chercheursduvrai.fr

Pages: (9) [1] 2 3 ... Dernière » ( Aller vers premier message non lu )

> Générateur et récepteur d'ondes scalaires
Ecrit le: Mercredi 06 Mai 2015 à 20h19 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Le but du projet va être de déterminer si ces fameuses "ondes scalaires" électromagnétiques existent bien et permettent de vraiment transmettre des données à travers la matière.

Pour cela deux parties:

1) Un émetteur d'onde électromagnétique scalaire, qui doit consister en un signal sinusoïdal et le signal déphasé de 180° (donc opposé) transmis simultanément par une antenne 1/4 d'onde chacun de façon à produire deux ondes EM dans la même zone d'espace qui puissent par addition produire une onde scalaire. L'émetteur fonctionnera à une fréquence donnée f à déterminer.

2) Une boite faisant office de cage de Faraday pour la HF (pour la fréquence f) produisant une atténuation mesurée suffisante pour empêcher la détection par un système récepteur accordé sur la fréquence f. En pratique on construira un récepteur d'onde scalaire, qui est un système accordé LC classique avec un ampli derrière, mais avec un aimant fort mis à proximité de la bobine. On testera d'abord que l'émetteur en mode électromagnétique classique (avec les deux antennes alimentées par un signal en phase pour produire des ondes EM classiques) ne capte aucun signal perceptible dans la cage de Faraday réalisée. Seulement lorsque ça sera le cas on passera alors en mode scalaire d'émission et on verra alors si il est vrai qu'on capte les ondes scalaires.

Le récepteur construit, de part sa construction, est aussi bien apte à recevoir des ondes EM classiques (circuit LC classique excité par une onde EM, l'aimant on s'en fiche) que scalaires (là c'est l'aimant qui fait toute l'importance) et donc on pourra avec le même système émetteur et récepteur tester la viabilité de la cage de Faraday.

Une cage de Faraday pour HF n'a rien à voir avec une cage de Faraday pour la Haute tension continue comme on l'entend habituellement quand on parle des cages de Faraday. Une simple boite en métal n'EST PAS une cage de faraday pour la HF. Il faut un blindage avec de cuivre (qui a la propriété d'absorber la HF) et avec des matériaux perméables magnétiquement comme l'acier ou le mumétal pour écranter (en fait dévier) le champ magnétique.

De par son temps de réaction à la variation magnétique le mumétal ne fait office d'écran (par déviation) que pour les basses fréquences jusqu'à environ 100KHz. ça sera aussi le cas d'un matériau ayant un cycle d'Hystérésis d'aire large.
Mais pour la HF le cuivre qui est inefficace en BF pour le blindage, devient un bon élément de réalisation de cage de Faraday. Avec un grillage de cuivre bien fait on peut atteindre 120dB d'atténuation de signal EM en HF jusqu'à 1GHz.

Donc la cage de Faraday sera un feuilleté de cuivre et d'acier, grillagé et plein; en sandwich. Les tests devront permettre de voir si le feuilleté est suffisant pour atténuer suffisamment la puissance émise.

Il semblerait aussi que la ferrite pure soit un atténuateur de la partie magnétique des ondes EM et fasse un bon élément de composition des cages de faraday pour la HF.

La fréquence reste à déterminer pour le système.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Mercredi 06 Mai 2015 à 21h19 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 4296
Membre n°: 276
Inscrit le: 11/06/2007



Hello Chercheur  grin.png

Beau projet, et comment transmettre des données avec une onde longitudinale sans amplitude transversale ?
Modulation de frequence ? Morse ?


--------------------

Peuple de France, tranche dans le lard en sachant faire une addition des voix
Vote à 100% pour Mélenchon, le seul qui parle de paix et de partage des richesses
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 06 Mai 2015 à 21h47 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Citation (Amateur @ Mercredi 06 Mai 2015 à 21h19)
Hello Chercheur  grin.png

Beau projet, et comment transmettre des données avec une onde longitudinale sans amplitude transversale ?
Modulation de frequence ? Morse ?

Soit en modulation d'amplitude (qui correspond au niveau de l'énergie véhiculée par l'onde scalaire si elle existe bien) et qui est récupérée par la déviation de composante EM par l'aimant en modulation d'amplitude EM classique, soit comme tu le dis en modulation de fréquence. Mais je compte travailler sur une fréquence fixée, donc ça sera de l'amplitude. De toute façon je ne compter pas transmettre de données dans un premier temps, mais de simples signaux en tout ou rien (on coupe, on allume).

Evidemment pour que ça soit caractéristique de quelque chose, il faudra que la même chose en mode non scalaire ne donne aucune réception à l'arrivée!


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Jeudi 07 Mai 2015 à 06h59 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1561
Membre n°: 10313
Inscrit le: 11/03/2013



Hello Chercheur,

Oui voilà un projet de recherche bien intéressant.

Me vient une question, quel est le rôle de l’aimant  par rapport aux ondes scalaires ?
PM
Top
Ecrit le: Jeudi 07 Mai 2015 à 07h46 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 3939
Membre n°: 10047
Inscrit le: 07/11/2011



Si j'ai bien compris la réponse à t1 question tiens plus au fait que Chercheur sort la grosse artillerie pour faire la peau aux ondes électromagnétiques, et l'aimant fait justement partit de cette armada. Il sert donc si je comprends bien, a bloquer les mouvements de champs magnétiques de la bobine réceptrice, mouvement qui n'a lieu qu'en présence d'onde non scalaire.

Chercheur corrigera si je me trompe...


--------------------
« No matter where you are, Look for the brightest star, Believe it is true, My soul is smiling at you", FastWalkers
PM
Top
Ecrit le: Jeudi 07 Mai 2015 à 11h31 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1561
Membre n°: 10313
Inscrit le: 11/03/2013



Hello BlueDragon,
 Disons que je comprends bien que la cage de faraday va atténuer très fortement les composantes  EM vis a vis du récepteur.
Je m’arrêterais là.
Je ne vois pas ce que viens faire un aimant dans le montage, vu qu’il agit en statique.
A priori ça ne dérange ni n’arrange le dynamique ?
Un peu comme le courant continu qui n’agit pas sur l’alternatif, au pire ils s’ajoutent.
 

