Effet Hutchison

Effet Hutchison

Effets à antigravité

Tiré de: http://www.americanantigravity.com/hutchison.shtml

Cet inventeur canadien s’appelle John Hutchison et travaille dans le domaine des ondes électromagnétiques longitudinales. Il utilise tout un tas d’appareils électroniques qu’il a rassemblé dans une des pièces de son appartement .

Tout ce matériel est composé d’alimentation HT et THT, d’émetteurs HF, de bobines de Tesla et autres générateurs de Van de Graaf. C’est en utilisant tout ce matériel que John à découvert l’effet qui porte désormais son nom.

Il s’agit d’un effet électromagnétique fortement anormal qui cause « la gélatinisation » ou la fusion de métaux à froid et la  » lévitation spontanée » de substances communes comme le plastique, le bois ou le métal !!!

Ces différents effets seraient le résultat de ce que l’on croit être une interaction d’ondes longitudinales très complexes avec des champs électromagnétique pulsés d’une façon très précise.


Lévitations d’objets par l’effet Hutchison (Antigravité)

Un des effets Hutchison est la lévitation spontanée de toute une variété d’objets de nature différente (plastique, verre ,acier etc …) L’effet soulève des bouteilles d’eau , une sphère d’acier, des objets de cuisine et des outils d’atelier !!!

L’effet ne semble pas limité un type spécifique de matériel ! Il a tendance à affecter une large variété de diélectriques et des conducteurs et il permet la lévitation de poids substantiels jusqu’à 50 kg !

En fait Hutchison n’a jamais maîtrisé l’apparition de ces phénomènes qu’il n’explique absolument pas; pas plus que leur localisation. C’est par hasard qu’il a remarqué une fois une lévitation d’un ou deux objets dans sa pièce alors qu’il avait tout son bazar électronique en marche. Alors il a placé de nombreux petits objets: vis clous, anneaux, etc un peu partout dans sa pièce et a noté qu’à certains endroits des phénomènes se produisaient, et pas à d’autres.

Il y avait clairement des zones d’interférence des diverses ondes HF et hautes tensions émises par ses appareils selon la géométrie de placement, mais il n’a jamais pu les comprendre. Par habitude, il savait dans quelles zones de sa pièce les phénomènes se produisaient et y plaçait tous un tas d’objet pour voir l’effet dessus.

Tout ceci a toujours été totalement empirique. par la suite des tentatives de compréhension et d’explication sont proposées, sans aucune certitude, puisque rien n’est testé à ce sujet!

Mais cela permet de pouvoir affirmer que nous ignorons encore tout un pan de la physique et qu’il en reste à comprendre et découvrir!


Pour voir les effets antigravité, cliquer sur la vidéo disponible ici: http://www.americanantigravity.com/hutchison.shtml
dans la section « The Hutchison Effect in Action —- H-Effect Video »

et ici:

http://www.hutchisoneffect.ca/Hutchison%20Effect%20Samples.php

Vidéos des effets exceptionnels Hutchison sur la matière:

Version courte (40s)

Version longue (4min)

Pour compléter encore un peu les effets mystérieux de hutchison, lors de la lévitation, certains objets métalliques commencent à devenir transparent. On perçoit le sol en bois à travers eux.

Voir par exemple:
user posted image

user posted image

user posted image

user posted image

Disponibles avec leur description sur ce site ici:

(n’hésitez pas à aller parcourir la section vidéo du site qui est dans le lien précédent, furetez…)

http://www.hutchisoneffect.ca/Hutchison%20Effect%20Samples.php



Les ondes longitudinales: Hutchison utilise jusqu’a 6 bobines Tesla couplées ensembles pour obtenir l’effet désiré. Le secret de la production de l’effet réside dans le couplage des bobines et la nature des signaux qui les alimente (ils doivent êtres riches en fréquences ) Lorsque les bobines résonnent correctement, elles ont tendance à créer des poches d’énergie (des noeuds et des ventres) où les formes d’onde se croisent. A certains endroit du champ global généré, il existe des zones où les ondes s’annulent et d’autres où elles s’amplifient.

