chercheursduvrai.fr

Pages: (3) 1 2 [3]  ( Aller vers premier message non lu )

> Reproduction pulsar à echelle réduite, une expérience de construction du pulsar
Ecrit le: Samedi 27 Août 2016 à 09h13 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 1561
Membre n°: 10313
Inscrit le: 11/03/2013



Des nouvelles du moteur Pulsar et de Christian Levèques
Si besoin était: arnaque confirmée !

source:http://www.magnetosynergie.com/forum/viewt...&p=13419#p13418

Citation

....
En absence de compréhension éclairé de son ''invention''. j'ai décidé de creuser sur la crédibilité de Monsieur Christian Lévèques!

et j'ai trouvé sa biographie sur sa page web:
http://secrets-energie-libre.com/moteur-tesla/tsl.htm

Une belle histoire... oui c'est vrai!

A partir de sa photo, j'ai passer une ''Recherche par images'' sur Google et j'ai sortie tous les sites web ou apparaissent sa photo... et BINGO!

résultat de la recherche:

THE FREE POWER BLUE PRINT
http://www.thefreepowerblueprint.com/
Sur ce site il s'appelle Ronald Bronson

proyecto generador electrico
http://www.proyectogeneradorelectrico.com/
Sur ce site il s'appelle Ronald Bronson aussi!

http://negocioexitosodelfuturo.blogspot ... trico.html

EH BIEN..... CE LIEN RÉVÈle TOUT!!!
http://www.tinbergen.nl/fellow/jan-magnus/

Son véritable nom est Jan Magnus Junior, University d'amsterdam!


C'est une grande arnaque quand ont pense que les sites web vendent les manuels de constructions de ces moteur 65 euro et plus!
Bref....

Ma bulle s'est éclaté...
Mais je trouverai mieux sur ce forum! De vrai possibilité je l'espère!

ANAXADORE

PM
Top
Ecrit le: Samedi 07 Janvier 2017 à 15h18 Posted since your last visit
Quote Post


Visiteur (e)
*

Groupe: Membres
Messages: 2
Membre n°: 10871
Inscrit le: 07/01/2017



Bonjour à tous, ce qui est curieux c'est qu'il y a quand même des réplications réussies (à priori) puisqu'il y a des témoignages venant de vraies personnes. Le dernier en date posté sur youtube (c'est une vidéo commentée donc écoutez bien ou lisez la traduction au niveau du copyright!) : 



J'ai donc questionné Christian à propos de la réplication dans ce post, et voici ce qu'il a répondu (si ça peut aider les gens) :

Citation

Des changements sur les dimensions de construction peuvent avoir de très grands effets (négatifs ou positifs).
Ensuite, le timing du commutateur est une chose très délicate comme je l'avais dit précédemment.
Un léger retard dans l'entrée dans le champ du stator peut par exemple tout changer dans les rendements (même en termes de millimètres)! 
Il faut jouer avec le timing. Théoriquement, l'objectif est de "rediriger" la FCEM. Tout est dans le timing. Jouez avec elle.

PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Samedi 07 Janvier 2017 à 19h24 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 2064
Membre n°: 275
Inscrit le: 11/06/2007



>>Bonjour à tous, ce qui est curieux c'est qu'il y a quand même des réplications réussies (à priori) puisqu'il y a des témoignages venant de vraies personnes. Le dernier en date posté sur youtube

Bonjour Mariel, ou Christian, Ronald, Jan Magnus / lol.....
Vidéo récemment postée, mais toujours la même. Rien de fiable ni méthodique dans cette vidéo pour la sincérité.

Pas de fabrication en Europe ? Depuis tant de pub tapageuse ?
Cela doit-être très, très, très sensible ce réglage particulier...
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mardi 04 Avril 2017 à 11h13 Posted since your last visit
Quote Post


Visiteur (e)
*

Groupe: Membres
Messages: 2
Membre n°: 10871
Inscrit le: 07/01/2017



Gegyx, ce n'est pas très "scientifique" de juger par rapport à l'origine d'une invention.
S'il n'y en a pas encore en Europe alors ça ne marche pas ? Je pense qu'il y en a déjà en Europe mais
qu'on est au tout début donc les gens tardent à se manifester. Ils sont basés aux USA...

J'ai reçu un mail de Christian avec 5 nouveaux témoignages en le questionnant davantage. C'est en pièce jointe !

