chercheursduvrai.fr

Pages: (3) [1] 2 3  ( Aller vers premier message non lu )

> *Louis Boutard: discussions -zone privée-
Ecrit le: Vendredi 15 Octobre 2010 à 08h03 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1753
Membre n°: 291
Inscrit le: 13/06/2007



Bonjour,

Gegyx, je vois, ou je suppose vu ton enthousiasme et ta nuit blanche que tu souhaites éventuellement faire le rhombe en bois !
L’idéal serait de me prévenir, car dans le rhombe en résine c’est une roue de secours qui n’est par parfaite, et qui représente environ 4/5 heures si tout va bien.
Et comme j’ai bien d’autres choses à faire ce week-end, prévenez-moi
Par contre ton schéma est parfait !

A++
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 15 Octobre 2010 à 09h16 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 2064
Membre n°: 275
Inscrit le: 11/06/2007



Tu sais si je le fais, ce sera en plus de 4, 5 H… Ce ne sera pas ce WE, mais bien plus loin.
De plus j’aime bien savoir tous les détails désirés, avant de faire un truc pour rien.
Par exemple, est-ce qu’il ne faudrait pas, plus tard, le strier en spirale, afin que le fil tienne dans le sillon.
Mais là il faut calculer le « pas », selon le nb de spires prévues et le sens de rotation, (si c’est possible au tour en oblique), etc…

Le problème, à la perceuse, c’est que quand le cône est fini, l’attache du bout est coupée, et on ne peut plus le tourner de nouveau pour perfectionner quelque chose.
Ou alors si c’est possible de faire des trous axiaux, afin de mettre des axes métalliques qu’on retirera ensuite et remplacera à la fin par une cheville bois, mais l’hétérogénéité de l’ensemble est peut être préjudiciable ?
Mais toi tes moules-cônes (pas à la vanille ceux-là), tu les fais comment ?

(Maintenant je te dis franchement que je n’ai pas encore saisi, « l’utilité » de cette fabrication, si c’est juste un prototype pour confirmer une expérience de L. Boutard, ou si cela permet de déjouer le magnétisme dans un montage prévu à venir.)
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Vendredi 15 Octobre 2010 à 11h29 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1753
Membre n°: 291
Inscrit le: 13/06/2007



Salut Gegyx,

Je vais ramener les bonnes dimensions sur ce post, enfin, celles souhaitées par Chercheur compte tenu des longueurs de fils. Pour les stries en spirale tu as raison, ce serait plus judicieux pour la bonne tenue de l’ensemble.
A un moment donné il faudra bien envisager un point de colle le fil étant spiralé sur lui-même et ensuite spiralé sur le cône, même et surtout en légère tension il faudra bien le maintenir. Pour moi l’ensemble est plus difficile qu’il n’y paraît, mais Chercheur est motivé, il croit « lui » à l’éther, donc faut aller jusqu’au bout icon_biggrin.gif

Pour le montage en résine :
Je vais te rappeler quelqu’un (Jim) icon_biggrin.gif

1 ) je confectionne 2 cônes en carton souple mais pas trop, avec compas et rapporteur, je pré-perce les 2 trous, j’assemble le tout, j’assure l’étanchéité et pour éviter le perçage j’introduis une paille (MacDo) en verticale dans les cônes (les points de passage doivent être étanches).

Préalablement : une fois mes cartons découpés et que tout va bien, je mets une couche de démoulant « huile de démoulage *» à cause du papier, la résine adhère à presque tout, sauf à la plastiline, mais elle fond (la plastiline) et aux matières plastiques.

J’ai aussi prévu au sommet du petit cône une queue**, de 5/7mm de haut et de 5mm de diamètre avec un petit perçage pour suspendre le pendule.

2) Une fois que tout me paraît parfait je renforce les cônes avec du scotch et papier 80 gr de façon à ce qu’ils gardent bien la forme souhaités. (L’idéal étant de posséder une imprimante 3 D mais bon…)
Le risque c’est qu’ils prennent une forme (très légèrement ovale ***) à cause du recouvrement du carton.

3) Je prépare de quoi caler le rhombe le plus vertical possible pour éviter les bulles d’air.
Je pèse les 2 composants de la résine, au pifomètre la quantité nécessaire et je mélange rapidement mais pas trop ****
Je coule avec une paille pour laisser sortir l’air et avoir un remplissage le plus stable possible.

12/20 minutes plus tard, je découvre, et la j’ai oublié la paille, je recommence icon_biggrin.gif

Si la pièce est parfaite et après ponçage (toujours nécessaire), nous pouvons envisager de faire une empreinte avec du silicone *², et la bien sur tu fais un rhombe toutes les 12 minutes.


* j’ai beaucoup appris avec les rondelles
** j’aurais pu mettre petit cylindre, mais la c’est plus clair.
*** je tente de rassurer Chercheur
**** les bulles d’air
*² j’en ai 10 kg et le prix et de +-100 € les 5 Kg c’est tres cher mais l’empreinte est au micron.

4/5 heures ce n’est pas trop pour un travail soigné comme tu peux voir.

J’aurai pu faire plus simple avec la plastiline (genre argile de sculpture avec différent grades de dureté) en roulant les cônes, mais vu la précision exigé du protocole c’est de l’à peu près.



L’expérience est très intéressante, si on peut prouver une différence de température de plusieurs degrés sur le rhombe, ça ouvre des perspectives inimaginables.


A++
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 15 Octobre 2010 à 18h05 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Citation (Gegyx @ Vendredi 15 Octobre 2010 à 10h16)
Tu sais si je le fais, ce sera en plus de 4, 5 H… Ce ne sera pas ce WE, mais bien plus loin.
De plus j’aime bien savoir tous les détails désirés, avant de faire un truc pour rien.
Par exemple, est-ce qu’il ne faudrait pas, plus tard, le strier en spirale, afin que le fil tienne dans le sillon.
Mais là il faut calculer le « pas », selon le nb de spires prévues et le sens de rotation, (si c’est possible au tour en oblique), etc…

Le problème, à la perceuse, c’est que quand le cône est fini, l’attache du bout est coupée, et on ne peut plus le tourner de nouveau pour perfectionner quelque chose.
Ou alors si c’est possible de faire des trous axiaux, afin de mettre des axes métalliques qu’on retirera ensuite et remplacera à la fin par une cheville bois, mais l’hétérogénéité de l’ensemble est peut être préjudiciable ?
Mais toi tes moules-cônes (pas à la vanille ceux-là), tu les fais comment ?