Des connaissances en  physique me manquent et plutôt que partir en conjectures, j’attends la réponse du concepteur. icon_wink.gif
PM
Top
Ecrit le: Jeudi 07 Mai 2015 à 19h05 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Bannis
Messages: 287
Membre n°: 10252
Inscrit le: 05/01/2013



Une super idée!
Je vais suivre cette manip super intéressante!  wink.png
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Jeudi 07 Mai 2015 à 19h56 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 371
Membre n°: 10456
Inscrit le: 01/12/2013



Bonsoir,

Sujet très intéressant.

Remarque perso: je ne sais pas à quelle fréquence vous voulez fonctionner, mais plus la fréquence est élevée, plus les antennes sont petites et facile à réaliser.

Il y a quelques années, j'avais réalisé des petites antennes (une émission et une réception) à 8MHz, pour un projet qui au final avait été abandonné, mais pour info ces antennes était faites en ayant bobiné une longueur de fil émaillé correspondant au lambda / 4 sur un tube plastique de 1cm de diamètre et d'environ 15cm de long. Dans ce projet l’émetteur était constitué d'un oscillateur à quartz sortant environ 0dbm avec ses harmoniques à -40dB par rapport au fondamental.
De mémoire c'était un oscillateur avec des portes logiques et une structure en filtre passe-bas pour faire l'adaptation de sortie à 50 ohms. Malheureusement je n'ai pas retrouvé le schéma, et le proto a dû rester dans un tiroir du labo de la société pour laquelle je travaillais à l'époque. Mais ce devrait être pas trop compliqué à refaire.

A+
JCV


--------------------
"Face à un problème complexe, il convient de commencer l’approche analytique par la solution la plus simple."
Expression dérivée du principe du Razoir d'occam. William d’Ockham - théologien Franciscain 1285-1349.
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Jeudi 07 Mai 2015 à 20h46 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Citation (eclectron @ Jeudi 07 Mai 2015 à 06h59)
Hello Chercheur,

Oui voilà un projet de recherche bien intéressant.

Me vient une question, quel est le rôle de l’aimant  par rapport aux ondes scalaires ?

J'ai repris une idée qui n'est pas de moi, et voici l'explication de son auteur dans la langue d'origine:

Citation
user posted image

On this slide we show a concept for a detector for scalar EG waves. This is the Bedini scalar wave detector, adapted from an original concept by Dea and Faretto.

The idea is quite simple: install a very powerful bar magnet vertically inside a grounded Faraday cage. Then install an open-ended coil longitudinally above the magnet so that a line through the longitudinal axis of the magnet passes through the longitudinal axis of the coil above it. The open end of the coil does not touch the magnet.


Connect the other end of the coil to a variable tuning capacitor, so that the coil and capacitor form a tunable, series-LC-oscillatory circuit. The output of the capacitor is connected to a transistorized preamplifier inside the cage. A tuning shaft for the capacitor is very carefully passed through a small hole in the shield to allow tuning from outside.
The output of the preamp passes very carefully through a small hole in the shield, through a shielded cable, to an adjacent oscilloscope. The cable shield is also grounded to reference ground potential.


The theory is as follows: Suppose a normal EM wave appears inside the cage, above the magnet or closely adjacent thereto. In that case a coupled oscillation appears in the field of the magnet, and this oscillation is coupled to the coil immediately above it. If the oscillation is within the bandwidth of the tuned series LC circuit, detection occurs. This is amplified by the preamp and passed to the oscilloscope, where it is displayed on the scope.


Note that the detector detects normal EM wave. Now our problem is: how doe we get an EG wave to be detected? And how do we assure that we do not detect ordinary EM waves from outside?


Actually this is simple. Ordinary waves (except for quite low frequency) will be grounded out by the Faraday shield, and will not penetrate the cage. Thus these normal EM waves cannot enter the cage and appear above the magnet. They will not be detected.


Scalar EG waves, on the other hand, will enter the cage since they do not couple to conduction electrons in the metal of the cage. Above the pole of the magnet, spacetime is locally bent. After all, a pole is a magnetostatic scalar potential, which is a part of the conglomerate called "G-potential." The pole represents an increase (or decrease, depending upon whether it is a north or a south pole) in the magnetostatic component of the local G-potential. This is a curvature of spacetime. An EG wave entering this region adds a varying component of magnetostatic G-potential, which bleeds-off in the coil as an ordinary EM wave.


Another way to view the detector is to model the EG wave as a longitudinal wave, and an ordinary EM wave as a transverse wave. When the EG wave enters the curved spacetime region above the magnet, to the coil (the "observer" in this case!) the longitudinal aspect of the EG wave appears to be rotating back and forth, so that an oscillating transverse component is present. This transverse component appears to the coil as an ordinary EM field, and so the LC circuit detects it if it is in the proper frequency band.


Yet another way to view the situation is to realize that an EG wave entering the magnet results in an oscillation component added to the magnetostatic scalar potential (pole strength) of the magnet. According1y, the magnet is a receiver for scalar waves, which are detected to "bleed-off" as an oscillation of the magnetic field strength of the magnet. Coupling of this oscillating magnetic field to the coil creates an oscillating current flow into the capacitor This oscillates the voltage input to the preamp, which amplifies and feeds the signal to the oscilloscope for display.


In fact I rather like the latter view!  It is important to remember that a magnetostatic potential and an electrostatic potential can be oscillated by a scalar EG wave. By placing a magnetic material inside a Faraday cage, the oscillation of the magnetostatic scalar potential (pole strength of the magnet) can be used as the EG detecting mechanism. By placing a chargeable material inside a Faraday cage, the oscillation of the electrostatic scalar potential can be detected. (Possible examples of the latter type detectors are given by Hodowanec, Radio Electronics, April 1986.)
Note also that one may detect waves at one reference level and not at another. Changing the bias on the zero-reference ground of the Bedini detector affects the detection. To look inside a normal EM carrier (such as the Woodpecker) and see what scalar signals are riding upon it, the carrier may be used to bias the reference ground of the Bedini detector.


