumise à la subjectivité du praticien. (et pourtant je suis aussi géobiologue et sourcier, mais conscient des limites des techniques utilisées)
Afin d'aider ceux qui le souhaitent dans leurs recherches, je peux vous dire que le condensateur à la cire d'abeille est en fait un vrai handicap pour un dynamiseur. En son temps, Marcel Violet n'avait que ça pour se fabriquer un condo, et son choix était parfaitement adapté au contexte, mais à présent avec un simple condo au polypropylène on arrive à des taux de dynamisation bien meilleurs (et surtout reproductibles d'une machine à l'autre).
D'autre part, un ampli BF n'est pas la solution... connecter le 50Hz du secteur non plus: une sinusoïde ne contient, par définition, aucune harmonique.
Il faut travailler en régime impulsionnel et à haute fréquence pour obtenir un bon coeff et une dynamisation durable.
Je suis de retour d'Inde, pays dans lequel je vivais, depuis juste 2 semaines mais j'ai l'intention de m'installer quelque part dans le sud ouest et de remonter mon labo: à cet effet, je cherche à acheter une vieille baraque à retaper ou une grange quelque part entre Perpignan et Carcassonne... (avis à ceux qui connaisent un bon plan!)
J'ai ma machine de mesure et mes autres équipements avec moi.
Je serai ravi, une fois installé, de collaborer pratiquement avec ceux d'entre vous qui sont dans une recherche authentique en vue de développer et d'optimiser un procédé de dynamisation accessible à tous. Et les radiesthésistes seront bien sûr les bienvenus pour confirmer ou infirmer mes résultats de mesure, et proposer de nouveaux développements s'ils le souhaitent!
Il sera aussi nécessaire de travailler avec un(e) chimiste et un(e) biologiste (avis aux amateurs-trices): il reste beaucoup à expérimenter sur le vivant. Après tout, rien d'objectif ne prouve que l'eau dynamisée est bonne à consommer sur le long terme...
Ultimement, je pense que ce champ de recherches peut permettre de développer un outil de mesure electronique qui permettrait d'objectiver les ressentis de la radiesthésie, et c'est ce qui m'intéresse au delà de la dynamisation de l'eau.

A bientôt de vous lire...
indiana.joe@hotmail.com

Ecrit par: gecko Samedi 26 Mai 2012 à 12h58
oli dyn le retour ....

Ecrit par: Biganos Samedi 26 Mai 2012 à 13h27
Bonjour Togusa

Citation (Togusa @ Samedi 26 Mai 2012 à 10h23)
La culture je m'y connais suffisament et je sais que si le milieu de culture n'est pas correct les resultats qu'il obtiendra seront trop aléatoire, que ce soit en exterieur .... comme en interieur.

Je ne pense pas que l'objectif actuel de Chercheur soit d'optimiser la végétation d'un variété particulière de légume.
Ses 5 jardinières (de même volume) sont préparées avec les mêmes ingrédients, billes d'argiles issues du même sac, terreau issu du même sac, même profondeur de plantation etc.
Le seul paramètre qui va varier sera la qualité de l'eau d'arrosage. C'est donc bien ce paramètre qui pourra justifier une différence de croissance.

Au-delà, probablement qu'il serait possible d'optimiser la croissance de chaque variété en adaptant certains paramètres spécifiques, mais pour l'heure une différence notable de croissance liée à la seule qualité de l'eau serait déjà une information générique des plus sérieuse sur le sujet.

icon_coucou.gif

Ecrit par: indianajoe Samedi 26 Mai 2012 à 13h38
"pour l'heure une différence notable de croissance liée à la seule qualité de l'eau serait déjà une information générique des plus sérieuse sur le sujet"
ça c'est déjà obtenu: les graines arrosées à l'eau dynamisée brûlent... je dois avoir quelque part le rapport d'expérimentations qui a été fait chez Aquadyn il y a quelques années, si cela intéresse quelqu'un...

Ecrit par: crepator4 Samedi 26 Mai 2012 à 19h23
@Indianajoe

Hello,
Bein tu tombes bien

Heu tu est parti combien de temps en Inde ,attention au dépaysement ,tu entre en pré-guerre civile icon_lol.gif


Vi le condo ,c'est bien le plus gros géneur qui fait poser beaucoup d'interrogation :/

Par haute fréquence ,tu entends quoi Khz ou Mhz ... ?
Sur les premieres idées théoriques j'étais parti sur une générateur de fréquence en carré ou dent de scie (je double la mise icon_biggrin.gif ) se balladant sur une gamme de fréquence (genre wobulateur )
Du coup par contre j'avais peur d'aller sur des Fréquences nocives au final, retour au systeme éprouvé du condo motorisé ,puis à plus rien...

Donc question tareaudante s'il en est, aurais tu remarqué des fréquences déléteres ou à éviter en dynamisation ?


Ecrit par: Chercheur Dimanche 27 Mai 2012 à 21h52
Citation (quidordyn @ Samedi 26 Mai 2012 à 07h39)
J'ai même débranché le condo cire d'abeille alors que de toutes manières son second pole n'est connecté à rien ... sait on jamais ... donc même dans ce cas on voit les oscillations, donc le condo n'a rien à voir avec ça. Voila pour que les choses soient claires.

Merci, je voulais refaire la mesure condensateur à cire d'abeille débranché demain, car l'autre fois j'ai dû faire vite, je n'avais pas trop le temps, et donc je n'ai pas tout testé.

Donc ça conclue l'affaire en effet et je n'aurai pas besoin de re-démonter l'appareil demain.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 27 Mai 2012 à 21h58
Citation (indianajoe @ Samedi 26 Mai 2012 à 10h57)
Bonjour, et amitiés à tous sur ce forum de chercheurs motivés!
Je suis moi-même electronicien, spécialisé en conception-fabrication de prototypes pour la recherche scientifique, et j'ai eu l'occasion de travailler sur l'eau dynamisée et sur les dynamiseurs de la société Aquadyn en Inde.
A cette occasion, j'ai fabriqué une machine à spectroscopie permettant de quantifier en temps réel le taux de dynamisation d'un échantillon liquide.
Cette machine m'a permis dans un premier temps d'optimiser les dynamiseurs Violet d'Aquadyn, puis de définir clairement ce qu'est la dynamisation (une electrolyse en alternatif à couplage capacitif), puis de développer et d'optimiser un dynamiseur qui marche vraiment...
Je ne travaille que dans le mesurable et l'objectivable. Je ne dis pas que l'orgone n'existe pas, mais cela ne rentre pas dans le champ de mes recherches car ce n'est pour le moment pas objectivable scientifiquement.
De même, la radiesthésie peut être utilisée comme guide de recherches, mais je ne la considère pas comme un outil réellement scientifique car trop soumise à la subjectivité du praticien. (et pourtant je suis aussi géobiologue et sourcier, mais conscient des limites des techniques utilisées)
Afin d'aider ceux qui le souhaitent dans leurs recherches, je peux vous dire que le condensateur à la cire d'abeille est en fait un vrai handicap pour un dynamiseur. En son temps, Marcel Violet n'avait que ça pour se fabriquer un condo, et son choix était parfaitement adapté au contexte, mais à présent avec un simple condo au polypropylène on arrive à des taux de dynamisation bien meilleurs (et surtout reproductibles d'une machine à l'autre).
D'autre part, un ampli BF n'est pas la solution... connecter le 50Hz du secteur non plus: une sinusoïde ne contient, par définition, aucune harmonique.
Il faut travailler en régime impulsionnel et à haute fréquence pour obtenir un bon coeff et une dynamisation durable.
Je suis de retour d'Inde, pays dans lequel je vivais, depuis juste 2 semaines mais j'ai l'intention de m'installer quelque part dans le sud ouest et de remonter mon labo: à cet effet, je cherche à acheter une vieille baraque à retaper ou une grange quelque part entre Perpignan et Carcassonne... (avis à ceux qui connaisent un bon plan!)
J'ai ma machine de mesure et mes autres équipements avec moi.
Je serai ravi, une fois installé, de collaborer pratiquement avec ceux d'entre vous qui sont dans une recherche authentique en vue de développer et d'optimiser un procédé de dynamisation accessible à tous. Et les radiesthésistes seront bien sûr les bienvenus pour confirmer ou infirmer mes résultats de mesure, et proposer de nouveaux développements s'ils le souhaitent!
Il sera aussi nécessaire de travailler avec un(e) chimiste et un(e) biologiste (avis aux amateurs-trices): il reste beaucoup à expérimenter sur le vivant. Après tout, rien d'objectif ne prouve que l'eau dynamisée est bonne à consommer sur le long terme...
Ultimement, je pense que ce champ de recherches peut permettre de développer un outil de mesure electronique qui permettrait d'objectiver les ressentis de la radiesthésie, et c'est ce qui m'intéresse au delà de la dynamisation de l'eau.

A bientôt de vous lire...
indiana.joe@hotmail.com

ça m'intéresse évidemment de collaborer à ce travail.

Le spectre d'absorption de l'eau change donc en fonction de la dynamisation?
Alors c'est le même genre de résultats qui est obtenu avec l'orgone: l'eau chargée à l'orgone absorbe une partie du spectre UV particulière et ré émet dans une partie particulière de bleu, et c'est déjà quantifié.

ça serait intéressant de comparer les fréquences que tu as pu détecter en absorption et émission éventuellement pour comparer.

D'accord depuis longtemps sur le fait que la radiesthésie ou les outils du type antennes (L ou autres) utilisant le fluide humain sont trop peu sûres pour permettre une vraie mesure, car ça dépend du fluide du l'utilisateur et de son état, qui change avec le temps aussi. Quand on n'a que ça on fait avec comme premier outil, mais passer à un outil objectif est évident un grand but dans ce domaine comme dans celui de la géobiologie que j'ai un peu abordé.

Je ne connais pas de bon plan, mais si tu t'installes entre Carcassonne et Perpignan on sera voisin, j'habite à quelques kilomètres de Carcassonne. ça permettra des échanges plus directs.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 27 Mai 2012 à 22h00
Citation (indianajoe @ Samedi 26 Mai 2012 à 13h38)
"pour l'heure une différence notable de croissance liée à la seule qualité de l'eau serait déjà une information générique des plus sérieuse sur le sujet"
ça c'est déjà obtenu: les graines arrosées à l'eau dynamisée brûlent... je dois avoir quelque part le rapport d'expérimentations qui a été fait chez Aquadyn il y a quelques années, si cela intéresse quelqu'un...

Ben oui ça m'intéresse ces rapports.

Moi je n'ai trouvé aucun résultat de recherche dans ce sens par internet et les personnes qui avant moi ont fait de même et ont contacté certaines sociétés (la société Violet en France par exemple) n'ont tien eu en retour, ce qui est très suspicieux.

Bref des données là dessus ça évitera de ré-inventer le fil à couper le beurre et de faire des tas de tests.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 27 Mai 2012 à 22h10
Citation (indianajoe @ Samedi 26 Mai 2012 à 10h57)
Cette machine m'a permis dans un premier temps d'optimiser les dynamiseurs Violet d'Aquadyn, puis de définir clairement ce qu'est la dynamisation (une electrolyse en alternatif à couplage capacitif), puis de développer et d'optimiser un dynamiseur qui marche vraiment...

Tu parles d'électrolyse, mais on n'a qu'un électrode.

je me suis déjà fait plusieurs fois la remarque, au vu des petites bulles qui apparaissent sur l'électrode, que cela faisait penser à une électrolyse.

Du coup en réfléchissant à la chose je m'étais dit que le potentiel de la bouteille de verre pourrait éventuellement être considéré comme celui de la Terre; mais le verre est un si bon isolant que le courant qui circulerait entre l'électrode plongée dans la bouteille et le verre à la Terre faisant retour de circuit est carrément négligeable et permettrait difficilement d'expliquer les petites bulles.

Donc j'ai laissé tomber cette vision.

Quelle est la tienne pour expliquer une électrolyse, ou est l'autre électrode?

Ecrit par: Chercheur Dimanche 27 Mai 2012 à 22h45
Citation (Biganos @ Samedi 26 Mai 2012 à 13h27)
Bonjour Togusa

Citation (Togusa @ Samedi 26 Mai 2012 à 10h23)
La culture je m'y connais suffisament et je sais que si le milieu de culture n'est pas correct les resultats qu'il obtiendra seront trop aléatoire, que ce soit en exterieur .... comme en interieur.

Je ne pense pas que l'objectif actuel de Chercheur soit d'optimiser la végétation d'un variété particulière de légume.
Ses 5 jardinières (de même volume) sont préparées avec les mêmes ingrédients, billes d'argiles issues du même sac, terreau issu du même sac, même profondeur de plantation etc.
Le seul paramètre qui va varier sera la qualité de l'eau d'arrosage. C'est donc bien ce paramètre qui pourra justifier une différence de croissance.

Au-delà, probablement qu'il serait possible d'optimiser la croissance de chaque variété en adaptant certains paramètres spécifiques, mais pour l'heure une différence notable de croissance liée à la seule qualité de l'eau serait déjà une information générique des plus sérieuse sur le sujet.

icon_coucou.gif

Oui, oui c'est tout à fait cela: mon but est de comparer la différence dans les mêmes conditions entre témoin et énergétisé.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 27 Mai 2012 à 22h56
Voici un premier aperçu qui montre ce qui se passe actuellement:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=401618compare30.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=297600compare31.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=341389compare32.jpg

On ne constate aucune différence visuelle dans les hauteurs des tiges poussées. Je regarde ce qui se passe sur les boites de Pétri qui contiennent les mêmes graines de radis mises à germer simultanément (influences strictement identiques de la Lune ou autre):

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=302138compare33.jpg

Et les lentilles pour comparer:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=841685compare34.jpg

Donc on ne peut pas incriminer l'engrais des jardinières intégré au terreau: on n'a aucune différence visible non plus sur les boites de Pétri.

On continue:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=554587compare35.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=520300compare36.jpg

Et les boites:
Radis:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=864630compare37.jpg

Lentilles:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=486667compare38.jpg

Pour le moment il n'y a aucune différence visuelle entre les groupes expérimentaux quels qu'ils soient (Auroville, Lavinay ou Orgone) et témoin: tout parait uniforme, que cela provienne des radis ou des lentilles et que cela soit mis en terre ou pas.

Or j'avais à ce stade de taille des tiges obtenu des différences significatives visuellement précédemment (je n'avais testé simultanément que lé témoin, Auroville et Orgone).

Cela parait donc agir différemment maintenant que la dernière fois. Il est donc très possible et même assez probable que des facteurs extérieurs soient responsables de l'activation ou la désactivation de l'impact biologique de l'eau énergétisée que ça soit par Lavinay, Auroville ou Orgone. Sinon pourquoi un test visuel positif la dernière fois et pas là. Toutefois on est seulement à 4 jours de la première mise en eau. La dernière fois à 4 jours la différence n'était pas bien nette, elle a été nette au 5ème jour.

Rappel de la dernière fois:

Après 4 jours: (témoin/Auroville/Orgone)
user posted image

Après 5 jours: (témoin/Auroville/Orgone)
user posted image

Donc on verra demain!

Ecrit par: quidordyn Lundi 28 Mai 2012 à 08h50
Tu as un message Chercheur.

Est ce que quelqu'un a entendu parler ou sait quelque chose à propos d'un modèle de dynamiseur Violet, le LOG, qui aurait été construit par le défunt Laboratoire d'Orgonogie Générale ?

Ecrit par: Chercheur Lundi 28 Mai 2012 à 10h39
Citation (quidordyn @ Lundi 28 Mai 2012 à 08h50)
Tu as un message Chercheur.

Est ce que quelqu'un a entendu parler ou sait quelque chose à propos d'un modèle de dynamiseur Violet, le LOG, qui aurait été construit par le défunt Laboratoire d'Orgonogie Générale ?

Plus haut dans le même sujet:

http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=549&view=findpost&p=20281

http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=549&view=findpost&p=20581

On voit leur test avec les capacités, tensions, schémas indiqués.
Ils parlent des effets mesurant l'efficacité par:

Evolution de cultures saprophytiques avec gélose nutritive
Accélération du lever de la dormance
Vitesse de germination de semences diverses
Relevés statistiques sur le choix de l'eau dynamisée contre eau non dynamisée pour des animaux ayant le choix entre les deux

L'expérience est signée J.P. Laurens en janvier 1975

J'avais déjà lancé deux fois un appel à recherches pour retrouver cette personne et le contacter pour en savoir plus et éventuellement voir son appareil.

