chercheursduvrai.fr

 

> Contacts extra-terrestres avec les USA en 1954
LightInWay
Ecrit le: Dimanche 20 Novembre 2011 à 19h13 Posted since your last visit
Quote Post


Unregistered









A la suite de ce message:
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/in...indpost&p=20241

Il faut bien comprendre que cette histoire est une histoire de contacté/enlevé avant tout (et pas de contacté tout court, ce qui est très différent d'ailleurs). Si on cherche un peu dans la littérature, on voit qu'il y a de nombreux cas d'enlevés par des gris qui racontent des choses du même genre: on leur dit qu'il est normal que les gris puissent faire toutes les expériences qu'ils désirent sur nous sans qu'on ait rien à y redire car ils sont nos propriétaires, que nous sommes aussi peu évolués à leurs yeux que notre bétail aux nôtres.


Exactement le même genre de discours annoncé donc, concernant le fait qu'on doive abdiquer toute humanité et réaction légitime de la conscience face à ceux qui viennent pour te "posséder" et faire de toi ce qu'ils veulent.

On continue dans les choses classiques de contactés/enlevés: souvent (et ce sont des gris à chaque fois qui l'ont fait) ils projettent des scénarios catastrophes indiquant que c'est l'avenir de l'humanité, indiquant que c'est ainsi, afin de créer un climat de peur qui par la pensée de la masse qui croira à l'histoire amène à faire se produire cette réalité car la pensée (ou plutôt l'esprit) est créatrice.

On continue encore dans les mêmes choses classiques: il est arrivé de nombreuses fois que les "gris" en question aient indiqué un RDV où l'enlevé devait amener du monde en masse, les ET devant débarquer devant tous en soucoupe. Evidemment ceci n'a jamais eu lieu, ça été pur mensonge à chaque fois. De même des scénarios de catastrophes ont parfois été datés aux enlevés, et rien ne s'est produit.

Tout ceci pour arriver à la conclusion que: ces gris sont de purs menteurs manipulateurs qui montrent, disent et font croire des choses à l'enlevé afin de manipuler la foule (petit quand même car le grand public se moque des ET comme de l'an 40) de ceux qui les écouteront. Leurs manières de faire sont assez brutales, en fait dénués de tout sentiment, avec un manque totale de respect de la vie de la forme consciente qui est devant eux à laquelle ils ne cherchent pas de mal mais qu'ils déconsidèrent simplement.

Et bien on retrouve tout ceci dans ce récit: des ET soi-disant de milliards d'années d'âge de civilisation qui ont un état d'avancement inférieur aux âmes un peu évoluées de notre planète, avec une source d'alimentation énergétique primitive: atomique; qui racontent que les humains doivent se soumettre à leurs expériences car ils leur sont inférieurs; mais quand même ils sont la pour notre bien, alors ça force le respect non?

Donc comme je l'ai dit c'est une histoire pour moi sortie de l'imagination de l'auteur. Oui, mais tu n'as pas posé la bonne question: quel auteur? L'auteur de l'histoire est celui qui a mis tout ceci dans l'esprit de l'ermite que Rampa a rencontré. Cet auteur peut être n'importe quel gris, on sait qu'ils sont capables d'effacer la mémoire des individus, de la remodeler, d'y inclure de faux souvenirs et ils peuvent avoir laissé n'importe quelle histoire servant leurs plans manipulateurs à l'ermite qui était un maillon de transmission de leur plan. C'est la même chose qu'il se passe quand on lit certains channels soi-disant contactés par de hautes entités ET évoluées oeuvrant pour le bien universel: on reconnaît l'arbre à ses fruits, et lorsqu'on voir le niveau bas de ces récits channelés on sait reconnaître que même si le channel est honnête, la source n'est pas qui elle dit être (qui saura vérifier quel esprit retord parle au médium en se disant être quelqu'un d'autre). Et là de même: qui peut dire quelle entité a laissé ces souvenirs à l'ermite?

On reconnaît l'arbre à ses fruits, et les fruits que je vois montrent des êtres de bas étage. Ils ont inventé un récit de toute pièce dans le cadre du plan de manipulation global qu'ils n'ont cessé d'accélérer parla suite avec des fausses informations laissées aux enlevés. Là ils ont laissé une fausse mémoire où ils essaient d'apparaitre humanoïdes afin de mieux nous faire croire qu'ils sont nos créateurs.

Quand tu lis Rampa tu vois des informations de nature spirituelle élevées, des connaissances qui se recoupent par ailleurs; tu vois la qualité de l'auteur. Là de même au récit des ET on voit la qualité basse de leur auteur; et mon intuition parle clairement: c'est une manipulation par des ET de bas étage. Le fait que Rampa ait été envoyé recevoir ce récit (on ne sait par qui) ne donne pas automatiquement crédit à ceux qui ont créé ce récit. On sait aussi que les forces sombres doivent toujours donner des éléments de vérité pour attirer l'écoute, les mêlant inextricablement à des mensonges et des tromperies afin de servir leur manipulation.

Ce message a été modifié par Chercheur le Lundi 22 Juillet 2013 à 09h02
Top
LightInWay
Ecrit le: Dimanche 20 Novembre 2011 à 19h18 Posted since your last visit
Quote Post


Unregistered









J'ajouterai que les ET humanoïdes (de type blonds) qui ont atterri à Holloman en 1954 sont venus proposer à Eisenhower un pacte pacifique et ont proposé d'inclure la terre dans l'alliance à laquelle ils appartiennent. la condition était de faire disparaitre toute arme et de ne surtout plus utiliser de technologie atomique, car elles est extrêmement néfaste de par les émissions qu'elle émet, imperceptibles aux sens terrestres (en plus des radiations).

Eisenhower a refusé au nom de l'humanité (bien sûr on l'avait tous mandatés pour ça!), en tant que militaire basique évidemment, détruire tout arme est hors de question!