To produce a spectrum analyzer, simply use additional series resonant LC tuning circuits in parallel (put multiple taps on the coil, and wire each tap to a separate tuning capacitor of different capacitance). Again, varying the zero reference level is important, as is varying the strength of the magnet.


Golden also has invented an excellent series of scalar wave detectors based upon quite different proprietary principles.
The bottom line is: we can indeed rigorously detect and measure scalar EG waves. When one considers the large sums of money presently being spent to bury large aluminum cylinders etc. in an attempt to detect gravitational waves, one wonders why some funds could not be released to a few unorthodox researchers by the National Academy of Sciences to fund the proven creation and detection of electrogravitational waves!

Ce que je n'avais par contre pas lu quand j'avais lu cette expérience il y abien 10 ans avec lidée en tête de faire ça un joru est la phrase suivante (en fait je relis ça depuis 10 ans pour la première fois):
Citation

Note from Webmaster:  I understand that it took Bedini about 600 attempts before he got the device to work.  It was then handed over to a different party to produce it, who then made some "improvements", and the device then failed to work.

Peut-être quelque chose de moins délicat serait donc à choisir pour expérience.
Peut-être ça est un premier choix plus correct:
http://www.cheniere.org/books/starwarsnow/scalardetector.htm


Citation
user posted image

Very briefly we present a method of making a very sensitive scalar wave detector so that direct measurement and quantization can be established.


First, we regard one oscillation (one wavelength) of the scalar potential wave as a longitudinal photon. Note that this photon contains a substructure, which may be deliberately determined (when artificially made) or randomized (when naturally made in the idealized case).


For convenience we represent normal linearized vacuum (spacetime) as a horizontal or longitudinal vector (Figure 4), implying the direction of motion of the wave in the laboratory frame. By horizontal position in our diagram, we imply a linear, uncurved spacetime and a non-rotated frame. We represent the longitudinal scalar wave as a horizontal vector, and the usual Hertzian wave as a vertical or "transverse" vector. We visualize a normal detector as detecting only a vertical or "transverse" vector, as we have illustrated in Figure 4.


As can be seen, in a linear, unrotated or uncurved spacetime a pure scalar wave has no vertical component projected upon the laboratory frame vector, so it is not detectable by normal detectors.


To detect the scalar wave, of course we could bend it so that it has a projected vertical component in the laboratory frame (Figure 5). However, this would be an impure wave, not a pure scalar wave, and that is not what we wish.

A better way is to bend or curve spacetime itself in a small region, so that a longitudinal wave that passes through that region now possesses a vertical component with respect to that region (Figure 6). Thus a normal detector there will detect that vertical component. We conduct the detection current out of the "bent spacetime" region to an outside (normal) detector, and we then have a scalar wave detector.


To illustrate, we show conceptually how this has been successfully done. Figure 7 shows the concept. First, we utilize a magnetic pole to provide the infolded energy (potential) to bend or curve spacetime. To reach good sensitivity, we need a pole strength connected with a magnetic field strength of 40,000 Gauss or higher. We utilize a small superconducting magnet, which can reach field strengths of from 40,000 to 80,000 Gauss.






--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Jeudi 07 Mai 2015 à 21h30 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 555
Membre n°: 10038
Inscrit le: 10/10/2011



Salut tous

Et bien je pense qu'il doit y avoir un phénomène de synchronicité la dessous!  Figure-toi que j'ai relu cet article de Bedini il y a trois semaines environ et voilà que je redécouvre l'idée sur le forum!  C'est un bon présage!

J'ai cherché à refaire ce montage, mais sans réellement trouver de solution valable pour reproduire un champ magnétique aussi puissant que celui indiqué de 40.000 Gauss.

J'avais alors fais un parallèle avec l"expérience de la Queue de Cochon QDC.  Je me permet d'en parler ici, sans vouloir chercher à brouiller les premières motivations de Chercheur.

Pourquoi la QDC?  Et bien parce que le champ magnétique intense de l'expérience cherche bien à tordre le cou à l'espace-temps (ou de l'Aether si vous voulez) comme indiqué dans le texte et que nous avons pu constater un phénomène identique dans l'expérience de la QDC avec la balance de Roberval!

Je me suis alors dit pourquoi ne pas essayer le montage de Bedini avec la QDC en lieu et place de l'aimant.  J'en suis resté là pour le moment.  Aucune idée de ce que pourrait être l'impact réel. blink.png

On s'éloigne de l'idée première du projet ici, mais pourquoi pas dans une seconde phase.


--------------------
Restez curieux et découvrez!
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 07h57 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1561
Membre n°: 10313
Inscrit le: 11/03/2013



Je vais faire des remarques à mon niveau car je dois dire que j’ai un peu de mal a suivre, courbure espace temps etc.. icon_wink.gif
le premier montage parle surtout d'onde gravitationnelle, est-ce la même chose ?

Puis après j’ai les neurones qui grillent avec la bobine ouverte. icon_wink.gif
Agit-elle en antenne ou en bobine classique avec rebouchage capacitif du circuit HF dans l’air ? Ou autre phénomène qui m’est inconnu.
 
En résumé, ce que je comprends du test:

 2 émetteurs radio.

L’un à une porteuse en opposition de phase par rapport à l’autre.

Au bon "endroit", on place un récepteur, les composantes E et H en opposition
de phase qui se rencontrent s’annulent, ou presque.

Pour assurer le coup et protéger de l’environnement,  on place le récepteur dans une cage de faraday.

Le récepteur ne capte plus de E et H.

S’il capte quand même quelque chose à la fréquence d’émission, c’est qu’il
subsiste quelque chose qui est possiblement du scalaire.
 
Mais quid de la conversion du scalaire en courant électrique, y a-t-il une théorie ou une idée qui prédit le phénomène ?

 
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 08h33 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Autre problème technique à voir, je ne pense pas que l'auteur ait vraiment testé avec un aimant de plus de 40 000 Gauss, ce qui ne peut s'obtenir qu'avec un électro aimant supra conducteur. Un aimant Neodyme-Fer-Bore délivre un champ de 13 000 Gauss.
Mon expérience ne pourra pas aller au-delà de l'utilisation d'un aimant Neodyme.