Une façon de visualiser cette énergie consiste à créer des vagues à la surface d’un étang – là ou les ondulations se rencontrent, il se crée « un sommet » isolé qui a plus d’énergie que n’importe laquelle des deux ondulations qui y ont contribué. Il y a amplification du signal.

Hutchison utilise 6 bobines pour obtenir l’effet.

Il parvient donc a générer des zones comprises dans le champ d’action des bobines ou les molécules, les atomes, sont soumis à une puissante et complexe modulation électromagnétique. Comme le signal de modulation est riche en fréquence Hutchison pense qu’il parvient a faire rentrer en résonance de nombreux corps atomiques … Le signal généré par sa machine perturberait, générait ou parasiterait les conditions nécessaire à l’état de stabilité de la matière.

Les expériences de John Hutchison sont très difficiles de reproduire en raison de l’accord extraordinairement complexe et précis des formes d’onde qui sont nécessaires pour produire l’effet. Hutchison maîtrise le couplage de 5 à 6 bobines Tesla simultanément et l’alimentation de ces dernières par une tension continue variable d’amortissement est produite par un générateur de Van de Graaf.

Vous trouverez une version du fichier « Hutchison File » mise en ligne ici décrivant son laboratoire et matériel:
http://fr.slideshare.net/johnkhutchison/hutchison-effect

Voici l’extrait correspondant au plan du labo avec la position des appareillages:

user posted image



Gélatinisation de Métaux

Un autre des effets Hutchison est le changement de Propriétés des métaux: si un morceau de métal est exposé a l’effet Hutchison, il perd alors ses propriétés de dureté, rigidité pour devenir fragile et gélatineux sans entrer en fusion. Il retrouve ses caractéristiques quelque temps après l’arrêt des générateurs.

métaux fondus l’un avec l’autre à froid par effet Hutchison

Ce morceau de cuivre est devenu fragile et il s’effrite après exposition à l’effet Hutchison.

Ce détails montre un penny de cuivre incorporé dans une barre d’acier qui a été exposée à l’effet Hutshinson.
Le penny était posé sur le dessus de la barre d’acier puis cette barre à été soumise a l’effet Hutchison.
L’acier est devenu gélatineux et le penny a coulé a l’intérieur de la barre .
Hutchison a coupé le générateur et le métal à retrouvé ses propriétés premières.
Le penny se trouve donc englobé dans une barre d’acier !!!
Par cette méthode on peut englober du bois dans de l’acier , du verre dans du cuivre et obtenir ainsi une incroyable source de nouveaux matériaux !!!

John Hutchison présente les modifications de la matière qui ont eu lieu sur des pièces de métal massives: gélification, déstructuration, fusion à froid, etc; toujours avec la même cause: ses champs électromagnétiques en tous genres de haute tension dans son labo qui non seulement avaient produit des phénomènes de lévitation antigravitationnelle par endroits mais avaient produit ces autres effets en d’autres endroits:

 



Par Mark A. Solis.:

« Les gens demandent souvent, « qu’est ce que c’est exactement que l’effet Hutchison? » Ce bref essai est une tentative de répondre à cette question à la satisfaction de la majorité.

Tout d’abord, l’effet Hutchison est une collection de phénomènes qui ont été découverts accidentellement par John Hutchison pendant ses tentatives d’étudier les ondes longitudinales de Tesla en 1979.

L’effet Hutchison se produit comme résultat des interférences d’ondes radio dans une zone de volume spatial entourée par des sources à haute tension, habituellement un générateur de Van de Graff et deux bobinages de Tesla ou plus. Les effets produits incluent la lévitation des objets lourds, la fusion de matériaux différents tels que le métal et le bois (exactement comme dépeint dans le film, « l’expérience de Philadelphie« ), le chauffage anormal des métaux sans matériel adjacent brûlant, la rupture spontanée des métaux (qui se séparent par un glissement latéral), et des changements provisoire mais aussi permanents dans la structure cristalline et les propriétés physiques des métaux.