De ce fait les civilisations "évoluées" n'utilisent pas de source énergétique atomique, ça serait un vrai non sens, encore un élément à ajouter!
Top
Ecrit le: Dimanche 20 Novembre 2011 à 19h32 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 4296
Membre n°: 276
Inscrit le: 11/06/2007



Hello Tous icon_smile.gif

Sont rigolos les grands blonds !!
Ils auraient pu nous refiler quelques pistes pour des énergies propres non?
Au lieu de nous laisser chercher pendant des années et au lieu peut être de les avoir refilées aux dirigeants barjots ..
Trop orgueilleux pour aller voir directement les gens du Peuple ??

J'aimerais bien leur dire deux mots à ces lascars !!


--------------------

Peuple de France, tranche dans le lard en sachant faire une addition des voix
Vote à 100% pour Mélenchon, le seul qui parle de paix et de partage des richesses
PMEmail Poster
Top
LightInWay
Ecrit le: Dimanche 20 Novembre 2011 à 20h33 Posted since your last visit
Quote Post


Unregistered









Pas vraiment, ils ont indiqué qu'ils donneraient des technologies de remplacement si on changeait d'abord nos comportements.

Vu qu'ils ont constaté que les dirigeants n'agissaient que pour eux-même sans consultation du peuple, ils ne font plus de contact avec "les dirigeants", ils agissent en contact direct avec toute la population; contactés, apparitions, et lorsqu'ils proposeront quelque chose ça ne sera plus à des "dirigeants" qui ne dirigent que leur carrière et leur profit. D'où la fameuse question posée par les béotiens du contact Ovni : "mais pourquoi ils ne vont pas voir les dirigeants pour nous contacter?"

Ce que je dis là ce n'est pas mes idées en propre mais ce qu'ils en ont dit à des contactés (trop peu) de la littérature ufologique.
Top
Ecrit le: Dimanche 20 Novembre 2011 à 23h28 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 4296
Membre n°: 276
Inscrit le: 11/06/2007



Oui,

remarques que les crop circle dans les champs sont aussi peut être des infos technologiques..
Certaines de ces figures ressemblent étrangement à des assemblages de condensateurs, magnétiques et autres montages..
Ils essaient de transmettre des infos..

http://photovni.free.fr/cropcircles1/crop.htm

http://www.morpheus.fr/spip.php?article23

http://clipa.e-monsite.com/pages/crop-circ...tra-terrestres/

A plus



--------------------

Peuple de France, tranche dans le lard en sachant faire une addition des voix
Vote à 100% pour Mélenchon, le seul qui parle de paix et de partage des richesses
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 23 Novembre 2011 à 00h55 Posted since your last visit
Quote Post


Visiteur (e)
*

Groupe: Membres
Messages: 3
Membre n°: 10051
Inscrit le: 20/11/2011



Citation (LightInWay @ Dimanche 20 Novembre 2011 à 19h18)
J'ajouterai que les ET humanoïdes (de type blonds) qui ont atterri à Holloman en 1954 sont venus proposer à Eisenhower un pacte pacifique et ont proposé d'inclure la terre dans l'alliance à laquelle ils appartiennent. la condition était de faire disparaitre toute arme et de ne surtout plus utiliser de technologie atomique, car elles est extrêmement néfaste de par les émissions qu'elle émet, imperceptibles aux sens terrestres (en plus des radiations).


Pourriez vous s'il vous plait LightInWay m'indiquer les sources de ce que vous prétendez si dessus. Je trouve bien des histoires relatives a un atterrissage à la base d'Holloman mais qui ne rapportent en rien les fait que vous affirmez dans ce poste.
En vous remerciant
Yezz
PMEmail Poster
Top
LightInWay
Ecrit le: Mercredi 23 Novembre 2011 à 11h12 Posted since your last visit
Quote Post


Unregistered









Bon comme je n'ai pas les références sous la main de l'endroit où je l'avais eu, j'ai cherché 5min sur internet avec les bons mots clefs "1954" "atterrissage" "grands blonds" sur google. Mais tu peux certainement trouver ça ailleurs, toutefois la source citée sera la même, donc pas très utile; sauf qu'ici le nom de la source n'est pas indiqué et je ne suis pas sûr à 100% que le texte décrit soit exactement ce qu'avait dit la source. de mémoire c'est le cas à l'exception du nom "Ashtar Command".

J'ai retrouvé l'information dupliquée sur ce site web, avec quelques informations allant dans le sens de la vérification de cette information par d'autres sources. Page en question:
http://ashtar.sheran.free.fr/channeling/ashtar5207.htm

Citation
20 et 21 Février 1954

Base de Muroc - Californie - USA

Eisenhower rencontre des êtres venus d'ailleurs


user posted image

Eisenhower devint président en Janvier 1953. Au cours de la première année de son mandat, au moins 10 vaisseaux extra-terrestres s'écrasèrent aux USA et l'on retrouva dans leurs épaves 26 extra-terrestres morts et 4 survivants. D'autre part, des centaines de témoignages visuels d'OVNIs furent rapportés. Ensuite, toujours en 1953, des astronomes rapportèrent avoir vu trois grands objets se déplacer en direction de la Terre et qui prirent une orbite très élevée autour de l'équateur. En réalité, ces trois objets étaient d'immenses vaisseaux spatiaux.

Eisenhower était en vacances à Palm Springs quand il fut appelé à la base aérienne de Muroc (rebaptisée plus tard Edwards Air Force Base). Le président devait avoir une conférence de presse ce jour-là, mais n'y parut pas. Il était officiellement chez le dentiste... bien qu'aucun journaliste ne parvint à savoir quel dentiste le traita ce 20 Février 1954. Le président Américain, à la tête également du Majestic-12 (organisation secrète créée en 1947 chargée d'enquêter sur les ovnis échoués sur la Terre), s'était rendu en grand secret en avion dans la nuit du 20 au 21 Février 1954 à la base militaire de Muroc pour rencontrer une délégation d'êtres venus de l'espace qui étaient entrés en contact avec le gouvernement américain. Ces extra-terrestres (de la catégorie "grands-blonds") s'identifièrent comme étant des représentants d'un groupe d'êtres " supra-physiques " qui choisit de se faire connaître sous le nom de Ashtar Command.