Si le stress de l'espace par le champ magnétique n'est pas suffisant avec 13 000 Gauss, je n'obtiendrai rien. Je me rappelle il y a 10 ans m'être dit qu'il fallait un aimant à supra conducteur, mais j'avais oublié depuis. La question est de savoir si c'est vraiment critique. En fait plus le champ magnétique sera fort, et plus l'espace sera déformé, et donc plus le signal détecté sera important. Normalement on peut compenser un moindre signal avec un préampli plus fort.

@eclectron: C'est un circuit qui capte les ondes EM, avec une antenne constituée par une bobine enchainée avec un condensateur en série et un préampli à la suite. C'est donc assimilable à une simple antenne accordée sur une fréquence donnée.

Les ondes de d'ElectroGravité (EG) sont une autre appellation des ondes scalaires: elles traversent la matière car elles vibrent longitudinalement et pas transversalement; ce qui empêche leur blindage et en ceci c'est identique à des ondes gravitationnelles. En fait dans les théoriciens des ondes scalaires, la Gravité est une onde scalaire, ce qui fait le lien entre l'utilisation et la création d'ondes gravitationnelles (et génération de gravité ou antigravité) par de l'électromagnétisme (correctement réglé pour créer des ondes scalaires).

Comme indiqué dans le document, l'idée est que si on a éliminé les ondes EM classiques (par une cage de Faraday), ce système ne serait sensé rien capter du tout tout simplement; sauf si il capte quelque chose: ça sera l'onde scalaire.

De quelle façon? L'onde scalaire en question est électromagnétique, mais sans vecteur de champ électrique ou magnétique (car justement mis en compensation par déphasage à 180°). Ceci fait qu'elle ne vibre pas transversalement mais transporte quand même une énergie magnétique et électrique. La non transversalité fait qu'elle n'accroche pas les électrons de la cage de Faraday et donc elle traverse, alors que les ondes EM classiques vont vider leur énergie en agitation électronique sur la cage de Faraday (elles sont donc "absorbées", du moins en partie, on essaiera que cette partie soit assez importante pour qu'on n'ait rien de mesurable derrière, genre absorption à 130dB au moins).

La composante "scalaire" qui passe elle, on va s'occuper de la partie qui va affleurer l'aimant. Elle entre dans une zone de champ magnétique intense. Suivant la relativité générale, toute énergie courbe l'espace localement; que cette énergie soit électrique, magnétique ou une masse (on est habitué à ne l'utiliser que pour cette dernière caractéristique). Evidemment à notre échelle et avec les niveaux d'énergie utilisés, la courbe est minime, infinitésimale.

Lorsque l'onde scalaire traverse la zone courbée de l'espace; les ondes suivent la courbure, la partie la plus éloignée de la zone de courbure ne courbant pas autant que la zone la plus rapprochée. Ceci va créer une divergence dans les champs électriques et magnétiques de l'onde qui étaient en parfaite compensation de direction dans un espace droit; là la courbure va faire provoquer cette légère divergence. C'est ultra ténu car c'est dû au gradient local de courbure. Et là on récupère donc localement des champs électriques et magnétiques très faibles, donc on a une oscillation EM qui apparait et qui est détectée par le détecteur.

c'est pour ça qu'il faut un champ d'énergie très fort et donc un aimant très puissant si on veut faire ça par un aimant. Mais bon si il faut vraiment un minimum de 40 000 gauss, je peux faire une croix dessus, je ne vais pas monter un truc à supra conducteur. Dans ce cas il me faut voir si leur expérience a été menée avec cette caractéristique ou pas.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 10h46 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



La page web d'Eskimo indique que le document de Bearden sur l'expérience de Dea/Faretto n'est publiée nulle part par les auteurs originaux, il n'y a que l'information indirecte de Bearden qui de plus parle de la version modifiée par Bedini. Il en dit ceci:


Citation
Magnetostatic Detectors :


Of the detectors we will discuss, two share the same translation mode, magnetic modulation. Magnetic modulation is best studied in the Dea/Faretto detector. The Dea/Faretto detector discussed here is the device described by T.E. Bearden in his work "Fer-de Lance, a Briefing on Soviet Scalar Electromagnetic Weapons." The device described is labeled (slide #33 page 36) "Bedini's version of the Dea/Faretto detector."
No original information published by Dea or Faretto on this device has been discovered as yet. The following discussion is restricted to "Bedini's version" of the device as described by Bearden.


This detector consists of a powerful permanent magnet, in excess of forty thousand Gauss, placed within a Faraday cage. A coil is suspended above one pole of the magnet. This coil is tuned to resonance by a variable capacitor also placed within the cage.


The coil and capacitor form a series resonant LC tank circuit. One lead of the coil is left open, the other runs to the capacitor. The remaining lead of the capacitor then runs to an amplifier. The output then runs through shielded cable into a standard receiver.


In theory, an incident scalar wave will modulate the field of the permanent magnet. Because the magnet is shielded from electromagnetic radiation by the Faraday cage, the only source of an induced signal from the resonant circuit is from modulations of the magnetic field. As the incident scalar wave modulates the field of the magnet, the modulations of the magnetic field induce an electromagnetic copy of the scalar signal into the resonant circuit by induction.


This detector therefore will detect modulations of the scalar magnetostatic potential, and can be described as a linear magnetostatic scalar detector. There is a reference made to the operation of this detector which implies that the detector may not detect a signal unless the ground reference of the detector is biased. Also scalar signals transmitted upon electromagnetic carriers may be demodulated by using the electromagnetic carrier to bias the ground reference.


The use of a direct current bias, or an electrostatic charge may be sound. But extreme care must be used if the ground reference is changed dynamically by the carrier. It might prove impossible to prove that any signal detected was not coupled throu gh the ground circuit rather than induced by magnetic modulation. For this reason we cannot recommend such biasing. If the detector is biased in this manner, the bias power supply as well as the detector must now be placed into a larger shielded enclosure in order to eliminate any possible electromagnetic interference.