La lévitation des objets lourds par l’effet Hutchison n’est pas – je répète, n’est pas – le résultat de la lévitation électrostatique ou électromagnétique normale. Les affirmations que ces seules forces peuvent expliquer le phénomène sont parfaitement ridicules, et facilement réfutées en essayant simplement d’employer de telles méthodes pour reproduire ce que l’effet Hutchison a réalisé, qui a été bien documenté sur le film et la bande vidéo, et a été été observé à maintes reprises par nombreux scientifiques et ingénieurs dignes de foi. Les sceptiques devraient noter que leur appareil doit être limité à 75 watts de puissance et d’une sortie à 120 volts en courant alternatif, car c’est tout ce qui est nécessaire par l’appareillage de Hutchison pour faire léviter un obus de canon de 60-livres.

La fusion des matériaux différents, qui est tout à fait remarquable, indique clairement que l’effet Hutchison a une influence puissante sur les forces de Van der Waals. C’est un paradoxe étonnant, mais des substances différentes peuvent tout simplement « fusionner », pourtant les différentes substances ne se dissocient pas. Un bout de bois se retrouvera simplement pris dans une barre en métal, pourtant ni la barre en métal ni le bloc de bois ne sont endommagés. En outre, il n’y a aucune évidence de déplacement, comme si par exemple on fait couler une pierre dans une bassine d’eau.

Le chauffage anormal du métal sans aucune trace de brûlure ou de chauffe des matériaux adjacents (habituellement en bois) est une indication claire que probablement la nature de la chaleur peut ne pas être complètement comprise. Ceci a des implications de grande envergure pour la thermodynamique, qui s’articule entièrement sur la présomption d’une telle connaissance. Il convient noter que l’intégralité de la thermodynamique est représentée par la partie infrarouge du spectre électromagnétique, qui est insignifiant dans un contexte de 0 hertz à l’infini de l’échauffement anormal. L’échauffement anormal montré par les expériences sur l’effet Hutchison montre simplement que nous avons beaucoup à apprendre, particulièrement la où thermodynamique et électromagnétisme se rencontrent.

La rupture spontanée des métaux, qui se produit avec l’effet de Hutchison, est unique pour deux raisons:
(1) il n’y a aucune évidence d’une force « externe » causant la rupture, et
(2) la méthode par laquelle le métal se sépare comporte un mouvement coulissant dans une direction latérale, horizontalement. Le métal se sépare simplement en deux.

Quelques changements provisoires de la structure cristalline et des propriétés physiques des métaux sont quelque peu réminiscents de la « cuillère se pliant » d’Uri Geller, sauf qu’il n’y a pas personne près des échantillons en métal quand les changements interviennent. Une vidéo montre une cuillère s’agitant en haut et en bas comme un chiffon mou dans une brise raide.

Dans le cas des changements permanents, une barre en métal sera dure à une extrémité, comme l’acier, et molle à l’autre extrémité, comme du plomb. Là encore, c’est une preuve d’influence forte sur des forces de Van der Waals.
Les interférences d’onde radio impliquées en produisant ces effets sont produites à depuis jusqu’à quatre et cinq sources radio différentes, fonctionnant toutes à basse puissance. Cependant, la zone dans laquelle les interférences ont lieu est soumise à des centaines de kilovolts.

Quelques chercheurs conjecturent que ce que Hutchison a réalisé est de puiser dans l’énergie du point nul (zero Point Energy). Cette énergie tient son nom du fait qu’elle est démontré par des oscillations à 0 degrés Kelvin, où normalement toute l’activité dans un atome est censé cesser. L’énergie est associée à l’émission spontanée et l’annihilation des électrons et des positrons venant ce qui s’appelle « l’énergie du vide quantique. » La densité de l’énergie contenue dans le vide quantique est estimée par certains de 10 puisance13 Joules par centimètre cubique, ce qui est suffisant pour porter les océans de la terre à ébullition en quelques instants.