Leur délégation vint à bord de cinq objets volants, trois en forme de disque et deux en forme de cigare. Eisenhower, ainsi que tout le personnel de la base furent témoins de la descente d'un petit groupe d'occupants qui s'approchèrent d'eux. Ils avaient un aspect humanoïde, leur taille était à peu près celle des êtres humains, ils étaient blonds et parlaient anglais.

user posted image user posted image

user posted image user posted image

user posted image user posted image

Illustrations Roger Roux

Les extraterrestres mirent les Américains en garde en leur disant de ne pas établir de contacts avec les vaisseaux orbitant autour de l'équateur. Ils offrirent leur protection contre la menace que ces vaisseaux représentaient et leur aide dans notre développement spirituel. D'autre part, ils mirent le gouvernement en garde contre tout développement faisant usage de l'énergie atomique et n'offrirent aucune technologie, disant que l'humanité terrestre était spirituellement incapable de gérer correctement ce qu'elle avait déjà en sa possession. Ils étaient convaincus que nous utiliserions toute nouvelle technologie pour nous autodétruire. Et parce que nous étions engagés sur une voie d'autodestruction, nous avions plus besoin de spiritualité que de technologie. Ils étaient prêt à nous offrir cette aide si les Etats-Unis et ses alliés acceptaient de détruire tout leur arsenal nucléaire. Ils dirent que nous devions arrêter de nous entretuer et que nous devions plutôt apprendre à vivre en harmonie. Il était capital pour nous d'apprendre à nous considérer comme les citoyens d'une famille planétaire et nous avions le devoir de nous comporter comme tels. Nous devions abandonner au plus vite notre croyance de pouvoir agir à notre guise. Nous ne pouvions entrer en contact avec eux que si nous commencions à nous conduire comme des citoyens d'un système planétaire. Ils étaient, eux aussi, une partie de cette famille planétaire, et nous devions les traiter ainsi, eux, et tous nos semblables sur cette Terre. Dès que nous aurions appris à avoir des rapports de paix avec les autres nations, nous pourrions accéder à des rapports interplanétaires. Enfin, les représentants de l'Ashtar Command mirent les autorités en garde contre le fait de polluer la Terre et de la violer pour lui enlever ses ressources naturelles.

Toutes les personnes présentes étais des plus sceptiques face à ce langage, surtout en ce qui concernait l'exigence impérative du démantèlement nucléaire. Personne ne pouvait imaginer qu'un désarmement pût être dans l'intérêt des Etats-Unis. Tous craignaient de se trouver sans défense face aux extra-terrestres. L'offre fut refusée ! Ces relations, inédites dans l'Histoire, s'interrompèrent tout net.

Les visiteurs déclarèrent alors qu'ils continueraient à avoir des contacts seulement avec des individus tant que les humains ne les accepteraient pas.

C'est alors que les extra-terrestres firent une démonstration de leurs possibilités techniques qui imposèrent le respect au président, qui se tenait là, paralysé, ainsi que son entourage. Ils montrèrent leurs vaisseaux spatiaux au président et prouvèrent même leur capacité à se rendre invisibles. Eisenhower en éprouva un malaise ! Personne ne pouvait les voir mais tous savaient qu'ils étaient là. Les étrangers remontèrent ensuite dans leurs vaisseaux et décollèrent. 

Le président américain décida de rejeter les mises en garde de l'Ashtar Command et permit à des représentants des vaisseaux en orbite d'atterrir sur la base de Holloman.

Les visiteurs étaient des reptiles à la peau grise. Depuis, on les appelle les " Gris ".

Eisenhower garda toute interaction secrête avec eux, de manière à ce que le Congrès et le peuple américain n'en sachent rien, et enfreint carrément son èmandat constitutionnel en signant un traité secret avec eux. Ce traité permettait aux Américains de bénéficier de technologies étrangères très évoluées, et aux " Gris " de bénéficier d'ADN humain leur permettant d'améliorer leur espèce.



Extrait de l'ouvrage "Les Géants du Ciel" (Eugenio Siragusa).

Durant le mois d'avril 1954, pendant la crise indo-chinoise, les américains et les russes menaçaient de représailles atomiques, quand un événement extraordinaire fut proposé par les intelligences extra-terrestres : rencontre personnelle avec Eisenhower et Kroutchev.

La Revue "Recherche Mondiale sur les OVNIS" et la "Bonderland Sciences Reseach Association", possèdent un dossier concernant la rencontre avec le Président Eisenhower qui fut informé de l'existence des soucoupes volantes par le général Mac Arthur.

Un OVNI avait atterri en 1954 près de la base Edwards Air Force et les occupants voulurent absolument un contact avec le Président qui accepta l'invitation.

Il trouva le disque à terre au fond de la piste dans le désert Californien et il fut fasciné à l'idée de pouvoir le visiter. Le disque resta à terre pendant 23 heures et Eisenhower réuni les savants de tout le pays pour le leur montrer.

Puisque la visite de Eisenhower devait rester absolument secrète et comme les journalistes qui le suivaient toujours voulaient absolument savoir où il était et murmuraient déjà qu'il avait été assassiné, le bureau de presse du Président Eisenhower annonça qu'il avait dû se rendre de toute urgence chez le dentiste.

Le voile du silence de l'époque était tellement épais que l'événement fût connu plus tard par l'indiscrétion d'un journaliste, mais aucun journal n'en parla.

Malheureusement rien n'a été connu du contenu de la conversation d'Eisenhower avec les occupants de l'OVNI. Selon le rapport confidentiel d'un des officiels présents : ils parlaient un très bon anglais et ils déclarèrent venir de l'Étoile fixe Beltegeuse. Leur manière de vivre serait incompréhensible pour les hommes de la Terre (d'après le journal allemand "Das Neue Zeitalter" N. 4078).