(Maintenant je te dis franchement que je n’ai pas encore saisi, « l’utilité » de cette fabrication, si c’est juste un prototype pour confirmer une expérience de L. Boutard, ou si cela permet de déjouer le magnétisme dans un montage prévu à venir.)

Merci beaucoup pour l'implication.

Pour ce qui est du canelage, j'ai relu tout le document de Boutard aujourd'hui (j'avais ma voiture en réparation la journée et je devais attendre que le temps passe de 9h ce matin à 17h, donc j'ai amené de la lecture!).

Il parle du cannelage explicitement pour le rhombe en acier:
Citation (Louis Boutard)
Étant donné qu’un rhombe, ou double cône à base commune, d’acier ou de fer, à l’état naturel aussi bien qu’aimanté, présente un maximum d’intensité magnétique rigoureusement à la moitié de son grand rayon R/2 sur chacun de ses deux pôles, et que son pouvoir magnétique est d’autant plus puissant qu’il présente des rayures ou des stries formant angles ou des aspérités, il s’en suit que ce rhombe de métal est un catalyseur d’un influx magnétique extérieur qui vient choquer ou heurter contre, en tension vibratoire, et en épouse la forme, comme il épouse la forme du gond de fer anguleux, librement suspendu par le coude et tournant sur lui-même, qui sans aimantation artificielle aucune forme croix ou potence magnétique et s’oriente de lui-même au nord-sud magnétique.


Pour ce qui est du rhombe en bois, il ne parle pas de cannelure; nulle part. J'avais pensé qu'on pourrait en faire pour améliorer l'accrochage, car il parle d'un expérience avec son rhombe en acier strié enrobé de fils d'argent doré.
Mais en fait ce n'est pas utile, car en lisant son brevet plus loin il dit:

Citation (Louis Boutard)
L’expérience attentive démontrant que l’induction ou création de rayons et courants fluidiques, à commencer par l’électrique (rupture et fermeture, rapprochement, éloignement, d’un courant inducteur), dépend essentiellement et uniquement du choc ou heurt et du brusque mouvement, on prendra donc des conducteurs, tant inducteurs qu’induits, tant électriques que magnétiques, ayant
des angles de chocs (non des fils ronds et lisses), qu’ils soient carrés ou bien striés, raboteux en un mot, sur les aspérités desquels le courant cahote et s’éclabousse, à tout moment, sur tout son cours, dans tout le champ de l’induction.


Donc les stries servent à "éventrer" le courant magnétique, l'éclabousser selon les termes de Boutard, pour aider au fractionnement entre les deux courants principaux qui le constituent, qui est la base de son système.

Il dit aussi sur les stries:
Citation (Louis Boutard)
Stries ou cannelures des conducteurs, tant inducteurs qu’induits, aussi bien magnétiques qu’électriques, qu’ils soient ronds, carrés ou polygones, tissés, maillés, tressés, en treillis, en torons, ou aplatis en lames, rubans ou feuilles gaufrés, crêpés ou estampés, en galons, broderies ou passementeries, - que ces stries soient latérales ou longitudinales, en lignes droites ou sinuées, ou tournant en hélice, ou simplement réduites à des aspérités, engendrant en un mot des reliefs ou le toucher raboteux, - et ce, même pour l’appareillage d’énergie magnéto-électrique ou électro-magnétique actuellement enusage.


Mais cela ne marche que sur des conducteurs magnétiques ou électriques, qui véhiculent ces courants. C'est pourquoi il l'avait fait sur le rhombe en acier; mais sur celui en bois, qui n'est ni conducteur électrique ni magnétique, c'est sans utilité à priori.

Sinon, en effet, si il est possible de faire un rhombe en bois plutôt qu'en résine, c'est mieux pour être dans la reproduction dans des conditions les plus à l'identique. La résine c'est bien comme solution alternative plus "facile" à faire (mot relatif, pour moi les deux sont durs, je ne suis pas un as de la bricole).

Mais je pense que ça marcherait probablement aussi pour la résine car il parle souvent du rhombe en bois comme d'un moule. Il dit même que la forme peut être creuse dedans, ce qui compte est sa surface concentrique qui sert à l'accès aux couches concentriques des courants magnétiques tournoyant en spirale dans l'espace perpendiculaire au rhombe.

Citation (Louis Boutard)
Transformateurs en force vive d’intensité (« ampéreurs ») ;
Qu’ils soient de métal, de bois, de bois ferré ou de toute autre matière, pleins ou creux, avec ou sans galeries ou passages intérieurs, anguleux, arrondis, striés ou lisses ; qu’ils soient des rhombes parfaits ou seulement rhomboïdes ou coniques, des sections et segments de rhomboïdes ou seulement de conoïdes, cônes jumeaux égaux et inégaux ou tronc-de-cônes opposés par sommets, - en un mot dérivés de la merveille qu’est la forme du cône ou pyramide gyrante, rappelant la forme de poire, figue, fruit du lotus antique (tronc-de-pyramide polygonique), fruit de nénuphar (rhopalon des anciens, fruit dédié à Hercule, et vrai nom de sa « massue »), oeuf enfin, l’oeuf orphique, oeuf premier de « Vita ex ovo », - comme toupie, sabot, pilon ou battant-de-cloche, fuseau droit ou croissant



A priori la surface a une forme qui importe, donc c'est un effet de surface. Il dit aussi que cela pourrait être une demi-sphère pour le cône du haut, ou une forme dérivée en tous cas de la forme pyramidale (le cône étant pour lui un dérivé). Donc si le rhombe est un peu déformé, ce n'est pas bien grave.

Comme la surface importe, je ne suis pas pour faire un trou axial tout le long de l'axe principal pour servir à le maintenir, car qui sait si le magnétisme ne va pas s'engouffre la dedans (on parle de magnétisme éthérique, c'est à dire d'on de forme, ou orgone encore comme l'a souligné Lhorna).

Pour la nature du bois, cela importe quand même car il dit:
Citation (Louis Boutard)
Ces bois légers peuvent être divisés en deux catégories :
1. Ceux qui tendent simplement à attraire le flux périphérique léger, tels ceux déjà cités ;
2. Ceux qui tendent à l’attraire et à l’accaparer (accumuler ou emmagasiner). Tels sont ceux contenant du sodium à l’état organique : « Capparidées », « Frankeniacées », « Salsolacées ». De même pour ceux très riches en potassium : ajoncs, etc.