Ecrit par: Chercheur Lundi 28 Mai 2012 à 18h09
Après la nuit, les tiges sont redressées vers le haut (la journée elles s'inclinent en direction de la fenêtre); c'est flexible ces petites tiges et ça change vite d'orientation totale quand même:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=133376compare39.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=786252compare40.jpg

Les graines germées: on est à 5 jours à 3h près et on n'observe aucune différence de croissance entre les différentes boites (et notamment entre la témoin, A2 et les autres B2 à F2)

Radis:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=443144compare41.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=622841compare42.jpg

Lentilles:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=260178compare43.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=638656compare44.jpg

Même chose dans les jardinières:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=880221compare45.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=561597compare46.jpg

Observation des boites de Pétri à double compartiment:
Gauche: témoin
Droite: Expérience

Boites Témoin (gauche: témoin, droite: témoin aussi)
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=435710compare47.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=492024compare48.jpg

Boites Lavinay cuve directe (gauche: témoin, droite: Lavinay)
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=266943compare49.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=893994compare50.jpg

Boites Lavinay bouteille immergée (gauche: témoin, droite: Lavinay)
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=699168compare51.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=366924compare52.jpg

Boites Auroville électrode Argent (gauche: témoin, droite: Auroville)
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=829980compare53.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=179071compare54.jpg

Boites Auroville électrode Carbone (gauche: témoin, droite: Auroville)
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=881159compare55.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=783797compare56.jpg

Boites Orgone (gauche: témoin, droite: Orgone)
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=798693compare57.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=826248compare58.jpg

Là aussi on voit que le témoin de chaque boite montre une différence nulle de croissance avec l'expérience considéréé, sauf pour la boite à orgone où depuis le début au contraire on a un ralentissement de la dynamique de pousse, plusieurs tiges sont plus basses, les feuilles sont jaunies, comme si les graines avaient été brûlées peut être, uniquement pour les radis.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=692011compare59.jpg

Donc à l'exception de la boite à Orgone qui a produit un ralentissement de la pousse significatif sur les radis, le reste est sans résultat concernant la pousse des tiges.

Comme il y en a pour 40min de mesure par boite minimum, je ne vais pas mesurer ce qui est évident: il n'y a aucune différence. Je prends la peine de mesurer pour avoir un chiffrage plus précis et voir quoi exploiter quand le visuel montre une différence.

Par contre je ne peux pas visuellement avoir les longueurs des racines. Comme les différences sur les racines n'étaient significatives jusque là que pour les lentilles, je ferai une mesure comparative témoin/Lavinay/Auroville/Orgone sur les lentilles.

La conclusion jusque là: ce que je disais hier me paraît fondé, à savoir que la même expérience a donné une différence positive nette 1 fois pour le Lavinay testé contre témoin, puis un résultat négatif qui amontré une régression de la croissance une autre fois avec le Lavinay seulement, et pour le comparatif Lavinay/Auroville/Orgone on a eu un test positif une fois montrant une surcroissance et là on a rien du tout; donc on peut penser qu'un facteur extérieur influe sur le développement permettant soit à l'eau dynamisée d'accentuer la croissance, soit de la diminuer ou de ne rien y faire.

La connaissance de ce facteur extérieur est donc important car les tests réalisés sont aléatoires sans cet élément. C'est peut être la Lune ou pas.

En tous cas les croissances et germinations ne sont pas un test fiable permettant de savoir si l'eau est dynamisée ou pas, dans l'inconnaissance de ce facteur.
De plus dire que l'eau dynamisée a un impact biologique positif est sans fondement sans la maitrise ce facteur, car si on consomme de l'eau dynamisée, qui dit quand ça fait "du bien", quand "ça ne fait rien" et quand "ça fait du mal"?

Reste à finir de cultiver les radis et voir si il y aura différence ou pas; peut être que la production finale moyenne l'effet sur la durée et qu'on aura quelque chose...

Pour les germinations la conclusion a été tirée (reste encore les racines à mesurer sur les lentilles quand même).

Ecrit par: gecko Lundi 28 Mai 2012 à 18h18

Laviany et Violet, ont annoncé que si l'on met 1 litre d'eau dynamisée, au contact proche de 6 bouteilles en ligne , non dynamisées, les une a coté des autres, au bout de quelques temps, toutes les bouteilles sont dynamisées.

pour la fontaine magnetique , il est annoncé un rayonnement de plus de 3 mètres.

A combien l'eau dynamisée, touche t'elle ses congénères? et change t'elle leur état?

Ecrit par: Chercheur Lundi 28 Mai 2012 à 18h50
L'eau dynamisée Auroville est stockée ensemble à 1,50m de l'ensemble des tests.

L'eau Lavinay est stockée dans la cuve et dans la bouteille de verre (enfermée dans 3 couches de papier d'aluminium) qui sont dans une autre pièce, et l'eau témoin est encore dans une autre pièce aussi.

Les boites de Pétri sont mises par lots à côté les unes des autres: les 2 témoins ensemble, puis à 40cm les 4 Lavinay, puis à 20cm les 40 Auroville, puis à 20cm les 2 orgone.

Lorsque j'ai fait le même test qui a donné des résultats positifs la dernière fois c'était exactement la même disposition, sauf l'orgone qui était à plusieurs mètres des autres.

Lorsque j'ai fait le test négatif où le Lavinay ont diminué la croissance par rapport au témoin, les témoins et expériences étaient situés à 50cm l'un de l'autre.

Donc dans le même genre de conditions de proximité, j'ai obtenu une surcroissance, sous-croissance ou pas de différence, pour Lavinay et/ou Auroville (car le Lavinay était en panne à un moment donné).

Je me demande si la météo extérieure n'est pas en question, comme facteur externe. En effet la fois où j'avais obtenu une sous croissance des expériences par rapport au témoin, il était revenu une vague de froid un peu hivernale, je devais remettre les chauffages dans la maison (pas dans la pièce de croissance des plantes qui était inhabitée durant le temps de l'expérience).

La fois où j'avais obtenu surcroissance, on était dans une semaine de beau temps d'été éclatant. Là on a eu quelques jours de très mauvais temps, puis retour du beau temps et j'ai commencé à mettre en eau le jour du changement de temps; mais ça a germé durant les jours de beau temps depuis, non stop.

Dans ce cas ça serait comme pour l'orgone, lié à la météo extérieure, et notamment à l'humidité de l'atmosphère; à moins que ça soit la configuration des astres.

Ecrit par: Chercheur Lundi 28 Mai 2012 à 18h52
Citation (gecko @ Lundi 28 Mai 2012 à 18h18)
A combien l'eau dynamisée, touche t'elle ses congénères? et change t'elle leur état?

L'eau dynamisée n'a rien changé à distance (témoin de la boite de Pétri à 40cm) ou à proximité (témoin du compartiment voisin) ici alors que la dernière fois avec la même distance j'ai eu surcroissance de l'expérience contre le témoin situé à même distance.

Ecrit par: gecko Lundi 28 Mai 2012 à 20h17
Violet disait qu'il fallait dilué l'eau dynamisée a 10% pour les graines, sinon c'etait trop fort.

J'ai la même info pour le dynamiseur.

Ecrit par: Chercheur Lundi 28 Mai 2012 à 20h39
La question c'est surtout pourquoi ça donne une surcroissance un coup, une sous croissance (lors du test avec la lampe UV, la lampe ne peut pas être en cause car un même test auxiliaire réalisé avec la même lampe la semaine d'avant avait donné des croissances identiques dans les deux récipients tests, avec une petite préférence pour le Lavinay contre le témoin, mais j'avais un souci de cuve donc j'avais dû interrompre un long moment) un autre coup ou un état neutre un dernier coup.

Bons les techniques ne sont pas les mêmes, Violet ou Lavinay, je cumule les deux résultats ici, mais pour le Violet Auroville j'ai eu un résultat positif l'autre fois de 17% qui se voyait en visuel et là j'ai que dalle à vue d'oeil (la mesure donnerait une différence de l'ordre des quelques pourcents, non significative dans un sens ou l'autre)

Dans tous les cas ça n'a jamais été dilué à 10%, toujours du 100%.

Moi c'est sur le comparatif que ça me questionne.

Après savoir comment faire pour avoir des résultats plus importants (diluer, etc) c'est bien, mais déjà il faut comprendre pourquoi on a parfois un résultat, parfois pas, dans les mêmes conditions de dilution.

Si tes contacts ont des tests réellement effectués, qu'ils donnent leurs mesures, longueurs, taille, poids, ou quoi que ce soit qui ait été mesuré (photos encore mieux), comptes rendus, bref quelque chose de plus que de dire que ça donne un résultat sans rien d'autre derrière ces mots.

Car dans cette affaire il y a beaucoup de on dit et comme je l'ai dit jusque là les quelques personnes qui ont voulu aller voir les infos on ne leur a jamais rien montré.... donc; il n'y a rien ou on cache que ça marche pour que les gens n'achètent pas; ou alors ça marche parfois et parfois pas, pas reproductible, car justement ils leur manque l'observation d'une cause extérieure non identifiée?

Donc moi je suis preneur des résultats, même et surtout si ils ne montrent pas des résultats systématiques.

Ecrit par: Chercheur Mercredi 30 Mai 2012 à 19h43
J'ai donc mesuré ce que je ne peux pas voir pour savoir ce qu'il en est: la longueur des racines. Je n'ai fait ça que pour les lentilles car c'est ce qui a toujours été le plus significatif jusque là.

Voilà après 2h de mesure (10min par compartiment de boite de Pétri) les résultats:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=127874Resultats.jpg

Bienheureux êtes-vous si vous pouvez en tirer une conclusion.

Voici le nombre de tiges mesurées dans chaque bac (je n'ai pas mesuré les graines dont seules des racines étaient sorties sans tiges, ce qui est arrivé parfois dans certains bacs, des racines de 2 ou 3mm sans tige, sinon je n'ai pas mesuré les graines non germées)

A3, bac 1: 34 (témoin)
A3, bac 2: 31 (témoin)

B3, bac 1: 35 (Lavinay cuve)
B3, bac 2: 33 (témoin)

C3, bac 1: 31 (Lavinay bouteille)
C3, bac 2: 32 (témoin)

D3, bac 1: 37 (Auroville argent)
D3, bac 2: 37 (témoin)

E3, bac 1: 33 (Auroville carbone)
E3, bac 2: 34 (témoin)

F3, bac 1: 36 (Orgone)
F3, bac 2: 38 (témoin)

La seule conclusion que je peux en tirer est qu'on a eu une augmentation de la croissance des racines pour les graines traitées par l'eau Lavinay provenant directement de la cuve. Avec la dispersion des mesures, ce résultat ne serait pas hautement significatif, juste assez probable (à calculer).

Et on peut dire aussi que l'eau témoin à côté du bac alimenté en orgone a donné une diminution de la croissance des racines.

Pour le reste, les écarts sont assez faibles pour être bien moins propos à donner une conclusion.

En tous cas pour ce qui concerne Auroville, aucun résultat positif à annoncer: ça n'a rien donné, pas plus en visuel sur les tiges des radis ou lentilles. Le bide intégral.

Restent les radis qui poussent en jardinière. J'ai commandé deux balances sensibles au milligrammes et au dizaines de milligrammes pour les peser lors de la récolte à venir.

Ecrit par: Biganos Mercredi 30 Mai 2012 à 21h48
Bonjour Chercheur

Pour les graines germées dans les boîtes de Pétri, c'est aussi déconcertant que les résultats que j'obtenais avec la germination sous pyramide. Un coup c'est mieux , un coup c'est pire... sauf que je ne suis pas allé plus loin.

Mais je suis un peu surpris par les photos du 28/05 concernant les radis en jardinières.
Pour des plants d'un légume racine sur un substrat solide, les pousses me semblent anormalement longues.
Elles ressemblent à celles que l'on obtiens sans substrat ou comme si elles manquaient de lumière.

L'avis de Partage serait le bienvenu.

icon_coucou.gif

Ecrit par: Chercheur Jeudi 31 Mai 2012 à 06h40
Citation (Biganos @ Mercredi 30 Mai 2012 à 21h48)
Bonjour Chercheur

Pour les graines germées dans les boîtes de Pétri, c'est aussi déconcertant que les résultats que j'obtenais avec la germination sous pyramide. Un coup c'est mieux , un coup c'est pire... sauf que je ne suis pas allé plus loin.

Mais je suis un peu surpris par les photos du 28/05 concernant les radis en jardinières.
Pour des plants d'un légume racine sur un substrat solide, les pousses me semblent anormalement longues.
Elles ressemblent à celles que l'on obtiens sans substrat ou comme si elles manquaient de lumière.

L'avis de Partage serait le bienvenu.

icon_coucou.gif

Et encore, la longueur n'arrête pas d'augmenter! Dès le début ça a monté plus vite et plus haut que les graines germées en boîte de Pétri, je ne peux pas te dire si c'est normal ou pas. Avec le terreau ça me paraissait normal à priori, mais je n'y connais absolument rien de chez rien en culture.

Voici la longueur hier soir:

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=125448compare60.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=368388compare61.jpg

Du fait d'une plus grande longueur, lors de l'arrosage, l'eau qui tombe couche de nombreuses tiges, ce qui fait qu'on a du mal à voir la longueur réelle des tiges dans chaque pot (dans certains elles sont plus couchées que d'autres).

J'ai mis de l'eau dans des boîtes de Pétri hier soir, au congélateur, pour voir la cristallisation.

Résultat:

Témoin (A):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=772651temoinA.jpg

Lavinay Cuve (B):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=806315LavinaycuveB.jpg

Auroville Argent (D):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=754969AurovilleD.jpg

Il n'y a rien de spécial à voir. J'aimerais savoir comment ils cristallisent pour avoir quelque chose à voir. A priori il faudrait trouver un moyen de faire une couche fine peut être. Je vais refaire la même expérience avec une lamelle de microscope mise sur l'eau pour étaler.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 01 Juin 2012 à 13h18
J'ai refait cristalliser l'eau dans mes coupelles de Pétri avec une lamelle de microscope dessus pour bien étaler (3 gouttes d'eau et la lamelle par-dessus).

Ce que j'obtiens est totalement inexploitable, on ne voit rien de rien. Un exemple pour l'une des cristallisations:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=704311exemple.jpg

Donc la cristallisation directe de l'eau ne donne rien.

Je me suis renseigné sur la cristallisation sensible dont a parlé quidordyn, que je ne connaissais pas.

Cela consiste à ajouter du Chlorure de Cuivre à de l'eau et au produit à analyser (l'eau dynamisée ici) et à faire cristalliser sans mettre au congélateur: les cristaux vont se développer naturellement; mais il faut une température et une humidité contrôlée, ce qui demande de faire une petite boîte spéciale pour ça en terme de bricolage, normalement il faut une étuve.

Voilà un blog qui explique bien comment faire avec des exemples de réalisation:
http://www.cristallisation-sensible.com/

C'est ce qu'ils ont fait dans leurs tests Aurodyn, ici:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=887637sensible.jpg



Ecrit par: indianajoe Vendredi 01 Juin 2012 à 13h49
Salut les gars, je réponds en vrac sur le procédé de dynamisation

1/ à crepator4:

- la HF significative en matière de dynamisation n'est pas mesurable car on obtient les meilleurs résultats avec les harmoniques hautes d'un signal carré qui n'est pas à fréquence fixe. Il faut travailler en régime pulsé et à haute tension.
A partir de 100kHz ça commence à devenir sympa...
- les "fréquences nocives" je ne les connais pas et je ne pense pas qu'on puisse les éviter (s'il y en a) avec un système Violet ou impulsionnel: un filtrage actif n'est pas envisageable en haute tension, et un filtrage passif aurait pour effet de faire perdre trop d'énergie au signal.
Je n'ai donc pas remarqué "des fréquences déléteres ou à éviter en dynamisation"

2/ à Chercheur:

- "Tu parles d'électrolyse, mais on n'a qu'un électrode." = c'est vrai si tu raisonnes en courant continu... pense alternatif..! il y a bien 2 electrodes, la 2ème (cathode) est la terre, et le dielectrique est le contenant de l'eau.
La cathode, suivant les dynamiseurs, est soit une plaque d'alu (ou autre métal) située contre le contenant et reliée à la terre, soit tout simplement la connexion avec l'arrivée d'eau, l'eau se comportant alors comme une résistance dont la valeur ohmique dépend de la longueur et du diamètre du tuyau. Dans ce 2ème cas, on electrolyse l'eau plus qu'on ne la dynamise, et il n'y a pas de couplage capacitif donc la plaque de métal n'est pas nécessaire. Ce 2ème type de dynamiseur (les aquadyn traveller 1ère génération, notamment) dénaturent l'eau par ionisation et oxydo-réduction et sont d'après moi à éviter car ils peuvent être dangereux pour la santé.