Article très récent (2010) à lire à propos de cette rencontre qui eut lieu dans ce témoignage le 11 Février 1954 à la base de Holloman - qui est la seconde rencontre d'IKE avec cette fois les ET "Gris") :

http://www.ovnis-usa.com/2010/03/11/un-anc...senhower-ets-2/


user posted image


Avec plaisir de répondre à la demande!

Je précise quand même, que ce n'est pas indiqué dans le premier message que j'ai cité, mais les informations de ce message proviennent d'un témoin ayant une position importante et pas de canalisations quelconques, même si l'information que je donne provient d'un site de canalisations (j'ai pris là où j'ai trouvé, mais l'information a une source externe à ce site!).

De plus l'informateur initial donnait bien les mêmes informations, sauf que je n'ai jamais entendu parler dans ce message du nom de "Ashtar Command" comme indiqué dans le message. Je pense qu'ils ont repris le message de la source en y ajoutant en ayant éventuellement modifié ce fait. Il faudrait donc retrouver quand même la source initiale. Je ne le rappelle plus de son nom, mais je sais que c'est coté dans les cassettes vidéos, et DVD vidéos depuis qu'on est passé à l'ère moderne de Jimmy Guieu sur les contacts extra-terrestres.

Ces vidéos étant disponibles soit sur youtube soit dailymotion vous pourrez vous-mêmes en visualisant la bonne retrouver le nom de la source pour ensuite compléter vos recherches et les donner ici!

Ce message a été modifié par Chercheur le Mercredi 23 Novembre 2011 à 11h36
Top
LightInWay
Ecrit le: Mercredi 23 Novembre 2011 à 11h18 Posted since your last visit
Quote Post


Unregistered









Et l'article de Ovnis-USA qui corrobore l'atterrissage:

Citation (Ovni-USA)
Un ancien médecin de l’US Air Force confirme la rencontre Eisenhower – ETs
mars 11th, 2010 Posted in Mars 2010




Héros de la Seconde Guerre Mondiale alors qu'il était Général commandant en chef des forces alliées en Europe, Dwight David Eisenhower, surnommé "Ike", fut le 34ème président des Etats Unis de 1953 à 1961.

Alors qu'il avait annoncé le 9 février 1955 partir pour la Géorgie pour quelques jours, Dwight D. Eisenhower, à bord d'Air Force One, atterrit le 11 février sur la base Air Force de Holloman au Nouveau-Mexique, sans la kyrielle de journalistes et de conseillers qui l'accompagnaient habituellement.

Cette visite secrète, déjà abordée ici le 25 mars 2009, est confirmée par un nouveau témoin, Bill Kirklin, qui s'est confié à la journaliste exopolitique Paola Harris en marge de la X-Conférence de Steve Bassett, en avril 2009 à Washington D.C.

Voici les commentaires de Paola Harris :
user posted image

"Bill Kirklin réalise maintenant, après de nombreuses années, que ce qu’il entendit en 1955 lorsqu’il était médecin sur la base Air Force Holloman, pourrait bien être vrai. Il pense que le président Dwight D. Eisenhower y a rencontré des extraterrestres lors d’une réunion secrète.

C’est pourquoi il a accepté l’interview proposée. Kirklin était présent sur la base ce jour-là et quoiqu’il n’ait rien vu, certains de ses collègues furent plus chanceux. Ce dont il est sûr, c'est qu'Eisenhower est venu sur la base en 1955. Il se souvient des circonstances inhabituelles parce que normalement, il y avait une parade pour l’arrivée du président alors que cette fois, la parade fut annulée la veille.

Kirklin se souvient également avoir assisté à une conversation étrange entre deux officiers au cours d’une pause café :

Officier1 : "Je suis l’Officier de Garde pour la journée. Air Force One vient d’arriver."

Bill Kirklin : "Que se passe-t-il ?"

Officier1 : "Il s'est posé, a tourné et s'est arrêté." Après une pause, l'officier ajouta : "On nous a dit de désactiver le radar."

Bill Kirklin : "Pourquoi devait-on désactiver le radar ?"

Officier1 : "Je ne sais pas, nous avons juste obéi."

Officier2 : "J’ai entendu dire que celui qui avait été descendu près de Roswell l’avait été à cause des radars." (On suppose que l’officier parlait du prétendu crash d'un OVNI près de Roswell).
user posted image

Plus tard dans la matinée, Bill Kirklin s’aperçut que son officier supérieur, Dorsey Moore, était manquant à ses obligations. Moore avait sa propre histoire à raconter : Lui et son épouse avaient observé dans la matinée un grand disque de métal en position stationnaire au dessus de la piste d'envol. Moore disait qu’il faisait 6 à 10 mètres de large. Ils l’avaient vu en allant à l’économat, le disque était toujours là lorsqu’ils étaient revenus.

Moore dit à Kirklin qu’il devrait aller y jeter un œil. Kirklin demanda la permission de quitter l’hôpital mais il ne l’obtint pas et ne put aller voir le disque. Plus tard dans la journée, Kirklin a été questionné par un sous-lieutenant pour savoir s’il avait pu voir ou non quelque chose sur la piste d'envol ce jour-là. Kirklin lui a déclaré qu'il n'avait rien vu, mais lui a raconté ce qu'il avait entendu.

Après son travail, Kirklin chercha à nouveau Moore car il avait disparu pour la deuxième fois de la journée. Kirklin a demandé à Moore où il était allé dans la journée et Moore lui répondit qu’il avait assisté à une réunion. Il en apprendra davantage sur cette réunion un peu plus tard.

Après le diner, Kirklin ferma l’hôpital et entendit un docteur et un lieutenant en pleine discussion. Le lieutenant racontait qu’il y avait eu plusieurs réunions dans le théâtre de la base avec plus de 250 hommes, chacune présidée par le commandant de la base et le "Commander-in-Chief". Kirklin demanda s’il devait comprendre que c’était le président mais le lieutenant ne faisait que répéter "Commander-in-Chief".