One feature we must point out is that the frequency response and bandwidth of this form of detector is determined by the inductance and capacitance of the L C tank circuit. The inductive and capacitive reactance's determine the Q of the tank, and the refore the bandwidth. The center frequency of this bandwidth is the resonant frequency of the tank. If any tank component is variable, then the bandwidth or center frequency may be tuned over a range of frequencies.


Although the Dea/Faretto detector has several desirable features, this form of detector is largely impractical, due to the difficulty of shielding a forty kilogauss field. This level of field intensity would saturate any practical shielding, and ther efore render it ineffective. The mass of the magnets alone, much less the shielding needed, makes this an impractical design.


Because the Dea/Faretto design is the direct progenitor of the magnetostatic detector designs presented in this work, we will use it as a reference for comparison with the newer design presented here.

D'après:
http://www.eskimo.com/~billb/freenrg/bark.html

Lui aussi trouve que 40 000Gauss ça va être dur à mettre en oeuvre, et encore il ne parle même pas de la difficulté de les produire, mais de pouvoir le blinder de l'influence extérieure (il ne faut pas que le champ magnétique extérieur se couple à celui de l'aimant).

Quelques éléments de mise à la Terre de la cage de Faraday pour ne pas qu'elle produise ses oscillations d'enceinte de la boite qui seraient des faux positifs sont aussi mis en avant.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 10h50 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Et la page d'Eskimo suggère le détecteur d'ondes scalaire Barkhausen comme bien meilleure méthode de mesure en remplacement du Dea/faretto, en utilisant toujours la modulation du champ magnétique d'un aimant par l'onde scalaire (la divergence faible par courbure de l'espace):

Citation
Another detector based on magnetic modulation is the Barkhausen effect detector. This device was designed to use much smaller magnets and therefore need much less shielding. The Barkhausen effect detector does this at the cost of bandwidth and linearit y. In light of the extreme sensitivity and ease of construction of this design, the Barkhausen effect detector is an ideal first practical detector design that a researcher should reproduce.


In the Barkhausen effect detector, we use a much more sensitive method of detecting the minute modulations in the field of a permanent magnet than in the Dea/Faretto design. The Barkhausen effect is defined in standard physics textbooks as a highly n on-linear change in the magnetization of a material in response to a change in magnetic flux density. Accordingly, a small change in magnetic flux may cause a large change in the magnetization of some materials.


It is this rather obscure magnetic effect that is used to reduce the magnetic field intensity needed, and therefore the shielding as well. By using a magnetic bias to produce a level of magnetization which places a magnetic material into the most non -linear region of its magnetization curve, it becomes much more sensitive to any external forces. Once in this condition, changes in the magnetic field too small to induce a detectable signal in a Dea/Faretto detector will result in detectable signals fr om a Barkhausen effect device.


The bandwidth of the Dea/Faretto detector is a function of the L C tank circuit in the detector itself. Bandwidth in the Barkhausen effect detector is a function of the pickup coil and the magnetic core material used. In most cases the bandwidth of a Barkhausen effect detector is from zero to about five hundred kilocycles. Unlike the Dea/Faretto detector, the Barkhausen effect detector is not readily tunable, and it would therefore be impractical to attempt direct spectrum analysis with this des ign.


The LC tank in the Dea/Faretto detector is linear in its response to an input signal at the resonant frequency of the tank. The magnetization curve of the polycrystalline silicon steel used in the core of the Barkhausen effect detector's coil is highly non-linear to changes in the magnetic flux density. The Barkhausen effect detector is therefore classified as a passive non-linear magnetostatic scalar detector.


To understand the operation of the Barkhausen effect detector we will conduct a Gedanken (imaginary) experiment. If we place a strip of silicon steel inside a large coil of several thousand turns, and amplify the output of this coil and feed it to a speaker, there will be a burst of static heard as a permanent magnet is moved near the strip of silicon steel. No matter how slowly and smoothly the magnet is moved, the speaker will respond with distinct clicks. Even the smallest changes in magnetization of the steel strip will result in discrete detectable pulses.
What is happening here is that small changes in magnetic field intensity are producing large non-linear changes in the magnetization of the steel strip. These large abrupt changes in the magnetization of the steel induce a current into the coil, which we hear as a click. Larger changes in magnetic fields intensity produce bursts of clicks, or "static". With this nonlinear response, it is possible to detect changes in magnetization that could not be detected by induction as in the Dea /Faretto design.


By using this effect to listen to the intensity of a permanent magnet which has been shielded from external electromagnetic fields, any changes in the field strength must be produced by some external force which is capable of modulating the magnetos tatic scalar potential of the matter which makes up the magnet, or the space that the magnet is in. Properly constructed Barkhausen effect detectors produce signals with thousands of pulses per second from scalar background noise alone. Any artificial signals detected can be clearly identified against this background with an oscilloscope or comparator. Digital analysis of the output of Barkhausen effect detectors may provide a good deal of information of the original incident signal.


Barkhausen effect detectors are in fact just a modification of the Dea/Faretto detector, with a more sensitive pickup coil. The amplitude of the signals produced by either the Dea/Faretto or Barkhausen effect detectors are in the low microvolt range, and therefore it is necessary to use amplifiers. Great care must be used in selecting and building these amplifiers, as the high gain circuits are susceptible to thermal noise in the transistors, feedback, and microphonics.


It is important to remember that the Barkhausen effect is not the translation mode. The translation mode in the Barkhausen effect detector is still magnetic modulation. We simply use the Barkhausen effect to detect small changes in the field of a permanent magnet which is shielded from external electromagnetic radiation.



--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 11h06 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



JL Naudin a fait un petit exposé d'expérience permettant de voir l'effet Barkhausen( ou plutôt de l'entendre):
http://jnaudin.free.fr/spgen/barkhausen.htm

Cliquer ici pour entendre l'effet:
http://jnaudin.free.fr/spgen/images/barkhausen.wmv

L'effet physique correspond au fait qu'à partir d'un certain niveau magnétique, les mini dipôles d'un matériau à perméabilité magnétique vont soudainement pivoter pour s'aligner, d'un seul coup, alors qu'on ajoute une petite touche de supplément de magnétisation. Donc avec un petit effet à l'entrée on a un gros effet en sortie, par paliers.