- ta remarque sur les "petites bulles qui apparaissent sur l'électrode" est en effet une des preuves qu'il y a bien electrolyse. J'en déduis que tu dois avoir un Traveller 1ère génération.

- dans un bon dynamiseur "bouteille", le verre de la bouteille est le diélectrique, la cathode est une plaque de métal entourant la bouteille et reliée à la terre, l'électrode est soit en carbone soit en argent, et on dynamise en HT et HF par générateur de courant pulsé carré intermittent.

- si on travaille à une fréquence suffisamment élevée, on a même plus besoin de la 2ème electrode: l'air devient la cathode, et avant lui la table sur laquelle est posée la bouteille...

Bon, là je vous ai presque tout dit! à vos fers à souder les gars!!!

Ecrit par: Chercheur Vendredi 01 Juin 2012 à 14h17
Citation (indianajoe @ Vendredi 01 Juin 2012 à 13h49)
- "Tu parles d'électrolyse, mais on n'a qu'un électrode." = c'est vrai si tu raisonnes en courant continu... pense alternatif..! il y a bien 2 electrodes, la 2ème (cathode) est la terre, et le dielectrique est le contenant de l'eau.
La cathode, suivant les dynamiseurs, est soit une plaque d'alu (ou autre métal) située contre le contenant et reliée à la terre, soit tout simplement la connexion avec l'arrivée d'eau, l'eau se comportant alors comme une résistance dont la valeur ohmique dépend de la longueur et du diamètre du tuyau. Dans ce 2ème cas, on electrolyse l'eau plus qu'on ne la dynamise, et il n'y a pas de couplage capacitif donc la plaque de métal n'est pas nécessaire. Ce 2ème type de dynamiseur (les aquadyn traveller 1ère génération, notamment) dénaturent l'eau par ionisation et oxydo-réduction et sont d'après moi à éviter car ils peuvent être dangereux pour la santé.

- ta remarque sur les "petites bulles qui apparaissent sur l'électrode" est en effet une des preuves qu'il y a bien electrolyse. J'en déduis que tu dois avoir un Traveller 1ère génération.

Oui, je m'étais déjà posé cette question là, du potentiel de la Terre par la table sur laquelle la bouteille est posée ici:
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=549&view=findpost&p=21797

Effectivement ça pourrait être une électrolyse alternative par ce biais, c'est juste que le courant me paraissait si négligeable, et il n'y a pas de plaque de métal, seulement la table en bois comme Terre.

Allant dans le sens de ton idée que j'avais mise de côté initialement, les petites bulles sur l'électrode apparaissent en même temps que des petites bulles collées à la paroi de la bouteille de verre sur tout son pourtour, et à hauteur de l'électrode seulement.

Toutefois je me suis dit que si c'était du courant qui partait ainsi, je ne comprends pas pourquoi il ne part pas entièrement par la zone où repose ma pince crocodile sur le haut de la bouteille: là le courant provenant de l'Auroville peut filer directement sur le verre et retourner à la Terre sans devoir traverser l'eau en passant par l'électrode. C'est aussi ça qui m'a fait repousser cette idée au départ.

Je note aussi que parfois les bulles n'apparaissent pas et parfois oui. Cela peut dépendre de la manière dont mes bouteilles sont posées sur la table dans le cas de l'électrolyse, car elles touchent parfois d'autres objets et cela peut faire une meilleure prise de Terre.

Donc oui c'est très possible cette électrolyse; mais j'aimerais comprendre comment régler les arguments qui vont à son encontre (courant faible car verre très isolant et pas de plaque de métal de terre, sur une table en bois; et pince croco en contact direct avec le verre: pourquoi le courant ne fuirait-il pas par là prioritairement, alors que l'eau rajoute une résistivité supplémentaire? En même temps cette dernière question peut se résoudre par un calcul d'impédance: si l'impédance de l'eau est très petite face à celle du verre, ça fuira autant par les deux zones: le verre en contact direct et le verre+eau).

Merci pour tes réponses en tous cas; ça fait rebondir la réflexion de nouveau.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 01 Juin 2012 à 14h23
Un rapport intéressant de comparaison de cristallisation sensible de plusieurs éléments organiques selon leur provenance (bio ou pas), leur dynamisation:
http://www.biodyvin.com/conferences/cristallisation_sensible.pdf

Ecrit par: buckroger Dimanche 03 Juin 2012 à 00h31
Je termine le boitier qui contiendra le condensateur à cire d'abeille et les plaques de cuivre sont prêtes, il me reste à les assembler.

Bienvenue à Indiana-Joe, l'aventure se poursuit!

Merci à Chercheur pour ces tests de grande envergure - Quelque part on est déçu de ne pas constater de différences significatives, mais d'un autre côté, cela signifie qu'il y a un ou plusieurs paramètres que nous ne connaissons pas et qui influent sur le résultat. Peut-être une idée un peu plus loin dans ce message...

Quelques éléments qui m'ont fait réfléchir: le courant pulsé et la haute tension - on pense à Tesla icon_surprised.gif et il disait bien que ces deux paramètres indiquaient forcément la bonne voie.
Et la cristallisation... Je viens de terminer la lecture d'un livre édité par l'Université de Stuttgart sur l'observation de gouttes d'eau et de salives séchées au microscope. C'est édifiant! On voit la différence entre une eau saine et une eau de basse qualité, mais surtout l'action de l'opérateur lui-même sur l'élément.

Une même eau donnée à une centaine de personne au labo de l'université pour préparer leurs lamelles et les observer ensuite à donner un dessin reproductible qui est identique au microscope pour un même opérateur, et avec un shema qui lui est propre! De plus, ils ont constaté que si la personne était décentrée, mal dans sa peau, la goutte d'eau l'avait indiqué par un dessin décentré lui aussi. Après une séance de recentrage (utilisation d'huiles essentielles sur la personne notamment), l'eau manipulée par ce même opérateur à nouveau retrouvait une forme harmonieuse.

Donc l'eau est bien un miroir de notre propre personne et nous sommes nous-même un paramètre non négligeable de nos expériences! Dur...

L'origine de cette interaction?... Nos pensées, l'aura, notre champ bio-énergétique, électromagnétique, bref mettez-y le nom qui vous parle le plus - mais il y a bien quelque chose.

En tous les cas, je pense que c'est une voie très intéressante à suivre pour une meilleure compréhension du phénomène et déduction a priori du niveau de qualité de l'eau.
Je compte acquérir un microscope convenable à fond noir pour l'observation des corps transparents et ces infos sur la cristallisation sensible vont totalement dans ce sens. Merci à vous.

Quant au spectrographe, comme l'a dit Jeanne Rousseau, c'est un autre domaine qui doit pouvoir nous fournir des informations probantes sur l'état de ce liquide.
Mais là je ne vois pas trop comment obtenir des résultats à mon niveau pour l'instant. IndianaJoe, si tu nous entends... icon_lol.gif


Ecrit par: Chercheur Dimanche 03 Juin 2012 à 08h29
Je suis très content de voir que ton montage avance bien Buckroger. ça va permettre d'avancer dans des tests plus proches du brevet Violet que le sont les essais actuels Auroville.

J'ai vérifié la perte de masse de mon côté, sur l'électrode en argent qui trempe dans la bouteille de verre pour la dynamisation Auroville; avec ma toute nouvelle balance précise au milli gramme.

Comme la balance est prévue pour peser le contenu d'un petit creuset de métal, je pose l'électrode en équilibre sur le bord du creuset.

01/06/2012: 10 mesures successives exprimées en gramme

2,858/2,861/2,861/2,861/2,859/2,860/2,860/2,857/2,859/2,860
moyenne=2,8596g
écart-type=0,00135g
Intervalle de confiance à 99% sur la moyenne: [2,8584;2,8608]
Erreur de mesure de la balance: 0,001g
Soit intervalle de confiance à 99% final:[2,8574;2,8618]

Après 8h de dynamisation on a:

02/06/2012: 10 mesures successives exprimées en gramme

2,859/2,859/2,858/2,860/2,859/2,859/2,859/2,861/2,859/2,858
moyenne=2,8591g
écart-type=0,000876g
Intervalle de confiance à 99% sur la moyenne: [2,8583;2,8599]
Erreur de mesure de la balance: 0,001g
Soit intervalle de confiance à 99% final:[2,8573;2,8609]

On a la même chose

Puis dynamisation pendant 24h, et on a:

03/06/2012: 10 mesures successives exprimées en gramme
2,860/2,860/2,858/2,860/2,859/2,858/2,859/2,859/2,860/2,860
moyenne=2,8593g
écart-type=0,000823g
Intervalle de confiance à 99% sur la moyenne: [2,8584;2,8601]
Erreur de mesure de la balance: 0,001g
Soit intervalle de confiance à 99% final:[2,8574;2,8611]

On a encore la même chose.
L'électrode d'argent n'a pas perdu de masse. Une perte de plus de 0,001g se serait vu sur ces résultats.

Violet indique des pertes de masse de plusieurs milli grammes, il me semble de mémoire avoir un chiffre de 5 milli grammes dans la conférence, mais ma mémoire défaillante oblige, je vous serai obligé de me rappeler les valeurs qu'il indiquait.

Ici il n'y a rien en tous cas. Pourtant j'ai bien eu des bulles dans la bouteille (électrolyse de l'eau par micro courant alternatif par fuite à la Terre sur la bouteille de verre?)

Ecrit par: Chercheur Dimanche 03 Juin 2012 à 21h09
indianajoe m'a envoyé quelques photos et un compte rendu de son travail de spectroscopie sur l'eau dynamisée.

Dans l'attente de corriger quelques bugs de présentation avec des éléments qu'il n'aura pas sous la main avant un bon mois au moins, et encore il faudra compter plus certainement, je peux vous dire que ce qu'il a pu détecter est une absorption d'une partie du spectre vert et bleu par l'eau dynamisée, absorption de plus en plus importante (plus de fréquences sont absorbées) au fur et à mesure que la dynamisation augmente.

En mettant l'électrode dans l'eau en contact avec la Terre en quelques secondes le spectre de l'eau redevient normal: tout se dédynamise.

Donc là c'est un moyen objectif de mesurer la dynamisation en effet. Ensuite, savoir que l'eau est modifiée est une chose, mais reste à quantifier si elle a des effets biologiques. On a vu que c'est très difficile sur la germination, et je ne sais pas ce que ça va donner pour mes radis, mais au vue de la longueur des tiges j'ai peur comme le soulignait Biganos qu'il y ait un problème (manque de luminosité bien qu'elles soient à côté de la fenêtre je pense) et que je n'aie que des racines.

indianajoe m'indiquait quand même que les résultats sur les plantes n'étaient pas reproductibles à chaque fois et que de plus les dynamiseurs avaient tous un comportement différent, rien n'est homogène: un coup ça marche mieux un coup moins bien selon l'appareil et avec le même appareil c'est aussi un coup oui un coup non les résultats sur les plantes.

Le souci principal est manifestement que l'électronique ne produit pas de Grass Harmonic dans les dynamiseurs de type Auroville. Il en sait quelque chose pour avoir été électronicien chez eux pendant 1 an il y a moins de 5 ans. La dynamisation est donc très faible. Il confirme qu'en effet ils ne diffusent pas de compte rendus car ils n'ont aucune approche scientifique et ne désirent pas en avoir. Ils préfèrent rester sur la ligne New Age pure et croire que ça fonctionne comme ils le pensent sans vouloir regarder ce que des tests peuvent donner; et les quelques tests n'étant pas reproductibles d'un coup sur l'autre ils préfèrent.

Donc je qualifierai ça d'arnaque du 1er degré: on a truc qui marche à peine un petit peu (ça marche quand même un peu, mais presque rien en comparaison de ce qui est annoncé), vendu au prix fort et on ne te donnera jamais d'éléments pour prouver que ça marche comme promis car on ne peut pas le faire; mais on y croit, c'est ce qui compte... et si tu y crois aussi assez fort pour l'acheter, l'affaire roule bien.

La résine cache un ampli oscillateur carré simple, aucune Grass Harmonic dedans ni en sortie du condensateur à cire d'abeille.

Donc il faut se rabattre sur un montage Violet version initiale comme le fait Buckroger et laisser ces dynamiseurs indiens qui sont finalement très pauvres en résultats, c'est une mauvaise piste. Vous en saurez plus quand il s'exprimera à ce sujet. Je tenais à exprimer la chose pour ceux qui creusent l'affaire pour orienter leurs recherches.

Alors mettons qu'on fasse un beau dynamiseur Violet, on pourra mesurer la dynamisation avec un spectromètre étudié pour. De même pour Lavinay. Ensuite il faudra voir si les effets sur le biologique sont impactables et reproductibles, autre cheval de bataille.

Ecrit par: gecko Dimanche 03 Juin 2012 à 22h43
Le sage Chercheur qui retombe dans la generalité.

Je ne suis pas d'accord.
Le modèle que BuckRoger fait est le premier modèle de Violet.

Les derniers modèles, que tu as appelé clone, sont des modèles du dernier Violet commercialisé par Violet.

Je t'ais dit que les premiers modèles, bleus, fait en Inde comportaient des manques et en particulier une puissance de condensateur trop faible. (aquadyn)
Il n'y a pas qu'une fabrication la bas apparement.

Si on avait un spectographe, on pourrait voir si la puissance de dynamisation correspond à ce que je dis.

J'attends de la disponibilité de cire bio, fabriquée en France, a moins de 55 degres; sous 45 jours.

Ecrit par: Chercheur Lundi 04 Juin 2012 à 09h50
Citation (gecko @ Dimanche 03 Juin 2012 à 22h43)
Le sage Chercheur qui retombe dans la generalité.

Je ne suis pas d'accord.
Le modèle que BuckRoger fait est le premier modèle de Violet.

Les derniers modèles, que tu as appelé clone, sont des modèles du dernier Violet commercialisé par Violet.

Je t'ais dit que les premiers modèles, bleus, fait en Inde comportaient des manques et en particulier une puissance de condensateur trop faible. (aquadyn)
Il n'y a pas qu'une fabrication la bas apparement.

Si on avait un spectographe, on pourrait voir si la puissance de dynamisation correspond à ce que je dis.

J'attends de la disponibilité de cire bio, fabriquée en France, a moins de  55 degres; sous 45 jours.

Le "sage" Chercheur a exprimé ce qu'il a observé sur le modèle bleu qu'il a testé: 10% de résultats une fois et ensuite rien de significatif du tout la deuxième fois.

Là le "sage" Chercheur a exprimé le compte-rendu de quelqu'un ayant travaillé pendant 1 année dans les 5 dernières années chez Aquadyn comme électronicien aux côtés de l'électronicien en chef qui était en charge des projets et l'est toujours.

Il a testé les appareils ACTUELS contrairement à ce que tu sembles penser, et AUCUN ne sort de Grass Harmonic. Il a fait ça avec l'autre électronicien et il a fait les tests spectro avec lui et les conclusions étaient donc la très faible dynamisation en rapport avec un système à flashage + électrode maison bricolé, l'absence de Grass Harmonic et donc la nécessité de modifier des choses pour être en accord avec les principes de base du système qui le rendent là très peu opérationnel.