Malgré les questions de Kirklin, le lieutenant restait très vague quant au sujet des réunions, il disait que les conversations étaient "classifiées". "Confidentielles ?’" demanda Kirklin. "Plus que ça’’ répondit le lieutenant. "Secret ?" insista Kirklin. Le lieutenant répéta "Plus que ça", et qu'il fallait qu'il se mêle de ses oignons.

De retour dans sa chambre en fin de soirée, Kirklin observa Air Force One quitter la base. Il a pu observer qu’il partait et au moins témoigner que le président avait bien visité la base."

Kirklin raconta à Paola Harris qu’il n’avait pas vraiment réfléchi à ces évènements depuis, et c’est en écoutant Robert Dean à la radio parlant de cette mystérieuse visite à la base Holloman par Air Force One qu'il s’est exclamé : "Mais j’y étais !"

Depuis lors Kirklin en a parlé avec des anciens collègues qui ont également travaillé à Holloman. Il a toutefois dit à Harris qu'il ne croyait pas qu'aucun de ces gars-là pourrait en parler, parce qu'ils avaient prêté serment et ils le prenaient très au sérieux."

Paola Harris lui a demandé s’il avait peur d’en parler. Kirklin estime que s'il avait parlé il y a environ trente ans, il serait déjà mort, mais il se sent en sécurité aujourd'hui en raison des nombreux autres témoins qui se sont manifestés. Par exemple, le projet Divulgation de Steven Greer, qui a permis à d’anciens militaires de témoigner de leurs expériences d'Ovnis, l'a aidé à se sentir plus en sécurité.

Alejandro Rojas - Source

dificultnspa, pour Ovnis-USA
Top
LightInWay
Ecrit le: Mercredi 23 Novembre 2011 à 11h33 Posted since your last visit
Quote Post


Unregistered









J'ai retrouvé la source du message initial: Gérald Light.

On a ici un extrait de cette information qui m'a remis son nom en mémoire, en effet je me rappelle de l'histoire de l'évêque qui l'avait accompagné:

Citation
En 1954, l'animateur radio Frank Edwards fait allusion à des soucoupes volantes qui se seraient posées sur la base aérienne de Muroc, et bientôt, Meade Layne produit une lettre de son ami "Gerald Light", qui serait un spécialiste de l'occulte et de "voyage astral". Light raconte comment il a jubilé lorsqu'il a vu les grands savants obtus de ce monde confrontés aux êtres Ethériens. En effet, Light rapporte qu'en compagnie d'un Evêque, d'un membre de la Presse et d'un distingué économiste, que personne n'a d'ailleurs songé à interroger, il a eu les habilitations pour visiter la base de Muroc où 5 soucoupes volantes toutes de types différents s'étaient posées pour inviter à bord les officiels, y compris le Président des Etats-Unis, Eisenhover.

D'après: http://wiki.razing.net/ufologie.net/ce3/19...edwardsafbf.htm

Ici le contenu de sa lettre où il a pour la première fois exprimé cette informaton:

Citation
Letter received April 16, 1954 by Meade Layne from Gerald Light:


    Gerald Light
    10545 Scenario Lane
    Los Angeles, California

    Mr. Meade Layne
    San Diego, California

    My dear Friend: I have just returned from Muroc [later renamed Edwards Air Force Base]. The report is true — devastatingly true!

    I made the journey in company with Franklin Allen of the Hearst papers and Edwin Nourse of Brookings Institute (Truman's erstwhile financial advisor) and Bishop MacIntyre of L.A. (confidential names for the present, please).

    When we were allowed to enter the restricted section (after about six hours in which we were checked on every possible item, event, incident and aspect of our personal and public lives), I had the distinct feeling that the world had come to an end with fantastic realism. For I have never seen so many human beings in a state of complete collapse and confusion, as they realized that their own world had indeed ended with such finality as to beggar description. The reality of the "other plane" aeroforms is now and forever removed from the realms of speculation and made a rather painful part of the consciousness of every responsible scientific and political group.

    During my two days' visit I saw five separate and distinct types of aircraft being studied and handled by our Air Force officials -- with the assistance and permission of the Etherians! I have no words to express my reactions.

    It has finally happened. It is now a matter of history.

    President Eisenhower, as you may already know, was spirited over to Muroc one night during his visit to Palm Springs recently. And it is my conviction that he will ignore the terrific conflict between the various 'authorities' and go directly to the people via radio and television -- if the impasse continues much longer. From what I could gather, an official statement to the country is being prepared for delivery about the middle of May.

    I will leave it to your own excellent powers of deduction to construct a fitting picture of the mental and emotional pandemonium that is now shattering the consciousness of hundreds of our scientific "authorities" and all the pundits of the various specialized knowledges that make up our current physics. In some instance I could not stifle a wave of pity that arose in my own being as I watched the pathetic bewilderment of rather brilliant brains struggling to make some sort of rational explanation which would enable them to retain their familiar theories and concepts. And I thanked my own destiny for having long ago pushed me into the metaphysical woods and compelled me to find my way out. To watch strong minds cringe before totally irreconcilable aspects of "science" is not a pleasant thing. I had forgotten how commonplace things as dematerialization of "solid" objects had become to my own mind. The coming and going of an etheric, or spirit, body has been so familiar to me these many years I had forgotten that such a manifestation could snap the mental balance of a man not so conditioned. I shall never forget those forty-eight hours at Muroc!

    G.L.