Le système de détection proposé pour les ondes scalaires va permettre d'amplifier de faibles modulations du champ magnétique de l'aimant (divergence faible des champs électriques et magnétique en l’occurrence pour l'aimant, lors du passage de l'onde scalaire dans l'espace légèrement courbé par l'énergie du champ magnétique de l'aimant; produisant un champ magnétique variable composant l'onde scalaire de façon mesurable cette fois-ci, qui s'ajoute au champ statique de l'aimant).

Citation

The Barkhausen Effect Scalar Detector



Theory of Operation :


The Barkhausen effect detector detects minute modulations of the intensity of the field of a set of shielded permanent magnets that bias a specially selected nonlinear magnetic core material to a critical level of magnetization, the most non linear region of the B / H curve for the core material used. This magnetic bias creates a super critical condition between the magnetic domains and impurities in the polycrystalline structure of the detector core material.

Nonlinear magnetic materials that exhibit the Barkhausen effect respond to small changes in magnetization with large, sudden changes in net magnetization due to the actions of magnetic domains and impurities within the material. These domains normally have a random orientation until external magnetization is applied. With the application of a magnetic field, the domains begin to align themselves to this external field. In the process, some domains "stick" to impurities and defects within the crystal structure. These individual domains interact with nearby domains, and in the supercritical state, any change in the external magnetic field will cause one or more domains to slip past what ever obstacle had prevented their alignment to the external magnetic field.


This process produces a sudden change in net magnetization of the material. We can easily detect this effect by winding several thousand turns of wire onto a suitable nonlinear magnetic material. This coil can then be connected to an amplifier and recording instrument. A thousand or so turns wound on a thin strip of the proper material can be connected to an audio amplifier, and as a magnet is moved slowly near the coil, thousands of discrete clicks can be heard. No matter how slowly the magnet is moved, distinct individual pulses are always produced. If the magnetization of the material is constant, the domains align with the external field, and enter a minimum energy state, and no pulses are produced.


In the Barkhausen effect scalar detector, the core material is biased to the critical point in a divergent magnetic field produced by permanent magnets that are shielded from external electromagnetic fields. Any domain transitions observed are due to modulations of the magnetic field of the permanent magnets or the fields between the magnetic domains within the core material itself. References to self organized criticality in Barkhausen effect phenomena have been published in the Physical Review Letters, Vol 67 No. 10 2 Sept. 1991 PP. 1334-7. It might be significant that in the Hodowanec design, the system is also in a critical state, as it is on the verge of oscillation. Self organizational behaviors are often observed in such conditions, far from equilibrium.


Barkhausen effect scalar detectors produce thousands to tens of thousands of domain transitions per second as background signals alone. External signals are detected in several ways, by Barkhausen effect transition spikes far above the mean amplitude, and by organization of the normal background transitions. Although not linear, it is still possible to determine a good deal of information about the external stimuli with proper signal processing. Groups of fast, high amplitude spikes can often be ob served well above the background levels. The detected signals after an artificially generated pulse can often be significant, and should be recorded.

D'après:
http://www.eskimo.com/~billb/freenrg/bark.html

Le document montre un montage avec un disque dur afin de réaliser cette expérience:
En ce qui me concerne cela me semble bien plus compliqué à mettre en oeuvre, je ne me sens pas de partir là-dessus.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 13h59 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Après réflexion et étude plus approfondie, le détecteur à effet Barkhausen semble quand même assez faisable et c'est le meilleur à produire. Je vais m'orienter donc dans cette direction.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 15h34 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 100
Membre n°: 10532
Inscrit le: 23/03/2014



user posted image

Comme on peut le constater,l'antenne est une bobine caducée,les lobes scalaires de deuxième vélocité sont perpendiculaires à l'onde de première vélocité.
Du fait des différentes vélocités des phénomènes de distorsions temporelles se produisent à proximité

user posted image

ici un montage industriel,l'ensemble est résonnant sur la fréquence d'émission,le tube de cuivre est fermé
PMEmail PosterUsers Website
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 15h59 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Le problème n'est pas l'émetteur, facile à construire. ça peut être deux antennes alimentées par un signal opposé (inversion du câble des antennes) ou plus simplement et c'est ce que je ferai probablement, deux bobines enroulées en bifilaire avec connexion série qui permet de créer un champ contraire dans la deuxième bobine par rapport au premier.

Quant aux "distorsions temporelles" et aux radiants "chakras" du schéma précédent ça vaut autant que l'avis de mon chien (je n'en ai pas d'ailleurs) sur la téléportation quantique.... donc l'avis de l'auteur de ce schéma que tu as récupéré est en ce qui me concerne sans valeur ajoutée quelconque. Un projet scientifique se fait avec discernement pour commencer et je commencerai donc par ça: discernement!


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 16h21 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 100
Membre n°: 10532
Inscrit le: 23/03/2014



Un projet scientifique se fait avec ouverture d'esprit et humilité

la bobine caducée est facile à réaliser,en émission ou reception
comme là:

http://jnaudin.free.fr/spgen/
PMEmail PosterUsers Website
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 16h25 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



La bobine caducée ne permet pas la réception des ondes scalaires. Elle permet d'émettre seulement. La difficulté est le récepteur, c'est ça qui est délicat.

Au lieu de la bobine caducée, une simple bobine bifilaire permet d'émettre plus facilement, sans avoir à faire de géométrie de bobinage biscornue.

L'ouverture d'esprit ne signifie pas gober n'importe quoi, en ce qui concerne le "chakra radiant" du schéma précédent. Le net regorge de plein d'idioties et commencer par ne pas les croire est un bon point de départ!


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 20h24 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 2108
Membre n°: 10443
Inscrit le: 08/11/2013



Bonjour Chercheur et  robertix

au passage, merci pour ce nouveau post
et pour:

http://jnaudin.free.fr/spgen/

bon, et, en fait, je me demande si un tore tel que, ici
https://www.youtube.com/watch?v=-d4IQT_phlQ

enfin non, plutôt ici
( torus fractal numérique)
https://www.youtube.com/watch?v=unqKSfZfzho

mais aussi ici:
https://www.youtube.com/watch?v=CRLG00fYPQE

...j' avais envie de le proposer depuis un moment,
le Torus,
 car cela vaut vraiment le coup.
d'y jeter un œil.




PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Vendredi 08 Mai 2015 à 21h01 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 555
Membre n°: 10038
Inscrit le: 10/10/2011



Pour la réception avec un système basé sur Barkhausen, je vous renvoie aux notes et mesures prises par deux collègues, le premier aux UK et le second aux US

http://aetherwavetheory.com/details.html

Voir le paragraphe "Aether-Magnetic sensor"

et ici un exemple de shema

http://aetherwavetheory.com/Circuits/amag121213.pdf

et des mesures


http://aetherwavetheory.com/ULF-14-1.html


--------------------
Restez curieux et découvrez!
PM
Top
Ecrit le: Samedi 09 Mai 2015 à 13h30 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1561
Membre n°: 10313
Inscrit le: 11/03/2013



Merci Chercheur pour la réponse détaillée sur le fonctionnement du capteur qui doit éclairer pas mal de monde, dont moi ! icon_wink.gif
 
Le schéma électrique fourni ici : http://www.eskimo.com/~billb/freenrg/bark.html#plans
ne fonctionne pas très haut en fréquence, peut être 100KHz à vu de nez. Tout dépend du gain réglé sur le LF356.
 
Peut être qu’une simple émission par boucle magnétique (bobine) en basse fréquence pourra convenir aux tests ?
C'est-à-dire sans réellement création d’une onde EM mais juste un champ magnétique et son opposé?
 
Par ailleurs, je pense qu’il faudra prendre des précautions d’isolation mécanique également afin de limiter l’effet microphonique du capteur à cause des vibrations de véhicules, des pas, et des sons environnants.
Poser l’ensemble capteur sur un coussin devrait faire l’affaire pour les vibrations.
La rigidité mécanique du boîtier devrait faire l’affaire pour les sons.
 
Et si le spectre d’émission radio choisi est supérieur aux fréquences mécaniques de perturbations environnementales (> 20KHz pour prendre de la marge mais simplement supérieur à 2 ou 3KHz dans la pratique), ça ne devrait pas poser de problème en fait. 
Ça modulera à la réception, tout au plus.
PM
Top
Ecrit le: Dimanche 10 Mai 2015 à 10h04 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Citation (buckroger @ Vendredi 08 Mai 2015 à 21h01)
Pour la réception avec un système basé sur Barkhausen, je vous renvoie aux notes et mesures prises par deux collègues, le premier aux UK et le second aux US

http://aetherwavetheory.com/details.html

Voir le paragraphe "Aether-Magnetic sensor"

et ici un exemple de shema

http://aetherwavetheory.com/Circuits/amag121213.pdf

et des mesures


http://aetherwavetheory.com/ULF-14-1.html

Merci buckroger pour tes liens pertinents. Il y a des choses à glaner dedans.
Je regarde ça.


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
Ecrit le: Lundi 11 Mai 2015 à 18h29 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 3069
Membre n°: 10219
Inscrit le: 30/11/2012



Petite traduction pour les allergiques à l'anglais du lien de Buck http://aetherwavetheory.com/ULF-14-1.html :

Résumé de douze mois passés d'expériences - choses importantes que nous avons apprises

Capteurs Aether-magnétique:
Les transformateurs de type à tolles utilisés comme détecteurs en mode Barkhausen, peuvent être soit trop petit soit trop grand pour bien fonctionner en  détection de l'activité ULF naturelle Aether-magnétique. Le transformateur à tolles 50VA de Radio Shack que nous avons utilisé depuis le début, semble donner les meilleurs résultats. De grands transformateurs semblent mieux détecter les plus faibles énergies de fréquence ULF, mais absorbent ou moyennent les impulsions les plus fines. Des transformateurs toriques semblent également bien travailler comme détecteurs.
Avec le capteur Aether-magnétique, un boitier "de blindage", agit comme une extension du capteur. Un boîtier en acier, peut agir comme une extension  des Domaines Barkhausen qui augmentent la surface magnétique du détecteur et augmente la sensibilité. Un transformateur dans un boitier d'acier mis à la terre a une beaucoup plus grande capacité de détection qu'un à l'air libre.
Avec un capteur Aether-magnétique dans un boitier d'aluminium ou de cuivre, le transformateur a également beaucoup une plus grande sensibilité qu(à l'air libre. Les métaux non-ferreux tels que le cuivre ou l'aluminium, ne sont pas censés avoir de domaines magnétiques de type Barkhausen. Ils ont une structure cristalline, qui doit résonner à des fréquences ULF, au niveau atomique, pour augmenter la sensibilité dans le transformateur. Quelqu'en soit la raison, un transformateur dans une boite de cuivre ou d'aluminium, a beaucoup plus de sensibilité à l'activité naturelle ULF, qu'elle ne le fait à l'air libre. Le plomb a également été essayé et a eu beaucoup moins de réponse qu'avec les autres boitiers en métal.

Capteurs Bobines Caducées
Les bobines caducées détectent également certaines des mêmes énergies magnétiques que les capteurs Ether-magnétiques. Parmi les configurations que nous avons essayées, la bobine caducée de Brian avec du fil téléphonique semble avoir la plus grande sortie. Dans cette bobine, enroulée avec du fil de téléphone à 6 conducteurs, tous les conducteurs à chaque extrémité, sont reliés entre eux. Cela multiplie le nombre de points de croisement et augmente la sensibilité. Fait intéressant, une caducée faite avec un fil de téléphone et 7 points de croisement de chaque côté, donne une sortie plus élevé que celui avec 9 points de chaque côté, ou 15, comme nous l'avons vu à partir des essais de Pierre.