Le "sage" Chercheur préfère croire quelqu'un qui a fait de la recherche, des mesures, qui lui a envoyé des comptes rendu spectro, un compte rendu cosigné avec l'électronicien co-équipier que croire quelqu'un qui dit "ça marche, avant c'était pas bien et maintenant ça marche bien, car je vous le dis" sans avoir fait AUCUN test, avoir aucun compte rendu expérimental sous la main, sans avoir voulu regarder la schématique interne pour la comparer à ce qui est testé, ni mesurer les signaux et qui dit "ça marche" car son fournisseur dit pareil.

indianajoe a quitté sa place là bas car il était face à des murs qui refusaient de tenir compte d'un quelconque élément scientifique et qui n'avaient aucun résultat reproductible ni à la hauteur de ce qu'ils annoncent; et pour moi ceci a plus de valeur que le vendeur qui dit "venez, achetez, ça marche, puisque je vous le dis, mais bien sûr je ne vous donne aucun élément pour le vérifier". C'est ça ma sagesse à moi.

Après chacun a la sienne. Je suis à la recherche d'un mécanisme, dans le test et l'expérience et je ne vends rien, je n'ai aucun intérêt à propager la propagande de x ou y pour en faire un bénéfice.

Je constate ce que je constate sur le matériel que j'ai en test et j'observe les conclusions de ceux qui ont testé autre chose. Je ne vois pas pourquoi je ne prendrai pas en compte les éléments de indianajoe. Je prendrai les tiens en compte le jour où tu feras aussi des tests et des mesures plutôt que propager des arguments de vente.

De plus l'argument de la valeur du condensateur est totalement erroné puisque déjà les tests d'indianajoe ont été fait sur les appareils de ces 5 dernières années, donc la "nouvelle valeur", de plus les tests faits par Laurens au LOG où ils ont eu de vrais résultats de 30% de surcroissance sur un vrai montage Violet ont été fait avec un condensateur presque 3 fois moindre en valeur que celui de l'appareil que je teste actuellement (1 nano Farad contre 2,85nF sur le bleu) et Violet indique des distances entre plaques dans son brevet qui aboutissent à une évaluation en centaines de pico Farads de sa capacité.

Tout l'argumentaire sur les valeurs de la capa c'est du pur flanc. Ou ça dynamise à la hauteur de Violet ou pas. Dans le cas contraire c'est donc un mensonge de dire que c'est du Violet. Ou il y a les Grass Harmonic ou pas. Ou on a des effets de croissance végétale ou pas.

La lecture du montage et des signaux m'a permis de voir que ce que je teste n'a aucune Grass Harmonic, ne correspond pas du tout au montage Violet non plus en terme de chocs électriques primaires et de connexion. indianajoe me dit que ce qu'il a mesuré là bas était pareil, que des oscillateurs carrés, depuis ils ont juste mis un ampli BF derrière pour booster un peu le signal, et qu'il n'y a rien de plus en terme de signal.

Si tu penses que le système que tu as en main n'est pas du tout identique au montage Auroville de Aquadyn tant mieux, car ceux d'Aquadyn viennent de prendre le coup de grâce. Mais comme tu ne veux rien tester ni rien mesurer on ne saura jamais si c'est la même chose ou pas. Tu veux rester dans la croyance; moi dans la mesure. C'est la différence qui a fait que indianajoe a quitté Aquadyn, il m'a expliqué pas mal de choses. A lui de donner du détail ici si il le souhaite.

Si tu souhaites vraiment tester ton système et le comparer avec les matériels Aquadyn dont on vient de parler, libre à toi de le faire... ou pas! Ici je cherche à avancer avec des éléments, soit ceux que j'ai moi-même déterminés, soit ceux que d'autres me communiquent après avoir travaillé dessus. C'est ma seule "sagesse".

Quel est ton travail sur ton appareil dis-moi? A part nous redonner la liste des infos ultra chaudes que ton constructeur te donne sur le fait que ça marche bien depuis qu'ils ont augmenté la capacité du condensateur ou le fait que la cire doit être chauffée à 55°C, que les graines "brûlent" si on les nourrit à l'eau énergétisée (les miennes se sont très bien portées tout le long de la germination, d'ailleurs exactement pareil que les témoins) ou autre?

Tu ne restes que dans la croyance de ton fournisseur, libre à toi. Moi je fais de la recherche, et je ne suis pas le seul ici. Encore une fois tu peux changer ta ligne de visée quand tu le souhaites; mais sache que celle que tu as actuellement est à l'opposée exact de la mienne donc je ne partagerai pas ton point de vue non plus.

Nombre de fois que je t'ai demandé (au moins 4 fois, relis le sujet) si tu avais fait des tests ou récupéré des comptes rendus. Tu n'as jamais répondu. Récupérer la publicité du fournisseur ça tu le fais bien et tu la postes ici, pour savoir comment il plie ses condensateurs et le reste. ça ne te vient jamais à l'esprit de récupérer des courbes de mesure et des résultats d'expérience, des vrais, pas des "oui on en a et ça marche", mais de la vraie doc qui prouve que c'est vrai ou d'en faire toi sur ton appareil?

C'est dommage de devoir mettre les choses à plat ainsi, mais comme tu insistes à ne jamais répondre sur les tests, ce qui est ton libre choix; mais que par contre tu insistes sur le bon fonctionnement non avéré de ton appareil en expliquant que tout ce qu'on dit est bon pour la poubelle car toi tu sais ce qu'il en est vraiment; là je suis obligé de réagir.

Si tu as mieux car c'est différent, je dis bravo, mais tu as tout fait pour ne jamais le montrer, donc je dis totalement creux comme propos tant que tu ne publieras rien dessus. Tu fais comment pour savoir que c'est du vrai qui marche comme Violet? Car le fournisseur te l'a dit? Alors pense à acheter des bougies et à les allumer pour lui, car il devient ton nouveau Dieu.

En 8 mots pour résumer tout ce message: "teste au lieu de parler dans le vide".

Ecrit par: Chercheur Lundi 04 Juin 2012 à 09h53
Citation (gecko @ Dimanche 03 Juin 2012 à 22h43)
Les derniers modèles, que tu as appelé clone, sont des modèles du dernier Violet commercialisé par Violet.

Violet n'a jamais commercialisé quoi que ce soit.

Violet a fait un modèle utilisant une magnétisation d'un circuit d'eau et parlait d'électronique de brouillage pour envoyer des chocs créant des Grass Harmonic.

Tu l'as ou l'eau magnétisée? Les Grass Harmonic? Le circuit à impulsions sur le condensateur? Dans les mesures que tu n'as pas faites ou dans ce que te dis ton fournisseur.

Renseigne-toi un peu avant de parler de Violet STP et de dire n'importe quoi sur lui.

Ecrit par: Chercheur Mercredi 06 Juin 2012 à 19h20
J'ai pu rencontrer indianajoe.

Concernant l'affaire qui nous intéresse ici il m'a indiqué que les tests comparatifs entre son système bricolé de dynamisation d'eau (un flashage d'eau à lampe strobo au Xénon style Lavinay associé avec une impulsion électrique sur électrode dans l'eau style dynamisation Violet mais sans condensateur à cire d'abeille) a donné les résultats suivants:

Commençons par une généralité qui est générale avec la Mélusine et son dynamiseur et probablement avec toutes les dynamisations d'eau: avec son spectrographe il mesure la bande d'absorption de façon visuelle. Plus le temps passe et plus il y a absorption. Au bout d'un certain temps il n'y a plus d'absorption: c'est le témoin que l'eau est dynamisée à 100%, les propriétés de l'eau changent tant que la dynamisation se fait, puis à saturation ça ne change plus.

Il a donc testé le temps de saturation avec une fontaine Mélusine d'Aquadyn de 6L de volume et il a fallu 4 jours pour atteindre la dynamisation à 100%. La même cuve exactement soumise à son dynamiseur flasheur a demandé 2h30 pour dynamisation à 100%.

Ce sont ces éléments qui l'ont amené à dire que le système de dynamisation d'Aquadyn est hautement inefficace. ça dynamise oui, mais vraiment très très peu.

Suite à ces éléments Aquadyn avait d'abord été enthousiaste pour changer sa méthode de dynamisation, puis a abandonné, changeant son fusil d'épaule: la fontaine Mélusine est avant tout un filtre d'eau à osmose inverse à laquelle vient se greffer la dynamisation. la dynamisation a été considérée comme secondaire; avec une option d'illumination de l'eau par une diode suivant un signal audio d'un mantra indien pour envoyer des "ondes positives" dans l'eau. Ils ont cessé de vouloir travailler la dynamisation qui était un élément parmi d'autres et n'ont pas voulu finalement tenir compte de la faible efficacité du système.

La manière dont est réalisé leur condensateur à cire d'abeille, il m'a dit que c'était du papier d'aluminium genre celui de cuisine, une feuille de l'ordre de 60cm de long et largeur genre moins de 10cm; la cire d'abeille coulée dessus, puis une seconde feuille d'alu mise dessus un peu après le temps que ça prenne un petit peu mais pas trop, on laisse le tout prendre mieux encore, puis le tout est enroulé sur lui-même et disposé dans un boitier plastique (avec une connexion électrique sur chaque feuille), de la cire d'abeille est coulée dedans pour tout maintenir en place et tout noyer.

Bref, le plus important en ce qui nous concerne est l'efficacité du système Aurodyn: vraiment pas terrible. Violet parlait de dynamisation totale de l'eau en 2 à 3h, comme l'appareil d'indianajoe, et le GERB adapté de Lavinay qui fait du pur flashage dynamisait 8L en 8h. Donc le système Aquadyn est vraiment faiblard et n'a pas les caractéristiques du Violet.

Pour ce qui est des effets biologiques, il m'a dit avoir communiqué un temps avec une biologiste qui faisait des tests sur la germination des graines et qui a obtenu des effets mauvais sur les graines avec de l'eau dynamisée à 100%; mais aussi les résultats changeaient de façon inattendue; et ils se sont rendus compte que l'influence de la Lune était prépondérante.

Toutefois aucun test n'a pu être fait pour savoir si les effets biologiques étaient bénéfiques, dans quelle mesure, avec quel impact; les germinations n'ayant déjà rien donné de concluant. En même temps si ça dynamise si peu.... dur d'avoir des effets importants comme en avait Violet!

Le spectromètre est donc un outil qui se dégage de plus en plus comme très utile pour mesurer la dynamisation. Mais il reste qu'on ne sait pas encore quantifier l'effet positif sur la vie. Ce que faisait violet, planter et laisser pousser jusqu'au bout me parait être un bon terrain d'essai à ce sujet. Mais il faut que ça veuille bien fructifier... je crainds encore une fois que mes radis n'aient manqué de Soleil. Tant que j'ai encore un jardin (pour 1 mois) il faudra que je fasse une dernier essai dans le jardin si rien n'a poussé dans mes jardinières.

Vous voilà instruit un peu plus sur l'efficacité du système indien Aquadyn et sur les moyens de mesure de votre dynamisation.

Ecrit par: Chercheur Mercredi 06 Juin 2012 à 19h50
Autre chose, cette fois ci mes observations sur la dynamisation de l'eau dans les bouteilles de verre avec le dynamiseur bleu Auroville.

J'ai de nouveau constaté depuis mes deux dernières dynamisations durant ces 4 derniers jours qu'il n'y avait plus aucune bulle sur l'électrode qui plonge; et pourtant je n'ai pas démonté l'appareil, donc rien échangé de place.

Donc ce n'est pas la symétrie du condensateur qui est en cause. Je ne sais pas pourquoi parfois j'ai des petites bulles et pourquoi parfois pas. J'ai constaté l'absence de bulle aussi bien pour l'électrode en carbone que celle en argent.

Ecrit par: gecko Mercredi 06 Juin 2012 à 20h19
Depuis quelques jours, je n'ais plus de bulle sur l'electrode en argent.
j'en ais plein sur l'electrode en cuivre que je n'ais utilisée que 4 fois.

Ecrit par: Chercheur Mercredi 06 Juin 2012 à 21h02
En attendant la diffusion de son rapport complet, voici quelques extraits du travail de indianajoe qui montre ce qu'on voit en spectro:

C'est lui qui a bricolé lui-même son spectroscope. En voici le principe:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=326528spectro03.jpg

Voilà le genre de choses qu'il obtient (il prend 10 photos avec la caméra ccd et compile en faisant la somme; pour faire ls spectre ensuite):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=802877spectro02.jpg


Et voilà le déplacement du spectre qu'on observe avec l'eau dynamisée (test sur une mélusine):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=648226spectro01.jpg


Voilà des liens que j'avais étudié il y a une grosse semaine en cherchant à me faire un spectromètre moi aussi:
http://philippe.boeuf.pagesperso-orange.fr/robert/astronomie/spectrophoto.htm
http://philippe.boeuf.pagesperso-orange.fr/robert/astronomie/spectroscope.htm
http://philippe.boeuf.pagesperso-orange.fr/robert/astronomie/spectronaute.htm

La version simple irait très bien. Après consultation de sites divers, le réseau de diffusion blasé est celui optiquement le plus intéressant. Mais il fonctionne sur un principe de réflexion (comme indianajoe) et pas de transparence (comme dans les liens précédents). Il faut plus de 300 traits/mm pour avoir quelque chose qui permette des mesures en terme de longueur d'onde du spectre et 500 traits/mm est souhaitable pour qu'elles soient assez précises, que ça soit en réflexion ou transparence.

Un réseau de diffraction peut fonctionner en réflexion ou en transmission (lorsqu'on fonctionne en "transparence").
Sur le montage de indianajoe on a un réseau qui marche en réflexion (son réseau est une surface de CD, j'ai vu que ce type de réseau est de l'ordre de qualité de 300 traits/mm). C'est un réseau avec des escaliers ayant un angle; ce type de réseau s'appelle réseau blazé.

Le réseau vendu blazé vendu chez jeulin conviendrait parfaitement à ce genre de montage et est mentionné par plusieurs monteurs de spectro:
http://www.jeulin.fr/fr/a-a1025244-edc1000003/article/21202084-Reseau-en-verre-600-traits-mm.html

En verre c'est une bonne qualité optique de plus; ici c'est le cas.

Pour un montage en transmission, il faut un réseau à fente, monté sur une diapo. Il est appelé réseau diapo. C'est bien plus économique, mais la qualité est moins grande à la lecture finale du spectre:
http://www.jeulin.fr/fr/a-a1037880-edc1000003/article/21200184-Reseau-de-diffraction-standard-530-traits-mm.html

C'est ce type de réseau qui est utilisé sur les montages que j'ai mis en lien précédemment de construction de spectro bricolé.

Ecrit par: crepator4 Mercredi 06 Juin 2012 à 22h31

Du fait de l'electrolyse ,se serait pas les materiaux en suspension dans l'eau ,venant de l'electrode, qui ferait décaler le spectre ?
Par ex ,en argent colloidal , certains estiment leur nombre de PPM à la colorimetrie de l'eau , en comparant avec une palette de couleur prédéterminé

Ecrit par: Chercheur Jeudi 07 Juin 2012 à 08h35
Bonne idée à tester, mais...

Moi tout ce que je peux dire c'est:
1) J'ai un testeur TDS et entre avant dynamisation et après dynamisation le nombre de PPM n'a pas varié. si il y a eu variation c'est de moins de 1PPM.
2) J'ai mesuré la masse de l'électrode à la balance de précision au milli gramme près et si il y a eu variation c'est donc de 1 milli gramme maximum aux erreurs de mesure près.

Maintenant il doit y avoir une colloïdation en effet provenant de l'électrode vu l'électrolyse, mais elle n'est pas mesurable avec les appareils que j'ai avec leur niveau de précision. Elle doit donc être ultra minime. On n'a pas les pertes de milli grammes d'électrode mesurées par Violet (car ici la dynamisation est si faible...).

Pour savoir il suffirait de mettre 1PPM d'argent dans le spectro, puis on fait de l'argent colloidal à 1PPM avec la même eau qui sert à dynamiser avec la même électrode d'argent ensuite. Et là on saura si les spectres ont un lien l'un avec l'autre! Je n'ai pas le spectro.

Mais j'ai un argument majeur qui va quand même mettre en l'air instantanément cette bonne idée (même si on peut la tester malgré tout): en mettant l'électrode contenue dans l'eau dynamisée à la Terre, en 3 secondes environ (10 secondes font effet total) le spectre de l'eau redevient celui qu'il était antérieurement à la dynamisation, selon indianajoe.

Donc si c'était des colloïdes d'argent ou autre qui changeaient le spectre ça ne pourrait pas se produire: ils ne s'évacuent pas par une connexion électrique à la Terre. Argument massue si il en faut. C'est ce qui montre que c'est bien un indicateur du traitement énergétique fourni à l'eau plutôt que chimique.