Copie de la lettre:
user posted image

D'après: http://research.borderlands.com/wiki/1954-..._to_Meade_Layne

Pour ce qui est des autres informations qui complètent ce qui a été dit lors de l'atterrissage, je pense que Gérald Light a dû être interrogé suite à sa lettre. Mais à vérifier ce qu'il a dit d'autre exactement ("Ashtar Command" je ne pense pas, mais pas sûr!)
Top
Ecrit le: Mercredi 23 Novembre 2011 à 18h54 Posted since your last visit
Quote Post


Visiteur (e)
*

Groupe: Membres
Messages: 3
Membre n°: 10051
Inscrit le: 20/11/2011



merci beaucoup LightInWay je j'avais réussi a trouver.
Il est vrai que je cherchais une info en rapport avec la base d'holloman et non de Muroc appelé aujourd'hui Edwards en Californie.
PMEmail Poster
Top
LightInWay
Ecrit le: Lundi 22 Juillet 2013 à 09h06 Posted since your last visit
Quote Post


Unregistered









Livre:

« Celui qui vient »
Anne et Daniel Meurois-Givaudan
page 261, chapitre XX, « Au début des années cinquante ».

Pour situer l’action, les Meurois-Givaudan ont été amenés par voyage astral dans un vaisseau spatial où se situent trois êtres blonds qui conversent avec eux et leur montrent des aspects du présent et du passé grâce à une boule lumineuse qui flotte au centre de la pièce où ils se trouvent.

Les êtres n’indiquant pas leur provenance, mais à leur description et à celle de la sphère qui flotte au centre (qui s’agrandit pour projeter des éléments de film du passé ou du présent à tout point du monde) ; on reconnaît la technologie typique et la description typique des êtres de Vénus.

Citation ( Celui qui vient @ p261)
« Etes-vous prêts à continuer le voyage ? Ce qui suit risque de vous ébranler, sachez-le. Cela va néanmoins répondre à vos interrogations concernant la force qui, en définitive, manipule les leviers de l'actuel désordre terrestre, cette force qui joue sur les faiblesses, les aberrations et les dépendances individuelles.

Remontez donc le temps avec moi. Quelques décennies suffiront, même si l'origine de cette histoire se perd dans la Nuit des Ages.
Plongez dans la Mémoire universelles, c'est le Grand Livre où tout est consigné (note de l’auteur : Les Annales Akashiques, sorte de plaque sensible mise en place par la Nature et sur laquelle s'inscrit tout événement.). Vous allez y découvrir le continent Nord-Américain au lendemain de la dernière guerre mondiale. »

Une main puis deux sont posées au creux de notre poitrine. Nous ne percevons rien de visible, ni de nous ni d'elles mais nous en ressentons la pression et l'amour.

Des mots nous envahissent alors...''douceur... fermeté...douceur... fermeté-.-''. Reflets sans doute de la magie d'un équilibre sur la corde tendue duquel on cherche à nous enseigner.
Puis, brutalement nous éprouvons la terrible sensation de tomber au fond d'un trou, un véritable puits sans fond.
C'est toutefois un gouffre de Lumière et d'Amour, une brume dorée si palpitante et si transparente... Il n'y a plus de mots... plus rien jusqu'à la seconde ultime où tout éclate.

En dessous et autour de nous, apparaissent maintenant des prairies, de vastes étendues un peu sèches, à perte de vue, puis des routes comme de larges rubans, toutes droites... et enfin des hangars, immenses, avec quelques avions et des automobiles.

Nous nous en approchons à une vitesse vertigineuse.
Des grillages, des barbelés des blocs de béton surgissent alors puis s'effacent.

Nous voilà maintenant comme deux êtres qui marchent à travers un couloir. A côté de nous, devant nous, il y a des militaires, dès hauts-gradés semble-l-il, et quelques hommes en civil.

Chacun avance d'un bon pas tandis que les conversations se font à voix basse. L'atmosphère paraît tendue et nous luttons pour ne pas nous laisser gagner par elle, afin de ne pas être absorbés par nos corps physiques, si lointains, si oubliés ...

A notre droite, la silhouette d'une arme apparaît un instant puis s'estompe.

« L'un des hommes en civil qui marchent devant vous n'est autre que le Président des Etats-Unis d'Amérique de l'époque, D. Eisenhower, annonce la voix du grand Etre blond. Ce n'est pas la première fois qu'il vient en ces lieux. Autour de lui, ce sont quelques hommes appartenant à un Bureau ultra-secret relevant de la Défense de son pays. Sachez que vous êtes dans les sous-sols d'une base militaire. En fait, il s'agit presque d'une ville souterraine bâtie avec des fonds publics habilement détournés par le Gouvernement lui-même.

C'est une base expérimentale, une base de surveillance et d'échanges construite pour les besoins d'une situation qui dépasse l'entendement humain habituel. La rencontre à laquelle vous allez assister est la dixième et la plus importante d'une série qui va avoir de lourdes conséquences
pour l'avenir de l'humanité terrestre. »

La voix se tait soudainement tandis que deux militaires en casque noir poussent une lourde porte devant laquelle notre petite troupe vient de s'arrêter. Face à nous apparaît une grande et belle pièce ou plutôt un bureau offrant tout le modernisme des années cinquante. En son centre, bien plantés, attendent trois hommes, deux militaires et un civil et à leurs côtés... trois Créatures. Devrions-nous dire aussi "des hommes'' ?

Ces êtres sont de très petite taille, comme des enfants de huit à dix ans. Ils ont le corps entièrement couvert de poils gris et courts. S'agit-il d'un vêtement, d'une sorte de combinaison ou de leur peau ? Il nous est impossible de trancher la question. Leurs yeux sont petits et vifs, leur nez presque inexistant et leur bouche excessivement fine.

Comme nous pénétrons dans la salle, ils font un pas vers l'homme qui paraît être le Président et que nous n'apercevons toujours que de dos. A leurs côtés, les trois hommes, dans un réflexe teinté de méfiance, esquissent également une avance et font, pour deux d'entre eux, un salut militaire embarrassé.

Le président, quant à lui, après avoir marqué un court arrêt se dirige vers sa gauche en direction d'un vaste bureau. Sans attendre et sans autre forme de courtoisie ou de présentation, chacun s'empresse d'y prendre place, y compris les trois petits êtres dont la vivacité des regards est réellement surprenante. En vérité, il est bien difficile de dire ce qui les anime. Amitié ou hostilité ?