*Et justement les bois qu'on veut pour son expérience sont ceux de la première catégorie, qui vont attraire le fux périphérique léger selon ses termes; mais contrairement à ce qu'il a dit, il ne les cite pas précédemment (sauf le roseau dont il parle; mais un rhombe en roseau àça n'est pas possible comem bois plein!!)


Pour ce qui est de faire des stries pour déposer les fils c'est une bonne idée, pour faire guide, mais ça n'entre plus dans le cadre de l'utilité pour Boutard.

En plus il dit:
Citation (Louis Boutard)
Soit donc un conducteur électrique inducteur : un gros fil de métal comme le cuivre, strié au préalable, par exemple en hélice, offrant alors l’aspect d’une vis, - ou tresse lâche de trois fils striés, - de sections différentes et de métaux ou alliages différents, si l’on veut. Ensuite, pour conducteurs des induits magnétiques, une chaînette de fils d’or (argent doré, alliage d’or et d’argent, etc.) fixée sur des lanières de cuir enroulées en hélice autour du conducteur électrique inducteur, donc oblique ou en croix constamment avec lui. L’ensemble, bien protégé par une spire de laine, qui abrite et isole la frise d’or, est alors enroulé (dextrogyre par exemple : boréal à l’entrée du courant) sur le bois de la toupie servant de moule.


Ce qui signifie que je vais devoir d'abord mettre un fil de cuivre fait de de plusieurs brins (il parle de trois, mais je ne pense pas que ça soit limitatif) qui eux mêmes sont tressés (de manière lâche propose-t-il); mais un GROS FIL, pour l'induction.
Ensuite enrober le tout avec des lamelles de cuir (à trouver le cuir....) et par-dessus tout ça le fil d'argent doré, mais enroulé dans l'autre sens en oblique, en croix par rapport au fil de cuivre inducteur. Il indique cette information plusieurs fois dans l'additif au brevet, le magnétique et l'électrique doivent se croiser; obliquement car on ne peut les mettre à 90° (d'ailleurs il fait cette remarque d'angle) même si 90° serait l'idéal. Donc on spirale en inclinant dans un sens le cuivre; puis couverture de cuir, puis spiralage dans l'autre sens en oblique avec les fils d'argent.

Citation (Louis Boutard)
Et comme le flux magnétique latéral tend toujours à la croix par rapport à l’axial, limite extrême de sa déviation, soit un angle de 90°


Donc ça va être un peu galère les fils d'argent à mettre sur le cuir, là il faudra que je mette un point de colle régulièrement pour que ça tienne (je ne vais pas strier le cuir). Le seul striage possible sur le rhombe en bois serait celui pour le gros fil de cuivre. Vu qu'il doit être gros, mais je n'ai pas choisi de combien, difficile à dire la taille des stries. Pour l'angle, il faut qu'il soit le plus incliné possible pour que je fasse autant pour les fils d'argent en oblique pour avoir le plus d'angle entre les deux.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 15 Octobre 2010 à 18h08 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Citation (thx4 @ Vendredi 15 Octobre 2010 à 12h29)
*** je tente de rassurer Chercheur
**** les bulles d’air
*² j’en ai 10 kg et le prix et de +-100 € les 5 Kg c’est tres cher mais l’empreinte est au micron.

4/5 heures ce n’est pas trop pour un travail soigné comme tu peux voir.

J’aurai pu faire plus simple avec la plastiline (genre argile de sculpture avec différent grades de dureté) en roulant les cônes, mais vu la précision exigé du protocole c’est de l’à peu près.



L’expérience est très intéressante, si on peut prouver une différence de température de plusieurs degrés sur le rhombe, ça ouvre des perspectives inimaginables.


A++

T'inquiète, je me sens rassuré!
Sinon pour le montage de moules en série avec le silicone, attendons de voir ce que donne le proto déjà, on verra par la suite icon_wink.gif


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 15 Octobre 2010 à 18h18 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Citation (Gegyx @ Vendredi 15 Octobre 2010 à 10h16)
Tu sais si je le fais, ce sera en plus de 4, 5 H… Ce ne sera pas ce WE, mais bien plus loin.
De plus j’aime bien savoir tous les détails désirés, avant de faire un truc pour rien.
Par exemple, est-ce qu’il ne faudrait pas, plus tard, le strier en spirale, afin que le fil tienne dans le sillon.
Mais là il faut calculer le « pas », selon le nb de spires prévues et le sens de rotation, (si c’est possible au tour en oblique), etc…

Le problème, à la perceuse, c’est que quand le cône est fini, l’attache du bout est coupée, et on ne peut plus le tourner de nouveau pour perfectionner quelque chose.
Ou alors si c’est possible de faire des trous axiaux, afin de mettre des axes métalliques qu’on retirera ensuite et remplacera à la fin par une cheville bois, mais l’hétérogénéité de l’ensemble est peut être préjudiciable ?
Mais toi tes moules-cônes (pas à la vanille ceux-là), tu les fais comment ?

(Maintenant je te dis franchement que je n’ai pas encore saisi, « l’utilité » de cette fabrication, si c’est juste un prototype pour confirmer une expérience de L. Boutard, ou si cela permet de déjouer le magnétisme dans un montage prévu à venir.)

Non, si tu bouches les trous après perçage je ne pense pas que ça pose problème. Justement l'intérieur ne compte pas vraiment, c'est la forme de surface qui est importante.

Par contre je ne suis pas chaud à laisser le trou pour s'en servir de support; je suspendrai le rhombe plutôt. Si tu mets une cheville de bois elle peut dépasser, ce qui permet de suspendre du coup!!

Pour le striage, tant que je ne sais pas quel gros fil de cuivre utiliser.... pas facile à dire, et il faut réfléchir à l'angle pour qu'on puisse avoir un oblique avec les fils d'argent. A priori les fils d'argent vont être nombreux et là en oblique c'est ps facile, donc je mettrai plus en oblique celui de cuivre...

Pour ce qui est de l'utilité de la fabrication, si cela marche comme annoncé, cela permet de produire deux courants différents, l'un chaud et l'autre froid; et de plus ces courants magnétiques induisent un courant électrique (en continu!!) dans un enroulement induit qu'on peut rajouter, comme le spécifie Boutard, ce qui signifie obtenir de l'énergie électrique en plus en sortie, une pile continue.