Ecrit par: Gegyx Jeudi 07 Juin 2012 à 10h21
C’est un peu gênant que cette « dynamisation » disparaisse dès un retour à la terre.
Parce que pour la culture des plantes ?… icon_sad.gif
A part un coup de flash au premier contact ?

En labo c’est peut-être différent. Les boîtes d’ensemencements et les jardinières sont plus ou moins isolées du sol, du retour à la « prise de terre ».

Idem pour les manips d’arrosage.
Le récipient ne devrait pas être métallique. Le jardinier avoir des bottes, et ne jamais tremper son doigt dans l’eau… Pas évident que ces précautions n’aient été prises ?

Si, c’est un breuvage bénéfique à l’humain ? Une ingestion par verre d’eau, sur sol non conducteur…

icon_eek.gif

Ecrit par: Chercheur Jeudi 07 Juin 2012 à 14h57
Ce que tu dis a du sens et est une bonne question, mais personne n'a dit encore que ça se dédynamise par contact avec un doigt ou avec n'importe quoi de pas métallique relié à la Terre.

En effet le verre est relié à la Terre, il contient pourtant l'eau. D'accord il a une impédance très haute. Mais le dynamiseur de indianiajoe par exemple ne dédynamise pas l'eau lorsqu'il est coupé, l'électrode restant quand même dedans (car le thyristor de son montage est alors en haute impédance).

L'expérience a été menée en connectant l'électrode de l'eau à la Terre; pas en connectant un gars qui trempe son doigt dans l'eau à la Terre.

Quand cette dernière expérience aura été menée (on trempe le doigt dans l'eau, puis on re-mesure l'eau) il y aura réponse possible à ta question. La réponse est en effet intéressante à attendre.

indianajoe pourra la faire lorsqu'il aura accès à son matériel dans un gros moment. Moi pas avant d'avoir monté un spectro, ce qui est sur les listes d'attente pour les mois à venir (pas de suite question budget). J'ai déjà un montage Violet, un montage Kirlian avec cam et le spectro. ça fait des montages à prévoir et un budget encore plus limité qu'habituellement avec un déménagement en prévision et les frais qui s'en suivent quand on déménage et qu'on est locataire.

Bref si d'autres ne font pas le montage, alors ça n'avancera pas de sitôt.

Ecrit par: quidordyn Jeudi 07 Juin 2012 à 17h36
Bravo , quel travail ... je suis tombé sur une traduction d'un texte à propos de Tesla concernant l'énergie froide et radiante, traduction signée Chercheur, tu dors des fois ? Je décortique la conférence de Violet, c'est mon truc je décortique. A un moment il parle d'une ampoule qui s'allume toute seule pour ainsi dire, il suffit de la toucher avec la langue par exemple, c'est l'exemple qu'il donne ... ça évoque qqchose pour vous ?

Ecrit par: crepator4 Vendredi 08 Juin 2012 à 04h18
Oki icon_wink.gif y'aurais bien des trucs a creuser ,mais apres ,on avance plus à trop chercher la bete ^^

ça rappel bien le "truc" de différents dynamiseur qui conseille de sortir les electrodes avant d'éteindre l'appareil...


J'avais gardé ça en mémoire justement pour l'argent colloidal me disant que ça ne lui ferait pas de mal non plus

Sinon ,je fais rarement des compliments (^^ ) ,mais sacré travail effectivement icon_smile.gif


Ecrit par: Chercheur Vendredi 08 Juin 2012 à 06h44
Merci.

Je reviens sur les bulles sur les électrodes, il y a un truc là aussi.
Hier donc j'ai enlevé les bouteilles qui avaient les électrodes en carbone après 24h. Le plus que j'ai eu c'est genre une vingtaine de bulles sur l'une des deux et 2 ou 3 bulles sur l'autre. Déjà il y a une différence. Celle qui avait une vingtaine de bulle avait aussi une 50 aine de bulles accrochées au verre de la bouteille à la même hauteur.

J'ai super désoxydé les contacts croco, et les électrodes d'argent au point de contact et là j'ai mis à dynamiser depuis hier après midi avec les électrodes en argent. Habituellement les bulles apparaissent au bout de quelques heures. Là je n'ai rien de rien, pas une seule bulle sur aucune électrode.

Donc il y a un facteur extérieur qui fait que parfois ça bulle et parfois ça ne bulle pas. Si c'est bien l'électrolyse, cela signifie que le retour à la Terre est parfois bon et parfois mauvais; pourquoi il varie? Mes bouteilles étaient hier comme aujourd'hui sur la table en bois non dégagée, au même endroit; comme auparavant quand ça bullait.

Est-ce qu'il y a un facteur extérieur astronomique, cosmique, météo qui influe sur la production de ces bulles? Est-ce que comme le suggère Gecko c'est une forme de modification des électrodes, peut être en surface? Est-ce que c'est un signe de non dynamisation de l'eau ou pas? cette dernière question aurait réponse avec la spectro; là je ne peux pas.

Encore des questions... c'est peut être en lien avec le fait que parfois les germinations réagissent positivement et d'autres fois pas ou négativement à l'eau dynamisée, le même facteur?

Ecrit par: gecko Vendredi 08 Juin 2012 à 08h10
Depuis avant hier matin, l'argent s'est remis a buler.

J'ai été deçu par la dynamisation au cuivre.
Je suis revenu au carbone en deuxième bouteille.
Vu que j'ai un gros, je produit 2 bouteilles de 1,5 litre en même temps.

Pour moi, amélioration du gras du ventre. je perds du bide au fur et à mesure, très lentement. ( comme signalé par Violet)
Ma compagne qui n'arrivait pas à prendre du poids et cela durait depuis des mois, à pris très rapidement et de manière globale, proportionnelle.
Ma fille a vu sa peau s'améliorée, sur l'arrière des cuisses. il me semble que ça touche à la gestion de la graisse par le corps.

Un handicapé, qui est un ami, souffrait de douleur intraitable depuis 9 ans et demi, date de l'accident de moto.
Il avait une douleur classée à 8 sur une echelle de 10, en continue.
Rien n'y avait fait.
Ainsi, mais cela peut être correlatif, une infection urinaire avec une vessie de taille triplée, et une urine qui sentait mauvais depuis 9 ans et demi.
Depuis l'eau dynamisée à l'argent, 3 bouteilles de 1,5 litres, 1 verre tout les matins.
La douleur est passée au niveau 6, ce qui est pour lui du jamais vu.
Au niveau de l'urine, il n'y a plus d'odeur nauseabonde.

une autre personne à la prise de l'eau, à vu une infection urinaire disparaitre.

le praticicien qui a une autre dynamiseur (identique à celui que j'ai (clone)), prends un verre d'eau composé d'un peu de 3 eaux, eau à l'argent, au cuivre, au carbone. Il y a une descente de conscience (élevation, ) peu après.

c'est tout pour l'instant.

je ne sais pas s'il y a de l'argent dans l'eau.
Je serais plus enclein à aller vers une vibration de l'argent donnée à l'eau, comme une empreinte, un taux vibratoire.


Ecrit par: Chercheur Vendredi 08 Juin 2012 à 12h49
Voilà des tests! Merci pour les infos. Voilà une belle réponse à mon dernier message.

ça me fait plaisir de voir que tu as fait des tests sur personne. Tu as obtenu de beaux résultats. Moi aussi j'en ai fait, mais rien qui puisse être noté au final de mon côté.

Ma femme et moi on prend de l'eau chaque jour depuis 1 mois et demi, un verre chaque matin à jeûn (ou en cours de journée les rares fois où on a oublié le matin).

De mon côté je n'ai pas perdu de gras, mais j'en aurai bien besoin. Rien à noter. Ma femme a perdu, mais elle fait un régime Weight Watcher depuis plusieurs mois et qu'elle perdait déjà autant avant chaque mois.

Mon fils malade prend l'eau depuis la même durée, son état de santé s'améliore nettement mais il s'améliorait lentement depuis 1 mois et demi avant et il est sous traitement lourd pour ça, et il y a eu un soin énergétique particulier fait peu avant le début de l'amélioration, et ça continue donc là aussi je ne peux rien dire en lien avec l'eau.

La seule personne pour qui on peut dire: je ne fais aucun régime, et je ne prend aucun médicament et je n'ai rien perdu comme masse de graisse.

Peut être bien que ton engin dynamise bien plus que le mien; il faut faire des tests encore.

Essaie des tests sur les germinations, voir si lorsque ça marche (car tu as vu que parfois ça ne donne rien) ça donne plus de résultats que chez moi; en étant dans les mêmes phases lunaires (en supposant que ça soit le facteur extérieur...)

Ecrit par: quidordyn Vendredi 08 Juin 2012 à 13h11
Bon ... salut Indianajoe, y'a un truc que je capte pas sur ton graphique de spectrométrie, c'est quoi en horizontal ? On voit bien que ça décale vers la gauche mais c'est quoi à gauche et c'est quoi à droite ? Il faudrait plus d'explications je pense, pour l'instant moi je ne sais pas bien ce que je regarde.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 08 Juin 2012 à 13h13
Citation (gecko @ Vendredi 08 Juin 2012 à 08h10)
Depuis avant hier matin, l'argent s'est remis a buler.

Je n'ai toujours aucune bulle sur les électrodes d'argent.

Donc le facteur ne serait pas cosmique ou astronomique, mais très local: météo et humidité de l'air peut être. Dans ce dernier cas ça s'expliquerait par l'effet de condensateur qu'a indique indianajoe, si on a un air plus conducteur, ça électrolyse plus.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 08 Juin 2012 à 13h35
Citation (quidordyn @ Vendredi 08 Juin 2012 à 13h11)
Bon ... salut Indianajoe, y'a un truc que je capte pas sur ton graphique de spectrométrie, c'est quoi en horizontal ? On voit bien que ça décale vers la gauche mais c'est quoi à gauche et c'est quoi à droite ? Il faudrait plus d'explications je pense, pour l'instant moi je ne sais pas bien ce que je regarde.

En horizontal sur le graphique, ce sont les longueurs d'onde, c'est l'étalement du spectre.

C'est ce que tu lis sur verticalement sur les 10 petites images qui sont au-dessus du graphique et qui servent à donner le spectre moyen lu (par addition); qui est reporté sur l'axe horizontal.

Habituellement on ne représente pas les spectres ainsi, on met la bande de décomposition spectrale seulement (en couleur ou en niveau de gris) ou on met l'intensité lumineuse (conversion en niveau de gris) de la bande spectrale en ordonnée, longueurs d'ondes en abscisse. La position en abscisse dans la bande indique la fréquence qui est observée.

Lui, a donné l'intensité totale décomposée en RGB car chaque pixel va donner une intensité en Red=Rouge, en Green=Vert et en Blue=Bleu. L'étalement en fréquence fait que d'abord on ne devait avoir que du rouge, puis chacune des couleurs de l'arc-en-ciel, jusqu'au violet seul. Mais comme ces couleurs sont capturées par des pixels R et G et B on a une intensité détectée sur chacun de ces pixels, ce qui correspond à une décomposition de l'intensité totale en intensité sur chaque composante R et G et B.

L'idéal serait d'avoir un capteur en niveau de gris seulement qui fasse seulement une détection de l'intensité lumineuse; et on ne représente que cette intensité totale. Ce n'est pas ce qui se passe ici.

Pour avoir une analyse classique, il faut donc convertir en niveau de gris et ensuite tracer le spectre.

Mais ce qu'il a montre que les composantes d'intensité des pixels de la caméra dans les plus hautes fréquences changent: leur intensité dans les pixels bleus ou vert est absorbée. Cela correspond à un absorption de l'intensité totale des fréquences hautes.
On ne peut pas la représenter comme il faut avec ce seul graphique. Mais on voit ce qui se passe quand même.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 08 Juin 2012 à 18h56
Comme j'ai trouvé un réseau de diffusion à prix très abordable, je vous le mets ici, sur ebay (j'en ai acheté un de chaque à ce prix là):

500 traits/mm:
http://cgi.ebay.fr/Diffraction-Grating-Slide-Linear-500-Lines-mm--/150829767421?pt=UK_Toys_Creative_Educational_RL&hash=item231e279afd

1000 traits/mm:
http://cgi.ebay.fr/Diffraction-Grating-Slide-Linear-1000-Lines-mm--/150829766872?pt=UK_Toys_Creative_Educational_RL&hash=item231e2798d8

Même sans montage complique, avec mon simple appareil photo je pourrai déjà faire faire des choses bricolées, en attendant un budget pour faire ça au propre...

Ecrit par: gecko Dimanche 10 Juin 2012 à 07h40
lancement, d'un nouveau clone dans le Var.
Je n'avais jamais vu ça avant.
1 heure et demi apres le premier demarrage, de l'ordre de 1 millier de très fines bulles sur les 2 bouteilles de 1 litres et demi, avec electrode argent et cuivre.
L'eau utilisée n'eatit pas une eau en bouteille style Moncalm, mais venait d'un adoucisseur "bio" avec filtre à osmose apres installé recemment (en Mars).
J'avais rempli, moi même, les bouteilles à l'eau de l'osmoseur, avant de les mettre à dynamiser.
Je met les photos des que j'arrive à les sortir du telephone.

Ecrit par: gecko Dimanche 10 Juin 2012 à 19h08
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/64597820120609181702.jpg" border="0" alt="Hebergeur d'image" /></a>

Ecrit par: gecko Dimanche 10 Juin 2012 à 19h09
Edit de Chercheur: J'ai réduit ton image car elle était trop grande pour la voir:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=980196Geckominia.jpg

Et voici le lien vers ton image taille réelle que je laisse dans le message:
http://img15.hostingpics.net/pics/64597820120609181702.jpg

Ecrit par: quidordyn Dimanche 10 Juin 2012 à 20h52
Citation (Chercheur @ Vendredi 08 Juin 2012 à 13h35)
Citation (quidordyn @ Vendredi 08 Juin 2012 à 13h11)
Bon ... salut Indianajoe, y'a un truc que je capte pas sur ton graphique de spectrométrie, c'est quoi en horizontal ? On voit bien que ça décale vers la gauche mais c'est quoi à gauche et c'est quoi à droite ? Il faudrait plus d'explications je pense, pour l'instant moi je ne sais pas bien ce que je regarde.

En horizontal sur le graphique, ce sont les longueurs d'onde, c'est l'étalement du spectre.

C'est ce que tu lis sur verticalement sur les 10 petites images qui sont au-dessus du graphique et qui servent à donner le spectre moyen lu (par addition); qui est reporté sur l'axe horizontal.

Etc ...

Je m'excuse mais non.

Indianajoe je pense est très occupé à s'intaller puisqu'il vient d'arriver en France, j'espère qu'on aura l'occasion de se voir et qu'il ne m'en voudras pas, qu'on aura l'occasion de se rentrontrer et de se raconter Auroville, car je vais encore à nouveau endosser le pénible rôle de l'esprit chagrin, rôle que j'ai du m'appliquer déja à moi meme lorsqu'il s'est agit de constater mon erreur d'analyse concernant les signaux que j'avais pris pour des grass harmoniques. Arhhh .. elle m'a tuée Monique. C'est la dure réalité de la science, pauvre petit ego.

Ce qui nous est montré est un histogram RGB. Je pense qu'Indianajoe s'est servi d'un logiciel que l'on doit trouver sur le net assez facilement et qui permet, pour un clichet photo, de représenter la répartition statistique des trois couleurs fondamentales RGB selon le nombre de pixels concernés et selon l'intensité des pixels.

Voila par exemple par ce lien un histogramme RGB : http://www.steves-digicams.com/2008_reviews/pentax_k200d/k200d_play_rgb_histo.jpg

Sur l'échelle horizontale on a la luminosité, à gauche les tons foncés à droite les tons clairs. En vertical le nombre de pixels concernés. Donc ce que l'on peut dire c'est que dans la deuxième série de 10 spots qu'Indiana Joe nous présente on a les tons rouges de forte luminosité qui se sont estompés. C'est aussi un peu le cas pour les tons verts et les bleus.

Et donc ... Conclusion ??

Est ce qu'on est sur que rien n'a bougé entre les deux séries de clichés ? Pas de problème de positionnement qui auraient pu influer sur le contraste ? Ou bien la mise en route du dynamiseur qui aurait induit une légère baisse de tension se traduisant par une diminution de l'intensité maximale ? Par exemples ? La manip est elle répétable ? etc ...