«Rien de tout cela, réagit la voix qui nous accompagne.
Ces êtres ne fonctionnent pas selon les principes de l'actuelle conscience humaine. Ils agissent essentiellement sous l'effet d'une conscience collective qui les pousse à rechercher leur propre profit, leur propre expansion au- delà de ce que vous pourriez appeler un état d'âme. Ce n'est pas qu'ils ne soient guère capables d'amitié, c'est tout simplement que l'univers de la sensibilité ou de l'affectivité demeure extrêmement embryonnaire chez eux. La Vie leur a par contre donné l'opportunité d'avancer remarquablement loin sur le plan du pur raisonnement intellectuel.
De là vient cette sorte de froideur qui les caractérise. »

«Et... pourquoi sont-ils là ? » faisons-nous tandis qu'une amorce de conversation a peine à s'engager autour du bureau.

«Ils viennent d'un monde excessivement lointain du vôtre. Plusieurs années-lumière vous en séparent. Cela fait bien longtemps qu'ils observent la Terre, bien longtemps aussi que, de notre propre monde, nous les observons.
Leur peuple souffre d'un grave problème immunitaire, difficulté causée justement par cette extrême sécheresse d'âme que j'évoquais à l'instant.
Tant que les multiples aspects de l'ego n'ont pas été maîtrisés puis dépassés ou sublimés, la réalité émotionnelle constitue pour tout être une soupape de sécurité dont il ne faut pas négliger l'importance. lls ne sont pas dotés de cette capacité de régulation. C'est leur handicap majeur.

A l'heure où s'est déroulée cette réunion, ils affirmaient ne pas vouloir s'établir sur votre planète mais y faire certaines recherches, certaines expériences afin d'enrayer le trouble qui les atteint tous. Comme vous le constatez, tout ceci ressemble à un mauvais roman de science-fiction.

C'est pourtant la stricte réalité. Une réalité que l'on cache à vos semblables depuis un demi-siècle. Une réalité qui commence à filtrer maintenant à travers devers témoignages auxquels s'ajoutera le vôtre.
Tout cela demeurerait néanmoins banal sans la présence du mensonge sur les lèvres des visiteurs en question.

Leur but est bel et bien la mainmise progressive sur votre monde, conçu par eux comme un réservoir inextinguible de la substance qui leur fait défaut et qu'ils prélèvent chez certains animaux. »

«Mais, que font-ils ici avec ces militaires et quelques politiciens ? »

«Ils tentent de conclure un pacte. En échange de quelques expérimentations sur des animaux, ils proposent au Gouvernement des Etats-unis un apport scientifique sans précédent. C'est leur façon d'engourdir les réticences. »

Autour du bureau que nous ne parvenons pas à quitter des yeux, une réelle conversation s'est enfin engagée. Les trois petits êtres semblent d'ailleurs parler un américain irréprochable. Nous sommes intrigués, d'une part par le timbre de leur voix quelque peu aigrelet et, d'autre part par l'attitude de l'un des trois hommes qui se tenaient à leurs côtés à notre arrivée dans la pièce. Il s'agit du civil.

Ce dernier semble particulièrement bien les connaître et même s'en faire ostensiblement le porte-parole ou le défenseur, dans le feu de la conversation.

«N 'en soyez pas étonnés, fait la voix de notre guide. Il est l'un des tout premiers représentants ou responsables de ce qui ne constituait pas encore à l'époque le Gouvernement Mondial mais dont les bases se posaient. En fait, au moment où s'est déroulée la rencontre que vous voyez, cet homme en connaissait bien plus sur toute cette affaire que le Président lui-même ou n'importe quel responsable politique d'alors.

Tel que vous le voyez là, il est parfaitement au courant des objectifs à moyen terme des petits êtres. »

«Quels sont précisément ces objectifs ? »

«Soutenir la mise en place, sur quelques décennies, d'un Gouvernement Planétaire terrestre donnant le pouvoir absolu à une toute petite élite d'individus qui les laissera agir à leur guise.
Cela passe évidemment par le contrôle complet de toutes les populations, par le biais d'épidémies savamment organisées, de guerres préméditées et de déséquilibres économiques. »

«Cela signifie qu'il existe un but à plus long terme, n'est-ce pas ? »

«Effectivement ! Un but qu'ignore la majorité de ceux qui collaborent avec eux et qui constituent le noyau du Gouvernement Planétaire. Ce but, après avoir poussé ce Gouvernement à la mise en place d' "une race unique dominante'' est la maîtrise totale de la planète et une "fusion génétique'' avec ses derniers habitants. »

Sur ces paroles saisissantes, la voix se tait comme si elle souhaitait nous laisser seuls avec nos pensées, face au spectacle déroutant de la réunion.
Seuls avec nos pensées... En effet, nous le sommes plus que jamais car ce qui vient de nous être dit et ce à quoi nous assistons nous semble trop touffu, trop énorme.
Une sorte de nausée nous donne presque envie de nous écrier que tout cela n'est pas concevable...

« Prenez l'habitude de ne plus penser par concepts de nations, de continents ou même de planète, intervient à nouveau la voix de l'être blond. Vous êtes appelés à penser "universel''. Et c'est un bien si les événements vous y obligent ! Votre Terre n'est qu'un cas parmi les millions de mondes habités ! Il faut la sortir de son isolement... Il faut tout mettre en Ouvre pour que chacun de ses habitants puisse enfin la sentir et se sentir lui-même inclus dans un grand plan d'évolution.

La Vie s'expanse à l'infini, Je vous le répète ! Si hélas votre capacité à la concevoir ainsi ne fait pas exploser les remparts qui la limitent, vous ne pouvez que vous étioler.
Je sais fort bien quels sont les haussements d'épaules et les quolibets que votre récit déclenchera chez certains, mais comme toujours il y a des pas qu'il faut accepter d'accomplir. N'oubliez pas, c'est le Soleil qu'il ne faut pas perdre de vue !