En accédant à de telles énergies, il n’est pas étonnant que l’effet Hutchison produit de tels phénomènes bizarres. A l’heure actuelle, il est difficile reproduire les phénomènes avec régularité. L’objectif à venir est donc d’augmenter la fréquence de l’occurrence des effets, pour réaliser alors un certain degré de précision dans leur commande. Le travail continue pour le moment. Avant longtemps, nous verront quels progrès peuvent être accomplis.

Shreveport, Louisiane16 Février 1999.



John hutchison , spécialiste de l’antigravitation a été arrêté, puis relâché!
Source Mark A. Solis, Shreveport, LA, USA

Le 17 mars 2000, 8 à 10 personnes armées de fusils sont entrées chez John hutchison. Une dénonciation portant sur la détention d’armes a servi de prétexte pour s’introduire chez lui.

Sa collection d’armes anciennes a été totalement saisie par des personnes dont deux ou trois étaient en uniforme de policiers et les autres en costume sombre…Aucun d’eux n’a justifié de son identité.

hutchison, menotté a été conduit à l’extérieur pendant que la police fouillait son appartement – laboratoire. La police fit entrer ensuite un ` inspecteur en électricité ` aux fins d’examiner le célèbre appareil de John hutchison qui, rappelons- le est également expérimentateur d’effets de dissociation moléculaire de métaux ( voir dans nos dossiers : Sur la piste de l’Energie Libre – Appareils sans pièces en mouvement)

D’autres personnes, en costume ont été introduites chez lui pour tout photographier. Selon hutchison, ils pourraient être des agents du Gouvernement .

Rappelons que, le 24 février 1990, en l’absence de John hutchison, son précédent laboratoire avait été complètement saisi par le Gouvernement Canadien et ce, directement sur ordre du Premier Ministre de l’époque Brian Mulruney. Il ne lui fut rien restitué malgré un jugement prononcé par le juge Paris de la Cour Suprême de Colombie Britannique qui avait ordonné que son laboratoire lui soit rendu.

Ce n’est pas la première fois que hutchison se voit confisquer sa collection d’armes anciennes. Cela a déjà eu lieu en 1978, la procédure qui a suivi a duré deux ans et le juge Paris en avait ordonné la restitution. C’était à l’époque du Premier Ministre Joe Clark.

Ce dernier ` raid ` suit de très près une récente expérience de lévitation réussie accomplie le 11 octobre 1999 et qui a été filmée en vidéo.

On ne sait pas si les voisins de hutchison, habitant de l’autre côté de la rue, ont appelé la police pour se plaindre au sujet de cette expérience. La seule façon pour eux de savoir si l’expérience progressait aurait été d’avoir vu léviter quelque chose chez eux.

Depuis, hutchison a été de nouveau embêté par les services officiels en Novembre 2003. Ils veulent lui faire dégager son matériel entreposé sur son balcon (qui constitue ce qui reste des différentes destructions et confiscations de matériel successives, après interdiction d’avoir ce matériel dans l’appartement….)

Il n’a déjà plus l’équipement nécessaire à la reproduction des phénomènes appelés « effet hutchison », la destruction de ce reliquat et du nouveau matériel qu’il a essayé de réunir de nouveau ferait de cette destruction de son laboratoire la 4ème!! Il est à bout de force….



En fait le matériel de Hutchison lui a été confisqué plusieurs fois. La première fois pour motif de kidnapping de ses idées afin de les reproduire, puis par interdiction de perturber le voisinage avec ses expériences. Après avoir dû reconstituer tout son stock de matériel deux ou trois fois il a finalement arrêté.

Sur les forums voici des sujets liés aux travaux de Hutchison:

Antigravitation:
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=999

Piles au cristal:
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=997
http://www.chercheursduvrai.fr/forum/index.php?showtopic=1092

Tout ce qui sort du cadre du conventionnel