Ecrit par: quidordyn Dimanche 10 Juin 2012 à 21h16
Citation (gecko @ Dimanche 10 Juin 2012 à 07h40)
lancement, d'un nouveau clone dans le Var.

Tu habites dans le var ? Je suis au Thoronet.

Ecrit par: Chercheur Dimanche 10 Juin 2012 à 22h07
Citation (quidordyn @ Dimanche 10 Juin 2012 à 20h52)
Citation (Chercheur @ Vendredi 08 Juin 2012 à 13h35)
Citation (quidordyn @ Vendredi 08 Juin 2012 à 13h11)
Bon ... salut Indianajoe, y'a un truc que je capte pas sur ton graphique de spectrométrie, c'est quoi en horizontal ? On voit bien que ça décale vers la gauche mais c'est quoi à gauche et c'est quoi à droite ? Il faudrait plus d'explications je pense, pour l'instant moi je ne sais pas bien ce que je regarde.

En horizontal sur le graphique, ce sont les longueurs d'onde, c'est l'étalement du spectre.

C'est ce que tu lis sur verticalement sur les 10 petites images qui sont au-dessus du graphique et qui servent à donner le spectre moyen lu (par addition); qui est reporté sur l'axe horizontal.

Etc ...

Je m'excuse mais non.

Indianajoe je pense est très occupé à s'intaller puisqu'il vient d'arriver en France, j'espère qu'on aura l'occasion de se voir et qu'il ne m'en voudras pas, qu'on aura l'occasion de se rentrontrer et de se raconter Auroville, car je vais encore à nouveau endosser le pénible rôle de l'esprit chagrin, rôle que j'ai du m'appliquer déja à moi meme lorsqu'il s'est agit de constater mon erreur d'analyse concernant les signaux que j'avais pris pour des grass harmoniques. Arhhh .. elle m'a tuée Monique. C'est la dure réalité de la science, pauvre petit ego.

Ce qui nous est montré est un histogram RGB. Je pense qu'Indianajoe s'est servi d'un logiciel que l'on doit trouver sur le net assez facilement et qui permet, pour un clichet photo, de représenter la répartition statistique des trois couleurs fondamentales RGB selon le nombre de pixels concernés et selon l'intensité des pixels.

Voila par exemple par ce lien un histogramme RGB : http://www.steves-digicams.com/2008_reviews/pentax_k200d/k200d_play_rgb_histo.jpg

Sur l'échelle horizontale on a la luminosité, à gauche les tons foncés à droite les tons clairs. En vertical le nombre de pixels concernés. Donc ce que l'on peut dire c'est que dans la deuxième série de 10 spots qu'Indiana Joe nous présente on a les tons rouges de forte luminosité qui se sont estompés. C'est aussi un peu le cas pour les tons verts et les bleus.

Et donc ... Conclusion ??

Est ce qu'on est sur que rien n'a bougé entre les deux séries de clichés ? Pas de problème de positionnement qui auraient pu influer sur le contraste ? Ou bien la mise en route du dynamiseur qui aurait induit une légère baisse de tension se traduisant par une diminution de l'intensité maximale ? Par exemples ? La manip est elle répétable ? etc ...

Alors si c'est bien ça ce n'est pas un spectrogramme qu'il a fait. Moi je n'avais pas compris ça du tout, mais ton interprétation peut être tout à fait la bonne.

J'ai fait de la spectro d'analyse d'image astronomique en observatoire avec un spectromètre pro avec caméra ccd refroidie par azote liquide et tout le bazar. Moi ce que j'ai compris était en lien avec ce que je sais du fonctionnement de la spectro, sachant que normalement ça se fait en niveau de gris; pour moi il avait simplement mis les niveaux RGB au lieu du gris car la caméra n'est pas un CCD à niveau de gris tout simplement.

Maintenant si on me dit spectro, je raisonne avec les éléments de la spectro; mais si on me dit spectro et que ce n'est pas une analyse spectro, forcément je ne vais pas comprendre ce qui a été dit.

Attendons la réponse de indianajoe pour savoir ce qu'il en est.

Ecrit par: Chercheur Lundi 11 Juin 2012 à 14h49
Pour continuer sur la cause des bulles dans l'eau, j'ai des éléments de test qui montrent que ce n'est pas la conduction à la Terre qui varie qui est la cause de leur diminution.

En effet comme j'avais hier quelques bulles seulement sur l'électrode en carbone (mais 0 bulle pendant les 4 jours qui précédaient soit sur celle en carbone soit celle en argent) j'ai disposé une feuille de papier d'aluminium autour du bas d'une des bouteilles, que j'ai relié par une pince croco à un fil connecté sur la Terre du secteur.
17h après j'avais toujours quelques bulles sur chacun des deux électrodes; de la bouteille non recouverte d'alu, et de celle recouverte; aucune différence.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=970266alu01.jpg

Quasi aucune bulle (quelques unes) aussi bien sur la bouteille avec alu mise à la Terre (gauche) que sans alu (droite):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=748476alu02.jpg http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=591237alu03.jpg

Hier j'ai démonté l'appareil et vérifié la connexion au condensateur: tout est en parfait état, la connexion n'est pas en cause.

J'ai recommencé la même expérience avec l'électrode en argent dans chaque bouteille, et augmenté le recouvrement extérieur:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=368053alu04.jpg

On est 3h30 après et toujours aucune bulle:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=247776alu05.jpg

A comparer avec les fois où j'avais des centaines de bulles microscopiques (voire bien plus parfois, pas tout pris en photo) collées tout le long de l'électrode, sur les arêtes et les surfaces plates, et des tas de bulles sur la paroi en verre (comme Gecko en fait, peut être un peu moins quand même) dans les semaines précédentes:
user posted image
user posted image

La fois où j'avais inversé le branchement des bornes du condensateur et que ça s'était remis à buller ensuite n'était donc qu'un hasard; car ça ne bullait plus depuis plusieurs jours, puis ça a refait quelques bulles, mais très peu. J'ai inversé la connexion et j'ai eu des bulles ensuite en quantité plus significative. j'avais conclu à l'assymétrie du condensateur.

Mais là en ne changeant rien parfois on n'a plus de bulle pendant une période et ça reprend ensuite (plus de bulle du tout pendant 4 jours après avoir constaté une diminution des bulles en nombre d'abord et là une légère reprise des bulles).

Cela fait penser à un phénomène extérieur variant sur des jours et des jours. Est-ce les phases de la Lune? Je dirai non puisque chez Gecko ça ne fait pas pareil et on a la même Lune en même temps, il a eu plein de bulles sur le dernier essai. Donc j'avais pensé à l'humidité ambiante pour conductivité de l'air avec le retour à la Terre, mais avec le test au papier d'alu ça démonte cette hypothèse.

Donc... mystère!!



Ecrit par: Chercheur Lundi 11 Juin 2012 à 15h27
Aujourd'hui c'était jour de récolte de l'expérience des radis de 18 jours en jardinière.
Vu la tête des tiges longues depuis le début et couchées ensuite sans jamais avoir pu se redresser je n'espérais plus récolter aucune radis.

j'ai eu raison!
Récolte: 0 radis sur 300 plantés, dans aucun bac il n'y a eu de radis.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=440846compare62.jpg

La récolte totale de toutes les jardinières confondues:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=211013compare63.jpg

Les tiges se sont épuisées rapidement à grandir vite et haut, toutes. Puis ensuite elles étaient trop longues et sous leur poids, et avec l'arrosage elles se sont pliées et sont restées ainsi depuis. Les racines en terre ne faisaient que de l'ordre de 2 à 3cm, ridicule.

Donc il y a eu un gros problème sur ces radis. Je pense à un ensoleillement insuffisant, bien qu'ils aient été à côté de la fenêtre.

Stefnou que j'avais contacté il y a quelques temps pour savoir ce qu'avait donné son expérience de radis en jardinière avec l'eau Lavinay m'avait dit qu'ils avaient filé, il n'avait lui aussi eu que des racines.

C'est bien ingrat la culture; même pas un seul petit radis après tous ces efforts et donc aucune comparaison possible avec le test comparatif.

Je pense refaire des radis, mais semés à l'arrache dans chaque jardinière et mettre les jardinières dehors. Et si il pleut, ça pleuvra sur les jardinières toutes en même temps, tant pis.

Ecrit par: gecko Lundi 11 Juin 2012 à 17h14
Les bouteilles dynamisée, je les fait direct dans les bouteilles en plastique. J'utilise les bouteilles de Montcalm.. Donc en conduction ......

Mais j'ai un osmoseur,.... je vais voir si ça change quelque chose, si ça se rapproche de ce que j'ai observé dans les bouteilles dynamisée à l'argent et au cuivre.

Des que le quatrième clone est lancé , je vois comment , il agit.

Ecrit par: Chercheur Mardi 12 Juin 2012 à 18h21
Ce matin, après 24h de dynamisation j'ai constaté qu'aucune des deux bouteilles n'avait de bulle sur les électrodes: ni celle en verre "normale" ni celle enveloppée presque complètement de papier alu et mise à la Terre par une pince croco sur la prise de Terre du secteur.

Donc la mise à la Terre de la bouteille dans le cadre d'un condensateur phase/terre constitué par le verre+l'eau n'est pas la cause des bulles qui apparaissent:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=579849bulles01.jpg

J'ai voulu continuer à tester les hypothèses.

J'ai donc voulu tester l'idée que la surface de l'électrode pouvait s'être recouverte de quelque chose qui faisait obstacle au courant (bien que rien ne soit visible) et aussi l'idée que l'électrode puisse s'être saturée de vibrations et ne peut plus rien retransmettre.

Pour cela j'ai pris une autre électrode d'argent qui n'a servi qu'à produire de l'argent colloïdal et n'a jamais servi une seule fois en dynamisation; et de plus j'ai bien frotté au grattoir l'autre électrode plate en argent qui n'avait pas donné de bulle (ainsi que la nouvelle qui n'avait jamais servi à dynamiser). J'ai lancé la dynamisation à 12h. Là il est 19h et je n'ai toujours strictement aucune bulle sur aucune électrode:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=378232bulles02.jpg

Donc ni l'un ni l'autre n'en sont la cause.

Alors quelle est la cause? Impossible à savoir. Autant j'avais eu quelques bulles sur les électrodes en carbone avant hier, autant là je n'ai rien de rien avec l'argent, ni hier ni aujourd'hui; et ceci depuis plusieurs jours maintenant.

Ecrit par: Chercheur Mardi 12 Juin 2012 à 18h31
Citation (quidordyn @ Dimanche 10 Juin 2012 à 20h52)

Je m'excuse mais non.

Indianajoe je pense est très occupé à s'intaller puisqu'il vient d'arriver en France, j'espère qu'on aura l'occasion de se voir et qu'il ne m'en voudras pas, qu'on aura l'occasion de se rentrontrer et de se raconter Auroville, car je vais encore à nouveau endosser le pénible rôle de l'esprit chagrin, rôle que j'ai du m'appliquer déja à moi meme lorsqu'il s'est agit de constater mon erreur d'analyse concernant les signaux que j'avais pris pour des grass harmoniques. Arhhh .. elle m'a tuée Monique. C'est la dure réalité de la science, pauvre petit ego.

Ce qui nous est montré est un histogram RGB. Je pense qu'Indianajoe s'est servi d'un logiciel que l'on doit trouver sur le net assez facilement et qui permet, pour un clichet photo, de représenter la répartition statistique des trois couleurs fondamentales RGB selon le nombre de pixels concernés et selon l'intensité des pixels.

Voila par exemple par ce lien un histogramme RGB : http://www.steves-digicams.com/2008_reviews/pentax_k200d/k200d_play_rgb_histo.jpg

Sur l'échelle horizontale on a la luminosité, à gauche les tons foncés à droite les tons clairs. En vertical le nombre de pixels concernés. Donc ce que l'on peut dire c'est que dans la deuxième série de 10 spots qu'Indiana Joe nous présente on a les tons rouges de forte luminosité qui se sont estompés. C'est aussi un peu le cas pour les tons verts et les bleus.

Et donc ... Conclusion ??

Est ce qu'on est sur que rien n'a bougé entre les deux séries de clichés ? Pas de problème de positionnement qui auraient pu influer sur le contraste ? Ou bien la mise en route du dynamiseur qui aurait induit une légère baisse de tension se traduisant par une diminution de l'intensité maximale ? Par exemples ? La manip est elle répétable ? etc ...

Comme jel'ai mis précédemment, quand on me montre un graphe spectro, pour moi ça marche comme de la spectro; et donc si indianajoe n'a pas fait une analyse spectro classique ça ne m'a pas effleuré.

Je ne connaissais pas les histogrammes RGB et lorsqu'il a écrit histogramme c'était pour moi une façon mal dite de parler de graphique.


Bon donc pour revenir au sujet, si en effet il n'a pas fait de graphe spectro mais bien l'histogramme RGB que tu as indiqué, ce qui parait très probable au vu des éléments que tu as donné; on ne peut pas analyser la différence en terme de fréquence directement.

Mais ses conclusions restent vraies malgré tout: la composition spectrale de la lumière change en terme de luminosité des trois composantes, et même si on ne peut graduer ça en longueur d'onde on a une modification lisible directement.

Pour aller dans le sens qu'il n'y a pas de souci comme tu le proposes:
Citation
Est ce qu'on est sur que rien n'a bougé entre les deux séries de clichés ? Pas de problème de positionnement qui auraient pu influer sur le contraste ? Ou bien la mise en route du dynamiseur qui aurait induit une légère baisse de tension se traduisant par une diminution de l'intensité maximale ? Par exemples ? La manip est elle répétable ? etc ...


Je te propose une capture de son rapport qui montre l'évolution des mesures prises toutes les 5min lors de la dynamisation, qui montre qu'on a bien une progression d'un phénomène dans le temps et donc pas un artefact de contraste aléatoire ou une valeur systématique par l'allumage du dynamiseur comme tu le suggères.

Vois sa série:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=917705spectro04.jpg

Donc rien d'aléatoire. Et puis c'est reproductible car il a mené des tests sur son dynamiseur et une mélusine en comparatif avec sur des heures de dynamisation (4 jours pour la mélusine et 3h pour son dynamiseur).

Alors ça m'embête qu'on ne puisse rien mesurer en fréquence puisque c'est un histogramme, mais ça reste un moyen de mesure comparatif qui marque la dynamisation au final et reste un outil valable malgré tout.

Quand il sera de retour à un point d'accès à internet il nous développera tout ça!!

Ecrit par: gecko Mardi 12 Juin 2012 à 20h21
Chercheur,
Quelle est la nature de l'eau dans les bouteilles?

Ecrit par: Chercheur Mardi 12 Juin 2012 à 20h39
Citation (gecko @ Mardi 12 Juin 2012 à 20h21)
Chercheur,
Quelle est la nature de l'eau dans les bouteilles?

Dans mes bouteilles de verre pour dynamisation c'est toujours de l'eau de Montcalm qui vient d'une grande bouteille en plastique de 5L d'eau de Montcalm (vendu au magasin bio).

Aussi bien mes expériences avec la cuve Lavinay que le dynamiseur, j'utilise de l'eau de Montcalm tout le temps, depuis des semaines donc.

Mais je ne la laisse pas dans la bouteille en plastique, car j'ai peu que l'électrification provoque une colloïdation du plastique dans l'eau (puisque l'électrode était sensé se désagréger selon Violet, même si je n'ai pas observé ce phénomène); ce qui serait néfaste pour la santé. Donc j'utilise le verre qui est neutre (si ça se désagrège ça fait de la silice, pas mauvais pour l'organisme comme les polymères plastiques)

Ecrit par: gecko Mardi 12 Juin 2012 à 21h26
le dynamiseur galactica (clone) serait beaucoup plus puissant que le Aquadyn bleu,
les données que j'ai sont de 2 h pour 1 litre d'eau en saturation.

Vivement qu'on puisse avoir une evaluation , on sera sûr ( comme tu dis, ne pas ecouter le fabricant, verifier par soi même).

J'ai des bulles dans mes bouteilles.
Moins que la photo, plus grosses.