Sinon il y a une autre vidéo qu'ils ont postée récemment sur Youtube:



Fichier joint ( Nombre de téléchargements: 17 )
Fichier joint  photos.zip (326.92 Ko)
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 05 Avril 2017 à 19h14 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 2108
Membre n°: 10443
Inscrit le: 08/11/2013



C'est un bugg,
ou je rève?







Je suis bien d'accord avec cette possibilité que ce soit encore un fake, mais faut pas aller trop vite

mais comme dit croco31 lui même:
- Rêvons un peu quand même: et s'il y avait quelque chose derrière tout cela ???? user posted image user posted image
'' En fait c'est surtout les documents PDF V1 et PDF V2 qui m'avaient interpellé ''

et 
''
Je mettrai quand même un bémol à ma conclusion: que se passe-t-il quand on règle la valeur des capas de telle sorte que l'on l'on soit juste sur la fréquence de résonance du circuit du moteur (circuit LC= capa + inductance).
Eh bien j'ai fait l'expérience en faisant varier la tension de 30 à 140V AC: on tombe vers 110V sur la résonance (en gardant la capa de 4µF) , mais quelque soit la vitesse le produit UxI est toujours positif donc puissance active consommée. ''

-->
J'ai regardé le schéma de la version V2

pour ma part, le concept reste intéressant, je ferais encore quelques remarques concernant les différences avec la réalisation  de croco31 et le PDF
dans la version V2, il est bien préconisé 4 capacités (de marche, donc démarrage moteur)  en série de 50µF, soit 12,5µF et 450V*4 donc 1000V

mais surtout, le diamètre des rotors et stators sont très inférieurs, (donc la vitesse linéaire de passage des aimants devant les bobines, aussi) et avec des aimants bien moins puissants. et un U=L*d(i)/dt) moins élevé.

Mais à la commutation, c'est encore plus flagrant puisqu'on a une bobine avec un courant qui est coupé brutalement, toujours U=L*(di)/dt, donc on devrait avoir des tensions en ht,

Je ne suis pas un extrêmophile, mais c'est toujours bien de comprendre l'esprit originel qui a permis une éventuelle avancée.


Autre problème que je vois bien avec cette commutation, c'est la formation d'arcs électriques sur le collecteur, (assez destructif, surtout si la tension augmente)

sur le livre biographique et en 9 lignes sur la vie de Tesla:

En utilisant les vibrations électriques, ...produire un changement de courant très rapide,
des courants électriques de plusieurs fréquences différentes à l'aide d'interrupteurs et d'alternateur magnétiques à haute vitesse
(un passage en résumé issu de: Robert lomas, L'homme qui inventa le vingtième siècle, Nikola Tesla, Le génie oublié de l'électricité
Edition: Un infini cercle bleu
que j'ai acheté, plus pour la biographie sommaire, à la fin..

, et bien  alors moi, je me dis que le moteur Pulsar n'est pas loin de cela...
user posted imageuser posted imageuser posted image
user posted image


PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 05 Avril 2017 à 19h24 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 2108
Membre n°: 10443
Inscrit le: 08/11/2013



w00t.png
Oui,, message encore très largement modifié..

enfin,, c'était w00t.png

pour rire...
PMEmail Poster
Top
Ecrit le: Mercredi 05 Avril 2017 à 20h17 Posted since your last visit
Quote Post


Expert(e)
******

Groupe: Membres
Messages: 2108
Membre n°: 10443
Inscrit le: 08/11/2013



Une nouvelle recherche,
 mais toujours pas de preuve au sujet de  surunité



https://decroissons.wordpress.com/energie/e...hnson-howard-r/


ps: parfois des problèmes de traduction


"
La théorie de Johnson




user posted imageLes pôles N attirent partiellement pendant la phase d’approche. Ils repoussent complètement pendant la phase de sortieChamp de temps négatif partiel (conjugué de phase)Implication d’une zone de champ de temps négatif sur un côté seulement d’un pôle magnétique dans un moteur à aimant permanent.