Surunitaire ou pas je ne sais pas, à mesurer;mais normalement oui car il indique bien que le courant initial est ridicule et sert à mettre en mouvement l'éther, qui lorsqu'il s'émousse sur les fils en zigzags et les striages, accélère et emporte plus d'éther avec lui: effet d'emballement qui correspond à des choses vues dans les expériences de Tesla qui décrivait une entité fluidique qui glissait le long de ses bobinages con,iques et qui développaient des étincelles des millions de fois plus énergétiques que le peu qu'il avait mis en entrée: son énergie radiante, autrement dit l'éther. Des noms différents pour la même entité.

On est clairement dans un truc important.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Lundi 18 Octobre 2010 à 14h10 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Merci pour la toupie à fouet.
Je pense qu'un cône sera parfait, de plus Boutard indique bien que c'est la forme conique qui est bonne dans le sabot à fouet.

Cisco, est-ce qu'en abusant un peu tu pourrais me faire un cône simple en plus?

Il pourrait être plus long en fonction de ce que tu as de dispo.
Un cône d'entre 10 et 20cm de haut me parait bien. La base pourrait avoir un diamètre idéale identique à celui de la hauteur; mais un diamètre moitié ira aussi bien. En fait en fonction de ce que tu as comme bois je suis intéressé.

PS: je te paierai le bois et l'envoi, c'est le minimum.

J'ai trouvé un vendeur pour le zinc (je suis allé voir à Brico dépôt ce matin, ils vendent que des feuilles de 1m par 2m à 82,30€, prix inabordable; mais j'ai trouvé depuis mieux, je met les liens en zone publique pour ceux qui voudraient aussi se lancer là dedans).

Je peux commander la plaque de zinc (à découper chez moi, j'ai l'outil qu'il faut pour ça, de beaux ciseaux à métal), et j'ai trouvé aussi où acheter des pointes en laiton recouverte d'argent. Boutard parle d'étamage, il ne dit pas avec quoi, mais l'argent me parait très bien vu que c'est un de ses matériaux nobles conducteurs de ses influx magnétiques.

Le souci ça sera la soudure, j'ai un bête fer à souder d'électronique, je ne pense pas que ça chauffera assez. J'ai lu qu'il fallait un fer spécial de couvreur zinc branché sur bouteille de gaz pour souder le zinc et utiliser une baguette à l'étain. ça ne pose pas de problème qu'il y ait de l'étain, ça fait aussi partie des métaux qu'on peut allier avec l'or pour capter ses flux, donc ... ok

Tant que je ne sais pas comment faire souder ça je met ça en pause. Peut être ça se loue ce type de fer à souder spécial? Et puis il faut savoir faire!


Pour ton idée d'utiliser un câble style câble de frein (du câble de force) j'ai regardé ce matin au magasin de bricolage, mais ce n'est pas bon car il est en acier magnétique. Or Boutard utilise seulement des métaux "magnétiques" pour ses flux à lui mais qui sont en fait non ferromagnétiques pour la physique classique. J'ai peur de tout bousiller l'expérience. Donc j'ai pris les fils de cuivre; et j'ai acheté un lot de limes et râpes. Je comptais bien les serrer à l'étau des deux côtés en effet en même temps, faisant du même coup une rectangularisation du fil, ce qui est encore mieux pour les angles.

Je me mets au striage du fil. Sinon pour la longueur, j'ai calculé 4m de fil de mon côté et pas plus; j'ai acheté cette longueur là!


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Mardi 19 Octobre 2010 à 16h55 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 2064
Membre n°: 275
Inscrit le: 11/06/2007



Chercheur, fais des pauses… icon_biggrin.gif

L’effet rugueux est pas mal du tout.
Ce doit être ton étau qui est trop faible.
Si tu accélères la fabrication avec le marteau, avec la monotonie, c’est la lime qui va péter par inadvertance.
Je pensais qu’au vu de la qualité des cannelures tu ne ferais qu’un fil et pas 3 fils tressés.
---
Moi, aujourd’hui, jour de grève, après la marche dans Orléans, j’ai lu le pdf de 38 pages.
Et ben, c’est pas facile de trouver une ligne directrice avec tout ce foutras.
Et de commencer une méthode expérimentale.
Chacun peut comprendre un sens, qui n’est pas celui du voisin.
La preuve, les modèles de Dfi et variantes et ce que Chercheur commence.
***
La déf du Rhomboïde n’est pas ce que décrit Luigi.

Tu fais le modèle page 15§2, mais au §3, il précise aussi : « si le petit cône (celui où H=r) est arrondi en dôme, coupole, ogive….ayant pour conséquence la forme d’une toupie. La rupture d’équilibre s’accentue plus encore »

Page 17 « gros fil de métal comme le cuivre, strié au préalable, par exemple en hélice,..aspect d’une vis, ou bien une tresse lâche de trois fils striés, de section, métaux ou alliages différents, si l’on veut. »
Pour moi la tresse lâche est comme une natte de cheveux et non comme 3 fils enroulés sur eux-mêmes en spirale.

Pour les applications page 21, la pile électrique n’est pas donnée clairement.
Par ailleurs page 18, il dit « nul courant électrique ne parcourt ces conduits, dont les flux magnétiques….ne s’avancent que lentement…Pour les mesurer, un voltmètre ordinaire suffirait, mais dont les conducteurs ainsi que les enroulements seraient faits des mêmes fils que ci dessus, pareillement isolés. »
Je vois mal une sortie et application électrique ordinaire.

Après lecture et relecture, je n'ai toujours pas compris la disposition des fils, s'il faut un inducteur électrique, et aussi une nappe doré au départ, ern première couche... Toutes étant "isolées"...
Alors que toi, il te semble avoir saisi (?) et aussi qu'il faille un angle accentué entre les différentes couches.
Désolé, mais Cyroneutre était plus clair que Louis. icon_biggrin.gif

J’y lis pas mal d’allusions alchimiques, et son liquide visqueux thérapeutique, eau de vie, est étonnante.

Merci à Armand Hatinguais d’avoir publié les recherche, de Louis Boutard, mais au lieu de nous parler de sa vie perso, comme travaillant comme ingénieur sous l’occupation allemande, ou ses amitiés avec la famille Borgiaud (plus grands propriétaires terriens des colons en Algérie), il aurait mieux fait de nous décrire plus précisément les « machines » de Louis Boutard qui fonctionnaient (page 4 et 5)…
icon_rolleyes.gif
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mardi 19 Octobre 2010 à 19h04 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



J'en ai tellement marre (passé toute l'après midi et j'en suis seulement à 1,30m) que je crois bien que je vais garder un seul fil en effet!
Mais si j'ai le courage de faire ça en plusieurs jours je ferai peut être deux fils ou même trois.