Ecrit par: buckroger Mardi 12 Juin 2012 à 23h52
J'ai lu vos commentaires avec beaucoup d'intérêt. Pour les bulles, j'avais pensé à une substance quelconque présente sur l'électrode, mais je viens de voir que Chercheur y a songé et apparemment c'est autre chose.
C'est effectivement un comportement identique à celui visible lors d'une électrolyse. S"il existe une différence de potentiel capable d'activer une réaction, ce serait entre l'électrode et quoi?
Mais il n'y a pas toujours différence ou ce second élément n'est pas toujours présent - ou les deux en même temps.

De ce côté, je n'ai jamais observé de bulles, mais je n'utilise pas de sonde argent ou carbone pour l'instant, uniquement inox et cuivre.

A présent, pour le montage du condensateur à cire d'abeille, quelques photos et explications - pour ceux qui voudraient se lancer icon_smile.gif

Comme je n'avais aucune boite valable sous la main, et que finalement je ne voulais pas de plastique, j'ai confectionné grossièrement une boite avec du plancher de récupération. Ici colle+clous. Un rapide test d'étanchéité à l'eau et on colmate avec quelques trais de colle. Le but est que la boite tienne un minimum de temps jusqu'à ce que la cire soit figée, soit 10-15 minutes, ensuite l'étanchéité n'a plus trop d'importance. La cire risque fort d'ailleurs de se rétracter par la suite - on verra bien.

user posted image

user posted image

Pour les radiateurs (même si le nom ne représente pas leur usage, c'est parlant), les tubes ont été entaillés sur les 2/3 de la section avec une petite scie à métaux de 0,6mm pour que les plaquettes viennent ensuite s'y coincer et assurer un contact valable - sans soudure. Ici il est important quand on est bricoleur du dimanche comme moi, de bien scier verticalement et perpendiculairement à l'axe du tube pour que l'orientation des plaquettes soit bonne.
J'ai tout de même utilisé quelques points de colle dite pour métal (mais franchement pas terrible) pour consolider la mise en place.

J'ai découpé 16 plaquettes de 10cm x 8cm x 0,6cm et ces 4 tubes de 8mm x 56mm. Je tenais à n'avoir que du cuivre dans le système.

user posted image

Les plaquettes sont espacées de plus ou moins 5,5-5,7mm, ce qui laissera un espacement intra-plaque de 5,6-0,6/2 soit 2,5mm - on rejoint les valeurs données par Violet.

user posted image

user posted image

Pour assurer un contact avec les radiateurs, j'avais tout d'abord essayé de souder un fil de cuivre sur l'un des tubes, mais même après avoir nettoyé les surfaces, impossible à faire tenir. J'ai donc opté pour une courte vis passée dans un trou du tube (foret de 3mm).

user posted image

J'ai placé ensuite les deux radiateurs sur un morceau de collant double face pour assurer la mise en place et l"espacement entre plaques.

user posted image

Le montage est dans la boite - ici un ajustement est encore nécessaire pour que les plaques soient bien parallèles entre elles (petite cale ou maintient par le fil de cuivre) avant de couler la cire et en n'oubliant pas un contrôle à l'ohmètre des contacts plaques et de l'absence de contact entre radiateurs au préalable.

user posted image

En terme de capacité, on devrait se situer aux alentours de 67pF (pour 35pF si le diélectrique était de l'air).

La cire, ce sera pour demain!

Ecrit par: gecko Mercredi 13 Juin 2012 à 08h28
Buckroger, dans les clones, la donnée pour le condensateur à la cire d'abeille est de 5 nF

La tu indiques 67 pF?

le pico , c'est mille fois plus petit que le nano, tu le sais. ????

dans les ainsi dynamiseur en provenance d'inde , le condensateur etait de 2.75 nF, et considerer comme insuffisant.

N'oublie pas d'utiliser une cire d'abeille bio n'ayant pas depassé 55°, et coule toi même en surveillant la temperature au thermometre pour ne jamais depasser 55°.

C'est ultra important.

Ecrit par: gecko Mercredi 13 Juin 2012 à 13h02
ce qui vaudrait le coup c'est de dtnamisée la cire avant de la couler.

soit avec un lakhovsky, soit avec un holo electron, soit avec un autre dynamiseur en trempant d'electrode dans la cire maintenue a moins de 55°.

Je sais maintenant que tout est prés , tu dois être pressé de couler ton condensateur.

Ecrit par: buckroger Mercredi 13 Juin 2012 à 22h35
Gecko le soucis c'est que si on veut respecter a la fois la note du brevet Violet qui indique un espacement de 2 a 3 mm entre les plaque et une capacite de 5nf, il faut un condo tres grand!
Et je n'ai pas ce qu'il faut sous la main.

Mais ce qui me va bien, c'est que mon premier condo est de l'ordre de 5nf avec un espacement de 0,5mm. Je pourrai peut-etre comparer valablement un jour, avec un spectrometre qui sait!...
icon_confused.gif

Pour la temperature, c'est un vrai defi. Je viens de couler la cire sans la faire bouillir bien entendu, j'ai mesure au thermometre de cuisine, mais malheureusement gradue jusqu'a 50 degres. Et je suis passe au-dela...

Je veux bien encore comprendre que comme pour l'eau, une temperature trop elevee comme les 65 degres, va venir denaturer la substance. C'est un parametre qu'il ne faut pas ignorer certainement. En attendant, je vais faire des essais avec ce que j'ai maintenant et on en fera d'autres par la suite.

Le point de fusion de la cire selon diverses sources sur internet est de 63 degres. Etonnant que cela soit si proche de la temperature critique pour l'esprit de l'eau.

J'ai du reprendre de la cire du premier condo pour terminer ce dernier et j'en ai profite pour le placer dans une boite plastique plus adaptee.

Je pense utiliser un voltage plus important pour les tests. J'ai encore un transfo 220-110 que je vais rehabiliter. Je ferai passer l'eau au travers du champ magnetique avec le condo beewax et le cv a air variable en parrallele. Et sur le papier, je serai assez proche du montage Violet.
Il me manque encore des sondes carbone et argent pour completer.

J'ai aussi commande des diffuseurs 500 et 1000 raies par mm - merci a Chercheur pour ces infos - c'est vraiment un domaine qu'il faut explorer pour en apprendre plus sur ces phenomenes!



Ecrit par: Chercheur Jeudi 14 Juin 2012 à 11h13
Je viens de recevoir mes réseaux de diffraction en transmission à bas prix provenant d'Angleterre, en 500traits/mm et 1000traits/mm.

Voilà ce que j'obtiens en prenant en photo l'ampoule du couloir avec l'appareil photo numérique collé contre la diapo (ou objectif pas loin de la diapo):

500 traits/:

Ici on voit l'ordre 1 à droite et l'ordre -1 à gauche
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=683670spectro05.jpg


J'ai changé l'angle de prise de vue pour voir l'ordre 2 à droite en plus de l'ordre 1 (plus on va dans les ordres grands, et plus c'est étalé, donc lecture plus fine, mais moins c'est lumineux, et de plus les ordres finissent pas se chevaucher les uns les autres avec des étalements trop grands, et on ne peut plus rien exploiter. Ici ça va encore à l'ordre 2 jusqu'au début du rouge, mais j'ai coupé après le rouge car ça se mélange avec le bleu de l'ordre 3 (faisant une sorte de violet):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=357955spectro06.jpg

1000 traits/mm:

Etalement plus grand à l'ordre 1 seulement ici
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=840017spectro08.jpg

Comparaison, photos prises à la même distance, même résolution de l'appareil photo, avec l'ordre 1 en 500traits/mm et 1000traits/mm:
500 tt/mm:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=168607spectro09.jpg
1000 tt/mm
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=877835spectro10.jpg

Ecrit par: Chercheur Jeudi 14 Juin 2012 à 13h51
Un exemple de traitement de spectre pour une lampe à LED. j'ai mis la lampe en décalé par rapport à l'appareil photo, avec une feuille blanche unie en vue de fond. J'ai pris la photo avec l'appareil posé sur des livres pour faire socle.

Voilà les photos, avec le réseau à 1000traits/mm:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=130756sortie00.jpg

J'ai refait la même photo avec l'appareil photo mis en mode noir et blanc (sinon on peut convertir l'image prise):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=175370sortie01.jpg

Puis utilisation du logiciel IRIS (gratuit), avec la fonction "soustraction du ciel d'un spectre 2D" afin de soustraire l'image de fond grisée correspondant à l'illumination de la feuille blanche:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=203865sortie02.jpg

Normalement pour faire un vrai bon travail propre, il faut bien plus que cela, il faut faire des dark, flat et offset (c'est de la technique de traitement) mais là ça suffira pour un essai.

Puis je demande d'additionner par colonne les valeurs des pixels de l'image:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=158522sortie03.jpg

Avec un logiciel je fais tracer le spectre obtenu (l'étalonnage en longueur d'onde en abscisse est totalement bidon, j'ai mis n'importe quoi, mais en prenant en photo une lampe néon dont certaines raies sont connues, le programme utilisé permet d'avoir un étalonnage en longueur d'onde vraie!):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=680076sortie04.jpg

Le programme utilisé (gratuit):
http://philippe.boeuf.pagesperso-orange.fr/robert/softs/spectrophoto.zip

Ceci n'est qu'un test, mais en mettant ça en forme correcte dans une boite je devrais pouvoir obtenir des spectres de l'eau dynamisée, avec un peu d'efforts.

Ecrit par: quidordyn Jeudi 14 Juin 2012 à 17h33
Citation (buckroger @ Mardi 12 Juin 2012 à 23h52)
... Les plaquettes sont espacées de plus ou moins 5,5-5,7mm, ce qui laissera un espacement intra-plaque de 5,6-0,6/2 soit 2,5mm - on rejoint les valeurs données par Violet ...


Concernant les condensateur que tu fabriques BuckRoger, c'est du beau boulot mais est ce que tu ne te donnes pas du mal pour pas grand chose ... je ne sais pas ce que dit Violet ni d'ou tu tiens les cotes que tu indiques mais la valeur d'un condo c'est inversement proportionnel à l'espace entre les plaques, enfin sans doute tu le sais déja je m'excuse en ce cas de le rappeler.

C = e0er x S / d

Donc tu indique 67pF ... la route est encore longue !

Pourquoi ne pas tenter au contraire de réduire au maximum l'écart entre les plaques ?

Moi j'imagine un process sandwich :

Si on veut assembler par coulée de cire on pourrait mettre la cire entre deux plaques de cuivre puis mettre en chauffe et en pression perpendiculaire plane. Il faudrait une sorte de trame à placer entre les deux plaques de cuivre afin d'empecher ces deux plaques de se toucher tandis qu'on les rapprochent l'une de l'autre. Cette trame pourrait etre un filet en plastique rouge comme on en voit pour les petits sacs à patates, ou un truc genre comme ça. Il faudrait aussi prévoir un moyen pour que la cire liquide puisse s'échapper afin que les deux plaques puissent etre rapprochées et qu'il n'y ai pas d'air, mais sans se toucher grace à la trame, peut etre faudrait il envisager que ces plaques de cuivres soient percées de trous, une grille de cuivre ferait l'affaire même si ça se trouve. Ensuite une fois refroidi l'assemblage pourrait etre découpé en plus petits éléments afin de les recombiner en colonne plutot qu'en surface.

Il faudrait envisager une autre facon de faire si l'on ne souhaite pas faire fondre la cire, puisqu'il paraitrait que ce pourrait etre important de ne pas faire fondre la cire à 65 degrés. On peut obtenir de fines tranches de cire planes en utilisant un fil chauffant, c'est utilisé dans l'industrie je sais plus pour quoi et dans ce cas la cire n'est pas fondue sauf sur la surface.

Ce sont des idées ...

Ecrit par: buckroger Jeudi 14 Juin 2012 à 20h46
Merci pour ces idées quidordyn mais je vais rappeler mon cheminement:
j'ai déjà réalisé un condensateur à cire à faible écartement (0,5mm) de taille approx. 12cm x 10cm x 2cm en aluminium et en relisant les notes du brevet de Violet, je vois qu'il parle d'espacements de 2 à 3mm entre plaques.

D'ou l'idée suivante de fabriquer un modèle de ce genre, mais évidement de plus petite capacité électrique.

Perso, j'ai l'intuition que l'accroissement de la capacité doit essentiellement jouer sur la durée du traitement à résultat équivalent - mais que l'épaisseur de la cire peut apporter par contre plus ou autre chose en terme de génération de signaux intéressants. Mais c'est une simple supposition.

Je suis impatient d'essayer la spectrométrie. Je vois que le résultat est déjà visible Chercheur, c'est très encourageant. Je ne sais pas quel type d'appareil tu utilises, mais je pense qu'il faudra bien veiller à certains paramètres de la prise de vue: la mise au point bien entendu, la balance des blancs et l'ouverture.

Sur les photos, je vois que c'est légèrement surexposé, vu le trais blanc au centre du spectre, peut-être voir pour fermer d'une ouverture ou deux et pour la balance, selon l'appareil, prendre une feuille de papier gris neutre ou blanc en référence pour un travail sur PC ensuite, ou mieux une prise en format RAW pour les reflex.

Ce sera intéressant de comparer les paramètres photo par la suite.

Je viens de retrouver un bon transfo 220- sortie 36-65 par pas de 5v qui est en fonction maintenant avec une tension de 40v en sortie sur les deux condos en parallèle. Je vais voir pour une sèrie d'essais sur les radis.

Ma fille suit justement des cours sur la biophysique et je vais essayer de comprendre un peu mieux le jeu des électrons sur leurs couches... icon_confused.gif

Ecrit par: Chercheur Jeudi 14 Juin 2012 à 21h26
Oui buckroger, le test précédent de spectro était fait au grand jour sur une feuille de papier qui servait d'écran avec la lumière ambiante.

Là j'ai fait un montage bricolé un peu plus propre. Ce n'est pas en chambre noire mais ce que j'ai est correct. Pas d'écran, on est en prise directe de la bande spectro. Et là j'ai analysé de vrais échantillons, de l'eau dynamisée Auroville Aquadyn, de l'eau neutre et de l'eau dynamisée Lavinay.

Le montage bricolé:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=135651montage.jpg
L'ampoule utilisé est une ampoule halogène.

J'ai utilisé le réseau à 500 traits/mm dans ce montage.

Courbe spectro eau dynamisée Auroville Aquadyn, électrode au carbone, le 11/06/2012 pendant 25, quelques rares bulles étaient apparues sur l'électrode:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=323958extraitauca.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=888102aucafinal.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=883951aucahalocourbe.jpg

Eau neutre:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=113682extraitne.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=111819nefinal.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=427110nehalocourbe.jpg

Dans les deux cas c'est le même temps d'exposition (de 1/15s), même ouverture et surtout le spectre démarre bien centré à l'ordre zéro, donc si les graduations en abscisse ont des valeurs arbitraires, elles ont exactement la même référence dans les deux courbes. On voit qu'on a les mêmes spectres, aucune différence perceptible.

Eau Lavinay flashée pendant 2h juste avant la mesure (cela faisait 5 jours qu'il n'y avait plus eu aucun flashage dedans):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=625578extraitlavinay130.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=988231lavinay130final.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=993385lavinay130halocourbe.jpg

Eau neutre:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=372870extraitneutre130.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=832617neutre130final.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=736100neutre130halocourbe.jpg

Dans les deux cas c'est le même temps d'exposition (de 1/30s), même ouverture et surtout le spectre démarre bien centré à l'ordre zéro, donc si les graduations en abscisse ont des valeurs arbitraires, elles ont exactement la même référence dans les deux courbes.

On voit ici une différence: l'eau dynamisée Lavinay a absorbé les longueurs d'onde les plus courtes du spectre (ici en graduation arbitraire de 750 à 800 on n'a rien sur l'eau Lavinay alors qu'on a du spectre sur l'eau neutre). La conclusion revient à ce qu'avait obtenu indianajoe: absorption de fréquences plus hautes par l'eau dynamisée.

Ceci montre aussi qu'aucune marqua de dynamisation n'est détectable sur l'eau dynamisée Auroville Aquadyn.

Il faut faire ces tests dans le noir complet pour la prise de vue et normaliser l'éclairage, mais pour chaque prise de vue comparative, la lumière était positionnée au même endroit, rien n'a été bougé.