Johnson soutient que les forces magnétiques dans un aimant permanent représentent une supra conduction qui est semblable au phénomène que l’on associe normalement seulement avec des systèmes supra conducteurs extrêmement froids. Il affirme qu’un aimant est un système supra conducteur à température ambiante car le flux d’électrons ne cesse jamais et parce que l’on peut faire faire un travail à ce flux. (En 1893 Clara B. Moore, dans son livre « Keely and his discoveries » donnait 13 éléments de réflexion sur les aimants).

Pour ceux qui se moquent de cette idée de travail des aimants, Johnson a la réponse suivante :

 » Vous arrivez avec un aimant et vous soulevez un morceau de fer, certains physiciens vous diront alors que vous n’avez fait aucun travail parce que vous avez utilisé cet aimant. Mais vous déplacez une masse à distance. Juste ? C’est un travail qui nécessite de l’énergie. Ou bien vous pouvez tenir un aimant en l’air indéfiniment en le plaçant au-dessus d’un autre aimant, les pôles semblables se faisant face. Les physiciens soutiendront que, parce que la répulsion magnétique est impliquée, il n’y a aucun travail de fait. Cependant si vous soutenez le même objet avec un jet d’eau ou un courant d’air, ils seront d’accord pour dire tout de suite qu’un travail est accompli ! « 

Pour Johnson, il n’y a aucun doute : il a réussi à extraire de l’énergie utilisable des atomes des aimants permanents. Mais est-ce que cela implique que le spin d’électron associé à un autre phénomène – probables fournisseurs de cette énergie – soient par la suite complètement utilisés ? Johnson n’a pas la prétention de connaître la réponse :

 » Je ne fais pas démarrer les spins d’électrons et je ne connais aucune façon de les arrêter…ils peuvent s’arrêter, mais ce n’est pas mon problème. »

Bearden admire beaucoup Johnson et la théorie sur laquelle il travaille patiemment. Il raconte :

 » Il y a quelques années j’ai joué pendant une heure avec un petit appareil rotatif à aimants permanents construit par Howard Johnson, selon son brevet d’origine. Cet appareil peut continuer à tourner tout seul si on le laisse faire. Ce n’était pas un appareil puissant, juste un petit prototype de laboratoire qui avait demandé beaucoup de temps à Johnson pour améliorer l’ajustage nécessaire de ses deux assemblages d’aimants. Mais il ne possède aucune autre source d’énergie que ces deux assemblages. »

Quelques commentaires de Bearden sur la théorie du magnétisme de Johnson

 » Johnson utilise une théorie d’un magnétisme à deux particules en avance sur celle des manuels classiques. Il démontre qu’un assemblage magnétique à spin altéré offrant (pour une boussole ou un détecteur) une polarité nord altérée, peut attirer un autre assemblage magnétique non altéré offrant une polarité nord. En bref, il peut réussir à ce qu’un pôle nord attire un autre pôle nord.

Chez Johnson chaque ligne de flux magnétique est vue comme possédant une particule circulant du pôle nord au pôle sud. Les particules tournent sur elles-mêmes, celles de temps futur dans une direction, et les antiparticules dans la direction opposée. Johnson sépare délicatement les deux courants de particules, pas seulement selon leur spin, mais en partageant les lignes de flux en deux parties différentes. Dans ses  » portes  » de champ de stator très complexes, Johnson crée un potentiel scalaire magnétostatique à pseudo multi – valeurs. C’est ce qui permet à l’aimant du rotor de recevoir une relance de propulsion gratuite lorsqu’il passe dans la porte du stator.

Ainsi séparées, les lignes deviennent des boucles et leurs trajectoires s’incurvent. De plus, une prédominance d’une forme de particule spirale donne un aspect temps futur, pendant qu’une prédominance de l’autre forme donne un aspect de temps inversé.

Ainsi, un pôle nord d’une barre magnétique dont le temps est légèrement inversé sur un côté agira en partie sur ce côté comme un pôle sud. En inversant partiellement le temps (conjugué de phase) d’un côté du morceau à pôle magnétique nord, Johnson le fait ressembler à, et agir comme un pôle sud. De cette façon, il est capable de créer deux pôles nord, un sur le stator et l’autre sur le rotor, et une partie de temps inversé d’un côté du morceau de pôle magnétique nord du stator.

Les aimants du stator et rotor non linéaires de Johnson interagissent l’un avec l’autre d’une façon à casser la symétrie locale. Cette machine est un système ouvert, qui peut donc être un appareil à sur-unité, ce n’est pas un mouvement perpétuel.