Pour ce qui est de la tresse, tu peux la comprendre comme tu le fais ou comme je le fais, ce qui compte comme le dit Boutard est d'augmenter le plus possible les angles et les chaos du conducteur. La tresse permet aussi un effet de chaos sur le flux , que tu la tresses comme moi (plus simple) ou toi. Mais comme précisé, la tresse n'a rien d'obligatoire, je peux simplement prendre un seul fil bien strié. En faisant les deux je voulais encore augmenter l'effet.

Pour ce qui est des flux magnétiques, je l'ai déjà dit, c'est très clair, il conduit quelque chose qui n'a rien de ce qui nous est ordinaire, et est le sous-constituant du "magnétisme" ordinaire.

Il s'écoule par le fil d'or un "courant magnétique" dont les effets à mesurer, je l'ai déjà indiqué, sont les effets de froid et de chaud selon le courant canalisé.

En deuxième effet indirect et très intéressant, et il le dit aussi dans le document (il faudra juste que tu le relises, moi il m'a fallu 3 lectures pour glaner vraiment des choses dedans), il indique que son influx circulant provoque un courant électrique classique dans n'importe quel fil inducteur enroulé autour. Il indique la production de courant par ce biais, alors même que l'inducteur est parcouru par un courant continu (ce qui est sensé être impossible).
Boutard n'a pas fait de mesure de puissance, mais la description de cette amplification par sectorisation correspond totalement aux effets de Tesla avec l'énergie radiante dans ses bobines coniques; avec un effet surunitaire.

En tous cas les résultats à obtenir sont très clairs selon ce que donne Boutard.

Pour ce qui est de sa "pile" elle est magnétique et pas électrique, encore une fois. Attention aux fausses conceptions. Mais son courant magnétique peut engendrer un courant électrique à angle droit par induction. A lire aussi dans son document.

Pour la disposition, il décrit plusieurs expériences différentes servant à prouver des choses différentes, et pour celle qui l'intéresse, la description est donnée et je l'ai déjà donné sur la partie publique aussi. Je la remets:
Citation
Soit donc un conducteur électrique inducteur : un gros fil de métal comme le cuivre, strié au préalable, par exemple en hélice, offrant alors l’aspect d’une vis, - ou tresse lâche de trois fils striés, - de sections différentes et de métaux ou alliages différents, si l’on veut. Ensuite, pour conducteurs des induits magnétiques, une chaînette de fils d’or (argent doré, alliage d’or et d’argent, etc.) fixée sur des lanières de cuir enroulées en hélice autour du conducteur électrique inducteur, donc oblique ou en croix constamment avec lui. L’ensemble, bien protégé par une spire de laine, qui abrite et isole la frise d’or, est alors enroulé (dextrogyre par exemple : boréal à l’entrée du courant) sur le bois de la toupie servant de moule.

L’induit d’or magnétique comprend donc trois tronçons :
1. Premier tronçon de I coupé à R/2 au cercle de K ;
2. Deuxième tronçon de I’ coupé à R/2 au cercle de K’. Ces deux tronçons sont reliés l’un à l’autre par galerie ou passage intérieur, à même la forme de bois, au-dessous des cercles
K et K’ (dans le champ par conséquent des flux axiaux I et I’), comme le fait voir exactement fig. 3a, formant le circuit DD’.
3. Troisième tronçon allant de R/2 (cercle K) à R/2 (cercle K’), dans le champ des flux périphériques O et O’, formant le circuit BB’ (fig. 3b).

Enfin à R/2, au cercle K d’accouplement, donc de découplement, par conséquent d’effort énergétique, on peut intercaler un anneau ou couronne magnétique, qui s’induira d’un troisième flux impair, rupture alternative de la soudure des deux autres, mais tournant sur lui-même, formant le circuit KK’ (fig. 4), qui peut être accouplé avec son identique sur un anneau K’K’, si l’on supprime BB’.


Je ne trouve pas ça pas du tout clair quant à moi. C'est ce que je reproduis. Pas de liberté d'interprétation.
Il prend parfois un fil d'or en zig zag d'autre fois une chainette avec des boules, indiquant que plus il y a d'éléments de chaos faisant frein à la circulation du flux magnétique, plus il sera mis en mouvement accéléré et giratoire et prendra de la puissance.

Bref, n'aie pas peur d'ajouter une autre lecture!

En effet Boutard fait des tas d'allusions alchimiques et son flux magnétique est intimement lié à des processus de la vie microscopique selon lui.

Donc je fais le montage et je teste, pas de changement.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Mardi 19 Octobre 2010 à 21h31 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Ah oui, pour ce qui est des angles entre inducteur électrique et induit magnétique, il en parle plusieurs fois:

Citation (Louis Boutard)
Ensuite, pour conducteurs
des induits magnétiques, une chaînette de fils d’or (argent doré, alliage d’or et d’argent, etc.) fixée
sur des lanières de cuir enroulées en hélice autour du conducteur électrique inducteur, donc oblique
ou en croix constamment avec lui.


Citation (Louis Boutard)
car il ne peut y avoir écoulement électrique que s’il y a
écoulement magnétique, et écoulement électrique dans un sens défini que s’il y a en même temps
écoulement magnétique voyageant obliquement avec l’autre, qu’il entraîne et qu’il guide


Citation (Louis Boutard)
D’où il suit :
1. Qu’un influx magnétique peut aussi être induit, comme l’influx électrique, sur un fil
magnétique ou paramagnétique, comme sur le cuivre l’électricité ;
2 . Qu’il peut être conduit, c’est-à-dire mis en marche, sur un de ces conducteurs,
parallèlement avec le fer, et en croix par rapport aux courants électriques : inducteur et
induit ;


Tout ceci est dans la section publique.

On a aussi ceci:

Citation (Louis Boutard)
la « croix de Oerstedt » est en réalité non une croix
électromagnétique, mais une croix uniquement magnétique, la croix sainte par essence, comme le
schéma de la fig. 11 le met en évidence, - le courant électrique étant ici (et comme toujours
d’ailleurs) seulement un inducteur qui crée un champ de force. Et comme le flux magnétique latéral
tend toujours à la croix par rapport à l’axial, limite extrême de sa déviation, soit un angle de 90°, il
s’ensuit que l’aiguille aimantée ne peut que tendre à la croix par rapport au courant, sans qu’il lui
soit possible de jamais se mettre en croix, puisque, prise entre les deux austraux et les deux boréaux
du champ de force créé, l’extrême limite de sa déviation possible ne peut être que 45°.