Pour l'heure, continuez d'analyser ce qui se passe.
Regardez cette pièce métallique qui est mise en évidence sur le bureau par l'un des petits êtres velus. Il s'agit de l'un des premiers éléments qui vont permettre de faire faire un bond prodigieux à la technologie de votre vingtième siècle.

Dans cette salle, il représente l'objet d'un marchandage... un marchandage qui devait donner aux Etats-Unis d'Amérique une suprématie incontestée... laquelle sera rapidement affaiblie par une autre tractation à l'autre bout du monde.
En effet, voyez-vous, à l'heure où se sont déroulés ces événements, les êtres velus préparaient déjà un semblable contact avec quelques responsables soviétiques, trahissant ainsi le pacte d'exclusivité dont il est question autour de cette table. »

Pendant un instant, nous observons le petit objet brillant en métal argenté qui évoque une sorte de circuit imprimé miniature... puis, étouffant dans cette ambiance lourde, nous ne pouvons nous empêcher de réagir énergiquement par un sursaut de la conscience qui nous fait aussitôt réintégrer notre place face à nos quatre compagnons...

«  Mais, pourquoi nous montrer tout cela ? interrogeons- nous d'emblée. Même si cela correspond à l'exacte réalité de ce qui s'est produit il y a une cinquantaine d'années, même si cela s'intensifie et cause de graves répercussions à l'heure actuelle, ces images ne sont-elles pas plus propices à générer un mur ou une paranoïa qu'à faire avancer les choses ? Notre souci est l'expansion de la conscience spirituelle ! Pourquoi nous faire plonger ainsi dans des eaux troubles ? »

« Nous vous l'avons déjà dit, mes amis, parce qu'il ne faut rien séparer. La conscience spirituelle digne de ce nom ne peut se retrancher d'aucun domaine. Tout la concerne. Tout la concerne tellement que c'est sur son assoupissement ou sur les filières dont certains veulent la parer que les actuels détenteurs du pouvoir terrestre comptent absolument.

Que la conscience de la Flamme divine qui réside en chacun vienne à fleurir ne serait-ce qu'un peu plus dans les quelques années à venir, et l'emprise du Gouvernement Mondial et de leurs alliés-manipulateurs d'outre-espace sera vouée à l'échec. L'Eveil de l'Esprit signifie l'insoumission à tous les plans d'organisation égotiques et,  par  conséquent, à tous les types de Gouvernements qui prétendent penser à votre place, politiquement, économiquement ou religieusement.
Sortir de l'Illusion que nous évoquions, ce n'est pas attendre que celle-ci s'estompe par la seule force des prières.

C'est, nous le répétons, ensoleiller l'Illusion, la dé-densifier en se faisant avec détermination l'allié actif de "celui qui vient''

Remémorez-vous ce monde jaunâtre de la basse psyché humaine que vous visitiez il n'y a guère plus de quelques minutes... Cet univers constitue le réseau d'action idéal sur lequel s'appuient toutes les forces de restructuration que nous avons mises en évidence pour vous.

L'expression "les Forces de l'Ombre'' ne qualifie pas, en réalité, les êtres qui les incarnent tangiblement mais les énergies ternes qui jaillissent de vous. Ce sont ces dernières qui entretiennent le moteur de tous les asservissements.

Que sont un canon et un obus sans la pensée et l'inconscience humaine qui les mettent en service ? N'allez donc pas faire de ces petits êtres velus la cause de tous vos maux. Ceux-ci connaissent vos faiblesses, votre manque de détermination et les exploitent à leur avantage, c'est tout.
Quant au Gouvernement Mondial dont certains membres coopèrent avec eux, il en est de même. L'humanité a appelé celui-ci à se concrétiser par son incapacité à se prendre elle-même en charge. »

« Mais pourquoi laissez-vous faire de telles choses, vous dont la Lumière semble résolument la demeure ? Jusqu'à un certain point nous concevons la réponse, mais ici il semble bien que nous soyons au bord du gouffre. » 

L'un des trois êtres blonds nous observe d'une façon à la fois aimante et amusée en nous entendant formuler cette question.

« Il faut que vous muscliez à l'extrême votre conscience, fait-il, que vous forgiez votre volonté et que vous vous frottiez suffisamment au non-amour pour avoir, non pas simplement envie, mais besoin de boire sur le chemin de "Celui qui   vient". Depuis l'Aube des Temps, nous vous aidons. Vous le savez bien, mais pas plus qu'il ne le faut afin que vous restiez les artisans majeurs de votre propre rédemption.

Il est indispensable que vous ayez la volonté brûlante et sereine de chercher plus haut, toujours plus haut. Ainsi, par exemple et pour en revenir à ce que vous venez de vivre, l'actuel "parasitage'' de votre planète, tel qu'il vous a été présenté, n'est qu'un aspect de la question.

Les petits êtres velus sont eux-mêmes téléguidés par une force qui les dépasse. Ils sont les ambassadeurs inconscients d'une énergie de déstructuration qui pousse toutes les formes de Vie autonomes à réagir. Réfléchissez maintenant au fait que cette énergie elle-même, ainsi livrée et active, s'inscrit dans le Plan divin par le fait qu'elle oblige à une maturation.

Soyez heureux de vivre en ces temps, mes amis, et tentez de communiquer ce bonheur à tous ceux qui accorderont foi à votre témoignage. Vous êtes en effet acculés à un changement qui peut être une véritable floraison. Vote humanité se trouve fragilisée depuis que les valeurs statiques de son passé se sont effritées. C'est un atout.

Toute faiblesse peut se métamorphoser en atout dès lors que l'être qui l'a laissée s'enraciner en lui se heurte à un mur l'obligeant à changer de direction coûte que coûte. »
Top
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres:

Topic Options

 



[ Script Execution time: 0.1045 ]   [ 12 queries used ]   [ GZIP activé ]