PS: sur les courbes je n'affiche que la partie du spectre d'ordre 1, je n'ai pas déplacé les abscisses jusqu'à pouvoir voir l'ordre 0 ni ce qui est entre l'ordre 0 et l'ordre 1.

Ecrit par: Biganos Jeudi 14 Juin 2012 à 23h47
Bonjour

Citation (buckroger @ Mercredi 13 Juin 2012 à 22h35)
Pour la temperature, c'est un vrai defi.  Je viens de couler la cire sans la faire bouillir bien entendu, j'ai mesure au thermometre de cuisine, mais malheureusement gradue jusqu'a 50 degres.  Et je suis passe au-dela...

Je veux bien encore comprendre que comme pour l'eau, une temperature trop elevee comme les 65 degres, va venir denaturer la substance.  C'est un parametre qu'il ne faut pas ignorer certainement.

Citation (quidordyn @ Jeudi 14 Juin 2012 à 17h33)
Il faudrait envisager une autre facon de faire si l'on ne souhaite pas faire fondre la cire, puisqu'il paraitrait que ce pourrait etre important de ne pas faire fondre la cire à 65 degrés. On peut obtenir de fines tranches de cire planes en utilisant un fil chauffant, c'est utilisé dans l'industrie je sais plus pour quoi et dans ce cas la cire n'est pas fondue sauf sur la surface.

Question idiote : pourquoi chauffer la cire puisqu'elle peut être diluée à froid dans de l'essence de thérébentine ?
Quand l'essence de thérébentine sera évaporée il restera une couche de cire et les plaquettes pourront être empilées pour former le condensateur.

icon_coucou.gif

Ecrit par: buckroger Vendredi 15 Juin 2012 à 07h13
Ok pour les resultats photo, c'est deja extraordinaire d'arriver a un resultat avec de petits moyens.

Je pense qu'il faut trouver un recipient a parois parallele pour eviter les deformations dues a la courbure du verre.

Je n'ai pas trop le temps ce matin, mais je voulais vous donner quelques liens pour aller a la peche aux infos

Ici un document publicitaire sur le oly-din mais qui reprend des passages de livres de J.Pagot
Ou il parle d'effet catalyse, lorsqu'une reaction s'opere avec un seul element - en apparence.
Cela m'a fait penser aux bulles sur l'electrode. Je vais essayer de me procurer ces livres.

http://eau-alternative.com/documents/Explications%20OLI-DYN%20-%20J.PAGOT%20&%20M.pdf

Le site via lequel j'ai pu trouver des doc interessantes sur l'eau ou la spectrometrie, la biophysique molleculaire... Faites une recherche et telechargez!

http://www.rechercher.me


Ecrit par: gecko Vendredi 15 Juin 2012 à 08h28
J'ai eu des infos à la source, hier.

La température pour la cire est de 70°, 75° max ( se tenir a 70, on peut glisser un peu, mais ne pas depasser 75°C)

donc beaucoup plus que ce que j'avais compris ( le 55°, c'est pour l'eau, voir en dessous)

L'eau dynamisée : perd ses capcité si on la met en contact avec du metal.

elle perd ses capacités en dessous de 4° ( attention les frigos) et au dessus de 55°



Ecrit par: gecko Vendredi 15 Juin 2012 à 08h59

Il faut trouver des feuilles cuivre tres fine en 1 metre de long.

sur ebay, il doit y en avoir.
Il y avait un vendeur en slovaquie

Buckroger, passe sur le condensateur enroulé tres fin.
Tu fais fausse route là.
c'est magnifique, mais totallement inefficace.


Ecrit par: Chercheur Vendredi 15 Juin 2012 à 10h25
Citation (buckroger @ Vendredi 15 Juin 2012 à 07h13)
Ok pour les resultats photo, c'est deja extraordinaire d'arriver a un resultat avec de petits moyens.

Je pense qu'il faut trouver un recipient a parois parallele pour eviter les deformations dues a la courbure du verre.

Oui tu as parfaitement raison, il faut un récipient à parois planes, c'est ce que j'ai cherché avant de faire ma manip, j'ai fouillé dans le supermarché au rayon verre près de chez moi mais je n'ai pas trouvé.

Il faudrait même du quartz pour absorber le moins de fréquences visibles possibles. ça se vend des cuves à face carré en quartz spécial spectro chez jeulin, j'avais déjà vu. Mais pas investi pour le moment.

De toute façon là c'est vraiment un premier aperçu. Par exemple ma fente est une simple fente au cutter dans du carton, ce qui fait des bords pas nets et rectilignes qui diffusent; puis la source lumineuse est trop puissante, il faut limiter la zone de sortie de lumière, et puis il faut un intérieur du tube qui ne réfléchisse pas la lumière, ça fait de la luminosité parasite, et puis tout devrait être au noir, etc.

Bref il y a plein de choses à revoir pour avoir un résultat plus exploitable. Disons qu'un premier aperçu a été fait; et c'est possible avec un peu d'efforts d'avoir un truc propre.

Le souci principal c'est un bon capteur. Il faut du CCD pour le bruit thermique qui est bas, et avec une bonne sensibilité. Il existe un type de webcam qui fait ça, utilisé par les astronomes amateurs: Philips ToUCam Pro II ou PCVC 840K qui ne se fait plus mais se vend seulement en occasion sur le bon coin ou ebay par exemple. ça fait 1 semaine que je suis à la recherche et là ça y est, on va m'en envoyer une pour 15€ tout compris.

Avec je peux prendre des vidéos en haute qualité de sensibilité et sans bruit thermique notable (pas de pixel "chaud" qui perturbe la vie) en 640x480. Je mettrai ça derrière le réseau.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 15 Juin 2012 à 10h28
Citation (gecko @ Vendredi 15 Juin 2012 à 08h59)
Il faut trouver des feuilles cuivre tres fine en 1 metre de long.

sur ebay, il doit y en avoir.
Il y avait un vendeur en slovaquie

Buckroger, passe sur le condensateur enroulé tres fin.
Tu fais fausse route là.
c'est magnifique, mais totallement inefficace.

Il cherche à reproduire Violet selon son brevet; pas de fausse route.
Violet indique des plaques espacées de 2 à 3mm. Son condensateur avait donc une faible capacité.

Ce n'est ni de l'Aquadyn ni de l'Aquadas ici; mais du Violet brevet original. C'est important à faire pour comparer avec toutes les déviations indiennes du procédé Violet pour savoir ce qui sera le plus efficace vraiment.

Moi j'encourage Buckroger au contraire, il adopte la bonne technique: repo de l'original selon ses specifs originales; et on verra ce que ça donne avec tous les autres trucs qui se sont éloignés des origines. C'est important à faire.

Ecrit par: Chercheur Vendredi 15 Juin 2012 à 11h11
Une autre mesure effectuée ce matin, lumières parasites atténuées sur l'appareil photo par un cache textile et réseau à 1000 traits/mm utilisé.

Bilan avec 3 eaux utilisées:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=918850bilan.jpg

On observe ici qu'il n'y a strictement aucune différence sur les bandes absorbées. Ce qui paraissait absorbé hier sur les longueurs d'onde courte devait être à la limite de sensibilité de l'appareil.

Donc il faut un appareil plus sensible, mais surtout faire un bon traitement spectro (pour le moment il est très simplifié, j'enlève le fond ambiant et je fais faire l'addition des colonnes!)

Ecrit par: crepator4 Vendredi 15 Juin 2012 à 16h02
Citation

Ici un document publicitaire sur le oly-din mais qui reprend des passages de livres de J.Pagot
Ou il parle d'effet catalyse, lorsqu'une reaction s'opere avec un seul element - en apparence.
Cela m'a fait penser aux bulles sur l'electrode. Je vais essayer de me procurer ces livres.


J'ai commandé le dernier je crois sur la ferme Paula (ou un truc du genre ) en début de semaine ,je l'attends ,on le trouve mais un peu cher sinon

Je scanne rarement les bouquins pour ne pas les abimer ,mais s'il y'a du passage interressant j'essaierais de résumer icon_smile.gif

Edit:
A apparemment ils en ont un de plus ,mais c'est peut etre un bug d'inventaire ,parce que lors de ma commande il marquait bien stock épuisé

http://www.lafermedepaula.com/boutique/cd-livres-9/le-laboratoire-le-caractere-philosophique-114.html

Ecrit par: Chercheur Vendredi 15 Juin 2012 à 21h45
J'ai passé une bonne partie de la journée à travailler sur un montage propre et précis du spectro, montage que voici:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=938477montage01.jpghttp://www.hostingpics.net/viewer.php?id=934038montage02.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=229262montage03.jpg

Après mon montage, très grosse déception à cause d'un point précis qui met tout en l'air. J'avais passé l'intérieur en entier du tube PVC à la peinture noire mate que j'avais acheté pour les expériences d'optique sur l'orgone; afin de limiter les réflexions lumineuses que j'avais sur le tube PVC auparavant.

Et bien là j'ai des réflexions qui sont encore 10 fois plus intenses, ce qui fait que ça crée une luminosité intérieure qui elle-même provoque de la diffraction en tous sens sur le réseau. Au final je ne peux même plus lire de spectre, j'ai un truc 100 fois plus pourri qu'avec le montage bricolé version d'hier.

La seule solution: tout redéfaire (tout est collé, ajusté, calefeutré, etc) et déchirer les papiers faits sur mesure de cache diapo, sertisseur des lames de rasoir espacées au 1/10 etc bref tout casser pour tenter de repeindre l'intérieur du tube avec de toute façon une peinture que je n'ai pas et ne connais pas qui empêcherai la réflexion lumineuse.

Donc bien dommage, je suis assez décourage d'avoir passé ma journée pour rien et de devoir repartir à zéro.

Ecrit par: gecko Vendredi 15 Juin 2012 à 22h58
j'ai pris le dernier livre signalé par Crepator

Ecrit par: Chercheur Samedi 16 Juin 2012 à 08h43
Citation (gecko @ Vendredi 15 Juin 2012 à 22h58)
j'ai pris le dernier livre signalé par Crepator

Dites-nous si il y a des choses intéressantes sur la dynamisation de l'eau!

Ecrit par: Chercheur Samedi 16 Juin 2012 à 08h55
Hier soir avant de me coucher, je me suis dit pour essayer de rattraper le coup sans tout défaire, que je pourrai insérer un pavé en papier canson noir dans le tube PVC, qu'avec un peu de chance ça allait réfléchir moins la lumière.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=165846tubepave.jpg

J'ai fait ça ce matin et en effet ça a limité la catastrophe. J'avais encore de la réflexion sur le haut et le bas du pavé canson inséré, car la fente fait toute la hauteur du tube= hauteur de la diapo réseau.

Donc j'ai placé des scotchs noirs sur l'extérieur de la fente, sur les lames de rasoir, pour diminuer la hauteur. Au final les réflexions internes sont très très amoindries et ne provoquent plus de parasite visibles.

J'ai quand même noté que le verre du tube à essai provoque une diffraction très importante, au point que je ne peux plus discerner du tout de spectre en enlevant le tube à essai, tout est ajusté par rapport à ce tube, sinon il faut bouger la source lumineuse, la décentrer un peu, l'appareil photo aussi, etc.

En fin de compte j'ai obtenu un résultat plutôt de qualité, le coup a bien été rattrapé.
Voici ce que ça donne avec le réseau en 1000 traits/mm (photos à 1/15s d'obturation, focale f=2,icon_cool.gif

Eau de Montcalm neutre, non dynamisée (photo recadrée pour démarrer au centre de l'ordre 0, la fente centrale):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=673287webneutre04.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=328098spectreneutrecourbe.jpg

Eau de Montcalm dynamisée Lavinay pendant de nombreuses heures toute la journée d'hier, dynamisée (photo recadrée pour démarrer au centre de l'ordre 0, la fente centrale):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=525645weblavinay04.jpg

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=596672spectrelavinaycourbe.jpg

On note que la luminosité est moins importante sur tout le spectre Lavinay (pourquoi est-ce un peu moins lumineux, cela provient de la position du tube à essai qui diffracte la lumière entrante, selon comment il est positionné d'une fois sur l'autre, ça va diffracter plus ou moins de rayon de la source), mais par contre aucune différence sur le fait d'absorber complètement une gamme de fréquence en particulier.

Voici la différence entre intensité du Lavinay et du Neutre. Plus on va vers le haut en ordonnée, et plus le Lavinay absorbe la fréquence par rapport au neutre et inversement. On voit une absorption sur toute la bande, légère. Le zéro correspond à la ligne de hauteur milieu:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=299692compareLavinayneutre.jpg

A priori aucune différence, mais je note que la courbure du tube à essai provoque une différence selon positionnement d'une fois sur l'autre, bien qu'il y ait un calage et qu'il faudrait donc vraiment une cuve à paroi plane parallèle pour avoir des comparaisons en intensité d'une fois sur l'autre qui soient correctes!

Ecrit par: Chercheur Samedi 16 Juin 2012 à 09h47
Autre essai: (réseau 1000 taits/mm)

Eau de Montcalm neutre:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=548238webneutre5.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=798257spectreneutre5courbe.jpg

Eau de Montcalm dynamisée Lavinay avec beaucoup de menthe à l'eau additonnée dedans:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=727071weblavinaymenthe05.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=910588spectrelavinaymenthe5courbe.jpg

Eau de Montcalm dynamisée Auroville/Aquadyn électrode carbone (avec bulles):
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=338369webauroville05.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=117844spectreauroville5courbe.jpg

Je n'ai pas déplacé la position de l'appareil photo, ni la position ni la puissance d'alimentation lumineuse mais on observe que l'eau dynamisée Auroville diffuse ici une intensité de spectre supérieure pour les couleurs du vert au rouge, ça se voit sur la photo spectro couleur et sur la courbe. Mais évidemment comme je l'ai dit, j'ai dû enlever et remettre le tube à essai pour ces manips.

On note que pour la menthe à l'eau on a bien absorption des longueurs d'ondes du rouge.

Photo du tube menthe à l'eau contre tube Auroville:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=198892tubeessai.jpg

Le programme de tracé de spectre utilisé est fait pour tracer l'absorbance d'une solution donnée par rapport au solvant, donc faire la soustraction entre l'intensité observée avec la solution par rapport au solvant.

J'ai paramétré comme solvant l'eau neutre et comme solution ou bien la menthe à l'eau Lavinay ou bien l'eau dynamisée d'Auroville. Une valeur au-dessus de l'axe des ordonnée indique une plus grande absorption que l'eau "neutre", en-dessous, elle indique une moins grande absorption que l'eau "neutre".
C'est cet outil qui permet de vraiment comparer l'eau dynamisée avec l'eau neutre, mais pour cela il faut être sûr d'être dans les mêmes conditions. Donc fixer l'appareil photo sut socle et le caler en position d'où il ne bouge pas (mais là j'avais fait attention), la source lumineuse aussi, mais comme je le soulignais, la cuve à essai doit avoir des faces planes pour que la position ne change pas l'inclinaison des rayons à la sortie; donc on ne peut rien affirmer.

Voilà tout de même les résultats:
Menthe à l'eau Lavinay vs eau neutre:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=630386comparementheneutre.jpg

Eau Auroville vs eau neutre:
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=737872compareaurovilleneutre.jpg

Ecrit par: Chercheur Samedi 16 Juin 2012 à 10h07
Ces premières expériences étant faites, j'en retire certains éléments:

Papier pour colmater l'intérieur
Fente vraiment pas très haute
Nécessité d'une cuvette d'analyse plane
Raccourcir nettement la profondeur entre fente et réseau pour pouvoir avoir facilement l'ordre 0 et l'ordre 1 en vue

Au final le montage adéquat est celui qui était proposé par le concepteur du programme que j'utilise pour le tracé:
http://philippe.boeuf.pagesperso-orange.fr/robert/astronomie/spectrophoto.htm

Donc je ferai ce montage là avec la webcam que j'attends de recevoir.

Ecrit par: buckroger Samedi 16 Juin 2012 à 10h24
Pas cher pour 25 euros le bouquin de Pagot
Je l'ai vu jusqu'ici a 90-100 euros!

Oui je reste sur l'idee de refaire le brevet Violet tel quel avec les infos que l'on connait.
Ensuite on pourra voir avec d'autres evolutions comme le filtre roule.

Je vais chercher de mon cote pour un recipient a parois paralleles.

Si quelqu'un revend son livre Pagot, ca m'interesse! icon_lol.gif