Dans les applications de ses courants magnétiques on a la production d'électricité et l'interaction avec elle:

Citation (Louis Boutard)
Dynamo de volume très réduit, de forme toute spéciale, d’après les mêmes principes
immuables, sur des données polaires entièrement différentes de celles connues et erronées,
tournant sans résistance au mouvement gyratoire, génératrices de plusieurs courants
électriques continus, « voltés » et « ampérés » ad libitum, à leur tour multipliables et
amplifiables dans les mêmes conditions que celles sus-indiquées, actionnée par une force
mécanique motrice quelconque, ou, bien mieux, par la force du courant continu, multipliées
et amplifiées, de l’autogénératrice initiale.


Citation (Louis Boutard)
}La jonction magnétique correspond, en effet, à ce que l’on fait en mécanique lorsqu’on
conjoint l’élément « choc » à l’élément « vitesse » ; l’élément magnétique est comme un
« coup de bélier » qu’on introduit dans l’élément « vitesse » du circuit électrique : d’où il
résulte une force conjuguée aux effets prodigieux. C’est un frein très puissant, qui, frottant
dans le circuit, peut arrêter le moteur.


C'est vrai qu'il dit plein de choses en vrac, parle de plusieurs expériences en partant sur une, digression pour parler d'une autre chose avec une autre expérience, retour à la première. Il n'est pas organisé d'esprit. Mais on finit par comprendre ce qu'il fait en relisant à plusieurs reprises. Il y a une logique.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Mercredi 20 Octobre 2010 à 10h38 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Tu as besoin de l'oscillo sur PC? Je peux te le prêter, en envoi par courrier, cela fait plus d'un an que je ne m'en suis pas servi. C'est pas lourd, ça fait 15cmx23cmx5cm et ça doit peser maxi 1kg, livré avec CD logiciel.

C'est une interface qui se branche sur port parallèle uniquement (un vieux truc). D'ailleurs j'utilise un vieil ordi pour le brancher dessus, il y a plus de port parallèle sur mon ordi moderne! On branche les sondes de mesure sur l'interface.

Il a deux canaux de mesure d'entrée et un trigger externe si besoin. Il fait jusqu'à 50MHz. C'est un Velleman PCS500 si tu veux chercher la référence.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Mercredi 20 Octobre 2010 à 10h54 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 814
Membre n°: 9877
Inscrit le: 28/06/2009



Citation (Chercheur @ Mercredi 20 Octobre 2010 à 09h38)
Tu as besoin de l'oscillo sur PC? Je peux te le prêter, en envoi par courrier, cela fait plus d'un an que je ne m'en suis pas servi. C'est pas lourd, ça fait 15cmx23cmx5cm et ça doit peser maxi 1kg, livré avec CD logiciel.

C'est une interface qui se branche sur port parallèle uniquement (un vieux truc). D'ailleurs j'utilise un vieil ordi pour le brancher dessus, il y a plus de port parallèle sur mon ordi moderne! On branche les sondes de mesure sur l'interface.

Il a deux canaux de mesure d'entrée et un trigger externe si besoin. Il fait jusqu'à 50MHz. C'est un Velleman PCS500 si tu veux chercher la référence.

ok si j'ai besoin icon_wink.gif je te ferai un MP


--------------------
Si tu ne le fait pas ce n'est pas un autre qui le fera pour toi
il faut planter des arbres pour notre avenir
Démocratie ?
économie réel :)
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 20 Octobre 2010 à 18h02 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 281
Membre n°: 9950
Inscrit le: 12/10/2010



a tout zazar si des fois vous ne l'avez pas....

ce lien ;

http://amourpiegale3.blogspot.com/2009/02/...is-boutard.html

@+ jc


--------------------
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 20 Octobre 2010 à 18h24 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 281
Membre n°: 9950
Inscrit le: 12/10/2010



suis en train d'explorer le lien donne precedemment extrait ;

En novembre 1946, Louis Boutard écrivait :
Oui ! je suis devenu misanthrope : l'humanité ne vaut pas la peine qu'on s'en occupe. C'est la Vérité seule que j' ai recherchée avec passion. Je réserve toute mon affection aux rares âmes dont j'ai éprouvé l'affection, qui m'ont fait et me font du bien. Ce sont ceux-là seuls que j'aime, qui me donnent la force et le courage de vivre pour leur témoigner toute ma reconnaissance. Les autres ne m'intéressent plus, depuis longtemps. Le reste de l'humanité est à détruire, comme au temps du Déluge. Par sa bêtise, par sa cupidité, par son unique passion de vie de jouissance matérielle, ses besoins factices artificiellement créés, c'est elle-même qui fait son malheur, imbécile victime. L'Amérique, malgré tout son or, n'est pas plus assurée de la paix sociale, nationale et internationale que les autres pays. On y est agité, inquiet et incertain. Les "Américains" de Monsieur Verdier, depuis des mois attendus, ne viennent pas encore... Partout c'est l'angoisse de l'ouragan destructeur.

...un peu "space" Monsieur Louis non ?!

ceci dit l'unique auteur de tout les articles du blog
a du le connaitre ...
car il est tres present dans ses articles

jc


--------------------
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 20 Octobre 2010 à 21h55 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 460
Membre n°: 283
Inscrit le: 12/06/2007



Bonsoir. icon_biggrin.gif

Pour le fil ya pas de soucis, j’avais pensé t’envoyer mon bricolage pour que tu puisses le faire, mais ça peut aussi marcher dans l’autre sens.

Je rentre juste, je n’ai toujours fait le cône, je n’ai pas eu une minute depuis ce matin pour faire des copeaux. icon_razz.gif

Pour le microscope, ça devrait aller, j’ai des loupes de bricolage qui grossisse pas mal et qui me permettent de faire des choses relativement précises. icon_eek.gif

A +

PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Jeudi 21 Octobre 2010 à 15h57 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Très jolie la bestiole. Comme ça si l'expérience marche on a déjà un début de repro en série icon_biggrin.gif

Beau travail!!

De mon côté, j'utilise les moyens du bord pour faire un test de base sur l'expérience Boutard.

J'ai bobine le peu de fil de cuivre que j'ai passé des heures à strier (1m30) sur une pyramide en cristal rose que j'ai depuis des années sur mon étagère (cadeau d'anniversaire).