Donc, quand les vrais côtés des pôles nord et sud du stator et du rotor sont face à face, ils s’attirent l’un l’autre contrairement à ce que disent tous les manuels classiques. Ensuite les deux pôles se repoussent l’un l’autre normalement dès que les pôles du rotor nord passent le pôle stator nord. Par conséquent, Johnson peut réussir à ce qu’un montage de stator de pôle nord se rétracte en un montage de rotor de pôle nord en approche, et ensuite le chasser de l’autre côté, car il a brisé la symétrie magnétique locale.

Bref, la porte magnétique de Johnson peut fournir un composant justifié de poussée magnétique unidirectionnelle, ce qui veut dire en fait qu’il peut faire un moteur rotatif permanent. En séparant partiellement les particules en rotation, et en conjuguant partiellement la phase d’une face de l’aimant, on obtient la porte de Johnson, c’est à dire, son secret breveté qui permet à ses montages très soignés d’aimants d’être auto-alimentés. »

Des mesures sérieuses ont été faites grâce à un excellent instrument au centième de seconde. Elles ont permis de vérifier l’effet de relance de potentiel à multivaleurs. A l’époque des commentaires de Bearden, Johnson préparait une application de brevet sur cette poussée d’accélération gratuite réussie en incorporant son potentiel pseudo multivaleurs (MVP).

Quelques comparaisons entre des moteurs magnétiques montrent que celui de Johnson comprend des aimants permanents à la fois dans le stator et le rotor ; celui de Wankel a un seul électroaimant dans un secteur proche du stator et le reste du stator comprend des aimants permanents alors que le rotor est composé d’aimants permanents ; celui de Kawaï est un moteur dont le rotor est composé d’aimants permanents et le stator d’électroaimants. Toutes ces approches ne sont en fait que des applications du principe maître de sur-unité de l’article de Bearden. Tous utilisent une ou plusieurs méthodes pour arriver auregauging(disruption du champ magnétique par la gravité ou phénomène de pompage de l’énergie du champ du vide) par un potentiel à valeurs multiples (MVP) ou un pseudo-MVP.

Mesures de Jean-Louis Naudin sur le moteur de Johnson

user posted image
D’autres commentaires sur le moteur de Johnson

Une analyse par ordinateur du système menée par le Pr William Harrison et ses collègues à l’Institut Polytechnique de Virginie à Blacksburg fournit une information capitale sur l’optimisation des forces complexes à l’œuvre pour réussir un fonctionnement encore plus efficace.

Comme le souligne le Pr Harrison, en plus de l’interaction évidente entre les deux pôles de l’aimant d’armature et les aimants de stator, de nombreuses autres interactions sont en jeu. Les aimants de stator influent les uns sur les autres et sur la plaque support. Les distances d’aimants et leur force varient malgré les meilleurs contrôles de qualité des fabricants. Dans l’assemblage du modèle en fonctionnement, il y a d’inévitables différences entre les intervalles horizontaux et verticaux. On doit améliorer tous ces facteurs reliés entre eux, c’est pourquoi l’analyse par ordinateur à ce stade de peaufinage est capitale : c’est un retour d’information. Quand on apporte des changements au système concret, de rapides mesures dynamiques sont effectuées pour voir si les résultats attendus sont bien là. Les nouvelles données de l’ordinateur sont alors utilisées pour faire des changements dans la conception du modèle expérimental et ainsi de suite…

Le Dr Nieper expliquait le principe de fonctionnement du moteur de Johnson comme suit : le travail fourni par un aimant en accélération sur un noyau de fer ou sur un aimant plus faible est plus important que le mouvement latéral du noyau qui tend à s’éloigner, ajouté au repositionnement de l’aimant accéléré revenant à sa place d’origine. (source)

[url=http://www.devlyne.info/LE%20MOTEUR%20A%20AIMANTS%20PERMANENTS%20D%27HOWARD%20JOHNSON.htm]
[/url]

[url=http://www.devlyne.info/LE%20MOTEUR%20A%20AIMANTS%20PERMANENTS%20D%27HOWARD%20JOHNSON.htm]
[/url]

PMEmail Poster
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres:

Topic OptionsPages: (3) 1 2 [3] 

 



[ Script Execution time: 0.0576 ]   [ 12 queries used ]   [ GZIP activé ]