Capteurs de champ Electrique:
Les capteurs de champs électriques, ont une sensibilité qui est à peu près proportionnelle à leur surface d'antenne. Quand une grande boîte de jonction en fonte d'aluminium a été utilisée à la place d'une courte antenne télescopique, le signal de sortie a augmenté considérablement, mais les menus détails pnt été perdus dans les plus grandes ondes globales. Pour nos derniers tests, un fil de 7 pieds a été utilisé avec de bons résultats.
Nous avons découvert que, deux capteurs de champ-E-peuvent capter mutuellement des interférences en provenance de l'autre. Il est nécessaire de maintenir plusieurs capteurs de champ E à 8 pieds de distance pour éviter les interférences.
Nous avons découvert qu'en changeant la capacité (C7) de "réglage" du détecteur de champ-E, nous pouvions rendre le capteur sensible à des fréquence de bandes ULF plus ou moins élevée. Beaucoup d'expériences ont été faites dans notre test mixte 20, qui montrent ces résultats. En choisissant des condensateurs de très faibles Facteur de dissipation / de pertes tangentes (very low Dissipation Factor / Tangent Loss capacitors,), l'efficacité et donc la sensibilité a été augmentée.


--------------------
Supplions inlassablement Dieu d’accroître en nous deux vertus : l’amour et la crainte. Car l’amour nous fera courir sur les voies du Seigneur et la crainte nous incitera à regarder où nous posons le pied. L’un nous fera apprécier les réalités du monde pour ce qu’elles sont véritablement, l’autre nous mettra en garde contre toute négligence.

Padre PIO


PM
Top
Ecrit le: Mardi 12 Mai 2015 à 15h18 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 902
Membre n°: 10712
Inscrit le: 25/01/2015



trés interessant ce Barhausen, comme j'aime bricoler et faire des essais j'ai donc tenter, méme si mes conditions de tests sont
vraiments médiocres .... ermm.png

j'ai fait l'essai avec un transfo 230V - 24V 1 A et ma radio modifiée dont la partie cassette j'ai enlever la téte de lecture pour avoir
une entrée ampli audio, j'ai due mettre un condo 2200 uF en serie volume a fond pour manifester l'effet Barkhausen,
par contre coté perturbations parasites,
j'ai shunter le secondaire ( 24V) car sa me diminue les harmoniques 50hz.

j'ai ensuite mis ce systéme sur mon entrée Micro du PC,
là encore j'ai mise l'entrefer en tole a la masse pour éviter l'effet electrostatique et autres...

voila mon résultat avec mouvements lent d'un aimant aller-retour vers le transfo:
( d'autres signaux trés basses frequences et HF sont deja présents ici et je ne sais pas a quoi sa pourrai correspondre)

user posted image

user posted image

les signaux trés basses frequences sont vraiments interessants , dommage que je n'ai aucun matos pour blinder tout ceci  blush.png


--------------------
Pour admirer la forét , enlevez votre nez de l'arbre qui la cache.  :tourne:
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mardi 12 Mai 2015 à 16h00 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 555
Membre n°: 10038
Inscrit le: 10/10/2011



Dans le sens des essais de Peterpan57, bravo à toi, ici une note intéressante et en français (!) sur un montage amplificateur pour monitorer l'effet Barkhausen

http://www.udppc.asso.fr/bupdoc/consultati...p?ID_fiche=1915

Merci LeTigreFr pour la traduction de l'article


--------------------
Restez curieux et découvrez!
PM
Top
Ecrit le: Mardi 12 Mai 2015 à 17h19 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 902
Membre n°: 10712
Inscrit le: 25/01/2015



Merci pour le lien Buck, les mystéres des bobines continuent ^^

en ce moment méme un orage passe et apparement, sur ma radio modifiée ondes longues, les craquemements de la foudre correspond exactement
aux longues perturbations verticales sur le spectre, donc voila, pas de mystére de ce coté. Les pics verticaux sont plus nets et intenses.

j'aurai aimer trouver un fil d'ariane sur les impulsions trés basses frequences (sans influence d'aimant)
vu sur le spectre et PAS entendu en audio (infrasons),
mais je crois il faut un bon materiel pour verifier sa.
dommage que la foudre soit trop éloignée de mon transfo pour y voir un effet magnétiques/scalaire  cwy.png
(j'ai du m'absenter avant que l'orage s'eloigne)

mais on s'ecarte du sujet, donc je vous laisse l'honneur pour la suite.




foudre
http://img15.hostingpics.net/pics/748376foudre003.jpg


--------------------
Pour admirer la forét , enlevez votre nez de l'arbre qui la cache.  :tourne:
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 13 Mai 2015 à 16h39 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 902
Membre n°: 10712
Inscrit le: 25/01/2015



suite au test précédent, reproduisant le méme test et en "zoomant" au plus prés j'ai constater 3 choses:

- résonance trés basses fréquences deja éxistantes
- l'approche de l'aimant amplifie les résonances existantes
- plus la vitesse d'approche ralenti, plus les fréquences plus basses sont amplifiées

conclusion : - vitesse unidirectionnelle de l'aimant et fréquences sont liées
                - un champ magnétique fixe (aimant) n'amplifie pas les résonances éxistantes
                -  les domaines de Weiss ne sont jamais au repos
                - blindage du systéme absolument nécéssaire

http://img15.hostingpics.net/pics/533207re...netslowfast.jpg

icon_coucou.gif


--------------------
Pour admirer la forét , enlevez votre nez de l'arbre qui la cache.  :tourne:
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 13 Mai 2015 à 19h00 Posted since your last visit
Quote Post


Administrateur
******

Groupe: Administrateurs
Messages: 5765
Membre n°: 1
Inscrit le: 04/08/2002



Tu as rapidement fait un montage qui n'est pas médiocre peterpan57, mais d'un niveau tout à fait intéressant pour capter quelque chose avec l'effet Barkhausen. Bravo! icon_bravo.gif

Il te manque le blindage en effet; et tu pourrais faire des tests toi aussi sur ce sujet!
Feuilles de cuivre et d'acier, aurais-tu ça quelque part?


--------------------
"L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage ; il est apte à tout."
"Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu."
Confucius
PM
Top
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres:

Topic OptionsPages: (9) [1] 2 3 ... Dernière »

 



[ Script Execution time: 0.1261 ]   [ 12 queries used ]   [ GZIP activé ]