J'ai maintenu avec quelques bouts de scotchs pour fil électrique la forme plaquée sur la pyramide, enveloppé le tout dans un ruban téflon et ensuite, n'ayant pas encore reçu ma laine, j'ai utilisé du coton en plaques plates que j'ai mis par-dessus. ça tient avec du scoth transparent sous la pyramide.

Puis scotch double face extra fort sur la partie inférieure basse et là je mets le fil argent/or que j'ai plié en accordéon zig zags avec une méthode conseillée par dfi et qui marche très bien (enrouler sur un fil électrique, puis étirer et faire rouler un truc genre rouleau à patisserie dessus, ça fait des zig zags).

Quand c'est fini je vous tiendrai au courant de ce que ça donne!

C'est pour me faire la main en attendant vos magnifiques bébés!!


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 22 Octobre 2010 à 07h49 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Voilà le montage, la couche de fil de cuivre strié cachée sous le coton et le fil argent/or collé dessus:
user posted image

Et voilà avec l'alimentation régulée (par une résistance de 10 ohms, 10 watts) alimentée en 5V (courant consommé 0,49A) plongé dans un verre d'eau avec des cailloux comme cohéreur, et un cristal (j'en ai retrouvé deux hier en en cherchant un!):
user posted image

Résultats: alimenté en + en haut ou + en bas, passage du courant pendant plusieurs heures, j'ai essayé avec lumière et sans lumière. Aucun résultat. J'ai ajouté du sucre pour voir, aucun résultat.

Ce que j'avais bien fait: fil strié de cuivre, fil argent/or pour le magnétique

Ce que j'avais mal fait: pas de croisement oblique inducteur cuivre/induit magnétique argent-or car la pyramide est trop petit et les arêtes vives ne m'auraient pas permis de faire plus de 2 spires.
Aussi mal fait: utilisation de coton pour isoler, qui ne fait pas partie de la liste des isolants magnétiques donnée par Boutard. Aussi mal fait: j'ai fait une prise à demi rayon qui est bien , mais l'autre au niveau de la base; or Boutard indique que dans le cas du cône ou de la pyramide, il faut poursuivre le bobinage sous la base en spirale concentrique et prendre l'autre pôle à ce niveau là; mais je ne pouvais pas faire ça facilement avec cette petit pyramide.

Donc ça ne marche pas, mais je n'ai pas respecté les 3/4 des conditions. ça m'a permis de me faire la main; je sais faire du fil zig zag argent/or et j'ai des idées sur des conneries à ne pas faire pour faire coller le tout avec mon double face.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 22 Octobre 2010 à 09h43 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



J'ai fait un enroulement supplémentaire, en essayant de mieux possible de le rendre oblique avec les fils d'argent/or (axe décentré):

user posted image

Bon j'ai ensuite alimenté en continu, cela n'a rien donné de spécial, en alternatif, je suis allé jusqu'à 50MHz avec le géné de fonction. Je peux récupérer 22V sur le secondaire en cuivre strié ou 30V sur la chainette d'or; mais plongé dans l'eau cela ne donne rien.

Je me suis dit: c'est super difficile de réussir à croiser en oblique le fil inducteur en cuivre et le fil d'argent/or, comme le spécifie Boutard. En plus, cela change l'axe de magnétisation, donc on n'est plus dans un flux vertical, je ne comprends pas; je suis passé à côté de quelque chose.

J'ai re re re lu le texte sur le montage et là... ça a fait TILT!!
je suis complètement passé à coté (mieux valait faire mes bricolages avec la pyramide pour m'en rendre compte avant).

Je m'explique:
Citation (Louis Boutard)
Soit donc un conducteur électrique inducteur : un gros fil de métal comme le cuivre, strié au préalable, par exemple en hélice, offrant alors l’aspect d’une vis, - ou tresse lâche de trois fils striés, - de sections différentes et de métaux ou alliages différents, si l’on veut. Ensuite, pour conducteurs des induits magnétiques, une chaînette de fils d’or (argent doré, alliage d’or et d’argent, etc.) fixée sur des lanières de cuir enroulées en hélice autour du conducteur électrique inducteur, donc oblique ou en croix constamment avec lui. L’ensemble, bien protégé par une spire de laine, qui abrite et isole la frise d’or, est alors enroulé (dextrogyre par exemple : boréal à l’entrée du courant) sur le bois de la toupie servant de moule.


Et là paf! la révélation divine arrive jusqu'à moi icon_biggrin.gif comment réussir à mettre en oblique, en "croix" le fil argent/or; c'est dit, mais je l'ai mal compris: il faut fixer la chainette d'or sur des lanières de cuir enroulées en hélice autour du conducteur électrique inducteur. cela ne signifie pas en hélice autour du rhombe tout en passant par dessus le conducteur inducteur comme je l'ai d'abord cru, mais bien ce qui est écrit: faire le tour du fil de cuivre. Là oui on est ben en oblique (pas à angle droit mais presque).

En fait le support d'enroulement des lanières c'est le fil de cuivre strié, et le fil d'or en zig zag qui fait chainette par-dessus:
user posted image

Sur ma photo précédente je n'ai pas mis de cuir (je ne l'ai pas encore reçu).
Donc il va me falloir bien plus de cuir que je ne le pensais tout d'abord vu que ça doit s'enrouler tout le long du fil inducteur de 4m. Comme j'avais commandé 4m de fil en 4mm de large et 3m en 8mm de large, je découperai mes lanières et j'espère avoir le compte!


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 22 Octobre 2010 à 09h48 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Et pour en rajouter une couche sur le fait que c'est bien ça, il précise, qu'après avoir enroulé la lanière de cuir en hélice avec la chainette dessus, en enroule le tout dans une spire de laine et APRES on enroule cet assemblage sur le rhombe. Donc on a un super fil de fou avec âme centrale en cuivre strié et hélice en cuir, chainette argent/or, laine.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 22 Octobre 2010 à 12h16 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 281
Membre n°: 9950
Inscrit le: 12/10/2010



Ah ! Zut ! pour l'enroulage sur laniere de cuir je savais ; ya dans le brevet un schema
relativement clair
sur my photo du (petit cone) on voit le montage ; moi c'etait des perles plastique
recouverte alu.

pour la pyramide je suppose que c'est normal que ca donne rien le systeme n'etant pas complet ;
les 2 cones assembles sont de longueur inegales afin de provoquer un desequilibre
-on a une similitude avec le centre neutre ( salut Ydur...) d'un aimant ; qui par definition n'a pas de potentiel ?..si on Y applique une tension dans le cas des petits moteurs basic homopolaires ; on "desequilibre" ou on deplace ?! ce centre neutre ce qui fait que l'aimant se met a tourner pour rattrapper sa position sans jamais y arriver..( hypothese hardie...)

autre chose ; le rhombe que vous avez construit est sans doute de dimensions suffisante ;
perso j'avais eu un probleme ; avec un petit ; au fur et a mesure qu'on empile les enroulements
( et surtout le cuir avec les perles ou pics );
cela grossit le montage et un moment ca ressemble plus du tout a un rhombe...

derniere constation ( ou repetition );
j'avais bobine le primaire ( a spire quasi jointives ..)et c'est du boulot...mais je suis pas
sur que ce soit suffisant pour avoir une bonne induction.



cordialy

jc



--------------------
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Vendredi 22 Octobre 2010 à 18h51 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 2064
Membre n°: 275
Inscrit le: 11/06/2007



C’est pourtant clair ! C’était écrit… icon_eek.gif

Moi, je vous dis, le secret est là dedans:
« une chaînette de fils d’or … fixée sur des lanières de cuir enroulées en hélice autour du conducteur électrique inducteur, donc oblique ou en croix constamment avec lui. »

« enroulées » se rapporte à « lanières »
mais la « chaînette … fixée sur » donc n’est pas précisé comment.. .

Faut vraiment être vicieux philologue pour expliquer pareillement ! En oubliant les virgules…
Ce qui donnerait :
« une chaînette de fils d’or … fixée, sur des lanières de cuir enroulées, en hélice autour du conducteur électrique inducteur, donc oblique ou en croix constamment avec lui. »
Où « le cuir est enroulé » et « la chaînette fixée en hélice ».
A moins que cela soit l’inverse, lol
icon_lol.gif

PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Vendredi 22 Octobre 2010 à 20h02 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



En tous cas je me suis fait avoir. Je vais défaire ma pyramide (super difficile, le fil d'or pris en sandwich entre des scotchs double face extra fort, quasi impossible à enlever sans abimer mon fil, mais je tiens à le récupérer pour refaire le montage correctement sur la pyramide).

J'aurais toujours le souci qu'une prise polaire seulement est dispo sur la pyramide à R/2, l'autre pris il la faut SOUS la pyramide (projection à plat de la pyramide inférieure). D'où la forme de rhombe est la plus adaptée en effet. Avec ça ça fera bien, mais bon j'aimerais bricoler quand même la pyramide voir si je peux avoir un effet quelconque, quel qu'il puisse être!


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 22 Octobre 2010 à 20h58 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 2064
Membre n°: 275
Inscrit le: 11/06/2007



En effet comme le souligne Dfi, ce dessin clair
http://nsa19.casimages.com/img/2010/10/13/...62448969389.jpg
correspond à la dernière explication du texte…
Mais cela explique aussi qu’entre l’expression embrouillée de Louis Boutard, et les croisements jaunes et rouges déduits de Chercheur page 2, la limpidité ne m’éclaboussait pas.

***
Dfi, es-tu arrivé à un prémisse de réponse à un stimuli, sur un appareil petit, moyen, gros ou farfelu, conçu d’après les idées de Louis Boutard ?

PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Vendredi 22 Octobre 2010 à 23h52 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 281
Membre n°: 9950
Inscrit le: 12/10/2010



Ca serait pas plutot la deuxieme figure 5 ici tout en bas Gegyx ?

http://www.rexresearch.com/boutard/boutard.htm

et pas d'autre "resultat" que cette difference de voltage

clair/obcurite


--------------------
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Samedi 23 Octobre 2010 à 13h31 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Ah oui dfi, mais alors là c'est pour d'autres montages, donc difficile de dire que c'était la même chose!
Ben en tous cas ce qui compte est de s'en rendre compte avant le montage final.

Sinon j'ai trempé hier pendant 3h le scotch double face armé extra fort dans de l'eau, entre les faces duquel le fil argent/or est pris en sandwich.
ça n'a rien décollé du tout!

Est-ce que quelqu'un a une idée sur une manière de faire partir la colle du scotch double face afin que je puisse reprendre le fil utilisé? (Je ne veux pas en utiliser à nouveau pour les test sur la pyramide sinon je risque de ne pas en avoir assez pour le beau montage propre avec les rhombes à venir)?

Merci


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Samedi 23 Octobre 2010 à 13h35 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 460
Membre n°: 283
Inscrit le: 12/06/2007



Acétone, Essence c
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Samedi 23 Octobre 2010 à 13h38 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1753
Membre n°: 291
Inscrit le: 13/06/2007



Chercheur,

Essaye avec un séchoir à cheveux chauffant, en principe du décolle sans trop de problème.
la chaleur pour les maquettes dans mon job est un problème.

Bien sur du diluant, mais ²le résultat n'est pas la hauteur!
ma dernière maquette "tour Eiffel de 2 m de H, carton très lourd avec du double face professionnel, et une petite lampe 20 watt au deuxième étage icon_biggrin.gif

petite chaleur mais grosse efficacité sur le double face, j'ai du refaire le deuxième étage avec une colle définitive,




A++
PM
Top
Ecrit le: Samedi 23 Octobre 2010 à 13h38 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Citation (cisco @ Samedi 23 Octobre 2010 à 14h35)
Acétone, Essence c

Ok, j'ai de l'essence F en réserve, c'est tout comme, non? Je vais essayer ça sinon j'irai m'acheter de la C.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Samedi 23 Octobre 2010 à 13h39 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 281
Membre n°: 9950
Inscrit le: 12/10/2010



Pour decoller le scotch ; ...du diluant ? icon_rolleyes.gif


--------------------
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Samedi 23 Octobre 2010 à 13h55 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 2064
Membre n°: 275
Inscrit le: 11/06/2007



Si c'est pris dans un sandwich de collant, couper aux ciseaux en limite d'un fil.( au besoin, loupe binoculaire... lol)

Utiliser du décolle-étiquette.
Bombe decolnet de jelt
ou acétone en litre, cela marche aussi (attention très volatile)
et des chiffons, car cela dilue la partie collante, mais ne l'enlève pas.

Bon, je retourne à la fête de la science. Je suis accroc. icon_smile.gif
PMEmail Poster
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres:

Topic OptionsPages: (3) [1] 2 3 

 



[ Script Execution time: 0.0892 ]   [ 13 queries used ]   [ GZIP activé ]